serge-atlaoui

La bien-pensance se mobilise pour Serge Atlaoui, condamné à mort par la justice indonésienne pour trafic de drogue.

Mais qui est ce personnage ? Avant de rejoindre la banlieue de Jakarta en Indonésie, il était soudeur à Metz. Un recruteur lui aurait, selon ses propres dires, proposé « 2.000 euros par semaine », versés au noir, pour installer des machines dans une usine d’Asie du Sud-Est.

« Je me suis bien dit qu’il y avait quelque chose de louche« , avoue-t-il. Mais cela ne l’a pas dissuadé de travailler pour un laboratoire de trafiquants de drogue.

Or, au vu des ravages causés par les stupéfiants, comment avoir la moindre pitié pour ceux qui veulent s’enrichir sur cette activité criminelle ? Les trafiquants de drogue sont des assassins. Chaque jour, ils brisent des vies et détruisent des familles. Ils ne méritent aucune clémence.


Qui est Serge Atlaoui, Français condamné à mort… par 20Minutes

———————————————

Affiche JA 2015

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

32 commentaires

  1. rolala says:

    A mon avis il faut pas abuser souder une machine ne rend pas responsable de son utilisation. Sinon tout les ouvrier qui construisent des armes sont responsable de leurs utilisation. Les utilisateurs de drogues sont les premiers responsable du marché de la drogue.
    Cependant je serait le gouvernement Indonésien je n’accepterais pas la tentative d’intervention extérieur.

    • Contrerévolutionnaire says:

      Les armes sont malheureusement parfois nécessaires et peuvent parfois servir pour des causes ou guerres justes (juste protection civile, juste protection nationale, et donc les guerres justes, voir St Thomas et les autres théologiens et Docteurs de l’Eglise).
      La construction d’armes, et leur utilisation, peut donc être justifiable et justifié. Malgré le risque qu’il y aura toujours avec l’homme de leur utilisation pour beaucoup de choses ignobles et injustes que réprouve la saine justice.

      La drogue ne saurait être justifiable en aucun cas!! Elle est intrinsèquement perverse. La fabrication de stupéfiants, et la collaboration consciente à leur fabrication, est inacceptable.

      Qui plus est, comme vous l’avez dit, Hollande intervient :

      – dans les affaires d’un pays qui n’est pas le sien, d’un pays qui ne fait qu’exercer sa justice, pour le bien de ses nationaux et des autres.

      – parce qu’il est contre la peine de mort ! Mais ça, c’est son problème à lui! Et à la France « des droits de l’homme » en mode Badinter/Simone Veil qui consiste à avoir systématiquement pitié d’un coupable mais pas d’un bébé innocent par ex. Les Indonésiens ont tout-à-fait le droit de ne pas partager la doctrine de François Hollande. Surtout qu’ils ont raison sur ce point !

      Bref, on va encore se mettre dans une certaine mesure à mal diplomatiquement (et donc économiquement, géopolitiquement etc.) avec un pays, encore une fois pour une cause injuste idéologique…

      Si un Français est authentiquement coupable, dans un autre pays, d’un crime qui mérite la peine de mort, c’est à ce pays d’exercer de plein droit sa justice. Pas la France. Pas Hollande et ses « idéaux ».

      J’ai été confronté, pas personnellement mais par de très proches, aux stupéfiants et autres substances hautement addictives et destructrices. La drogue, quand elle ne tue pas, laisse toujours des traces. A vie. Et « reste toujours dans la tête », même 20 ans après avoir arrêté a dit un ancien toxico. Elle ruine tout. C’est une chose a-tro-ce. Aucune pitié pour ceux que l’on appelle à juste titre les « vendeurs de mort ».
      Les toxicos, eux, ne sont pas toujours d’authentiques coupables. Ca peut souvent être des personnes fragilisées et vulnérables après je ne sais quels événements tragiques, et qui tombent dans la drogue. Que Hollande fasse déjà – et uniquement – ce qu’il a à faire, lui.

      • Attention avec de tels arguments : d’aucuns vous rétorqueraient que si nous ne devons pas risquer l’incident diplomatique, garder notre opposition à la peine de mort pour nous et respecter la souveraineté étrangère… alors le silence de la France sur Asia Bibi est justifié, et qu’Anne Hidalgo doit être sanctionnée pour son soutien.

