Pour une fois, félicitons les féministes de la Brigade Antisexiste pour leur initiative, même si leur discours est basé sur l’égalitarisme niveleur. Associées à d’autres associations féministes, elles ont adressé une pétition au nouveau secrétaire d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, afin qu’elle fasse interdire l’exposition de couvertures de magazines pornographiques sur la devanture des kiosques à journaux et dans l’espace public. «La présence de ces visuels », « véhiculent une image dégradante des femmes » expliquent-elles, notamment auprès des plus jeunes.

La pétition rappelle qu’en vertu de l’article 227-24 du Code Pénal, “Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine ou à inciter des mineurs à se livrer à des jeux les mettant physiquement en danger, soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur.”  

Cette pétition ne satisfait pas d’autres féministes qui y voient une position moralisatrice et une atteinte à la sacro-sainte « liberté d’expression », cache-sexe de l’oppression de la société par les libertaires de tout poil, post-soixante-huitards attardés : « D’habitude, ce sont des organisations intégristes catholiques et/ou proches du Front national qui brandissent [cette loi] », déclare l’une d’elle Camille Emmanuelle, journaliste et écrivain, défendant l’exhibition publique de toutes les déviances sexuelles et partisane farouche de la théorie du genre et de la mort des « stéréotypes ».

Connaissant les antécédents pornographiques et l’image sale de la femme que renvoie la prose nauséabonde de Marlène Schiappa, il est fort improbable que la demande de cette pétition soit entendue et approuvée.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

5 commentaires

  1. Mad-Max says:

    Voyons voir ce que va répondre la babylonienne …

  2. Aube Nouvelle says:

    On ne peut rien conte la réalité qui est vérité, ni conte la vérité qui est réalité ! On a beau se dresser contre la réalité qui est vérité, tôt ou tard c’est elle qui reprend le dessus. Qu’on ignore obstinément et délibérément la nature vénéneuse d’un champignon ne lui enlève rien de ses propriétés et ne l’empêche en rien de produire ses effets néfastes. Même si c’est un innocent qui le consomme, il devra en subir les conséquences parfois tragiques. On a donc tout intérêt à bien s’instruire des réalités et de leurs résultats, et à ne pas les ignorer ni les outrepasser.
    Tant pis pour ceux qui font obstinément et délibérément abstraction ou négation de la réalité.

  3. Soupape says:

    1 – Tout d’abord,
    ce qui est inadmissible … c’est de chercher à justifier la réprobation du viol …
    par son caractère soi disant … sexiste, …
    comme si on avait besoin de la « théorie du sexisme », … pour condamner le viol …
    alors que le mot sexisme n’a été inventé … que pour faire du terrorisme intellectuel …
    et pour chercher à tuer la féminité, … et donc la masculinité …

    2 – En réalité … quand on n’a pas le secours de la religion …
    plus rien n’est condamnable en soi ! …

    C’est pourquoi, mélanronchon nous a déjà prévenu que le VOL … serait bientôt légalisé,
    et baylet (parti radical) réclame (avec les verts) … la légalisation du cannabis …

    3 – Si on ne veut pas admettre et respecter le Décalogue, nous vivrons l’Enfer sur Terre !
    Voilà où mène l’athéisme !

    Car en république, il n’y a aucun moyen d’imposer aucun comportement moral :
    tout se vaut …

    Ce serait pourtant simple … de suivre le Dieu des Apôtres de Jésus-Christ !
    Mais pourquoi faire simple,
    alors qu’on peut faire compliqué, … comme on le fait depuis mai 68 ?

    4 – Il faut donc revenir sur les comportements issus de mai 68 …
    Ces comportements nous ont amené … une décadence sans précédent !
    50 ans d’égarements, … ça suffit !!!

  4. Le Sommelier says:

    En ce qui concerne l’exposition de couvertures de magazines pornographiques sur la devanture des Bureaux de Tabac et dans l’espace public, les associations familiales devraient utiliser les lois qui existent .
    Les buralistes sont en effet liés par un contrat avec les Douanes qui leur interdit ce genre de dérives . Si le buraliste devant lequel votre enfant passe pour aller à l’ école ne respecte pas cet engagement, vous pouvez gentiment lui rappeler que les Douanes sont très pointilleuses quant au respect des engagements pris . Le buraliste comprendra tout de suite où se trouve son intérêt, qui est aussi le vôtre .
    Et ça marche ! Donc, en marche .

  5. Que n’utilise-t-on l’article 227-24 du Code Pénal pour interdire la promotion des déviances et du stupre véhiculée par la « gay pride »?
    Comme quoi les moyens légaux existent afin de mettre un terme à l’exposition de ces dérives outrancières sur la voie publique.
    Rappelons qu’il n’est ici nullement question de censure, mais bien de protection de notre jeunesse afin de lui éviter d’être corrompue dés l’enfance par les frasques d’une minorité extrémiste agissante.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com