jesus-enseignant

Après le sabordage de la liturgie traditionnelle, il semblerait qu’il faille aussi tordre les principes, afin que tout devienne possible et acceptable, dans un vaste élan de relativisme, coloré d’une sorte de vague amour déiste matiné de religiosité tiédasse. Ainsi s’exprime Mgr Pontier, président de la conférence des évêques de France :

« Il s’agit de changer de manière de vivre la famille, de vivre nos comportements, de vivre l’amour humain, de vivre ces réalités fondamentales. Et donc il ne faut pas que cela se focalise sur le changement des règles de l’Église. Même si à terme les règles doivent changer, ce serait un échec de penser que tout est dit là-dedans, parce que les règles ne suffisent pas à faire un chemin spirituel : elles suffisent à te dire si tu es en règle ou pas en règle, mais elles ne disent rien de ta rencontre de Dieu, elles ne disent rien de tes relations avec tes frères, elles ne disent rien de la profondeur de l’amour que tu vis, elles disent si tu es dans les clous ou si tu n’y es pas. Si je le formulais autrement et de manière plus directe comme le fait la Bible : « que fais-tu de ton mari, que fais-tu de ta femme, que fais-tu de tes enfants, que fais-tu de tes parents ? »  La pastorale avant la doctrine. C’est dans la pastorale que passe le chemin de conversion. L’essentiel c’est ça : il nous invite à ce débat qui réinterpelle nos modes de vie, nos comportements… »

Passons sur le style et la langue. En ce qui concerne le fond, la Bible est pourtant claire : Saint Paul aux Corinthiens (Epitre I 6.9-10) nous enseigne que tout n’est pas possible ni acceptable.

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. »

N’est-ce pas suffisamment clair? Les Pères fondateurs du christianisme ont condamné la malhonnêteté, les comportements criminels, les manquements à la morale, et, par rapport aux questions « sociétales », qui agitent l’Eglise ces derniers temps, on aura relevé le rejet de la débauche, de l’adultère et, soulignons-le, de l’homosexualité.

Incidemment, après les soubresauts provoqués par l’arrivée du militant homosexualiste, Sébastien Chenu, au FN-RBM, on peut faire remarquer à ce parti qui prétend défendre les racines chrétiennes de la France qu’il y a une incompatibilité radicale et doctrinale entre la défense du christianisme et des racines chrétiennes et la saturation des instances dirigeantes avec des homosexuels. Le décalage entre le dire et le faire, entre le verbe et l’action, est précisément ce que les Français supportent de moins en moins dans le personnel politique. Peut-on sérieusement confier la défense et la promotion des racines chrétiennes de la France à des homosexuels ? J’y vois une contradiction.

Profitons-en aussi pour signaler qu’une découverte archéologique récente est une des sept synagogues au monde datées du 1er siècle A.D. Jésus lui-même y serait venu, ainsi que le dit l’évangile de Saint Matthieu (15:39).

Sur ce, joyeux Noël et meilleurs voeux pour l’année 2015 !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Votre rengaine anti-FN est méprisable. Comment osez-vous parler de « saturation des instances dirigeantes par des homosexuels »?! Vous confondez vos fantasmes recuits avec la réalité; la proportion de tradis par exemple au CC du Front est bien plus importante.
    Sans parler de M Chenu, qui n’est déjà pas au FN mais au RBM. De toute façon, comme Jean-Marie LE PEN l’a toujours dit, on ne pratique pas chez nous la police de la braguette.
    Entre approximations et mauvaise foi (un comble pour de soi-disant cathos), MPI file un mauvais coton.

  2. « la saturation des instances dirigeantes avec des homosexuels »
    Avec revendication en tant que tels?
    Si oui, on peut s’étonner d’un « laïcisme » anti-religieux qui voudrait maintenir dans la sphère privée les opinions religieuses mais pas les choix de vie sexuelle.
    Si non, en quoi ces choix de vie privés sont-ils incompatibles avec un engagement politique sur des choix d’ordre politique?

  3. Théophile says:

    Je partage votre point de vue!On ne peut prétendre défendre les valeurs chrétiennes en mettant à la tête d’un parti ou d’une organisation,des hommes qui ne respectent pas la morale chrétienne,et la loi naturelle!Le FN devient comme les autres partis,les franc-maçons y sont de plus en plus nombreux…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com