Nouvelles informations fracassantes sur la démission de Benoît XVI !

L’ex-archevêque de Ferrare, en Italie, parle d’ « un complot américain » contre le pape Ratzinger.

Jusqu’à hier l’hypothèse d’un complot ourdi par des lobbies gauchistes américains était envisagé par des journalistes et certains milieux catholiques conservateurs au courant des intrigues vaticanesques et hostiles à la révolution bergoglienne.

Cette thèse est reprise aujourd’hui par un membre éminent de la hiérarchie ecclésiastique, Monseigneur Negri, ancien archevêque à la tête du diocèse de Ferrara.

Dans un long entretien à un journal on-line de Rimini, Rimini2.0, Mgr Negri parle de « motifs très graves » derrière la renonciation de Benoît XVI : 

« Je suis certain qu’un jour des graves responsabilités dans et en-dehors du Vatican surgiront au grand jour. Benoît XVI a subi des pressions. »

« Ce n’est pas anodin qu’en Amérique, sur la base aussi de ce qui a été publié par Wikileaks, certains groupes de catholiques aient demandé au président Trump d’ouvrir une commission d’investigation pour enquêter si l’administration d’Obama a exercé des pressions sur Benoît. Cela reste un mystère très grave, mais je suis certain, a continué l’archevêque, que les responsabilités seront découvertes. Ma mort approche et la première demande que j’adresserai à Saint Pierre sera sur cette affaire. »

Mgr Negri était un proche de Benoît XVI avec qui il entretenait une « forte amitié. »

« Ces dernières années je l’ai rencontré plusieurs fois. C’est lui qui m’avait demandé de gouverner le diocèse de Ferrara. Je me suis toujours tourné vers lui dans les moments importants pour discuter des choix à faire et il ne m’a jamais caché son avis, toujours dans cet esprit d’amitié. »

Les soupçons sur un possible complot international, dans lequel aurait aussi participé l’ex-président des États-Unis, Obama, pour faire abdiquer le pape Ratzinger, les craintes de pressions que l’ancien pape aurait subies, relancent les conjonctures sur cette étrange abdication.

Pourtant Benoît XVI lui-même a toujours déclaré, et répété par la suite, avoir été pleinement libre dans sa décision.

Une autre affaire obscure du pontificat de François à suivre de près !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

34 commentaires

  1. Onclin says:

    « Benoît XVI a subi des pressions. » Donc il démissionne tout simplement et sans scrupule face à ses responsabilités de pape et face au Christ. Benoît XVI alors; pasteur ou mercenaire ?

    • Comme vous êtes vous-même, également, face au Christ, regardez la poutre…vous connaissez la suite.

  2. Soupape says:

    Il y a peut-être 2 évènements qui se superposent.

    – d’une part Benoît XVI était certainement fatigué. Nul ne peut le nier.

    – d’autre part, des faux-jetons comme o-bla-bla-ma et jaune-qui-rit ont pu exercer des pressions.

    Dans les propos recueillis par un journaliste après sa démission :
    « les dernières conversations de Benoît XVI »,
    Ratzinger ne livre rien sur bergoglio.

    On a l’impression qu’il n’a pas vu venir le coup,
    à moins qu’il n’ait pas voulu jeter le discrédit sur l’Institution de la Papauté.
    Reste l’affaire de son majordome, dont plus personne ne parle.

    • pamino says:

      Le majordome : vous voulez dire son joli secrétaire sportif, qui en dépit de saint Mathieu (6.24) et de saint Luc (16.13) continue à servir deux maîtres, l’ancien et le nouveau ? Mais j’ai lu quelque chose sur lui hier, avec une photo qui montre qu’il a pris un petit coup de vieux.

      • karr says:

        Cette remarque est basse et injustifiée,faut-il être un vieillard laid pour servir le Pape?
        De plus vous confondez le majordome (laïc marié et père de famille) avec ce prêtre qui ne remplissait pas les mêmes fonctions que le majordome.
        François a gardé à son service des prêtres qui ont servi le Pape Benoît,son cérémoniaire par exemple.

    • Soupape says:

      Mise au point :

      L’affaire du majordome n’est pas pour moi une affaire de mœurs,
      en tout cas pas à la charge de Benoît XVI !

      Je constate simplement que des documents confidentiels ont été soustraits à Benoît XVI
      par un galopin qui les a vendus à un journaliste, lequel les a reproduits.

      Donc des projets de Benoît XVI ayant été dévoilés sans son consentement,
      cela a pu ajouter à sa décision de se démettre.

  3. Sancenay says:

    @Onclin
    Comment peut-on écrire sans scrupule un tel pitoyable commentaire!

    • Onclin says:

      « Un tel pitoyable commentaire ! » je ne sais pas si c’est mon commentaire qui est « pitoyable » ou l’attitude du pape Benoît XVI qui est « impitoyable » face à sa fonction de pape et comme Vicaire du Christ. Je pense à cette parole « courage fuyons ». C’est en fait comme cela que je comprends son attitude. Il a dit aussi qu’il était en paix avec sa conscience, « répété par la suite, avoir été pleinement libre dans sa décision. » S’il a subi des pressions et qu’il est parti à cause de cela, il a menti doublement, d’abord au Christ et ensuite à tout le troupeau qui lui avait été confié. Or qui est le père du mensonge ?
      Vous savez j’ai acheté beaucoup de livres de ce pape preuve que je l’admirais (imparfait), après cette attitude j’estime que j’ai fait une erreur.

      • hathoriti says:

        « ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé… » On ne sait rien de ce qui s’est passé AVANT la démission de Benoît.

