Alors que le monde accorde de plus en plus de place aux robots et à l’intelligence artificielle, Yoshua Bengio, directeur scientifique de l’Institut d’intelligence artificielle du Québec, appelle à une interdiction préventive d’éventuels tueurs mécaniques automatisés, communément appelés robots tueurs.

M. Bengio se range ainsi du côté de l’astrophysicien Stephen Hawking et de l’entrepreneur milliardaire Elon Musk, patron du fabricant automobile Tesla et de l’entreprise spatiale SpaceX, ainsi que d’autres responsables et chercheurs qui mettent en garde contre les dérives d’une intelligence artificielle à qui l’on n’imposerait pas de barrières morales ou éthiques.

Car du côté de l’industrie de l’armement, certains misent beaucoup sur ces robots et drones dotés à la fois d’intelligence artificielle et d’un armement redoutable, chargés en toute autonomie de décider de faire feu.

Il ne faut pas franchir cette limite morale. Voilà pourquoi des centaines de scientifiques canadiens demandent au gouvernement d’intervenir et de soutenir les démarches internationales en cours depuis plusieurs années afin d’obtenir la mise en place d’un traité pour interdire les robots tueurs.

Yoshua Bengio, directeur scientifique de l’Institut d’intelligence artificielle du Québec

« Il y a déjà des systèmes qui peuvent reconnaître une personne en utilisant uniquement sa photo. Si l’on combine cela à des drones tueurs… », explique encore le chercheur, pour qui « ce n’est pas quelque chose qui va arriver dans 10 ans, c’est quelque chose qui peut se produire assez rapidement ».

La question des robots tueurs – et de l’intelligence artificielle en général – est une question d’éthique et de morale, réitère Yoshua Bengio. « Va-t-on utiliser cette technologie pour le Bien? Pour le Mal? Va-t-on s’organiser collectivement, politiquement, socialement pour éviter les abus? »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    il faut relire Azimov

  2. Ces robots posent surtout un problème démocratique.
    Que faire face à une dictature qui serait armée avec ce genre de robots-tueurs?

  3. Construire une machine dépourvue de conscience morale, ne peut s’imaginer que par des cerveaux immoraux avec la bénédiction de chefs meurtriers. Pour s’en défaire, ce sont les concepteurs qu’il faut arrêter car cela s’apparente à commettre des crimes prémédités.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com