C’est Muhammad Namadi Musa, directeur général du Bureau interconfessionnel de l’Etat de Kaduna qui a livré cette information à la presse et ces 350 corps ont été découverts dans une fosse commune dans le nord du Nigeria.

Selon les informations ces corps proviendraient des affrontements qui s’étaient produits à Zaria, fief du mouvement islamique du Nigeria (MIN), avec  un convoi de l’armée conduit par le général Tukur Yusuf Buratai. « La plupart des corps étaient recouverts de noir et on y a trouvé des femmes et des enfants », a précisé Muhammad Namadi Musa aux enquêteurs, ajoutant que les cadavres avaient été transportés à bord d’un convoi de camions escorté par l’armée.

L’armée nigériane s’est défendue en assurant que les soldats avaient respecté les règles d’engagement à Zaria. Les militaires ont accusé des partisans du chef du MIN, Ibrahim Zakzaky, d’avoir tenté d’assassiner le général, une accusation démentie par le groupe islamique chiite, qui dénonce des exactions. Quant à l’armée ces chiffres sont  «  sans fondement ».

Notons que les chiites du Nigeria sont souvent accusés de violation des lois du pays comme l’atteste le ministère public qui avait  déclaré en février que 191 fidèles chiites avaient été inculpés pour violation de la législation sur les armes à feu et l’ordre public.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com