        D’autant qu’Asia Bibi n’est pas citoyenne française, contrairement à Serge Atlaoui. C’est surtout cela qui nous donne la légitimité d’intervenir, ou au moins de parlementer.

        • Contrerévolutionnaire says:

          Vous aurait-il échappé qu’Asia Bibi, elle, est innocente? Autre chose qu’un Atlaoui collabo des narco-trafiquants…
          Et c’est justement parce qu’Atlaoui est français (binational franco-algérien plutôt, je crois : Que fait l’Algérie?;) que cette ingérence est intolérable: Il est coupable, mais il est français, donc la France a le droit d’imposer son idéologie sur la peine de mort? Eh bien non.

          • Non, ce n’est pas le sens de mon argument.

            Je dis, au contraire, que si nous prenons soin de défendre même les plus salauds de nos ressortissants, les innocents doivent être d’autant plus assurés d’être protégés.

            D’autre part, les martyrs et victimes d’injustices doivent être soutenus par tous, peut importe les questions de frontières et de politique.

            Enfin, Asia Bibi est innocente objectivement, mais pas selon les lois de cet état. Raisonnement inverse pour l’autre dealer. Il s’agit de s’opposer donc à la peine de mort en général, pour sauver les innocents ET faire en sorte que les coupables, au moins nos ressortissants, ne soient pas traités de façon inhumaine (peu importe à quel point ils le méritent, c’est un devoir de civilisation !).

            Secourir les innocents est crucial, mais ce n’est pas en envoyant les coupables au diable et en déniant notre responsabilité que l’on s’honore.

  2. FORTIN says:

    Souder une machine, OUI!
    Mais OU???
    MOI, simple touriste, j’ai failli être refoulé du Pérou le 1er juin 2012, parce quen révéillé en retad la veille (Comme par hasard!), j’ava

  3. konigsberg says:

    Un membre du peuple des élus…

    • L’ensemble des médias nous parle d’un « français » Il est malhonnête de nous faire croire qu’il serait un français exclusivement de nationalité française alors qu’il s’agit d’un bi-national Franco-Algérien.

  4. Jaguar says:

    En 2013 la police anti-drogue française découvre à bord d’un avion d’Air France en provenance de Caracas, 1,3 tonne de cocaïne pure, simplement entreposée dans une trentaine de valises qui n’appartenaient à aucun passager.
    On murmure dans « certains milieux » à Caracas de l’implication d’un Très Très Très Haut Fonctionnaire francais, l’affaire aurait « foiré » au dernier moment suite à un désaccord entre « socios »…
    http://images.lpcdn.ca/641×427/201309/21/746703-ministre-interieur-franccais-manuel-valls.jpg
    La drogue rapporte trop « d’oseille » aux politiques pour que cela cesse, combien de millions pour le Roi du Maroc & Pasqua/Sarkozy, combien de millions pour la NSA avec la coke du Pérou…?? Ce n’est pas Atlaoui qu’il faudrait fusiller en premier !

    • Contrerévolutionnaire says:

      … bien d’accord avec toi Jaguar, nonobstant mon commentaire plus haut;) Voir les ouvrages de Yann Moncomble par ex! Par ex: « Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale » (http://www.librairiefrancaise.fr/fr/home/3294-le-pouvoir-de-la-drogue-dans-la-politique-mondiale-yann-moncomble-1000000001549.html)

      Tu sais, le bouquin qui a sans doute décidé pour de bon de son assassinat;) « Moncomble est mort à 36 ans, officiellement d’une crise cardiaque. À ce sujet, Epiphanius (auteur anonyme), dans son livre « Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’Histoire », rapporte une lettre de Moncomble concernant son dernier ouvrage sur « Le mondialisme, Le Pouvoir de la drogue dans la politique mondiale », dans lequel il présente la thèse d’une implication des gouvernements américain, israélien, soviétique, cubain et chinois dans le trafic de drogue international. Dans cette lettre, Moncomble explique que nombreux de ses amis lui ont déconseillé d’écrire ce livre, sous prétexte que cela pouvait être dangereux pour sa sécurité. Moncomble affirme ne pas y avoir renoncé par devoir moral. » (Wikipedia)

