calamars-MPIA la suite des différents scandales alimentaires qui ont défrayé la chronique, le Parlement Européen avait décidé d’étudier la question des fraudes alimentaires dans l’Union Européenne. Esther de Lange, europarlementaire néerlandaise, vient de présenter le résultat de quelques enquêtes troublantes. Elle s’est dite « médusée » en découvrant que de nombreux calamars servis dans nos assiettes étaient issus d’anus de cochon !

C’est la conclusion hallucinante du contrôle de plats surgelés vendus dans l’UE : les calamars n’en étaient pas et il ne s’agit en aucune façon d’un produit marin. L’analyse a démontré qu’il s’agissait d’anus de porcs dont la forme et la texture seraient similaires aux fruits de mer affichés sur l’étiquette… De telles arnaques avaient également déjà été signalées aux Etats-Unis.

Autre scandale dénoncé par l’eurodéputé : du sel d’épandage (utilisé contre le verglas) est parfois présenté mensongèrement comme du sel de mer ! Cette escroquerie trouve son origine en Pologne mais la marchandise est ensuite distribuée sous fausse étiquette dans plusieurs pays de l’UE.

L’Union Européenne a contribué à étrangler notre agriculture en même temps qu’à nous intoxiquer avec les arnaques alimentaires mises au point par des bandes organisées transfrontalières en lien avec une industrie alimentaire dans laquelle on trouve des patrons empoisonneurs. Formidable, non ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com