Alors qu’une manifestation avait lieu dans la ville de Santiago, au Chili, le 13 octobre dernier, l’église dédiée à Saint François a été vilement attaquée par un groupe appartenant à la communauté connue sous le nom de « Mapuche ». Les agresseurs ont brûlé les portes latérales et la principale du temple catholique.

Ce jour-là, une manifestation « pour la résistence Mapuche » se déroulait dans les rues de la capitale chilienne à l’occasion du jour du Respect pour la diversité culturelle. C’est alors que pendant cette manifestation, quelques individus sont venus tagger et coller des affiches sur les murs et après, ils ont brûlé les portes latérales.

Peu de temps après, un jeune homme le visage couvert sous une cagoule a lancé une cocktail Molotov sur la porte principale de l’église.

Selon la presse locale, un prêtre et un religieux, responsables du lieu, se trouvaient dans l’enceinte. Ils ont essayé à tout prix d’arrêter les individus et les dégâts sans pouvoir y parvenir. Ils ont donc alerté la police locale qui est arrivée sur les lieux. Le principal agresseur identifié, il a été incarcéré dans une prison de prévention car d’autres charges lui ont été rajoutées.

Ce qui est ahurissant, c’est que ce n’est pas la première fois que ces lâches attentats sont perpétrés contre des églises catholiques du Chili.

Il y a quelques mois, deux images religieuses ont été brûlées dans une église au nord du pays. Aussi, dans la paroisse San Jose de Maipo, à 50 kilomètres de la capitale, il y a eu un vol d’hosties consacrées ainsi que d’autres objets historiques qui se trouvaient dans le musée de la paroisse.

Au mois de mai, une sculpture de la Vierge Marie a été profanée par des inconnus qui ont lancé de la peinture rouge sur l’ensemble de ladite sculpture. Ceci s’est produit au sud du pays.

La population catholique du Chili est très choquée par ces attentats et ils demandent aux autorités civiles et religieuses de condamner ces actes et assurer la protection des lieux du culte.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Ces « Mapuche » qui ne veulent pas du « Respect pour la diversité culturelle » manifestent pour quoi exactement ??
    Ce sont des « dictateurs » ou des espèces de « djiahistes » à la sauce chilienne ?

  2. elcondor says:

    Les mapuches d’aujourd’hui sont les descendants des la tribu indienne Mapuche colonisée par les Espagnoles au 16ème siècle.
    Les Mapuches sont discriminés par la société chilienne alors qu’ils sont dans leur pays.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com