Le 27 juin s’est tenue la trente-deuxième session du Conseil des Droits humains à l’ONU. Cet organisme se positionne fermement en faveur de la promotion de la famille traditionnelle. Le rapport a été voté par 32 voix contre 12. Le rejet de celui-ci  émane comme par hasard des États Européens, de la Corée du Sud et Panama. Le programme concernait essentiellement l’attitude à avoir vis-à-vis des handicapés. Le texte proposé commence par un long historique puis développe en 25 articles les nécessités de protéger la famille traditionnelle. Nous en donnons quelques extraits. L’assemblée :

  1. Réaffirme que la famille est le groupe naturel et fondamental assurant l’unité de la société. Il lui est dû la protection de la société et de l’État.
  2. …doit promouvoir les libertés fondamentales pour tous les membres de la famille.
  3. Affirme le besoin de promouvoir et protéger les droits de l’enfant…Un enfant doit s’élever en sécurité par le support de son environnement familial…
  4. Réaffirme les responsabilités, droits et devoirs des parents …pour faire évoluer les capacités des enfants dans une direction appropriée…
  5. Reconnait l’impact positif qu’ont les politiques et les mesures pour protéger la famille …elles ont à promouvoir les droits des enfants handicapés en essayant de diminuer les taux d’abandons dans le cadre des institutions d’éducation et de veiller à l’insertion des enfants dans les écoles (suit un long texte expliquant que ces enfants doivent être protégés de toutes violences, abus, exploitation sexuelle, travail forcé, et de toute pratique nocive).

Les textes sont très longs. Nous avons remarqué en 7 que la famille est une « force puissante de la cohésion sociale ». « La famille a un rôle crucial dans la préservation de l’identité culturelle, les traditions, la morale, et les valeurs de  l’héritage, et celles de la société ». En 9 il est reconnu que « l’unité des familles fait face à des vulnérabilités et des pressions » et note que « les familles dirigées par un seul parent, ou ayant un enfant handicapé sont vulnérables à la pauvreté et à l’exclusion sociale ».

Tous les autres articles relèvent les moyens et les nécessités ayant pour but d’aider, porter assistance et protéger les handicapés ; les familles étant naturellement les mieux placées pour le faire. Il est donc proposé un vaste programme d’aide notamment en ce qui concerne l’habitat, l’alimentation, l’habillement, la protection physique et psychique.

Toutes ces considérations semblent en réalité tomber sous le sens. Mais elles sont inacceptables pour certains pays comme la France ou l’Espagne en raison des programmes délibérés visant à détruire le noyau familial ainsi que la notion traditionnelle de la famille. Il suffit de regarder comment vivent de nombreux dirigeants et chefs de partis dans notre pays. Ils devraient avoir honte !

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com