      Bref, encore un qu’on a retrouvé « suicidé avec 3 balles dans le dos et au fond de l’eau une pierre aux pieds »… 😉

      • Autant les délires de complot socio-judéo-maçonnique de Jaguar et autres est chiant, autant ils ont raison d’affirmer que les plus grosses affaires et les plus gros coupables sont toujours à chercher derrière la raison d’état et les hauts-fonctionnaires. Et parfois même pas pour du bénéfice personnel : les américains ont toujours foutu la paix aux producteurs de pavot afghans parce que les tribus combattaient les talibans…

        • Contrerévolutionnaire says:

          @Rem : Avez-vous déjà lu quelques ouvrages de référence (comme celui paru en 2005 au Courrier de Rome : « Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l’Histoire », 800p, par « Epiphanius », pseudo pour raisons de sécurité) sur le « délire » judeo-maconnique? Si oui, alors vous ne considérerez en fait pas ce complot (ces complots, mais tendant toujours vers le même) comme un délire, puisqu’il ne fait pas appel à la Foi ou au partisanisme politique mais au fait historique. Que vous pourrez à loisir tenter, vainement cependant je vous préviens d’avance;) mais tentez!, de contredire ou même seulement de discuter… « Les faits sont têtus ». Repensez votre position au risque du fait historique. La méthode pour dénoncer la judeo-maconnerie est d’ailleurs assez simple finalement, et c’est la plus efficace: Recopier les lettres et documents (tombés dans les mains de la police, des investigateurs, ou par accident, par défection d’anciens maçons etc.) des complots écrits par les judeo-macons eux-mêmes! Quand ils sont accablants, authentiques, écrits et signés de leur main, comment les justifiez-vous? Juste curieux de savoir… Les judeo-macons eux-mêmes ont souvent capitulé et avoué sur bien des choses, coincés qu’ils étaient par les textes et documents!

          « Il y a deux sortes de gens qui rient de la théorie du complot : Les sots, les ignorants, mais qui rient quand même, et puis ceux qui savent et font semblant de rire. Les seconds sont les plus dangereux. »

          Je ne vous demande pas de croire à l’avance Rem, je vous demande simplement de lire… Des choses assumées et revendiquées par les judeo-macons… Et de les confronter à vos lectures de référence. C’est une question d’honnêteté intellectuelle, sauf votre respect!

          • Mon respect est sauf, je vous remercie.

            Mon cher, je ne conteste rien ni ne revendique ou justifie rien en la matière, parce que je ne connais rien à la Franc maçonnerie. Et ça ne m’intéresse pas, pas, sans vous vexer de lire des trucs là-dessus. Je me doute bien qu’on doit croiser le même genre de connards et de mégalos que dans n’importe quelle structure humaine comptant plus de trois membres.

            Je me doute bien qu’il doit y avoir des complots ou tout au moins des luttes d’influences diplomatiques et financières – il y en a partout et c’est la même chose. Mais ce qui me gonfle, c’est quand les gens mettent tous leurs malheurs sur le dos d’une chose qu’ils n’aiment pas. Judéo-maconnisme, judeo-bolchevisme, judeo-marxisme, maconnisme communiste selon que vous soyez allemand, russe ou américain… c’est chiant, c’est pire que les pokémon ce truc !

            Sérieux, les francs-macs et les sionistes existent, mais ne sont pas la seule puissance semi-occulte et politico-financière à travers le globe ! Ils ne sont même pas les plus cachés ni les plus flagrants ! Matez le travail de sape du Qatar et de Dubai, les oligarques russes et leur néo-impérialisme, les réseaux lgbt et féministes radicaux, les antiracistes bcbg ou enragés… bon sang, matez tous les communautarismes, les lobbys industriels et militaires, agronomique et médicaux !

            Mon avis sur la franc-maçonnerie ? A priori le même que sur bien d’autres camps : 10 à 15 pou cent de réalité pour tout le reste de complotisme, et en ce qui les concerne l’acharnement à vouloir contrôler leur environnement dans un monde qui n’est qu’un gigantesque foutoir à peu prés coagulé.