        • Onclin says:

          « ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé… » alors faites idem pour ce pape François sur tout ce qu’il fait. Apprenez que donnez son impression, son sentiment n’est pas juger. J »ai dit « Benoît XVI alors; pasteur ou mercenaire ? » et « Je pense à cette parole « courage fuyons » ici je me suis prononcé mais j’ai le droit de prononcer mes impressions et d’exprimer mes impressions par des mots.Par ailleurs je rappelle que le pape Benoît XVI est un élément important de Vatican II. Ainsi l’expression de l’Eglise à partir de ce moment là, il en porte une grosse responsabilité il a poussé à débaptiser « le saint office » en « Congrégation pour la doctrine de la foi », pourquoi? Donc la « doctrine de la foi » n’est plus un « office saint »? Par ailleurs il a toujours été à des positions extrêmement importante et critique même. « On ne sait rien de ce qui s’est passé AVANT la démission de Benoît. » Ici je porte un jugement sur votre avis (que je partage vous avez raison) pour moi puisque comme vous dites « il y a un avant » il a manqué de vérité face à son peuple sur cet « avant » fort de cela étions nous son peuple? Encore une chose pourquoi n’a t’il pas exécuté par demande de la Vierge Marie la consécration de la Russie au coeur immaculé de Marie selon la forme demandée par Marie, pourquoi ne nous a t’il pas montré le document écrit original de Fatima et l’écrit du troisième secret?
          Mystère!

      • Sancenay says:

        Vous faites au pape Benoît XVI à peu près le même genre de procès que l’on fit à Pie XII dans l’ignorance manifeste de la réalité du contexte et en l’absence de tout commencement de preuve. Oui, votre commentaire est a minima pitoyable.Sachez donc « laisser le temps au temps ! »

  4. GUY DE LA CROIX says:

    Enfin , voici ce dont je suis persuadé depuis la fausse élection de Bergoglio … non seulement il y’a le complot mafieux de Godfried Danneels à St Gal en Suisse mais surtout l’invasion juive et franc-maçonne et communiste ( tout cela va ensemble… ) dans lEglise de Rome depuis le Concile par l’introduction progressive de faux prêtres qui sont de véritables marranes ( juifs faussement convertis pour miner l’Eglise de l’intérieur).
    Quant à Obama c’est une évidenece mais personne au Vatican n’ose plus bouger depuis la décapitation par Bergoglio du moindre cardinal qui oserait le contredire… voir le pauvre cardinal Burke quil vient d’expulseret qui a eu son tour .. et quant à Mgr Paglia… lisez ce qu’est ce scandaleux PD maso et son influence actuelle à Rome près de l’hérétique Bergoglio…

    • hathoriti says:

      J’approuve absolument votre commentaire Guy de la Croix ! Benoît XVI est toujours pape et, pour ma part, il est toujours le mien, je prie tous les jours pour lui (et pour l’autre !) même à la messe. Les révélations de Pierre Jovanovic sur les évènements immondes qui ont eu lieu avant la démission de Benoît, sont significatifs ! Evènements confirmés d’ailleurs ! Je pense qu’une partie des cardinaux (les félons) voulait Bergoglio et déjà, mors de l’élection du cardinal Ratzinger au trône de Pierre. Je n’aime pas Bergoglio, je ne l’aime pas du tout, du tout ! Et ce, dès son apparition au balcon de st Pierre, lors de son élection ! J’ai eu un sursaut et un sentiment de rejet ! Intuition féminine,.. Quant à mon fils, depuis le début, il me dit que Bergoglio est un anti pape et depuis, je partage son avis !

  5. Félicie Aussi says:

    Aux USA, des Catholiques ont demandé à Donald Trump d’ordonner une enquête sur le coup d’État au Vatican qui a provoqué le remplacement de Benoit XVI par un « gauchiste ».

    La lettre en anglais est ici :
    http://remnantnewspaper.com/web/index.php/articles/item/3001-did-vatican-attempt-to-influence-u-s-election-catholics-ask-trump-administration-to-investigate

    Il y a aussi une traduction en français :
    http://reseauinternational.net/coup-detat-au-vatican/

