[youtube http://www.youtube.com/watch?v=goI4JAqAIgQ&w=560&h=315]

Si les sous-titres n’apparaissent pas cliquez en bas de la vidéo sur le carré blanc

Première partie. Chaque année le Président de Russie s’adresse à l’Assemblée fédérale pour annoncer son programme politique pour l’année suivante. Cette année il l’a fait devant plus de 1000 représentants du peuple.

L’état de tension mondiale, les relents de guerre froide qui menace de devenir chaude au sein même de l’Europe offrent à ce discours un intérêt tout particulier. Vladimir Poutine, confirme ici la fermeté d’une ligne politique toujours axée sur la souveraineté nationale,  la tradition, le patriotisme et le christianisme dans un monde multipolaire.     

« Ce fut en Crimée (…) que le Grand Prince Vladimir fut baptisé avant d’apporter le christianisme à la Rus. (…), le christianisme a été une puissante force unificatrice spirituelle qui a contribué à impliquer les diverses tribus et les unions tribales du vaste monde slave orientale dans la création d’une nation russe et de l’Etat russe. Ce fut grâce à cette unité spirituelle que nos ancêtres pour la première fois et pour toujours se sont considérés comme une nation unie. Tout cela nous permet de dire que la Crimée, (…), et Sébastopol ont une importance civilisationnelle et même sacrée inestimable pour la Russie. » (Vladimir Poutine)

E.D.

_________________

41d5200ab88a0842e1a5

La réponse de Moscou aux tentatives d’intimidations de l’OTAN

Adresse annuelle du Président Poutine à l’Assemblée fédérale de Russie le 4 Décembre  2014, dans le hall Saint-Georges du  Kremlin à Moscou (Partie I)

Chers citoyens de Russie,

Chers membres du Conseil de la Fédération

et Chers députés de la Douma d’Etat,

L’adresse d’aujourd’hui sera liée à la situation actuelle et aux conditions, ainsi qu’aux tâches auxquelles nous sommes confrontées. Mais avant d’y venir je voudrais vous remercier tous pour votre soutien, l’unité et la solidarité que vous avez montrés au cours des événements historiques qui vont sérieusement influencer l’avenir de notre pays.

Cette année, nous avons été confrontés à des événements auxquels seule une nation unie et adulte et un état véritablement souverain et fort peuvent résister. La Russie a prouvé qu’elle peut protéger ses compatriotes et défendre la vérité et l’équité.

La Russie a fait cette grâce à ses citoyens, en raison de votre travail et des résultats que nous avons obtenus ensemble, et grâce à notre profonde compréhension de l’essence et de l’importance des intérêts nationaux. Nous avons pris conscience de l’indivisibilité et de l’intégrité des mille ans de la longue histoire de notre pays. Nous sommes venus à croire en nous-mêmes, à croire que nous pouvons faire beaucoup et atteindre chaque objectif.

Bien sûr, nous allons parler des événements marquants de cette année. Vous savez qu’un référendum a été organisé en Crimée en Mars, par lequel ses habitants ont clairement exprimé leur désir de rejoindre la Russie. Après cela, le Parlement de Crimée – il convient de souligner que c’était un parlement légitime qui avait été élu en 2010 – a adopté une résolution sur la souveraineté. Et puis nous avons vu la réunification historique de la Crimée et de Sébastopol avec la Russie.

Ce fut un événement d’une importance significative pour le pays et les gens, parce que la Crimée est là où notre vit, et la péninsule est d’une importance stratégique pour la Russie comme source spirituelle de l’élaboration d’une solide nation russe à multiples facettes, mais d’ un Etat russe centralisé. Ce fut en Crimée, dans l’ancienne ville de Chersonèse ou Korsun, ainsi que les anciens chroniqueurs russes l’appelaient, que le Grand Prince Vladimir fut baptisé avant d’apporter le christianisme à la Rus.

