opération serval2Selon le Courrier Picard, Richard Trépant, maire de Jussy (Aisne), a refusé la minute de silence en mémoire des sept soldats français tués au Mali, en 2013 alors que ce même jour François Hollande recevait dans l’intimité les familles de ces mêmes soldats. Le motif : on ne rend pas hommage à des mercenaires.

C’est à se demander si ce maire connait seulement la définition du mot mercenaire. Le terme vient du latin mercenarius, lui-même dérivé du mot merces qui signifie salaire. Un mercenaire est un combattant de métier qui est recruté moyennant finance par un État, une entreprise, un mouvement politique ou toute autre organisation légale ou non, en-dehors du système statutaire de recrutement militaire d’un pays. C’est l’armée française, sous les ordres de François Hollande, qui est intervenue au Mali et non quelques ex-militaires français. Doit-on en déduire que François Hollande est aussi un mercenaire ? Décidément, la cote de François Hollande est pire que ce que l’on croyait, si même un élu arrive à sous-entendre que le Président serait un mercenaire au service du Mali. D’autre part, les salaires même avec primes ne sont pas non plus mirobolants.  De par leur statut, les militaires français ne sont donc pas des mercenaires.

Si ce maire n’est pas d’accord avec la présence française au Mali, il n’a qu’à s’adresser aux vrais responsables, à ceux qui donnent les ordres, à ceux qui ont envoyé nos soldats au Kosovo, au Liban, en Afghanistan et maintenant au Mali. Peut-être que le Président l’écoutera lui ? Quand il y a une guerre quelque part, les critiques se dirigent vers l’armée qui ne fait qu’obéir. Certains se plaisent souvent à rappeler que l’armée a un devoir de réserve et qu’elle n’a donc pas le droit de critiquer. Si l’un des généraux avait osé protester, on n’aurait pas manqué de brandir la menace putschiste. Vous vous plaignez que la France est aux ordres de l’OTAN ? Adressez-vous à Sarkozy qui a réintégré la France dans le commandement de l’OTAN. Vous n’êtes pas d’accord que la France soit au Mali ? Allez-vous plaindre auprès de l’Elysée qui a décidé de combattre le terrorisme là-bas et de défendre des intérêts français.  Ce sont eux les vrais responsables et ce sont eux les mercenaires comme vous dîtes.

Par ces paroles, ce maire a blessé toutes les familles de ces soldats morts et sali la mémoire de ces militaires tombés au combat, en faisant croire qu’ils ont combattu au Mali pour de l’argent. Croit-il que ce sont des phrases à dire à des veuves et des orphelins, qui n’ont pas encore fait leur deuil ? Alors que peut-être certains cherchent encore des réponses au sens de la mort de leurs proches…on vient leur dire que ce serait pour des considérations pécuniaires ? C’est un manque total de respect. Espérons que ces propos ne leur viendront jamais aux oreilles car je doute que cela les aide à faire leur deuil. Laissons ces soldats reposer en paix !

Ce n’était ni le lieu ni le moment pour tenir de tels propos. Ce 11 novembre était là pour honorer nos morts. Le devoir de ce maire était de tenir son rôle d’élu et de monter l’exemple à ses concitoyens. Ses propos ont choqués plus d’une personne. Une polémique politique n’avait pas sa place. Honneur et respect à nos morts !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com