Jean-Joël Brégeon est historien. Gérard Guicheteau est journaliste et écrivain.

La « Vendée militaire » s’étendait sur quatre départements : le Maine-et-Loire, la Loire-Inférieure, les Deux-Sèvres et la Vendée. Dès les premiers rassemblements de Vendéens au printemps 1793, le signe de ralliement fut le Sacré-Cœur. « Tous les paysans avaient par dévotion, et sans que personne en eût donné l’ordre, un Sacré-Cœur à leur habit et un chapelet passé dans la boutonnière », rapporte la marquise de La Rochejaquelein dans ses Mémoires.

Ce livre s’attache à décrire et expliquer ces guerres de Vendée – on en compte jusqu’à cinq – qui ont duré de 1793 à 1832. L’ouvrage répond ainsi à de multiples questions. Quelle étendue maximale eut l’insurrection vendéenne ? Quel fut le rôle exact des premiers généraux vendéens ? Qui furent les héroïnes vendéennes ? Comment, outre-Loire, en « galerne », au nom de la République, Westermann fit massacrer femmes, enfants, vieillards et combattants vendéens ? Quel fut le rôle du fanatique Carrier dans les noyades de Nantes ? Comment Barrère et le Comité de salut public choisirent la lie de la terre pour composer les douze « brigades infernales » placées sous le commandement de généraux tueurs répondant aux ordres de Turreau ? Pourquoi, dès l’origine, le déni républicain accompagne-t-il des faits avérés et incontestables d’ignobles massacres ? Pourquoi le district de Cholet compte-t-il le plus fort pourcentage de morts et de ruines ? Pourquoi l’armée républicaine a-t-elle commis tant de viols et de supplices dans le bocage et dans la plaine, jusqu’à des tanneries de peaux humaines ? Pourquoi l’armée républicaine a-t-elle massacré à l’arme blanche les enfants vendéens ? Quelle fut l’ampleur de la folie exterminatrice ?

La République fit en Vendée une œuvre génocidaire. Carrier, dès qu’il fut nommé par arrêté du Comité de salut public, le 29 septembre 1793, avait fait part de ses intentions : « Nous ferons de la France un cimetière plutôt que de ne pas la régénérer à notre façon !« .

A lire par devoir de mémoire…

Nouvelle histoire des guerres de Vendée, Jean-Joël Brégeon et Gérard Guicheteau, éditions Perrin, 432 pages, 23,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com