Vatican-MPI

Le 5 juin, une série de manœuvres est lancée contre le Saint Siège par un certain Comité de l’ONU qui pourrait être celui visant à défendre d’enfant. Le but est à peine caché : il s’agit de faire éjecter le Vatican de l’ONU en tant que représentant permanent (sans droit de vote). Les arguments sont connus. Ce sont les mêmes airs qui se sont imposés dans un certain nombre de pays depuis des années. Dans une très longue admonestation filandreuse, il était reproché à l’Eglise de ne pas traquer ses pédophiles, de ne pas changer son discours en ce qui concerne l’homosexualité, l’avortement etc. Mais aussi, il était recommandé à l’Eglise de modifier dans ce sens ses textes et ceux du Droit Canon qui est la loi de l’Eglise. Il est bien sûr mentionné la nécessaire promotion de l’égalité entre les filles et les garçons et le respect de « l’égalité des genres ». De supprimer de tous ses écrits les « stéréotypes liés au genre ». Bref de cesser de dire qu’un homme est un homme et une femme une femme. Il convient aussi au nom des droits de l’enfant de les initier « aux droits reproductifs » (sous entendu l’avortement, la contraception, l’homosexualité).  

Le deuxième axe s’intéresse aux « abus et tortures » auxquels sont soumis les enfants. Il va très loin dans le sens qu’il fait une assimilation entre ces actes et la conduite d’un certain nombre de prêtres. Ce pour quoi il est demandé par exemple que l’Eglise renonce à toute institution ayant pour but la prise en charge des enfants. Ceci s’applique aux écoles, collèges ou aux orphelinats. Dans ce texte bouillie de chat on va jusqu’à suggérer que l’Eglise Catholique contribue à la diffusion du Sida et qu’il convient de mettre en garde les jeunes contre cette maladie. Sont ressortis à cette occasion des poncifs anticatholiques concernant l’éducation des orphelines en Irelande, l’affaire de la jeune brésilienne auquel un avortement a été refusé. La panoplie habituelle tirée droit des loges maçonniques. S’y ajoutent des commentaires ad hominem disant que l’Eglise devait mettre en garde les enfants contre la prostitution et la pornographie. Mélangeant des concepts élémentaires de défense des enfants à des accusations sans aucun fondement.  

Le Vatican a fait répondre par Mgr Lombardi que cette demande était une intrusion intolérable dans les affaires d’un Etat dont la diplomatie remonte au IVème siècle et entretient 177 délégations diplomatiques dans la quasi-totalité des pays du monde. Cette admonestation onusienne est en même temps une atteinte délibérée à la liberté de pensée. Mgr Lombardi a rétorqué que cela faisait des siècles que l’Eglise faisait tout pour protéger les enfants et n’attendait pas les recommandations du comité en question pour s’en occuper. Elle savait parfaitement ce qu’elle avait à faire. De plus l’évêque a rappelé qu’elle avait ratifié la Convention des Droits de l’Enfant.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com