MPI-TV vous propose l’intégralité de la conférence donnée le jeudi 21 mai 2015 par Bernard Lugan au colloque « L’Afrique au XXIè siècle à 4,2 milliards de personnes» organisé à Paris par l’Institut de Géopolitique des Populations. Bernard Lugan est professeur à l’Ecole de Guerre, écrivain. Il publie « L’Afrique Réelle », lettre d’information par internet.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Sur l’Afrique du sud-qui a fait sa renommée par ses positions à contre-courant pro-apartfeid-Bernard Lugan s’est à la fois trompé et pas trompé: 1officiellement,l’appartheid est proscrit; 2 la nation arc-en-ciel est une des plus violentes du monde,ses richesses naturelles,fabuleuses,restant aux mains des blancs nationaux ou étrangers qui se conduisent avec l’assentiment Dde Zuma et de l’ANC avec une brutalité identique et inouïe avec notamment ses collaborateurs mineurs noirs! »Tout changer pour que tout reste pareil » disait le Guépard de Tomaso di lampedusa!Résultat,répression régulières avec 50 ou 100 morts à l’appui des grèves et résurgence de Mutazelei,Roi des zoulous, qui veut ,lui,chasser définitivement tous les blancs du pays avec leurs entreprises pillardes!Conclusion:Bernard Lugan a-t-il tort ou raison?Bien malin qui peut répondre à cette question sauf sur un point:l’essor -certes trop rapide et brutal-de la population d’un continent noir vide d’hommes jusqu’alors confirme l’adage de Jean Bodin-XVI° siècle: »il n’est richesse que d’hommes ,seule »!lire sur erlande.wordpress.com:économie,les principes premiers,immuables malgré quelques mythes modernes,post-modernes et post =-post modernes-soit en coma dépassé-un capital sans activité humaine qui s’exerce dessus vaut zéro euro ou autre monnaie ,confirmant la thèse de Ricardo sur la valeur-travail que les libéraux de tout poil tente de passer à l’as d’où troubles,agitations,émeutes,et,le pire encore,révolutions sanglantes soit exactement le contraire du « marché libre,non-faussé et apporteur de paix » avec son « doux commerce » cher au naïf Montesquieu -qui commence toujours par des canonnades réelles ou morales-voir le Commandant perrt,un amerloc qui contraint sous la menace de ses canons le Japon à s’ouvrir au « libre échange » ou auparavant les « merchants aventurers » anglais dont les navires portant à la poupe des canons arraisonnent tous les pacifiques navires de commerce comme les espagnols ramenant au pays l’or et l’argent de l’Amérique latine!Nihil novi sub sole,en conclue le fataliste Ecclesiaste!Et pourtant si mais à une condition expresse,combiner le nouveau et l’ancien-nova et vera-comme le Roi de l’Evangile qui « sort de son trésor,des choses nouvelles et anciennes »!Mais il y a un hic:pour cela,il faut suer à son front et pas à celui des autres!

  2. Aujourd’hui c’est Bernard Lugan… mais demain ce sera vous ! Réagissons et appliquons-nousà diffuser la vérité !

    Bernard Lugan, interdit d’antennes, de plateaux de télévision, de conférences, victime du politiquement correct, est à la une de Livres en Famille qui soutient son combat et met un point d’honneur à diffuser ses livres et ses vidéos !

    Osons dire la vérité à l’Afrique : http://livresenfamille.fr/p10774-bernard_lugan_osons_dire_la_verite_afrique.html

  3. Chouanne says:

    La notion de perspective dans le temps, l’histoire sur la longue durée, c’est une notion très importante que nous n’avons plus guère parce que nous sommes dans l’immédiateté.

    Bernard Lugan est contre l’approche religieuse des problèmes. Dire que le christianisme et l’islam ne sont pas sur la longue durée de l’histoire de l’Afrique, c’est partiellement exact, s’il ne parle que de l’Afrique noire. Mais dans cette conférence il parle de l’ensemble de l’Afrique… Donc c’est une grosse lacune. Surtout lorsqu’il répond à la question de la dame à propos des chrétiens et qu’il dit que le christianisme surtout et l’islam ensuite, sont des phénomènes récents. Le christianisme en Afrique du nord ne remonte après tout qu’au premier siècle après Jésus-Christ! L’Islam étant arrivé au VIIè siècle.

    Il s’étend un peu plus sur le phénomène religieux à propos de l’Égypte comme pour nous prouver que lors des conquêtes arabes les Égyptiens n’ont eu que ce qu’ils attendaient. Idem pour la Cyrénaïque… En dirait-il autant de l’Espagne ? Ou de la France ? Parce que cela aussi la République nous le sert… Et nous savons bien que c’est une vision très orientée. C’est la vision laïcarde de l’Histoire…

    Il s’étend surtout sur les déchirements entre chrétiens, ce qui est exact et môche, mais il passait sous silence les déchirements qu’on voit partout actuellement entre musulmans. Déchirements entre musulmans qui ont toujours eu lieu en Afrique depuis le VIIè siècle…

    C’est intéressant, mais il faut en prendre et en laisser.

    Dire que les anglais ont été de meilleurs colonisateurs que les Français en raison de leur égoïsme… En Afrique dont il est question, c’est exact. Les colonies africaines de la France ont résulté d’idéologies maçonniques, parce qu’elles ont été colonisées au XIXè siècle avec les Saints-simoniens. Ces maçons qui ont fait un prosélytisme à tout va, anti-catholiques primaires et secondaires, et qui ont favorisé l’islam autant qu’ils l’ont pu pour s’en faire un allié. Ce que nous observons aujourd’hui encore et en très grand au Moyen-Orient et maintenant directement en France contre les populations autochtones défavorisées par rapport aux nouveaux venus musulmans.

    Toujours l’alliance du Croissant et de la République!

    Il me semble aussi minimiser la portée démographique de l’esclavage arabe pour expliquer la faible populations de l’Afrique au début du XXè siècle.

    Quand il parle de 6 millions d’esclaves razziés sur le marché de Zanzibar, pour une seule région, même étendue, en l’espace de 40 ans, c’est une proportion énorme par rapport à la démographie de l’Afrique de cette époque qui forcément à fait des coupes sombres importantes. Ceci sans tenir compte des razzias esclavagistes des caravanes à travers le Sahara.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com