            Si je devais parler en leur faveur, je dirais que des monarchies eux fascismes nazis ou communistes, tous les autocrates ont toujours cherché à les descendre, le sort de tous ceux qui veulent faire autrement et penser librement, et qu’ils nous ont offert des génies tels que Goethe, Mozart et Benjamin Franklin. Et si je devais nuancer ma position, je dirais qu’ils pratiquent (je suppose) le même lobbying politique et détestable que n’importe quelle tendance du monde, juste pour satisfaire l’ego et le statut social sous couvert de progrès. Comme n’importe quel lobby, quoi. Même l’Eglise doit bien avoir son propre réseau justement pas toujours très propre…

            A, à propos : « Les faits sont têtus », mais ceux qui les interprètent sont encore pire. Et comme ils sont jamais d’accord entre eux…

            •  » je ne connais rien à la Franc maçonnerie » REM

              Chapeau bas, Rem! Vous avouez que vous ne connaissez rien à la FM, mais vous déversez un tombereau de conneries sur ce sujet que vous ne connaissez pas!

              Êtes-vous en mal de solitude? un besoin irréfréné de communiquer ? de vous épancher?

              De grâce, si vous n’avez rien à dire, ne dites rien 😉

              • « en mal de solitude? »

                Je présume que vous vouliez dire « en mal de compagnie ». Voilà ce que c’est que de taper sans penser.

                Car de fait, j’avais bien une chose à dire : mon propos est tout simplement que si l’on prenait un quart du temps que l’on dépense à s’intéresser à des complotismes en essayant des démêler le vrai du faux, et qu’on le réinvestissait dans l’action pour le bien commun, on n’aurait même plus besoin de complotisme au bout de dix ans.

                « Vous avouez que vous ne connaissez rien à la FM »

                Cela dit, je reconnais m’être mal exprimé, car je sais en fait certaines choses superficielles sur la franc-maçonnerie, par exemple les anecdotes culturelles sur ses membres illustres. Mais je voulais simplement dire que je n’en fais pas partie et que je ne l’ai jamais côtoyé par moi-même, donc ça reste de la théorie.

                « De grâce, si vous n’avez rien à dire, ne dites rien »

                Eh bien, je me permets de vous retourner ce sage conseil, en l’accompagnant du suivant : faites ce que vous dites, non ce que vous faites.

                Votre propre intervention ne me semble pas très utile en soi, mais j’ai quand à moi pour principe de répondre à un interlocuteur, en l’occurrence Contrerévolutionnaire, quand il m’interroge.

  5. Jaguar says:

    @Contra
    Moncomble avait touché à un sujet « brulant ». il est évident que des types comme Atlaoui sont « l’arbre qui cache la forêt », les gouvernements sont impliqués au plus haut niveau dans le trafic de drogue, cela permet de financer tant de choses, des coups d’état, armer des milices, en passant par les campagnes politiques et les achats personnels & luxueux de nos dirigeants… Le bon peuple ignore la réalité et tout continu….

  6. Jaguar says:

    Quelquefois, la drogue c’est pour la bonne cause, lors de la guerre civile libanaise,les phalangistes s’étripaient avec les autres milices mais dans la vallée de la Bekaa, le champ de pavots de la milice Amal jouxtait le champ de pavots des Chrétiens et celui des Sunnites… aucun champ de pavots n’a jamais brûlé car le pavot servait à acheter des armes pour tout le monde, c’est pratique pour s’équiper en cas de besoin quand personne ne vous aide…

  7. Andromede says:

    Aucune pitié pour les trafiquants de drogue qui sont responsables de milliers de morts chaque année dans le monde ! (même si je souhaite que ce soit les gros trafiquants qui soient exécutés)

  8. Andromede says:

    Aucune pitié pour les trafiquants de drogue qui sont responsables de milliers de morts chaque année dans le monde ! (même si je souhaite que ce soit les gros trafiquants qui soient exécutés) Concernant le porte-parole du gouvernement indonésien, il a parfaitement raison, pourquoi la presse nauséabonde et le gouvernement pitoyable « français » n’ont pas condamné la décapitation de deux Indonésiennes en Arabie Saoudite satanique ? Alors pourquoi tout ce cinéma sur Atlaoui ? On a le droit à une explication ?