  6. Fatilasa says:

    Heureux ceux qui ont choisit de prendre la défense de Joseph Ratzinger,, ils vont bientôt être confirmés dans leur raison et dans leur conscience. Ce grand pape n’avait pas d’autre choix – « pour le bien de l’Eglise » comme il l’a dit – de se sacrifier pour notre bien, et de devoir endurer tant d’humiliations dans le secret, dans l’incompréhension, dans une souffrance qui n’est guère connue.
    Ceux qui connaissent un peu ce qui s’est déjà passé au Vatican depuis des dizaines d’années et ce qui est en train de se passer maintenant peuvent mieux comprendre le comportement apparemment contradictoire de Joseph Ratzinger. Les derniers papes, au Vatican, ont eu un pouvoir très réduit de par les pressions qu’ils subissaient des modernistes et de bien d’autres personnes ténébreuses. On peut supposer qu’étant bien avisés, avertis et informés, ils ont dû ruser pour « ménager la chèvre et le choux ». On peut supposer qu’ils l’ont fait pour gagner du temps et sauvegarder le plus longtemps possible ce qui pouvait encore l’être. On peut supposer que, s’ils n’avaient pas agi de la sorte, ils ne seraient pas restés pape beaucoup plus longtemps que Jean-Paul Premier. On peut supposer que, s’ils n’avaient pas agi de la sorte, nous serions déjà depuis plusieurs années plongés dans l’immense tribulation qui est en train de se profiler. Ainsi le monde a-t-il eu autant de temps en plus pour ouvrir les yeux. Et l’on peut supposer que certains comportements contraires de Benoît XVI n’ont été que les seuls moyens qu’il a trouvés pour nous avertir, pour attirer l’attention et nous amener à voir l’immense détresse de l’Eglise, pour nous faire entendre ce que personne ne veut entendre, en acceptant ainsi tant d’humiliations et de souffrances. Va-t-on dire qu’on ne peut pas supposer ? Cela vaut mieux qu’un jugement restrictif et expéditif dans l’ignorance de beaucoup d’éléments.
    Benoît XVI, très intelligent, a probablement planifié, organisé sa renonciation en toute connaissance de ce qu’il faisait, en se mettant en réserve pour le moment opportun qui va surgir. Sa déclaration de renonciation comporte une erreur grammaticale de latin (commisso au lieu de commissum) qui devrait être suffisante pour invalider cette renonciation. Astuce bien cachée de Joseph Ratzinger ? Le fait est que le Vatican s’est empressé de la cacher.
    Ce pape est celui de La Salette dont la TSV Marie dit « Le Saint Père souffrira beaucoup … Mais ni lui ni « son successeur » ( ???) ne verront le triomphe de l’Eglise.
    Il est aussi l’évêque « en blanc », le pape que les petits voyants de Fatima ont vu en train de fuir Rome. Il ne fait pas de doute que ce pape, le dernier vrai pape, va dénoncer ce qui se passe, mais en sachant ce qui l’attend ensuite.
    Plusieurs prophéties crédibles parlent de deux papes simultanément présents à Rome, un vrai et un faux. Faut-il encore expliquer qui est le faux ?
    L’Histoire rapporte plusieurs cas de personnes qui ont été traînées dans la boue parce qu’elles avaient usées de subterfuges pour faire le bonheur des autres qui ne l’ont compris qu’après coup.
    Le problème qui aveugle, c’est qu’on ne veut pas croire ce que Joseph Ratzinger a sans doute bien perçu, le fait que nous sommes à la fin des temps. On ne veut pas croire parce qu’on ne croit plus en Dieu et c’est pour cela que nous sommes à la fin des temps.

    • Soupape says:

      Oui, je persiste à croire que Jean Paul II et Benoît XVI ont été de saints Papes,
      même s’ils ont commis des erreurs d’appréciation.

      1 – Les 2 avaient une Vie de Prière. Cela se voyait sur leur visage.
      Ils avaient l’humilité de s’adresser au monde de la part de Dieu.

      Tandis que le visage rubicond de bergoglio respire la satisfaction infatuée de lui-même,
      et montre qu’il s’adresse au monde de la part
      d’une espèce de théorie qu’il a inventée,
      et qu’on pourrait appeler théorie « de la réduction de Dieu à l’état laïc » !

      Ceci montre que bergoglio n’a, depuis longtemps, plus aucune Vie de Prière,
      et même qu’il n’en a JAMAIS eu,
      car, quand on en a eu une, cela ne s’oublie pas comme ça !

      2 – Dieu nous envoie une épreuve méritée.

      En effet, nous avons pendant trop longtemps pris des libertés avec l’Evangile,
      en ne cessant de le reformuler à notre manière.
      Dieu s’est donc retiré de nous d’un coup, en nous laissant seuls avec un pape comédien,
      pour nous montrer le VIDE effrayant qu’Il laisse en se retirant de cette manière.

      Dans de telles circonstances, il va être plus facile de retrouver le vrai Dieu,
      en réapprenant à lire l’Evangile littéralement, et en lui demandant de l’aide pour cela.
      De cette façon, la Foi et la Prière croissent parallèlement.

      il n’y a plus la Foi d’un côté, acte qui serait purement intellectuel,
      et la Prière de l’autre, truc incompréhensible à surajouter, qu’on laisse « aux curés ».

      3 – La seule bonne chose qui sort de notre expérience actuelle et douloureuse,
      est de nous réapprendre à prier,
      en parlant à Dieu comme ça vient, et non à partir de bondieuseries toutes faites.

      Nous devons inventer chacun notre prière, afin de prier en Vérité.
      Bien entendu, il faut avoir des notions de catéchisme, pour ne pas divaguer.

      Bien sûr, quand on en est au stade de comprendre et admettre le Notre Père,
      on récite le Notre Père, en s’arrêtant sur chaque verset.
      « Que ta Volonté soit faite sur la Terre », et « comme au Ciel » encore !
      Hein ? Mais, Seigneur, je ne pourrais jamais y arriver !
      Alors on demande de l’aide : « Que ta Volonté soit faite sur la Terre, avec ton aide ».

      Mais nous ne sommes pas pour autant à la fin des Temps.

      Préparons nous plutôt à redevenir priants, comme je l’explique plus haut,
      et donc de vrais enfants de Dieu.
      Nous aurons la Joie de sentir l’Esprit nous souffler la Vérité,
      et de nous dire que, vraiment, Le Père nous Aime !

  7. fatilasa says:

    Jean de la fontaine a tout dit,
    Avec sa fable « La Cigale et la fourmi ».
    « L’esprit est prompt, mais la chair est faible ! »
    « Il y a loin de la coupe aux lèvres ! »
    Quelle peut bien être la véracité d’une prière,
    Faite dans la négation délibérée de la réalité, de la vérité ?
    Elle est comme un emplâtre sur une jambe de bois !
    Ceux qui prétendent, selon les écritures, qu’on est à la fin des temps,
    Ont tout aisance de le démontrer.
    Ceux qui prétendent qu’on n’y est pas du tout,
    Ne savent rien démontrer de leurs affirmations.
    Et ne font que montrer qu’ils ne connaissent pas l’Écriture.