En plus de similitude ethnique, une langue commune, des éléments communs de leur culture matérielle, un territoire commun, alors même que ses frontières n’étaient pas fixées, et une économie et un gouvernement communs naissants, le christianisme a été une puissante force unificatrice spirituelle qui a contribué à impliquer les diverses tribus et les unions tribales du vaste monde slave orientale dans la création d’une nation russe et de l’Etat russe. Ce fut grâce à cette unité spirituelle que nos ancêtres pour la première fois et pour toujours se sont considérés comme une nation unie. Tout cela nous permet de dire que la Crimée, l’ancienne Korsun ou Chersonèse, et  Sébastopol ont une importance civilisationnelle et même sacrée inestimable pour la Russie, comme le Mont du Temple à Jérusalem pour les adeptes de l’islam et du judaïsme.

Et c’est ainsi que nous considèrerons toujours cela.

41d5200b3d6d3d8a11bd

Chers amis,

L’Ukraine

Nous ne pouvons pas manquer de mentionner aujourd’hui notre point de vue sur les développements en Ukraine et la façon dont nous avons l’intention de travailler avec nos partenaires du monde entier.

Il est bien connu que la Russie a non seulement soutenu l’Ukraine et d’autres républiques fraternelles de l’ancienne Union soviétique dans leurs aspirations à la souveraineté, mais aussi grandement facilité ce processus dans les années 1990. Depuis lors, notre position n’a pas changé.

Chaque nation a un droit souverain et inaliénable à déterminer sa propre voie de développement, à choisir ses alliés et ses régimes politiques, à créer une économie et à assurer sa sécurité. La Russie a toujours respecté ces droits et le fera toujours. Cela s’ applique pleinement à l’Ukraine et au peuple ukrainien.

Il est vrai que nous avons condamné le coup d’Etat du gouvernement et le coup de force du pouvoir à Kiev en Février de cette année. Les développements auxquels nous assistons actuellement en Ukraine et la tragédie qui se déroulent dans le sud-est du pays prouvent que nous avions raison de prendre une telle position.

Comment cela a-t-il commencé? Je vais devoir vous rappeler ce qui est arrivé à l’époque. Il est difficile de croire que tout a commencé avec une décision technique du président Ianoukovitch de reporter la signature de l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne. Ne vous méprenez pas, il n’a pas refusé de signer le document, mais seulement il l’a reporté pour faire quelques ajustements.

Comme vous le savez, ce geste était pleinement en accord avec l’autorité constitutionnelle acquise au chef tout à fait légitime et internationalement reconnu de l’Etat.

Dans ce contexte, il n’y avait aucune possibilité pour nous de soutenir ce coup de force, la violence et les meurtres. Il suffit seulement de considérer les événements sanglants d’ Odessa, où les gens ont été brûlés vifs. Comment légitimer les tentatives ultérieures pour réprimer les gens dans le sud de l’Ukraine, qui se sont opposés à ce grabuge? Je réitère qu’il nous était impossible d’approuver ces événements. Qui plus est, ils ont été suivis par des déclarations hypocrites sur la protection du droit international et des droits de l’homme. C’est simplement cynique. Je crois fermement que le temps viendra où le peuple ukrainien fera une juste appréciation de ces événements..

Comment le dialogue sur cette question a-t-il commencé entre la Russie et ses partenaires américains et européens? J’ ai mentionné nos amis américains pour une raison, parce qu’ils influencent toujours les relations de la Russie avec ses voisins, ouvertement ou en coulisses. Parfois, on ne sait plus à qui s’adresser: les gouvernements de certains pays ou bien directement avec leurs mécènes et sponsors américains?

Comme je l’ai mentionné, dans le cas de l’accord d’association UE-Ukraine, il n’y avait pas de dialogue du tout. On nous a dit que ce n’ était pas de notre compétence ou, pour le dire simplement, on nous a dit d’ aller voir ailleurs.

Tous les arguments selon lesquels la Russie et l’Ukraine sont membres de la zone de libre-échange de la CEI, que nous avons une coopération profonde en matière d’industrie et d’agriculture, et les  mêmes infrastructures – ils ne voulaient rien entendre de ces arguments, et encore moins en tenir compte .

Notre réponse a été de dire: très bien, si vous ne voulez pas dialoguer avec nous, nous devons protéger nos intérêts légitimes unilatéralement et nous ne paierons pas pour ce que nous considérons comme une politique erronée.

