La justice vient de rendre son verdict dans une affaire d’enfant noyée dans le cadre d’activité d’organisation étatique le 21 juillet 2015 dans le plan d’eau de Brou (Eure-et-Loir).

L’accident s’est produit après un pique-nique organisé près du plan d’eau, lorsque les enfants se sont mis à l’eau et avaient pour consigne de ne pas s’éloigner de la berge. L’une des deux accompagnatrices avait dû s’absenter pour accompagner chez le médecin l’un des sept enfants du groupe qui avait été pris de vomissements. Par ailleurs, la baignade n’était plus surveillée pendant la pause méridienne, car la mairie avait autorisé oralement les surveillants à prendre une pause à midi alors qu’ils étaient censés travailler de 10h à 18h.

L’alerte a été donnée lorsque le corps d’une fillette de 9 ans avait été repéré flottant sur l’eau. Elle avait pu être réanimée, mais ce n’avait pas été le cas d’une fillette de 11 ans, dont le corps avait été découvert trop tard.Les petites filles faisaient partie d’un groupe d’enfants placés par des juges des enfants. La fillette décédée était placée chez sa grand-mère. Le groupe avait été confié à une association mandatée par le juge des enfants pour assurer des activités éducatives.

L’association mandatée, l’Adsea, a été reconnue coupable et condamnée à 35 000 euros d’amende avec sursis. Le document de sortie qu’elle avait élaboré ne mentionnait ni l’âge des enfants, ni leur niveau de nage alors que peu d’entre eux savaient nager. La commune de Brou a été condamnée à 25 000 euros d’amende avec sursis. L’éducatrice a été condamnée à un an de prison avec sursis et reconnue coupable d’homicide involontaire et condamnée à un an de prison avec sursis.

Bizarrement, aucune campagne dans la presse contre l’incompétence des organismes laïcards. A comparer avec l’hystérie qui avait déferlé contre les scouts catholiques après la tragédie de Perros-Guirec où 4 jeunes garçons avaient péri dans un naufrage suite à une tempête que la météo nationale n’avait pas prévue au moment au départ. Les peines requises avaient été d’une autre ampleur… En France, les catholiques sont des citoyens de seconde catégorie, chaque jour nous le prouve un peu plus. Pour compléter Orwell qui disait que tout le monde est égal mais que certains sont plus égaux que d’autres, on pourrait rajouter que dans la tyrannie laïcarde française, certains ne sont pas égaux du tout…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Eux 9 ans et 11 ans ce ne sont plus des fillettes ! Je me souviens comme m’appellait pas fillette quand j’avais ces ages de 9 ans et ensuite 11 ans .
    En plus ils savent pas nager ces gamins a ces âge là ?!?!?
    Moi j’allais a la piscine toute seule quand j’avais 7 ans et passais mes journées dans l’eau a nager .
    Alors on se démerdait mieux de notre temps quand y avait pas d’internet

    • Vous deviez être bien dévergondée et d’un milieu très fruste si à 9 et 11 ans on ne vous appelait plus fillette. Alors comment vous appelait-on ?

      De plus, tant mieux pour vous si vous avez appris à nager dans le ventre de votre mère, mais habituellement, les enfants à qui on n’apprend pas à nager, et qui ne fréquentent pas l’eau ne savent pas nager. C’est bizarre, non ? Est-ce une raison pour les laisser se noyer quand on est chargé de les surveiller ?

      • Je suis née a drancy et ai appris a nager a la piscine de drancy !
        De famile d’imm grés italiens .

        Ma mère a essayé de m’avorter pendant 6 mois de grossesse , DONC j’ai plutôt appris a me battre que a nager dans le ventre de ma mère .

        Dévergondée je l’ai jamais été !
        Mais si ça vous plait de penser que j’étais une petite salope , ne vous génez surtout pas!
        Il semble que vous êtes celui avec des idées déplacées ET comme toujours les choses sont renversées ET c’est moi encore qu’on insulte !
        Rien de nouveau !

        A moi n époque Les filles de 11 ans on disait plutôt jeune fille MAIS salissez et salissez !
        Que peut ‘on attendre des esprits mal tournés .

  2. Déjà c’est un scandale que des accompagnateurs laissent se noyer des enfants sous leur surveillance. La vie d’un enfant est donc si peu de chose!

    Ensuite, évidemment, du moment que ce sont des laïcards on leur pardonne tout.

    La comparaison avec Peros-Guirec est, en effet, très éloquente.

  3. Le tout m‘est incompréhensible. Voilà le résultat de l’éducation permissive.

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com