    • Soupape says:

      1 – La Papauté en a vu d’autres.
      Donc, on ne va pas, à chaque fois, parler de fin des Temps.

      Car on risquerait de prendre des décisions ou des absences de décisions,
      fondées sur des considérations soit fragiles,
      soit inaccessibles au commun dont je fais partie,
      et qu’on regretterait.

      2 – Pour autant, ne croyez pas que votre travail soit inutile,
      ni qu’on vous méprise,
      parce qu’on ne croit pas devoir vous donner la suite que vous attendez.

      Vous ajoutez La Salette et Fatima à l’Evangile, et à l’Apocalypse. C’est votre Droit.

      3 – Mais je jugerais inopportun, aujourd’hui, de baisser les bras,
      sous prétexte que le Retour du Christ serait Imminent.
      Ce serait faire le jeu de bergoglio.

      Nous devons au contraire nous ressaisir, et vous devez vous ressaisir,
      afin de tout faire qui fasse repartir la Vie de l’Eglise.

      4 – Or, pour faire repartir cette Vie, j’essaie d’expliquer l’importance de la Vie de Prière.
      Et j’explique comment on peut y parvenir, d’après ce que j’ai moi-même expérimenté.

      Vous n’êtes pas obligé de passer par les mêmes expériences que moi.
      Mais le résultat doit être que vous devez acquérir une Vie de Prière.

      En effet, je crains les réflexions théologiques
      qui ne sont pas élaborées à genoux et dans un processus de Prière.
      Car elles courent le grand risque de ne pas être inspirées,
      et d’être le résultat sec de notre seul intellect, ce qui a perdu Luther et tant d’autres.

      5 – Jésus Christ a choisi pour Apôtres des êtres simples,
      parce qu’il connaissait son monde,
      et, disons-le crûment,
      il ne voulait pas être « emmerdé » par les intellos, les philosophes et les sçavants,
      qui auraient réduit ses paroles à une théorie, ou à un nouveau système philosophique !

      C’est pourquoi Jésus n’est pas allé voir
      les scribes, les pharisiens, et les docteurs de la Loi.
      Toutes gens fort savantes, mais loin de Dieu !

      Dieu veut nous faire participer à sa Vie Divine,
      et non pas seulement que nous sachions disserter sur les écrits de ses Apôtres !

      Bien à vous.

  8. fatilasa says:

    Vous me donner l’impression,
    De traiter le sujet,
    Comme s’il ne s’agissait,
    Que d’un film à la télévision.
    Car vous n’avez pas su démontrer, comme il conviendrait, que nous ne sommes pas du tout à la fin des temps. Que vous invalidiez mes propos ne justifie pas forcément votre raison aux yeux de tous et ne va certainement pas me faire changer d’avis puisque tant de faits, d’événements et de signes le confirment.
    Si vous pensez que ce que nous vivons n’est qu’une crise de la foi en plus à la suite des autres et qu’elle va se résorber comme les autres, alors, quelque chose est en train de vous échapper, et vous allez vous égarer.
    Si vous trouvez que les événements qui se passent aujourd’hui dans l’Eglise catholique – et dans le monde entier – ne sont pas encore suffisamment graves que pour pouvoir conclure à l’actualisation des visions de l’Apocalypse de St Jean, alors c’est que vous êtes ignorant de tant de souffrances qu’endurent chaque jour des millions d’enfants dont vingt mil en meurent. Pensez-vous que cela peut encore durer des dizaines d’années et même une seule dizaine ?
    Quant au fait que j’ajouterais La Salette et Fatima à l’Evangile et à l’Apocalypse, c’est vous qui tirez bien hâtivement cette conclusion en démontrant ainsi que vous n’avez pas compris que ces grandes manifestations mariales ne font que nous éclairer sur ces écritures, sans rien n’y ajouter. Je m’en suis suffisamment expliqué dans les derniers commentaires du sujet « A nouveau le pape François loue l’hérétique Martin Luther » rédigé par Mme Francesca de Villasmundo le 20.01.2017.
    Quant au fait que le retour imminent du Christ serait un prétexte pour baisser les bras, c’est encore vous qui en faites une supputation à votre convenance. Car c’est précisément ce temps apocalyptique qui devrait inciter tout le monde, y compris vous-même, à ouvrir les yeux et à veiller plus que jamais selon ce que le Seigneur a dit : « Heureux le serviteur que le maître de maison trouvera à son retour en train de veiller ! ».
    Il est évident que ceux qui font le jeu de Jorge Bergoglio sont ceux qui ne discernent pas en son comportement celui de la « Bête surgie de la terre », celui du faux prophète qui fait le jeu de Satan, la revanche de Satan, en anéantissant la Sainte Eglise du Christ. Pensez-vous que l’on va pouvoir éradiquer si simplement toutes les causes et les conséquences d’une si grande apostasie ? Mais peut-être attendez-vous aussi la venue d’un Grand Monarque ou le retour d’Elie et Enoch pour tout arranger ? Dans ce cas, ce n’est donc pas le Christ que vous attendez ni son règne universel.
    Bien sûr, je ne saurais obliger personne à croire ce que j’ai écrit et qui est fondé sur la réalité, notamment celle que nous rapporte MPI par ses articles. Mais tout le monde devra vivre la réalité telle qu’elle est car ce n’est pas elle qui va s’adapter aux désirs personnels de chacun.
    Rassurez vous ! Ce que j’ai exprimé ne relève nullement de « réflexions théologiques » mais seulement du bon sens, de la logique, du réalisme. Dans moins de deux ans, si vous êtes encore de ce monde, vous aurez eu l’occasion de savoir lequel de nous deux avait raison. On verra si vous êtes parvenu « à faire repartir la vie de l’Eglise ». Mais moi, je ne vais plus passer deux ans à me répéter pour rien comme quelqu’un qui remplit en vain un tonneau qui n’a plus de fond. Benoît XVI a bien dit : « L’Eglise est comme une barque qui prend l’eau de toute part ! » – « Les pires ennemis de l’Eglise sont en son sein ! ». Pour celui qui veut bien entendre, tout a déjà été dit !
    Au revoir !