Donc qu’est-il ressorti de tout cela? L’accord entre l’Ukraine et l’Union européenne a été signé et ratifié, mais la mise en œuvre des dispositions concernant le commerce et l’économie a été reportée jusqu’à la fin de l’année prochaine. Cela ne signifiait-il pas que nous étions au plus proche du Droit ?

Il faut aussi se poser la question de savoir pourquoi tout cela est arrivé en Ukraine? Quel était le but du coup d’Etat contre le gouvernement? Pourquoi tirer et continuer à tirer et tuer sur les gens? En fait, l’économie, la finance et le secteur social ont été détruits et le pays ruiné.

Ce dont l’Ukraine a besoin actuellement est d’une aide économique pour mener des réformes, pas d’une vaine politique et de grandes promesses pompeuses. Toutefois, nos collègues occidentaux ne semblent pas se hâter de fournir une telle assistance, tandis que les autorités de Kiev ne sont pas prêtes à relever les défis auxquels leur peuple est confrontés.

Par ailleurs, la Russie a déjà apporté une contribution majeure pour aider l’Ukraine. Permettez-moi de rappeler que les banques russes ont déjà investi 25 milliards de dollars en Ukraine. L’année dernière, le ministère russe des Finances a accordé un prêt de 3 milliards de dollars. Gazprom a fourni un autre prêt de $ 5,5 milliards à l’Ukraine et a même offert un rabais que personne n’avait promis, exigeant du pays de ne rembourser que $ 4,5 milliards. Additionnez le tout et vous obtenez un total de 32,5 à 33500000000 $ qui ont été fournis récemment.

Alors évidemment que nous avons le droit de poser des questions. A quoi sert cette tragédie ukrainienne? N’ était-il pas possible de régler toutes les questions, même les questions litigieuses, par le dialogue, dans un cadre légal et légitime?

Mais maintenant, on nous dit que c’ était une politique équilibrée à laquelle nous devrions nous conformer sans conteste et les yeux bandés.

Cela n’arrivera jamais. 

41d5201097a62ab7fa23

Sanctions étrangères et souveraineté nationale

Si pour certains pays européens la fierté nationale est un concept oublié depuis longtemps et la souveraineté un luxe beaucoup trop cher, la véritable souveraineté pour la Russie est absolument vitale.

Premièrement,  nous devrions réaliser ce qu’est la nation. Je tiens à souligner ceci: soit nous restons une nation souveraine, soit nous allons nous dissoudre sans laisser de trace et en perdant notre identité. Il faut que les autres pays comprennent cela aussi. Tous les acteurs de la vie internationale doivent être conscients de cela. Et ils devraient se servir de cette compréhension pour renforcer le rôle et l’importance du droit international, dont nous avons tellement parlé ces derniers temps, plutôt que de les tordre pour satisfaire des intérêts stratégiques particuliers contraires à ses principes fondamentaux et au bon sens, en considérant tout le monde comme des abrutis illettrés.

Il est impératif de respecter les intérêts légitimes de tous les participants dans un dialogue international. Seulement alors, sans fusils, ni missiles ni avions de combat, mais précisément en suivant le Droit, nous protègerons  de manière fiable le monde contre un conflit sanglant. Seulement alors, il sera inutile d’essayer de faire peur à quiconque avec un isolement imaginaire, ou des sanctions, qui sont, bien sûr, dommageables, mais dommageables pour tout le monde, y compris pour ceux qui les initient.

En parlant des sanctions, elles ne sont pas seulement une réaction instinctive des États-Unis ou de leurs alliés face à notre position concernant les événements et le coup d’Etat en Ukraine, ou même au dit printemps de Crimée. Je suis sûr que si ces événements n’avaient jamais existé – je tiens à le souligner spécialement pour vous en tant que politiciens assis dans cette salle – si rien de tout cela ne s’ était passé, ils aurait mis au point une autre stratagème pour tenter de contenir la croissance de la Russie, pour affecter notre pays d’une autre façon, ou même pour prendre avantage sur lui.

