ne-deviens-pas-gay-tu-finiras-triste-mpi

La preuve définitive en a été apportée par Judith Butler et la théorie du Gender ! Judith Butler, dans son livre « Gender Trouble« , met en question les « confusions des identités« , reprenant à son compte la formule de Simone de Beauvoir, « On ne naît pas femme, on le devient« . On ne peut accepter la mystification de la propagande LGBT à propos des « enfants homosexuels« . La lutte contre l’idéologie des « ABCD de l’égalité » met en valeur la « conscience sociale » des parents d’élèves. La tyrannie idéologique des « ABCD de l’égalité » et de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école intéresse les familles et les parents d’élèves qui ont tenté de les soulever, lors d’essais de concertation avec différents ministres de l’Éducation nationale socialiste, sans succès, pour écarter les « ABCD de l’égalité« .

gender-experimentation-MPI

Il est politiquement incorrect de considérer comme anormale la propagande LGBT à propos « l’homosexualité pour tous« , ce qui correspond à une nouvelle forme de maladie mentale dite « homophobie« . Aussi, malgré le prosélytisme des activistes de l’Inter-LGBT à l’école, la propagande LGBT veut nous faire croire qu’aucune « intervention dassociation ne mettra en danger un enfant ou ne le fera devenir homosexuel« .

Judith Silberfeld cite un communiqué de l’Inter-LGBT : « Non, aucune intervention d’association ne mettra en danger un enfant ou ne le fera devenir homosexuel. Cela peut simplement l’aider à mieux vivre et mieux réussir sa scolarité, en particulier s’il/elle subit des violences en raison de son homosexualitéOui, ces interventions sont importantes et servent à prévenir les violences et à informer. Parce que les enfants homosexuels ont envie, eux aussi, d’être tranquilles à l’école, et de ne pas se faire insulter, frapper… » Voilà, la messe est dite : « les enfants homosexuels« , « Qu’est cela ? » aurait dit Molière. « Les enfants homosexuels » n’existent pas avant l’irruption des pervers à l’école socialiste et les exploits pernicieux de David Dumortier.

« L’observatoire de la théorie du genre » conteste la volonté des activistes idéologues du lobby LGBT d’introduire « l’enseignement à « l’égalité de genre » dès l’école élémentaireLe concept de genre définit les relations entre femmes et hommes en termes de rapports sociaux au-delà des attributs biologiques… L’identité de genre est « construite«  par l’environnement social… De là, masculinité et féminité ne seraient pas des notions « naturelles«  inhérentes à l’individu, mais des attributs culturels, fruits d’un processus social au cours duquel l’individu acquiert les caractéristiques du masculin ou du féminin. » Judith Butler affirme que le genre est une « construction » sociale qu’il faut « déconstruire ».

Judith Butler, égérie de la théorie du genre
Judith Butler, égérie de la théorie du genre

L’enseignement religieux de la « théologie » du Gender à l’école interroge les parents d’élèves. Dans le Nouvel Observateur, Judith Butler déclare : « On croit que « la définition«  du sexe biologique est une évidence. En réalité, elle a toujours été « l’objet de controverses« … Le sexe biologique existe… « sa définition«  nécessite « un langage et un cadre de pensée« … qui peuvent être contestées et qui le sont… Ce qui intéresse la « théorie du genre« … c’est que nous n’avons jamais une relation simple, transparente, indéniable au sexe biologique… » Ainsi Judith Butler nous autorise à penser, sur le fondement de la théorie du Gender, ce qui suit : On croit que « la définition«  de l’homosexualité est une évidence. En réalité, elle a toujours été l’objet de controverses…

L’homosexualité existe… « sa définition«  nécessite « un langage et un cadre de pensée«  qui peuvent être contestées et qui le sont« … de même que la « théologie » du Gender à l’école.