    • Soupape says:

      1 – Il n’est nullement écrit :
      « lorsque vous verrez approcher la fin des temps, vous resterez les bras ballants à attendre,
      sans rien faire pour redonner Vie à l’Eglise ».

      2 – D’autre part, vous ne répondez pas sur votre Vie de Prière personnelle.
      Etes-vous, oui ou non, relié au Dieu des Apôtres de Jésus-Christ qui priait son Père ?
      Réussissez-vous à avoir une Vie Sacramentelle ?

      3 – Je ne suis pas qualifié pour juger vos interprétations de l’Apocalypse.
      Certes, c’est le 72ème Livre de la Révélation.
      Mais Dieu ne peut pas demander à tout le monde de comprendre l’Apocalypse !

      La fin des Temps a déjà été prévue de nombreuses fois.
      La décadence de l’Empire romain en fut d’abord un signe indubitable.
      Puis l’An mille, parce que c’était un nombre rond.
      Puis lorsque le Tombeau du Christ tomba aux mains des Infidèles.
      Puis lorsque le pape Alexandre VI organisa des bordels.
      Puis lorsque parut Luther.
      Puis lors des révolutions, d’abord en Angleterre, puis en France et jusqu’en Russie,
      sans oublier le Portugal, puis l’Espagne.

      Alors bergoglio, qui c’est, ce minus, qui prétend s’élever contre Dieu ?

      Je ne démontre rien, et ne cherche même pas à le faire,
      car j’ai déjà expliqué que, pour démontrer, la raison doit s’appuyer sur des axiomes,
      qui relèvent de choix personnels,
      et que démontrer, c’est seulement prouver que quelque chose est compatible avec des axiomes.
      Si bien que la plupart du temps,
      on ne démontre que ce qu’on avait déjà admis dès le début de ses raisonnements.

      4 – Vos propos sont toujours LUGUBRES : vous passez votre temps à vous lamenter,
      et voudriez que nous nous lamentions comme vous,
      en nous sentant liés par vos prévisions.

      Certes, on peut être accablé par la situation actuelle. Mais il ne faut pas en rester là !
      Sinon nous serions comme ces pleureuses qui furent chassées par Jésus.

      5 – Je vous propose donc de vous exprimer sur ce que vous comptez faire
      pour, aujourd’hui, redonner Vie à l’Eglise, malgré bergoglio,
      car bergoglio passera :  » Sic transit gloria mundi ! « .

      J’attends donc vos propositions.

      • fatilasa says:

        réponse à la marge en fin de la liste des commentaires

  9. BEZIAU Valentin says:

    le Padre Giulio Tam à propos de la pseudo Restauration de Ratzinger http://valentin.beziau-ump77.over-blog.com/2016/09/padre-tam-et-la-pseudo-restauration-de-ratzinger.html

    • Onclin says:

      @BEZIAU Valentin: (votre lien) « pseudo Restauration de Ratzinger », « pseudo » vous avez raison. Je vais vous confirmer à la façon du général des jésuites, l’argentin Arturo Sosa. Nous devons faire un discernement intérieur face à plusieurs options mais ici ne peut à l’évidence subsister qu’une seule option car nos yeux ont vu, nos oreilles ont entendu, car par rapport à il y a 2000 ans ici il y a des caméras, des micros, des journalistes et d’autres témoins oculaires. En conclusion nous ne pouvons plus parler de « Restauration » mais de la « nouvelle évangélisation » faite par et dans l’oeucuménisme, c’est pour cela que l’on parle non de « ré-évangélisation » mais bien d’une « nouvelle évangélisation », c’est tout différent!

    • Onclin says:

      Pouvez-vous me donner le lien de téléchargement en pdf de « La pseudo-Restauration » de l’abbé Giulio Tam en français. Merci.

  10. fatilasa says:

    Cher Monsieur Soupape,
    Merci pour votre suivi. Vous êtes vraiment aussi tenace et intraitable que moi ! C’est au moins un point commun qui pourrait nous permettre de converger ensemble vers la vérité pourvu qu’il ne se transforme pas en combat de coq avec des plumes qui volent de tous les côtés, j’y veillerai ! C’est en outre tout ce que j’ai souhaité, non pas seulement pour moi-même, mais aussi pour d’autres qui pourraient nous lire parce qu’ils cherchent tout simplement à savoir. Peut-on leur en vouloir ? Je suis moi-même sidéré de voir, qu’en fonction de l’immense gravité des faits contemporains qu’on peut constater, très peu de personnes (une sur cent, une sur mille ?) s’inquiètent de leur évolution et de leur dénouement. De la sorte, beaucoup s’épanchent en de vaines considérations similairement à ces notables du passé qui, du haut des remparts sécurisants de leur ville fortifiée, discutaient paisiblement du sexe des anges pendant que l’ennemi se massait aux pieds des murailles. Je vous laisse un peu présumer de la suite.
    Je ne sais pas si vous en avez déjà fait l’expérience. Mais, lorsqu’on fait des recherches sur le Web, celui-ci donne une série de liens, lesquels renvoient tout aussi bien à vos commentaires qu’aux miens. Daignez tenter l’expérience avec les mots de la recherche « Abolition du perpétuel sacrifice ». Ce que nous écrivons donc comme commentaires dépasse les limites de MPI et, en langue francophone bien sûr, peut s’étendre à une bonne partie de la planète. Aucun de nous deux ne saurait mesurer cette étude mais certainement que Dieu Trinité, notre Dieu, Lui, la connaît et la mesure, à charge et à décharge. Tout ceci n’a évidement de valeur que pour ceux qui croient vraiment en Dieu.