La politique de confinement n’a pas été inventé hier. Elle est menée contre notre pays depuis de nombreuses années, toujours, depuis des décennies, sinon des siècles. En bref, chaque fois que quelqu’un pense que la Russie est devenu trop forte ou indépendante, ces moyens sont rapidement resservis.

Cependant, parler à la Russie de haut est un exercice futile, même alors qu’elle fut confronté à des difficultés internes, comme dans les années 1990 et au début des années 2000.

Nous nous souvenons bien comment et qui, presque ouvertement, a soutenu le séparatisme à l’époque et même le terrorisme pur et simple en Russie; les meurtriers, dont les mains étaient tachées de sang, les rebelles pour lesquels étaient organisées des réceptions de haut niveau. Ces «rebelles» se sont de nouveau manifesté en Tchétchénie. Je suis sûr que les gars sur place, les autorités policières locales, s’en occuperont. Ils sont actuellement en train d’éliminer un autre raid terroriste. Soutenons-les! [Au moment-même où Vladimir Poutine s’exprimait, un raid terroriste a eu lieu en Tchétchénie, dont les 7 membres ont été éliminés par la police. NDLT]

Permettez-moi de me répéter, nous nous souvenons des réceptions de haut niveau réservées aux terroristes présentés comme des combattants pour la liberté et la démocratie. À l’époque, nous avons compris que plus nous cédions de terrain, plus nous donnions d’excuses et plus nos adversaires se renforçaient en cynique et plus leur comportement devenait agressif.

Malgré notre ouverture sans précédent à l’époque et notre volonté de coopérer à tout, même aux questions les plus sensibles, malgré le fait que nous avons considéré – et vous tous vous souvenez de cela – nos anciens adversaires comme des amis proches et même des alliés, le soutien au séparatisme en Russie, y compris par les renseignements, le soutien et l’appui fourni par les services spéciaux politique et financier – était absolument évident et ne laissait aucun doute qu’ils seraient heureux de laisser la Russie suivre le scénario yougoslave de désintégration et de mutilation. Avec toutes les retombées tragiques pour le peuple russe.

Cela n’a pas fonctionné. Nous n’avons pas permis que cela se produise.

Tout comme cela n’a pas fonctionné pour Hitler, et ses gens qui ont tenté de détruire la Russie et de nous pousser au delà de l’Oural. Tout le monde devrait se rappeler comment il a fini.

L’année prochaine, nous allons marquer le 70e anniversaire de la Victoire de la Grande Guerre Patriotique. Notre armée a écrasé l’ennemi et a libéré l’Europe. Cependant, nous ne devons pas oublier les défaites amères de 1941 et 1942 afin de ne pas répéter les mêmes erreurs à l’avenir.

41d52011f26d5315c12d

La Sécurité internationale, Défense et riposte

Dans ce contexte, je vais aborder une question de sécurité internationale. Il y a beaucoup de questions liées à ce sujet. Il s’ agit notamment de la lutte contre le terrorisme. Nous rencontrons encore ses manifestations, et bien sûr, nous allons participer aux efforts conjoints pour lutter contre le terrorisme sur le plan international. Bien sûr, nous allons travailler ensemble pour faire face à d’autres défis, tels que la propagation des maladies infectieuses.

Cependant, dans ce cas, j’aimerais parler de la question la plus grave et la plus sensible: la sécurité internationale. Depuis qu’en 2002,  les États-Unis se sont unilatéralement retiré du Traité ABM, qui était la pierre angulaire de la sécurité internationale, pour l’ équilibre stratégique des forces et pour la stabilité, les États-Unis ont œuvré sans relâche pour créer un système global de défense antimissile, y compris en Europe. Ceci constitue une menace non seulement pour la Russie, mais pour le monde dans son ensemble – précisément en raison de la perturbation possible de cet équilibre stratégique des forces.

Je crois que c’est mauvais pour les Etats-Unis eux-mêmes, parce qu’ils se bercent d’une dangereuse illusion d’invulnérabilité. Ils renforcent leurs efforts pour, souvent, comme nous pouvons le voir, aboutir à des décisions irréfléchies et à des risques supplémentaires.

