Les stations-service prises d'assaut - DDM

Six des huit raffineries françaises sont actuellement bloquées, alors que Manuel Valls a promis de faire donner la gendarmerie pour les débloquer. C’est du moins le chiffre annoncé par le représentant de la CGT, lundi, sur France Info. Les sites bloqués sont les cinq raffineries du groupe Total: Gonfreville-l’Orcher, Donges, Grandpuits, Feyzin et Provence-la-Mède, ainsi que la raffinerie du groupe Ineos à Martigues.

Dans la nuit la raffinerie de Fos-sur-Mer a, à son tour, été bloquée alors que les gendarmes dégageaient le dépôt de carburant de Cournon-d’Auvergne dans le Puy-de-Dôme.

Ce matin 1 500 stations-essence étaient à sec ou en voie de l’être rapidement. 

Le quart Centre-Nord-Ouest, dont Paris avec le Nord-Ouest, la Bretagne, la Normandie et la Vendée, sont les régions les plus touchées par la pénurie, bien que Manuel Valls annonce qu’il n’y a aucun risque de pénurie de carburant. Il semble en effet que la France dispose de trois mois de réserves de carburant, mais encore faudrait-il que les dépôts ne soient pas bloqués.

Le régime socialiste de Valls /Hollande, qui a fait passer en force la loi Travail pour plaire au libéralisme sauvage du mondialisme qui étouffe les peuples, a, semble-t-il, trouvé à qui parler, puisque le mouvement Nuit debout des bobos/casseurs a maintenant trouvé le soutien des personnels des transports publics et privés. Le mouvement largement minimisé dans les actualités semble prendre de plus en plus d’ampleur, puisque se greffent dessus les grèves de la SNCF qui devraient être reconduites, et tout ce que cela induit comme perturbations de toutes sortes. 

Pendant ce temps le pouvoir socialiste continue de mentir éhontément en vue de remporter les élections présidentielles de 2017 pour liquider définitivement la nation française:

Le journal Le Monde a publié sur internet le 19 mai un document confidentiel rédigé par cinq Etats européens, dont la France et l’Allemagne, qui a pour objet d’instaurer à l’intérieur même de l’Union européenne un mécanisme d’arbitrage privé calqué sur le modèle du TAFTA. Ceci alors que François Hollande avait affirmé le 4 mars dernier qu’une juridiction privée dans le projet de traité de libre-échange avec les Etats-Unis (TAFTA) n’était « ni utile ni nécessaire ».

Ce document prévoit pourtant que les multinationales puissent attaquer les États européens devant des tribunaux privés plutôt que devant les tribunaux nationaux. Autrement dit les Etats-nations (la France!) seront jugés et sanctionnés par devant les tribunaux des multinationales. C’est un renversement total de souveraineté. L’intérêt du gros capital primera sur le bien commun. Ce document a été transmis à Bruxelles le 7 avril, c’est-à-dire un mois après la déclaration de François Hollande du prétendu abandon de l’arbitrage privé au sein du TAFTA.

« La conclusion est sans appel : François Hollande et le gouvernement Valls ont délibérément menti aux Français en continuant à soutenir en sous-main un système de justice privée auquel ils prétendent officiellement avoir renoncé. » C’est en fait le retour aux féodalités mais avec Mamon pour guide en lieu et place du Christ. 

Tout est lié, la loi Travail n’est pas étrangère au TAFTA (Traité transatlantique de libre-échange commercial), bien au contraire elle abonde dans un libéralisme sauvage au dépend des commerces de proximité, des petites entreprises et de certains salariés, qui sont encore davantage chargés de chaines. Et même si cela ne fait pas partie des préoccupations de la CGT, de Force Ouvrière, et encore moins de « Nuit debout », leur action contre la loi Travail lutte contre cette machine de guerre en faveur du Grand changement et de l’éradication du christianisme, puisque la loi El Khomri  implante l’Islam dans les entreprises.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Maître Cube says:

    Nous sommes gênés par la décence quand nous voulons qualifier comme il se doit la banane présidentielle.

    Dire objectivement ce qu’est physiquement et intellectuellement cette crapule, implique un langage des plus orduriers.

    Un jour Banane raconte qu’il est contre le TAFTA, le jour d’après il préconise de monter un système permettant aux multinationales d’attaquer les États, sans réciprocité possible.

    Banane, ses ministres, putes, sous-ministres, ainsi que les députés et les sénateurs, il y a du travail. Il va falloir investir dans une fabrique de guillotines.

  2. balanine says:

    D’autant que l’on sait que cette loi pourrie n’est pas sortie de Madame, mais de Bruxelles, car en si peu de jours il eut fallu que Madame travaillasse toutes les nuits et les jours sans se reposer !
    Il en est de même pour ces fameux ou plutôt fumeux cars déjà tout prêt à partir avec calicots alors que la loi de M. Macron venait tout juste de sortir des presses…

    Nous prendraient-ils pour des gogos ? des abrutis ?

    nnnnnnnan ! ils savent très bien qu’ils peuvent tout faire et tout inventer (comme la France va beaucoup mieux – que le chômage est en baisse etc etc…. et que c’est l’état qui paie….)

    Mais là ! comme dans les rêves les plus fous de « manolito » la Rance va devenir un vrai charnier dans peu de temps….
    Un seul se réjouit et se frotte les cornes… mais qui rira bien rira le dernier !!!!!!!

    A NOS ROSAIRES !!!!!

  3. Crusader says:

    Impuissance du gouvernement à agir ?
    Non plutôt une action stratégique concertée. La pénurie d’essence va gêner le vulgus pecum (mas pas l’avion présidentiel).
    Conséquence le mouvement devient impopulaire parmi le peuple, formaté au matérialisme et qui à pour son véhicule terrestre à moteur une adulation aliénante…
    C’est alors que le gouvernement se rachète une crédibilité en intervenant, contre une minorité qui cherche à mettre à mal l’action gouvernementale, et le bien être du bon peuple.
    C’est la démoncratie manipulatrice dans toute sa splendeur…

    • Marie says:

      Ce que vous dites est vrai sauf si les gens de droite cessent de ne penser qu’à leur petite pomme. Car ils sont bien capables, les gens de droite et même du FN de soutenir le pouvoir PS dans cette affaire, rien que pour pouvoir mettre de l’essence dans sa voiture, regarder la TV, lire internet etc. Comme si sa propre vie en dépendait.

      J’en ai plus qu’assez des couards de la droite!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com