    Je ne vais bien sûr pas vous en vouloir de ne pas avoir suivi tous les commentaires que j’ai déposés sur cette plate-forme de dialogue et qui totalisent depuis le début 2017 plus de 70 pages format A4 concernant le sujet. Si vous voulez bien consulter la rubrique « Sujets les plus consultés », vous pourrez constater que j’ai presque fait « pêtter » le compteur des commentaires du sujet pour l’amener en troisième position. Je n’en suis pas du tout fier mais plutôt contristé à cause de tant de réticence à considérer la réalité. Et c’est encore bien peu de littérature en considération de tout ce qui en a déjà été écrit depuis des dizaines d’années. Je souhaite seulement préciser que, si vous aviez pu me suivre, vous auriez peut-être pu mieux comprendre l’objectif que j’ai poursuivi, et vous auriez déjà plusieurs réponses aux questions que vous me posez. Bien que mon désir soit de me retirer dans le désert le plus vite possible puisque je ne suis plus d’aucune utilité, je ne peux pas me soustraire subtilement à l’obligation de répondre aux suivis engagés, cela ne serait pas sérieux, pas sincère, pas crédible. Mais j’espère que, pour la cause, vous me pardonnerez ma longueur vu que ce qui n’est pas complet est toujours faux dans ce qui lui manque. Et même en étant le plus complet possible, ce n’est pas encore gagné si, de l’autre côté, il n’y a pas la bonne volonté suffisante pour être reçu et compris. Pour en finir, il m’est impossible de reprendre ici tout ce que j’ai déjà formulé. Je vais donc m’en tenir à répondre à vos points soulevés.
    (suite en cours d’élaboration)

  11. fatilasa says:

    (suite 2 à Soupape – 11.03.2017)
    1. Votre point 1 : Invalide ! A moins que vous ne m’ayez pas lu ou pas compris, il me semble avoir bien exprimé le fait que c’est maintenant plus que jamais qu’il ne faut pas baisser les bras et qu’il y a plus que jamais beaucoup à faire : témoigner, avertir, instruire. Évidement, puisque vous n’admettez pas la probabilité de la fin des temps, nos opinions, nos convictions ne sauraient pas concorder. Ce n’est pas pour autant que j’ai tort et que vous avez raison, que ce que vous suggérez est l’unique et suffisante bonne action/réaction. Il y a quand même beaucoup de paroles de l’évangile qui mettent en évidence une situation d’aveuglement dont celle-ci : « Mt 24:37-39 : « Comme les jours de Noé, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. En ces jours qui précédèrent le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. » « Et les gens ne se doutèrent de rien … ! ». N’est-ce pas ce qui est en train de se passer ? Bien sûr, pas pour tout le monde !
    2. Votre point 2 : Invalide ! Mon objectif poursuivi n’a pas été d’étaler sur MPI ma relation privée et personnelle, « ma vie privée » avec Dieu. St Paul dit : « Personne n’a à me juger, moi-même je n’ai pas à me juger, Dieu seul peut me juger ! ». Lequel d’entre nous peut-il prétendre avoir la foi, être agréable à Dieu et mériter d’être exaucé dans ses prières ? Il n’y a que Dieu qui sait si notre foi est authentique ou n’est qu’illusion, si elle est sincère ou n’est que simulacre. Nous ne saurions pas juger de l’authenticité de la foi des autres. Nous avons juste le droit, et même le devoir, de juger de ce qui est conforme à la vraie foi et de ce qui ne lui est pas conforme. Et je dois juger, comme je vous l’ai écrit, qu’une prière ne peut pas être authentique si elle est faite dans l’abstraction et la négation délibérée de la réalité. Et c’est cette réalité que je m’efforce d’exposer pour que la prière soit réaliste et concrète en conséquence. C’est cette réalité qu’il faut connaître pour pouvoir dire authentiquement : « Que votre Nom soit sanctifié ! « (par toutes vos créatures et votre création) – « Que votre règne vienne ! « (universellement par votre fils Jésus-Christ et non pas par quiconque d’autre) – « Que votre volonté soit faite, sur la terre comme au ciel ! » (et non pas au ciel comme sur la terre). Comment donc cette prière nous apprise par le Seigneur Christ pourrait-elle être « vivante », authentique et consciente, si en même temps, nous ignorons volontairement ce qui se passe dans l’Eglise et sur la terre ?

  12. fatilasa says:

    (suite 2 à Soupape – 11.03.2017)
    3. Votre point 3 : Invalide ! Vous y glissez des subtilités pour vous dispenser de devoir affronter la réalité dont je me suis déjà expliqué en parlant de La Salette et Fatima. Vous vous souvenez ? C’est si facile de dire que vous n’êtes pas qualifié pour juger de « mes interprétations » de l’Apocalypse. Mais en bon catholique, c’est tout autant votre devoir que le mien d’en avoir une interprétation la plus correcte possible, et, à défaut d’en avoir une, d’accepter tout ce qui peut vous en instruire valablement. Qu’allez-vous répondre à ceux qui ne vont pas manquer, en considération des événements, de vous poser la question : « Ne serait-ce pas la fin des temps ? ». C’est cette question qu’on ma déjà posée. Si Dieu ne peut pas demander à tout le monde de comprendre l’apocalypse, pourquoi pourrait-Il exiger de tout le monde de comprendre l’Evangile ? N’est-ce pas l’un et l’autre la même source divine ? Vous êtes en train de dire que Dieu est, dans un cas, lumière, et dans un autre cas, ésotérique, gnostique et ténèbres. Vous pensez donc qu’il n’est pas important que tout le monde sache et comprenne qu’on est bien à la fin des temps ? C’est précisément pour qu’on puisse bien le savoir et le comprendre que le Ciel nous a donné La Salette et Fatima. Mais c’est précisément parce que personne ne veut savoir et comprendre qu’on va y arriver rapidement. Comme vous me l’avez écrit, « l’apocalypse vous passe au-dessus de la tête » parce que vous vous estimez trop petit que pour la comprendre. Mais moi, je vous dis, que, bien logiquement, jamais les vraies petites gens ne vont alléguer leur petitesse comme excuse pour se dérober au devoir de chercher. Bien au contraire, conscientes de leurs petitesses, elles vont tout faire pour combler cette lacune et, de la sorte, s’ouvrir à l’instruction et devenir plus instruites que certains qui veulent leur en remontrer. C’est ce qui faisait dire à NS Jésus-Christ : « Heureux les pauvres d’esprit ! ». Et, à vous lire, on ne peut pas dire que vous êtes démuni d’esprit et de lettres. Je suis donc étonné que vous trouviez, autant que le grand nombre, que l’Apocalypse ne sert à rien du tout parce qu’il n’est pas, soit possible, soit nécessaire de la comprendre. « Merci Seigneur ! De nous avoir donné des bricoles qui nous emmerdent, nous perturbent et nous divisent ! » A part cela : « Que votre volonté soit faite ! » A d’autres ! En ce qui concerne l’annonce de la fin des temps ou du monde, je suppose que vous allez me ressortir le leitmotiv du grand nombre qui suit joyeusement Jorge Bergoglio : «Quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul. » (Mt 24.36). Effectivement, il y a eu 50 fausses annonces depuis 1843, dont une quarantaine depuis 1975. Pour ne pas allonger le présent commentaire, permettez-moi de vous renvoyer à celui que j’ai déposé en 4ème place sur le sujet « encore-une-interview-du-cardinal-burke-ou-il-confirme-la-foi-est-en-danger » du 13.01.2017 de Mme de Villasmundo. Les raisons que vous citez concernant des événements antérieurs suscitant l’impression de fin des temps n’ont vraiment rien à voir avec ce qui se passe maintenant et que La Salette et Fatima nous révèlent comme étant l’actualisation de l’Apocalypse selon ce que sœur Lucie en a dit : « Tout le secret de Fatima est dans les chapitres VIII à XIII de l’Apocalypse ; Lisez-les ! ». Maintenant, si vous ne croyez pas sœur Lucie, ni en Fatima, ni en La Salette, c’est peine inutile de perdre votre temps à me contredire, c’est comme si nous vivions sur des planètes différentes. Pour autant que nous acceptions tous deux la définition du dictionnaire concernant le mot « axiome » (proposition indémontrable utilisée comme fondement d’un raisonnement), il me semble que vous l’utilisez à contre sens puisque mes raisonnements n’utilisent pas de propositions indémontrables mais, au contraire, visent à démontrer la réalité de ces propositions. Ma raison ne s’appuie pas sur des axiomes mais sur des réalités connues et que tout le monde peut connaître. Quant à dire de vous-même «Je ne démontre rien, et ne cherche même pas à le faire », c’est un peu cocasse puisque vos propos ne sont que démonstration de vos réactions mais pas suffisamment de vos convictions.

  13. fatilasa says:

    (suite 3 à Soupape – 11.3.2017)
    4. Votre point 4 : Correct ! Mes propos que vous qualifiez en majuscule de lugubre (qui évoque une grande tristesse) me sont suscités par l’immense détresse qui enveloppe de plus en plus le monde dans son déclin irréversible. Et je ne suis pas lugubre par plaisir mais uniquement pour secouer l’optimisme euphorique qui vous anime et vous suscite de détourner le regard de la réalité, celle que pourtant MPI nous montre journellement. Évidement, « Qui augmente sa connaissance augmente sa douleur », à moins que de s’empresser d’oublier. C’est vrai que l’humain oublie qu’il oublie, il n’y a qu’une seule chose qu’il n’oublie pas, c’est d’oublier ! Tant de chansons parlent d’amour, mais tant de gens meurent chaque jour, d’avoir manqué d’un peu de charité. Daignez me pardonnez de vous avoir rappelé que c’est le cas pour vingt mil enfants chaque jour. Je ne vais donc pas vous montrer tout le reste !

  14. fatilasa says:

    (suite 4 à Soupape – 11.03.2017)
    5. Votre point 5 : Incomplet ! Et c’est bien dans la logique de votre pensée puisque vous ne voulez pas admettre que Jorge Bergoglio est en train de saccager l’Eglise catholique, d’anéantir ses moyens d’existence, de subsistance et de régénérescence. Il ne sera pas possible de « faire revivre l’Eglise » par la seule prière ni par les seules œuvres humaines. Il n’y a que Dieu qui le pourra ! N’avez-vous donc pas conscience de l’immense (et lugubre) apostasie qui submerge l’Eglise et le monde ? Vous tremblez donc à ce point de devoir la considérer ? Et bien, personne ne vous en voudra car le cardinal Sodano disait en 2000 : « Il y a bien pire qu’une guerre nucléaire, il y a la perte de la foi ! ». Bien sûr que JM Bergoglio passera, c’est écrit dans le chapitre 19 de l’Apocalypse. Evidemment, il y a deux mil ans, St Jean n’a pas inscrit en grand le nom de Jorge Bergoglio qu’il ne connaissait pas du tout. Cependant, il en a fait une description suffisamment explicite. Mais si vous jugez inutile de vous y intéresser, vous n’en saurez jamais rien. A chacun son choix ! Et à chaque choix, ses réalités, ses exigences, ses conséquences, ses résultats !