Nous avons déjà beaucoup parlé de cela. Je ne vais pas entrer dans les détails maintenant. Je dirai seulement ceci. Peut-être que je me répète. Nous n’ avons aucune intention de nous engager dans une course aux armements coûteuse, mais en même temps nous allons garantir une défense fiable de notre pays dans les conditions nouvelles. Il n’y a absolument aucun doute à avoir à ce sujet. Cela sera fait. La Russie a à la fois la capacité et les solutions innovantes pour cela.

Nul ne saura jamais atteindre de supériorité militaire face à la Russie. Nous avons une armée moderne et prête au combat. Comme c’est nécessaire maintenant, une armée polie, mais redoutable. Nous avons la force, la volonté et le courage de protéger notre liberté.

Nous allons protéger la diversité du monde. Nous allons dire la vérité aux peuples à l’étranger, de sorte que tout le monde puisse connaître la réalité et non une image fausse et déformée de la Russie. Nous allons activement promouvoir les affaires et les relations humaines, ainsi que scientifique, l’éducation et les relations culturelles. Nous le ferons même si certains gouvernements tentent de créer un nouveau rideau de fer autour de la Russie.

Nous ne nous laisserons jamais enfermer dans la voie de l’auto-isolement, de la xénophobie, de la suspicion et de la recherche d’ennemis.

Tout cela n’est qu’une preuve de faiblesse, alors que nous sommes forts et confiants.

Notre objectif est d’avoir autant de partenaires égaux que possible, à la fois dans l’Ouest et à l’Est. Nous allons étendre notre présence dans les régions où l’intégration est à la hausse, où la politique n’est pas mélangé avec l’économie, et où les obstacles au commerce, à l’échange de la technologie et de l’investissement et à la libre circulation des personnes sont libres.

En aucun cas, nous allons limiter nos relations avec l’Europe ou l’Amérique. Dans le même temps, nous allons restaurer et étendre nos liens traditionnels avec l’Amérique du Sud. Nous allons continuer notre coopération avec l’Afrique et le Moyen-Orient.

Nous observons comment l’ Asie-Pacifique s’est rapidement développé au cours des dernières décennies. En tant que puissance du Pacifique, la Russie utilisera cette énorme potentiel exhaustive.

Tout le monde connaît les leaders et les moteurs du développement économique mondial. Beaucoup d’entre eux sont nos amis sincères et des partenaires stratégiques.

L’Union économique eurasienne va commencer à travailler à plein le 1er Janvier 2015. J’ aimerais vous rappeler ses principes fondamentaux. Les principes les plus hauts sont l’égalité, le pragmatisme et le respect mutuel, ainsi que la préservation de l’identité nationale et de la souveraineté de ses pays membres. Je suis convaincu que cette puissante coopération deviendra une puissante source de développement pour tous les membres de l’Union économique eurasienne.

Pour conclure cette partie de mon discours, j’ aimerais dire encore une fois que nos priorités sont la santé des familles et la santé de la nation, les valeurs traditionnelles que nous avons hérité de nos ancêtres, combinés à un regard sur l’avenir, la stabilité, condition essentielle du développement et du progrès, le respect des autres nations et des États, et la sécurité garantie de la Russie et de la protection de ses intérêts légitimes.

_________________

Traduction intégrale d’Emilie Defresne – Les titres et inter-titres sont de la traduction

Lire la deuxième partie de ce discours intitulée: Riposte de la Russie aux sanctions occidentales 

____________________________

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Boutté says:

    Comme j’aimerais entendre un discours identique de l’ Elysée !

  2. Pingback: (Partie I) Très important discours de politique générale de V. Poutine: La réponse de M oscou à l’OTAN | raimanet

  3. En effet, mais un discours identique de l’Elysée c’est hors de l’imaginable. Si seulement ils ne nous persécutaient pas sur les crèches…
    Nous sommes gouvernés par des apatrides et des cosmopolites qui détestent la France.

  4. Pingback: Haine anti-chrétienne: Messe de rentrée scolaire en Russie, un scandale pour le Figaro … - Les Observateurs

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com