Macky Sall, président du Sénégal, était l’invité d’Audrey Pulvar sur I Télé  dimanche dernier. L’arrogante animatrice télé l’a interrogé sur la dépénalisation de l’homosexualité dans son pays.

Mais le président du Sénégal a magnifiquement défendu l’honneur de l’Afrique :

« Ce ne sont pas les associations de droits de l’homme qui gouvernent le pays! »

« Nous avons notre code de la famille, nous avons notre culture, notre civilisation. Il faut que les gens apprennent à respecter nos croyances et nos convictions. Au nom de quoi parce qu’on pense qu’ailleurs homosexualité doit être dépénalisée, ça doit être une loi universelle? »

« Pourquoi vouloir imposer à tout le monde que les homosexuels doivent défiler? »


Macky Sall : « Au nom de quoi, parce qu’ailleurs… par ITELE

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. LANKOUDU says:

    Et « pan » dans les dents de la « pulvar » Encore une fois , elle s’est fait allumer .Et par un Président de surcroit !

  2. Olivier says:

    Vous êtes fort gentil avec ce président.

    A aucun moment il n’oppose un « non » ferme et viril à l’homosexualisme, au nom de principes moraux objectifs.
    Ce qu’il affirme en substance, c’est seulement qu’il faut laisser le temps à l’Afrique de rattraper la décadence occidentale.
    Il conclut en disant que son pays a connu des « avancées positives » en faveur du droit à l’avortement en cas de viol ou d’inceste !

    Pas de quoi se réjouir…

  3. Quant à l’avortement, le droit à naître de l’enfant conçu ne semble effleurer personne. C’est bien dommage.

  4. À la lecture et l’analyse de cet article, je dirais plutôt Papier cul info…

    La culture a bon dos…

    Le mariage forcé de fillette (ou non), l’excision etc… Font aussi partis de la « culture » de certains pays.

    Encore président démago…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com