  9. Denis says:

    C’est avec un peu de retard que je rectifie mon envoi chaotique d’hier…

    Souder une machine, OUI!

    Mais OU???

    MOI, simple touriste, j’ai failli être refoulé du Pérou le 1er juin 2012, parce que réveillé en retard le matin du départ (Comme par hasard!), je ne voulais pas perdre des cerises pour lesquelles je pourrais me damner, depuis, que, enfant, quand je courrais déjà dans son jardin, mon Grand-Père a planté un petit cerisier POUR MOI, 1er petit fils aimant tant les cerises, depuis, toujours, et à jamais…
    Ne maîtrisant pas la langue, j’avais imaginé que « plantes » voulait dire plantes !
    Je saurai désormais, si je peux retourner très vite dans ce pays merveilleux, même sans OR (Au), que ma valise devra être totalement vierge pour ces « Paradis » de pauvreté, MAIS avec une gentillesse pure, TOTALEMENT GRATUITE.

    Alors, quand on est aussi strict dans certains pays, et je le comprends, j’ai ENORMEMENT de mal à comprendre que qui que ce soit s’imagine que 2000 €/semaine, pour pas grand-chose, soit la norme !!!

    Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles !
    Nous n’avons pas tous fait l’ENA…

    Il faut arrêter aussi de pouvoir jouer allègrement sur une bi-nationalité dont on se sert quand par pratique et parce que c’est pratique !!!

    Nombreux sont les vrais pauvres de France qui rament, crèvent à petit feu, sans aides, avec des allocations de misère, sans toit, des pensions de retraite INDECENTES…

    Et l’autre part au bout du monde pour payer ses dettes ?
    Le voyage était sans doute gratuit, aussi ?
    MDR

    En plus, c’est exact « rolala », l’ingérence est une pure aberration, dont « nous » sommes les premiers à nous plaindre quand cela nous vise !
    L’Indonésie est INDEPENDANTE, et applique sa LOI, acceptée par son peuple votant.

    Intervenir dans ce dossier ne remet donc pas seulement en cause l’indépendance de l’Indonésie, seulement, mais aussi le bon sens des Indonésiens qui ne seraient pas capables !
    Pas capables de faire le bon choix, pas capables de refuser drogue et paradis artificiels (Alors que chez nous, en France, on va légaliser les salles de shoot !!!!!!!!…), pas capables non plus de choisir le bon gouvernement (Quand chez nous la dictature gagne du terrain tous les jours…).

    Pas capables, incapables…
    Le pas est vite franchi, et les psychotropes ou l’alienement suivront…

    Eux, au moins, auront peut-être encore le choix, ou la liberté de choisir.

  10. toto75 says:

    Quelques mises au point nécessaires :

    – la peine de mort n’est pas de la justice : c’est une tentative de faire peur qui ne résout absolument pas le grave problème de la drogue dans le monde
    – la barbarie intrinsèque à cette pratique d’un autre age qui côte la vie à de nombreux innocents sert aussi à essayer de masquer la corruption généralisée de la justice de certains pays, et l’Indonésie n’échappe pas à la règle malgré les tentatives d’assainissement officielles
    – le trafic de drogue dure a beau dos quand on sait ce que rapporte la cocaïne (qui fait booster les capacités de travail) et ce que coûte à la société le tabac et ses cancers
    – il est très facile de se faire piéger comme Atlaoui l’a été, victime de corrupteurs et de trafiquants qui eux ne sont pas inquiétés car ont les moyens d’acheter leur tranquillité

    • On pourrait répondre à vos deux premières affirmations à l’aide de saint Thomas d’Aquin, et plus près de nous, d’André Giresse, de Romano Amerio ou du père Bruckberger, qui ne se sont pas contentés de propos lapidaires, mais ont apporté une réflexion plus profonde sur cette question délicate. Ceux qui seraient intéressés se reporteront au bulletin de l’AFS n°99, à DICI n°64 ou au Cahier de Chiré n°5.