Dr Thierry Ferjeux Michaud-Nérard,

pédopsychiatre, ancien expert près la Cour d’Appel

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Personne est né gay. On le devient par les mauvaises influences de ce monde qui est pervers et corrompu par le mal. Et. C’est le niveau le plus bas qu’ un être humain peut descendre par sa croyance.
    Chacun fait son choix dans la vie. Soit de vivre comme il est écrit, ou le contraire. Car nous ignorons pas tous que là où il y a l’authentique, il y a toujours la contrefaçon. Et devinez la suite.

    • jean marc blavec says:

      On peut naître homosexuel, cela est prouvé, suivez quelques cours de génétique et vous le comprendriez, mais l’influence pervers ne vient pas du monde mais de son propre cercle familiale, l’homosexualité se « transmet » par la violence des ascendants, les claques sur un enfant de moins de trois ans sont catastrophiques pour son devenir sexuel.

      • Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux says:

        La génétique n’a rien à voir avec la théorie des comportements et vous seriez bien en mal d’apporter la moindre preuve de ce que vous avancez.
        Pour le reste, je vous donne entièrement raison et Freud lui-même a dû faire marche arrière après qu’il ait nettement décrit les familles intrusives et abusives, devant le tollé des hypocrites de son époque « vertueuse », du moins pour sauver les apparences de la bourgeoisie aisée de Vienne.

    • Samuel D'Assenc says:

      D’accord. Et sinon ? Un argument plus scientifique ?

    • Orophel says:

      L’on ne choisit pas de d’être homo ou hétéro.

      Par contre, les « mauvaises influences » dont vous parlez vous ont bien gangrené et fait devenir réac, intolérant et révisionniste.

    • cloclo54 says:

      Bin si vous l’dites…… !!! Voilà bien là une preuve scientifique !
      Je vous laisse à vos croyances….

  2. En regardant de près la photo de la Butler, je trouve qu’il parait bien: Mais , je n’en crois pas mes yeux, il me faudrait disons…une preuve physique pour en être sûr.
    Quelqu’un peut-il nous en dire plus ? Cécilien

  3. cloclo54 says:

    « La preuve définitive en a été apportée par Judith Butler » En voilà un scoop ! si elle (« il » l’a dit pour répondre au message précédent avec un clin d’œil)l’a dit, c’est donc une preuve ! bin voyons ! Vous savez que le papier se laisse écrire, même quand ce sont des âneries ?
    Ceci dit, il serait de bon ton de laisser les parents éduquer leurs enfants comme ils l’entendent. L’école n’a pas à se substituer à eux sur ces sujets-là. Qu’on leur apprenne donc à lire et à compter, à se respecter et à respecter les autres, ce serait déjà très bien !

  4. Bonjour, je suis un garçon avant tout même si j’ai un profil avec le nom d’une fille 🙂
    Bref je vais direct au fait, quand j’avais moins de 10ans j’étais homosexuel, j’avais une attirance envers
    un copain de classe et on arrêter pas de s’embrasser tout les jours… Je me souviens que je ressenté un malaise au fond de moi et que je me senté pas bien à chaque fois que je le faisait mais je pense que c’était peut-être à cause de la timidité. Par la suite on c’est quitter tout simplement comme deux enfants normaux qui ne vont pas dans la même école, et je suis devenu hétéro sans vraiment m’en rendre compte. Donc je pense que oui, nous ne naissons pas homosexuel, nous le devenons de part un certains nombres de choses qui influe dans notre environnement. Peut-être avait-je apperçu des choses que ma conscience ne se souviens pas et qui m’avait à cette époque mener sur le chemin de l’homosexualité ? Je ne sais guerre. En tout je pense vraiment même si je n’affirme rien, que nous n’aissons très probablement soit sans orientation sexuel particuliere, soit hétéro. La logique pour ma part voudrait que les 2 premiers être vivants sur terre est étaient hétéro, sinon comment pouvons nous expliquer qu’ils se soient reproduit?

    Voilà. Donc tout les gens qui affirment qu’on est homo dès la naissance et que c’est dans les gênes c’est du grand n’importe quoi et j’en suis la preuve vivante comme de nombreux autres. Par contre je veux bien entendre que nos gênes se modifie en fonctions de notre envirronement (épigénétique) et que l’on devient homosexuel.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com