  15. fatilasa says:

    (suite 5 à Soupape – 11.03.2017)
    6. Voici donc mes propositions que vous attendez. C’est un peu inutile que je vous en fasse part parce qu’elles sont toutes autant de raisons qui justifient la nécessité de comprendre l’Apocalypse et qui en même temps expliquent les raisons pour lesquelles Dieu nous a donné cette vision par St Jean. Et c’est précisément ce que vous réfutez. Mais bon, allons jusqu’au bout. Pour abréger, je dois vous renvoyer au sujet « a-nouveau-le-pape-francois-loue-lheretique-martin-luther » du 20.01.2017 de Mme de Villasmundo. A partir de la fin des commentaires, vous remontez 17 commentaires en amont et vous trouverez ces raisons qui sont mes propositions. Il y en a une que je peux vous décrire ici, c’est de vivre réellement la vertu théologale de l’espérance. Dans son encyclique Spe salvi, Benoît XVI décrit très bien deux sortes d’espérances : celle que Dieu nous propose et celle que les hommes proposent. Il démontre combien celle des hommes est un échec, une fausse espérance (Karl Max, le communisme …). Pourtant, c’est celle-là qui prévaut plus que jamais puisqu’elle s’est même introduite au Vatican et est prônée par l’Eglise de Bergoglio. Au bout de chaque vie, il n’y a rien d’autre que l’immensité de Dieu. N’est-ce donc pas suffisant ? L’espérance est l’objectif, la raison suprême de la foi. Sans plus d’espérance, il n’y a plus de raison de croire ni de motivation à pratiquer la charité. Benoît XVI conclut: « La crise de la foi est avant tout celle de l’espérance chrétienne ». La perte de l’espérance est la cause, la conséquence et le signe de la grande apostasie. Ils se bercent donc d’illusions ceux qui pensent que les choses vont s’arranger avec force de discussions ou de révolutions. Et pour vivre l’Espérance, il faut y mettre le prix : renoncement aux attachements désordonnés à soi-même, au monde, et aux créatures pour le seul attachement à Dieu Trinité, au royaume des cieux et à la vie éternelle, acceptation de la souffrance, conscience et acceptation de la mort. « Celui qui m’aime, qu’il renonce lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive ». « Celui qui veut garder sa vie pour lui-même la perdra, celui qui accepte de la perdre pour moi, même s’il meurt, la gardera ». Mon royaume n’est pas de ce monde ! » « Tendez d’abord vers les réalités d’en haut, le reste vous sera donner par surcroît ! ».

    Quand vous serez parvenu à comprendre et à vous efforcer de vivre cela, vos yeux s’ouvriront sur toute la longueur, la profondeur et la hauteur de la vraie foi au vrai Christ et à sa vraie Eglise et vous comprendrez beaucoup mieux tout ce que je vous ai exposé. En attendant, c’est peine inutile de me répondre uniquement pour invalider tout ce que j’ai écrit puisque je ne changerai pas d’avis, et je ne peux vous répondre qu’en répétant les mêmes choses, ce qui commence à me fatiguer. Que pourriez-vous me faire croire d’autre que ce que je crois ? Qu’un nouveau pape va surgir et restaurer l’Eglise toute rongée par l’illusion (abstraction de la réalité,) la compromission (du grand nombre des baptisés), la confusion (qui est à son sommet), la dérision, la division (schisme déjà amorcé), la rébellion (Non Serviam universel), la destruction ? Croyez-vous que les gouvernements vont aider l’Eglise à se relever ? Que les proches élections vont tout arranger ? Savez-vous qu’au Vatican, on est en train d’envisager un office pour remplacer la Sainte Messe et la vider progressivement et pernicieusement de son contenu ? Avez-vous conscience des conséquences que cela peut engendrer ? Si au moins, vous pouviez me prouver que ce n’est qu’un rêve !
    Au revoir, cher Monsieur Soupape, il est temps que je me mette en route vers un autre monde.
    « Au Portugal se conservera le dogme de la foi »

  16. Etienne says:

    « La main d’Obama derrière la démission de Benoît XVI », ce serait une première chose.
    Et la main d’Obama (plus quelques amis) dans la désignation de François…
    Serait-ce une deuxième chose, ou plus simplement la prolongation de la première.

  17. y a rien pour les gorets dans tout ça ? Bon moi je pense que Dieu à le sens de l’humour et qu’il faut souffrir joyeusement… de toute manière si j’ai bien compris … même 100 ans de souffrances devant l’éternité ce n’est rien et la souffrance donne du brillant à l’âme ce qui attire le regard Divin… même pas peur ! Même avec toute la boue (j’aime bien me rouler dans la boue) sur moi y a un laveaumatique à l’entrée … la confession et l’extrême onction… du moment que la providence … on est quand même sur terre pour se sauver de et non collaborer avec Satan… Bon Dimanche !

  18. On y va says:

    Ajoutez encore cinq importants message de JNSR sur la démission du Pape Benoît XVI en Février et Mars 2013 :
    http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t16086-cinq-importants-messages-de-jnsr-sur-la-demission-du-pape-benoit-xvi-fevrier-et-mars-2013#632009
    Tout s’articule .

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com