obama-président-usa

Alors que la France se bat pour rétablir le calme des esprits après trois jours de terrorisme se pose la question suivante. Comment mettre fin à ce fléau international ? Le 9 janvier dernier, Richard Perle ancien secrétaire de la Défense sous la présidence de Ronald Reagan, administrateur du Center for Security Policy a donné son avis à Newsmax TV. Il est peu probable que nous puissions neutraliser rapidement les auteurs de ces tragédies. D’autant qu’ils agissent dans de nombreux pays et sous différentes formes. 

Perle explique : « La réalité est que dans la communauté des gens qui croient en l’islam, il y a un groupe, un petit groupe, mais néanmoins un groupe dont le nombre se compte en milliers et peut-être en dizaines ou centaines de milliers. Ces terroristes ont une vision de leur religion qui implique l’utilisation de la violence pour provoquer la triomphe de l’islam sur le reste du monde…Tant que les stratégies d’information et de conception ne sont pas construites sur cette reconnaissance, les attentats vont continuer à se produire…C’est pour cette raison que les choses se sont passées ainsi en France ».

Puis Perle déclare que la menace de la terreur en France a émergé parce que le gouvernement a permis à certaines communautés musulmanes de fonctionner avec ses propres lois. « C’est arrivé progressivement au fil du temps, et la situation en France est telle que la police et les autorités civiles en France ne savent tout simplement pas comment y faire face…Ce n’est pas acceptable d’avoir une culture distincte et violente au milieu d’une société ouverte et démocratique ; parce que les sociétés ouvertes n’ont pas de défense contre ce type de violence… Cela signifie que la France doit être capable d’aller partout sur son territoire pour faire respecter les lois du pays. Il n’est pas possible de décider que telle banlieue ou telle autre étant majoritairement musulmane, les lois ne peuvent pas être appliquées. »

Perle ajoute qu’en Amérique les musulmans sont mieux intégrés à la société. Raison de plus pour faire attention à une culture souterraine qui se développe ; d’autant que ceux qui mettent en garde contre ce type de dangers sont ignorés du pouvoir. Il explique que les musulmans modérés ne sont jamais invités à la Maison Blanche à la différence des groupes radicaux. Or « le président Barack Obama semble réticent à prendre une position plus ferme contre le terrorisme.» Il devrait annoncer que le gouvernement « scrutera les discours des endroits où la propagande islamiste radicale est prêché » et où « les jeunes et les personnes vulnérables se voient enseigner qu’il y a obligation pour chaque musulman de détruire les infidèles ». Il ne semble pas prêt à le faire…comme en France.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Quel est le bilan d’Obama, prix Nobel de la Paix au bout de 12 jours sans avoir rien fait ?

    – soutien au renversement de Kadhafi mené par le brillant stratège Sarkozy, avec le résultat qu’on connaît: prise de pouvoir par les islamistes dans un pays livré au chaos, à la guerre civile, et dont l’arsenal a largement équipé les groupes terroristes.

    – soutien au soi-disant « Printemps arabe » (en réalité un hiver islamiste) en Tunisie, Egypte et Syrie, avec prise de pouvoir des islamistes « modérés » (défense de rire) en Tunisie et une guerre civile effroyable en Syrie. Seul un coup d’Etat en Egypte a stoppé la prise de pouvoir des Frères Musulmans.

    – Abandon de l’Irak aux islamistes

    – Abandon en cours de l’Afghanistan aux islamistes

    – Libération de nombreux islamistes enfermés à Guantanamo, dont le sinistre chef de l’EI.

    – Equipement et entraînement de l’Etat Islamique, avec de tels résultats que même les USA se sont sentis obligé de freiner (sans détruire) l’EI par des frappes ciblées (pour ne pas être trop efficaces ?)

    – Refus d’autoriser Israël de frapper l’Iran qui veut sa bombe nucléaire pour déclencher la 1ère guerre mondiale atomique.

    – Au contraire, assouplissement des sanctions contre l’Iran, avec comme corollaire de permettre aux ayatollahs de prendre le contrôle du combat pour renverser Bachar El Assad.

    Notons au passage qu’Obama, idole de la gauche mondiale et des bobos décérébrés, a fait en Syrie exactement ce qu’il reprochait à Bush en Irak: déclencher une guerre pour renverser un dictateur aux prix d’un chaos total dans le pays !

    A part ça, Barak Hussein Obama n’est pas un crypto-musulman qui fait tout pour affaiblir l’Occident au profit des extrémistes islamiques…

  2. Eddy, vous avez tout à fait aison. Vous oubliez aussi l’abandon du Nigéria à Boko Haram ; ancienne colonie de l’Angleterre, celle-ci ne fait rien our éviter les massacres. Idem pou Obama.

  3. « Il ne semble pas prêt à le faire…comme en France. »

    Gagné!
    … 11 mois plus tard…
    Davantage de morts, mais rien (un peu quand même ?) n’a changé.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com