Inde – Orissa, Etat du centre est de l’Inde, continue de persécuter les chrétiens. Dans le village de Tangaguda, se trouvant dans le district de Malkangiri, en Orissa, une fillette de deux ans, fille d’une famille chrétienne, est morte le 27 février et sa famille préparait les obsèques et l’enterrement sur un terrain lui appartenant.

Mais des Hindous ont interrompu les funérailles et voulaient forcer les parents de la fillette défunte à l’enterrer hors du village, la considérant comme impure puisque chrétienne.

Le père de la fillette a finalement dû verser une somme de 5.000 roupies indiennes pour pouvoir enterrer sa fille sur son terrain.

Cependant, au cours de la nuit, un groupe d’une trentaine d’hindous est entré illégalement sur sa propriété dans le but d’incendier sa maison. Son épouse est parvenue à s’enfuir tandis que le père de famille chrétien et son autre fille de 12 ans, Savitha, ont été brutalement frappés et abandonnés inanimés après leur passage à tabac.

D’autres voisins chrétiens, venus à leur secours, ont également été roués de coups.

La maison de cette famille chrétienne a été incendiée et entièrement détruite.

Six victimes de la violence antichrétienne, blessées de manière plutôt graves, se trouvent actuellement à l’hôpital.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Horace says:

    Explication partielle : Les chrétiens en Indes sont majoritairement des gens du peuple Dalit. Ceux-ci sont les « intouchables » déclarés des Hindous, traitant les intouchables comme des esclaves, des moins que rien. Les hindous sont animés d’une rage contre les chrétiens parce qu’il s’agit des Dalits. Il y a en Inde près de 200 strates sociales et les Dalits sont au plus bas de l’échelle. Tous les crimes commis contre les chrétiens / Dalits restent impunis.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com