Par ordonnance du 28 janvier 2014, n° 1400340, notifiée le 29 janvier à 16 heures, le juge des référés du tribunal administratif de Paris a suspendu, à la demande de l’association « Promouvoir », toute exploitation du visa du film Nymphomaniac Volume 1, en imposant au ministre de la culture d’interdire ce film aux mineurs de 16 ans (et non pas aux seuls mineurs de 12 ans). Le visa du volume 2 est également attaqué et sera examiné en référé au tribunal administratif de Paris le 4 février prochain à 15 heures.

On peut se féliciter que la protection des adolescents l’ait emporté sur des intérêts financiers face à un film contenant des scènes de sexe explicites et du sadomasochisme et plus. En effet, le tribunal pourrait se prononcer définitivement, une fois le premier disparu des salles de cinéma.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com