bardeche-nuremberg

Maurice Bardèche (1907-1998), journaliste et écrivain français, est le beau-frère de Robert Brasillach. Ils ont co-signé ensemble Histoire de la guerre d’Espagne dont la lecture est conseillée en ce 80e anniversaire de ce terrible conflit, mais aussi une Histoire du cinéma qui fait toujours référence chez les cinéphiles avertis. Mais Maurice Bardèche signe seul une vingtaine d’autres ouvrages. Ceux qui traitent de sujets politiques et historiques sont probablement les plus connus aujourd’hui. Pourtant, Maurice Bardèche, grand érudit et fin connaisseur de la littérature française, est également l’auteur d’excellents ouvrages consacrés à divers grands écrivains.

Initialement, cet ouvrage est paru en deux tomes aux éditions Les Sept Couleurs, le premier en 1948, le second en 1950. On mesurera ainsi à quel point la liberté de ton était bien plus importante au cours des premières années de l’après-guerre qu’elle ne l’est aujourd’hui. C’est un paradoxe : moins il reste de survivants de la seconde guerre mondiale, plus la vérité officielle est sacralisée et ne tolère aucune critique.

L’objet essentiel de ces deux titres réunis ici en un seul tome est d’examiner les conséquences de la justice des vainqueurs, telle que prononcée lors du procès de Nuremberg. Selon le vieil adage Vae Victis (Malheur aux Vaincus), seul le vainqueur écrit l’Histoire. Ce vainqueur est donc absous de l’entièreté de ses crimes. Seuls ceux des vaincus retiennent l’attention et sont exploités à diverses fins. Mais pour la première fois se met en place une juridiction internationale qui va ouvrir la voie à l’intrusion d’un nouvel ordre mondial dans le domaine de la justice et du droit.

Et il est manifeste que, puisque ces lois internationales sont l’esclave de contingences politiques, il n’y a bien entendu jamais eu de procès des crimes du communisme. Pas plus que les vainqueurs n’ont jamais eu de compte à rendre à propos de Dresde, d’Hiroshima ou de Nagasaki.

Nuremberg ou la terre promise Nuremberg II ou les faux monnayeurs, Maurice Bardèche, éditions Kontre Kulture, 438 pages, 21 euros

A commander en ligne chez l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. MCF68 says:

    Sacré Momo, grand défenseur de l’Islam d’ailleurs.

    « Dans le Coran il y a quelque chose de guerrier et de fort, quelque chose de viril, quelque chose de romain pour ainsi dire »

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com