      Mais votre 3e point en dit long sur votre état d’esprit et m’évite de me fatiguer pour rien en reproduisant ces sources. Le 4e est une mauvaise plaisanterie qui ne mérite pas de réponse.

      Je vous laisse à la place l’avis d’un auteur réputé plus « éclairé » et n’ignorant pas l’effet de certaines substances. Peut-être aura-t-il davantage d’intérêt à vos yeux.

      « La peine de mort est le résultat d’une idée mystique totalement incomprise aujourd’hui. La peine de mort n’a pas pour but de sauver la société, matériellement du moins. Elle a pour but de sauver (spirituellement) la société et le coupable. Pour que le sacrifice soit parfait, il faut qu’il y ait assentiment et joie de la part de la victime. Donner du chloroforme à un condamné à mort serait une impiété, car ce serait lui enlever la conscience de sa grandeur comme victime et lui supprimer les chances de gagner le paradis » – Beaudelaire.

      JPA (de passsage)

      • Le véritable problème de la peine de mort est ailleurs : on exécute une personne que l’on pourrait garder en détention (sauf cas extrême genre guerre civile où le tuer est la seule alternative à le laisser filer faire plus de mal).

        Ce qui signifie donc qu’un meurtre (pas un simple homicide en légitime défense) est acceptable s’il est légalisé est exécuté par l’autorité, alors qu’il est tabou et punissable s’il est perpétré par un simple citoyen. A partir de là, soit on accepte ce paradoxe au nom de l’intérêt d’état…

        Soit on considère, et c’est mon cas, qu’il ne s’agit pas tant de considérer le cas du criminel, mais celui de l’ensemble de la société. Si nous exécutons les criminels les plus atroces, même en étant absolument sur de leur culpabilité, alors potentiellement tous les criminels, les délinquants et au final les opposants politiques peuvent être exécutés. Et l’état peut aussi s’arroger peu à peu d’autres prérogatives justement interdites aux citoyens : la torture, le proxénétisme pour ramener du fric, le clonage, l’esclavage et l’endoctrinement en camps pour se doter de main-d’oeuvre à bon marché ou de chair à canon…

        Je pense que si les criminels les plus atroces ont le droit d’avoir un avocat, c’est ce qui garantit que tout le monde puisse avoir un avocat. Le raisonnement est le même pour la peine de mort : si nous nous refusons à assassiner les pires d’entre nous, tous les autres sont prémunis contre exécution légale.

        De plus, c’est un choix de civilisation : refuser la peine de mort revient à dire « nous refusons de nous abaisser à tuer ceux qui ne nous menacent pas (à compter du moment où ils sont neutralisés), quitte à prendre sur nous ». On peut y voir une forme de pardon, mais c’est un fait plus une question de maîtrise de soi transposée à la société.

        • Tchetnik says:

          La peine de mort est tout de même censée être appliquée sur des coupables, qui justement s’en prennent à la dignité et à l’innocence de gens non-coupables, pas exactement des innocents, ce qui en fait une grande différence avec un simple meurtre crapuleux.

          Quand on ne veut pas avoir le sang des tigres sur lees mains, on finit par avoir celui des agneaux (Jean Dutour).

          • Je suis d’accord avec vous, mais le mot-clef est « censé ». Il suffit d’aller voir aux Usa pour constater les dérives.

            On pourrait aussi aborder le thème de la repentance et du pardon, ou encore de l’interdiction morale de tuer, mais je reste sur un mode technique ; même sur des coupables confirmés sans aucun doute, ça ne règle pas le problème principal, qui est que nous devenons des « meurtriers sans nécessité » – à compter que les types sont neutralisés par une peine de prison à vie. Et aussi que nous prenons le « risque non-nécessaire » de tuer des innocents condamnés à tort par ricochet.

            Il faut considérer le cas des gens (société et peuple) qui passe avant celui des criminels ; pourquoi devrions-nous nous abaisser à ce que font exactement ces gens, à savoir tuer quelqu’un au nom de notre intérêt ?

            Une fois le tigre en cage et la clef aux oubliettes, les agneaux sont peinards.

