L’armée malienne mène des opérations de ratissage à la frontière avec la côte d’ivoire, près de l’endroit où des jihadistes ont lancé une attaque le week end dernier. Pour le ministre malien à RFI, « les forces de sécurité maliennes sont sur les dents » ! L’expression est d’un ministre malien : le Mali mobilise ses troupes pour « casser les deux reins » des extrémistes qui tentent de s’installer  dans le sud du pays.

La même source ajoute que l’armée ivoirienne appuie les opérations  de l’armée malienne : « Nous ratissons sur le territoire malien et nos frères ivoiriens sont de l’autre côté, en Côte d’Ivoire » ajoute une source malienne.

 Du côté ivoirien, les menaces d’une attaque terroristes sont prise au sérieux tel l’explique Mgr Antoine Koné évêque d’Odienné à Rfi : « Nous prenons ces menaces au sérieux et nous essayons de sensibiliser la population (…) Pour le moment, nous ne voyons pas de panique, mais les uns et les autres en parlent entre eux(…) Nous aussi nous devons ouvrir les yeux pour ne pas nous laisser surprendre parce qu’ils peuvent se glisser dans la population. Mais ici nous sommes déjà sur le qui-vive. »

Et le porte parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné, il est question de « « rassurer les Ivoiriens sur le fait que des mesures sont prises de façon récurrente, permanente depuis plusieurs mois » 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com