femen-vs-prêtre-nd-mpi.jpg

Le gouvernement russe n’a pas l’habitude de s’ingérer ouvertement dans les affaires judiciaires, qui plus est à l’étranger. Une fois n’est pas coutume, le ministère russe des affaires étrangères s’est fendu ce vendredi d’un communiqué de presse dénonçant la relaxe des Femen ayant profané la cathédrale Notre-Dame de Paris. « Nous avons remarqué la relaxe prononcée par un tribunal parisien en faveur des membres du groupe Femen qui ont perpétré en février 2013 un acte de délinquance à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il s’agit d’une décision dont le caractère politiquement motivé ne fait aucun doute. La justice française a fait fi des sentiments bafoués des croyants indignés par la profanation d’une des cathédrales les plus vénérées de France. Ceci étant, le tribunal, dans une insulte au bon sens, a condamné à une amende les gardiens de la cathédrale jugés coupables d’un comportement trop brutal envers les activistes du groupe Femen. » indique notamment le commentaire officiel russe.

 

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Pingback: Moscou dénonce la relaxe des Femen et la...

  2. Introduction aux vraies raisons de la fixation féministe sur la légalisation de l’avortement et du mariage homo, pierres angulaires de la culture de mort satanique antichrétienne:
    La culture de mort planétaire, bien qu’ayant il est vrai, des ramifications historiques dans les lumières françaises et la révolution, est maintenant dirigée par le noyau dur du fondamentalisme féministe international . Elle s’est cristallisée au cours des années 80 dans les milieux de l’intégrisme féministe universitaire californien, le « saint Graal » géographique du « politiquement correct ». Les deux pierres angulaires de la culture de mort sont : la banalisation-normalisation du meurtre légal des enfants à-naîtres et la légalisation du « contre Dieu et nature » mariage homo. Cette culture de mort a par ailleurs une haine profonde contre les trois religions du livre qui sont les seuls vrais obstacles sérieux à son épanouissement funeste : catholicisme, islam et judaïsme.

    Le but final de la pieuvre tentaculaire est en réalité la disparition « en douceur » des êtres humains du sexe masculin. Pour cela, deux « conditions sine qua non » s’imposent:
    La « dépénalisation-déculpabilisation » absolu de l’avortement et l’homosexualité pour tous. Quand tout le monde sera homosexuel, les êtres humains de sexe masculins, pour des raisons de biologie évidentes, disparaîtront d’une façon naturelle, quasi automatiquement, sans s’en rendre compte. En effet, les hommes, contrairement aux femmes n’ont pas d’ovocytes et pas d’utérus. Ils ne seront pas en mesure de se cloner. Les femmes seront donc les seules à pouvoir se reproduire. Au fond, se sera un génocide « en douceur » et « participatif » sans qu’une seule goutte de sang ne soit versée..

    Par l’intermédiaire de « l’homosexualité pour tous », de l’avortement sélectif et plus tard du clonage, le noyau dur du fondamentalisme féministe espère (bien qu’encore d’une façon plus ou moins diffuse, voire même inconsciente) ainsi créer une société « idyllique » de femmes toutes lesbiennes et à jamais « débarrassées » des hommes. On peu même imaginer qu’il n’y aura plus qu’une seule femme, lesbienne et clonée par centaine de millions.
    Une espèce de paradis du politiquement correct où régnera l’indifférenciation absolue. En somme, la réalisation du vieux rêve de Satan. La finalité ultime de « l’indifférenciation » étant, in fine, l’indifférenciation entre le mal et le bien. Donc, au fond, la négation de Dieu.
    En fait ce sera, bien évidemment l’enfer sur terre. Se regarder dans une glace en abolissant toutes différences n’a jamais été un acte d’amour mais plutôt une lâche fixation sur soi-même. Abolir les différences pour ne plus avoir à prendre le risque d’aimer. Au fond, la femme post moderne, fera l’amour avec elle-même. En matière d’égalitarisme diabolique, il est, en effet, difficile de faire mieux.
    Oui il y a un complot, mais pas celui que l’on croit. Ce complot peut être qualifié de complot « inconscient » en ce sens qu’il est essentiellement animé par des forces sataniques à l’œuvre dans l’esprit de ses promoteurs sans qu’ils s’en rendent compte. De plus en plus de féministes pensent que l’acte hétéro sexuel normal est « en soi » une humiliation pour la femme (à cause de la pénétration) qu’il faudrait à la limite « pénaliser ». Autrement dit il faut pénaliser le plan du Créateur, concernant la reproduction du genre humain. In fine, il faut rendre Dieu « illégal. »Certes, Dieu ne laissera pas faire. Dans cet esprit, il n’est pas faux de dire que le triomphe provisoire de la culture de mort, coïncidera avec l’entrée dans les temps apocalyptiques.

  3. queniartpascal says:

    et le gros porc d’hollande va au mont saint michel samedi

  4. François says:

    Merci à la Russie de relever cette incongruité, qui est une insulte aux catholiques et à la justice.

    Les Russes ont commenté ce jugement parce qu’ils se sentent concernés par les femens, ce groupe créé et payés par Soros pour attaquer tout ce que nous avons de précieux et de sacré au profit des satanistes US.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com