  11. A ça y est, fallait s’y attendre, on nous refait le coup de la victime inocente..Certes les gros bonnets devraient payer aussi de leur vie, mais de là à dire qu’il s’est fait piéger…Et au fait, pourquoi le gouvernement algérien est-il tellement silencieux? pourquoi ne cherche-t-il pas comme Hollande à récupérer ce beau fleuron de l’humanité????Enfin, à propos de la peine de mort, je ne peux que vous suggérer de lire (ou relire) le contrat social de Jean-Jacques ROUSSEAU à ce sujet….c’est tellement vrai et tellement bien écrit…nos dirigeants devraient en prendre de la graine…(de pavot..lol)

  12. .Innocent ou coupable telle est la question ? Si il est innocent c’est une erreur judiciaire, si il est coupable il mérite le châtiment et en Indonésie c’est la mort ! Et pour les bonnes âmes contre la peine capitale je leur signale qu’ils peuvent aussi soutenir les 9 autres condamnés à mort étrangers dont tout le monde se fout éperdument

  13. volff François says:

    La culpabilité de Serge Atlaoui n’est pas évidente. Il s’est laissé appâter sans savoir la gravité de cette offre, c’est ce qu’on appelle un « cave ». Tout au plus un lampiste, alors que les vrais responsables sont punis moins sévèrement. Ce qui est lamentable, c’est que des irresponsables, ne pensant qu’à leur posture, ont fait de l’affaire un cheval de bataille contre la peine de mort, meilleure façon de braquer les Indonésiens et mépris total des conséquences pour le condamné.

  14. Sylvain says:

    Pour un site qui se lamente sans arrêt de la perte des valeurs chrétiennes, le présent article est à vomir. Pas de considération des situations personnelles qui entrent forcément en compte dans ce genre d’affaire (être trompé par d’autres ne fait pas de vous un coupable), pas de présomption d’innocence, et, surtout, pas la moindre trace d’amour chrétien pour le prochain. Votre analyse, du type « Fusillez-moi toutes ces ordures, peu importe ce qu’il s’est de toute façon passé, » est l’opposé exact du message du Christ, qui est, si vous vous rappeliez ses actes, s’asseyait avec des prostituées et des voleurs, et qui nous exhorte à ne pas juger son prochain. Les réactions brutes et primitives dont vous faites preuve ici sont tout sauf chrétiennes.

  15. Roland says:

    Beaucoup de commentaires sur la drogue …

    Mais je n’ai pas vu de commentaire sur la souveraineté de ce pays ?

    Ce pays a des lois et des peines, et la peine de mort en fait partie.

    Finalement dans cette affaire, la seule chose qui importe, c’est cette peine de mort et pas le trafic de drogue, supposé ou réel. Les médias et les politicards ne supportent pas cette infamie que l’opinion publique majoritairement approuve. (il suffit de voir la réaction des foules devant un crime commis sur des enfants, ou contre les terroristes)

    Pour preuve, tous les organismes contre la peine de mort ont pu s’exprimer dans les médias. Avez-vous entendu une seule voix en faveur de la peine de mort ? La réponse est bien entendu non.

    L’Indonésie est un pays souverain n’en déplaise. Si vous n’êtes pas d’accord avec lui, alors ne vous y rendez pas !

    Une fois encore, comme toujours, on confond l’innocence avec l’irresponsabilité.
    L’homme doit être responsable de ses actes et de ses choix – devant Dieu ou les Hommes.
    Personne n’a contraint cet homme à se rendre là bas et à faire ce qu’il a fait.
    La crédulité n’est pas non plus une excuse.

    Soyez des hommes et assumez-vous

    Et pour Sylvain qui me précède dans les commentaires, être un homme responsable, c’est justement cela être chrétien.

  16. POUSSET says:

    Bonjour à tous.

    « Tu ne tueras point »
    Ce commandement de la bible est connu d’un grand nombre d’entre nous.
    A mon sens, l’exécution d’un condamné à mort, même dans le cas d’un criminel avéré (ce n’est pas le cas de Serge Atlaoui), n’est donc pas permise aux yeux de Dieu.

    Yves POUSSET

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com