pape_francois_video_familleLa nouvelle vidéo de l’intention du mois de mars du pape François a été publiée : de prime abord, rien de scandaleux. Des scènes de misère et des enfants dans le malheur, sur lesquelles la voix du pape François vient se superposer :

La famille est l’un des biens les plus précieux de l’humanité, mais n’est-il pas le plus vulnérable ? Quand la famille n’est pas protégée et que commencent les difficultés de type économique, de santé, de tout genre, les enfants grandissent dans des circonstances difficiles. Je veux partager avec vous, avec Jésus mon intention du mois : pour que les familles en difficulté reçoivent le soutien nécessaire et que les enfants puissent grandir dans des environnements sains et sereins.

Dans la bande son, on peut entendre des coups assénés, et une femme qui pleure ? Sans doute une dénonciation de la violence conjugale et de ces dissensions qui minent nombre de famille. Mais là s’arrête cette vidéo.

Ce problème ici, contrairement à celle du mois de janvier, ne réside pas dans ce qui y est dit que dans ce qui n’est pas dit. Car s’il est normal de dénoncer la violence conjugale et son lot de malheur, comment ne pas être étonné, alors que partout dans le monde surgissent des législations instaurant la dénaturation du mariage par les duos homosexuels, le pape n’en dit pas un mot. Pourtant c’est bien aujourd’hui l’attaque principale qui est menée contre la famille. Pas un mot non plus sur le féminisme, l’individualisme, la contraception, le divorce, autant de mots qui détruisent de façon bien plus large et bien plus massive le mal que dénonce le pape.

En réalité il y a fort à craindre que le pape n’utilise le mot famille au sens large, incluant la réalité dite des « familles recomposées » : s’il est bien certain que le pape considère le divorce comme un mal, c’est plus par rapport à l’aspect humain et social de la peine qu’il déclenche. C’est cette pensée que l’on a pu observer tout au long du Synode sur la famille où la pape et une majorité d’évêques n’ont eu de cesse de vouloir donner une légitimité aux divorcés-remariés.

Le contenu même de cette vidéo le confirme : on y parle de circonstances difficiles », de « difficultés de type économique, de santé, de tout genre », etc. Mais on n’y parle pas de Dieu, de sa volonté créatrice d’un homme et d’une femme, de l’indissolubilité du mariage, du devoir des époux d’amener les âmes de leurs enfants près Dieu pour les aider à atteindre une éternité heureuse. Il n’y a là rien d’étonnant lorsque l’on sait que le pape François a, entre autre, refusé de s’opposer publiquement à la Loi Cirinna qui visait à instituer un mariage homosexuel en Italie.

Cette vidéo est celle d’un pape qui ne parle pas de Dieu – hormis l’évocation du nom de Jésus au moment de l’intention, d’un pape qui refuse de mettre les mots adéquats sur ce qui mine réellement la famille. Une communication insuffisante dans ce qui est dit, et mauvaise par ses absences, le tout dans une approche entièrement naturaliste.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Merci pour cette vidéo où tout est enfin! normal…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com