affiche présidentielle 1981 MitterrandC’est un clocher qui avait fait élire le socialiste Mitterrand en 1981

Sous le titre: « Sarkozy muarrassien », c’est un violent et agressif réquisitoire sur ITélé, de Claude Askolovitch, contre une pétition, signée de Nicolas Sarkozy,  qui a éveillé mon attention, tout-à-l’heure. Il y était question de Grand remplacement,  de catholiques nostalgiques, de Dalil Boubaker et de « son mot malheureux »(Sic), à propos des églises qu’il voulait transformer en mosquées, d’Eglise fantasmée condamnée par Mgr Dubost, l’apôtre du dialogue religieux et de l’ouverture au monde… musulman… Bref d’une France musulmane ouverte et tolérante face à une France catholique aigrie et repliée sur elle-même.

De quoi s’agit-il ? Et pourquoi ce violent édito sur une grande chaîne du système ? S’agit-il d’une propagande détournée en forme de condamnation ? S’agit-il d’une réelle condamnation? S’agit-il des deux à la fois pour mieux tirer les marrons du feu, à droite ou à gauche mais surtout pas au FN ?

Pétition publique parue dans Valeurs actuelles:

Je signe l’appel de Denis Tillinac pour sauver nos églises

Résistance. Parce que nos églises, même désaffectées, ne sont pas destinées à devenir des mosquées, Denis Tillinac et “Valeurs actuelles” lancent un appel pour préserver ces sentinelles de l’âme française.

Certaines déclarations récentes appelant à ce que des églises soient transformées en mosquées ont provoqué chez les Français une émotion susceptible de favoriser les pires amalgames en ces temps où le terrorisme islamiste ensanglante la planète et commet des crimes en plein Paris. Elles offensent gravement les catholiques,ainsi que de nombreux imams attachés à la singularité de leur foi et de leur pratique cultuelle.

Une église n’est pas une mosquée, et prétendre que “les rites sont les mêmes” relève d’un déni de réalité scandaleux. Croyants, agnostiques ou athées, les Français savent de la science la plus sûre, celle du coeur, ce qu’incarnent les dizaines de milliers de clochers semés sur notre sol par la piété de nos ancêtres : la haute mémoire de notre pays. Ses noces compliquées avec la catholicité romaine. Ses riches heures et ses sombres aussi, quand le peuple se récapitulait sous les voûtes à l’appel du tocsin. Son âme pour tout dire. De Michelet à Marc Bloch, aucun de nos historiens n’a méjugé cette évidence. Les maires de nos communes rurales, fussent-ils allergiques au goupillon, entretiennent tous leur église avec une sollicitude filiale. Elle ennoblit leur village ; à tout le moins, elle le patine et ils en conçoivent une fierté légitime.

L’angélus que sonnent nos clochers scande le temps des hommes depuis belle lurette. Sur celui du tableau de Millet, il a beau n’être qu’un point infime à l’horizon, il atteste une pérennité culturelle par-delà les aléas historiques. Feu le président Mitterrand connaissait les ressorts intimes de l’imaginaire national : un vieux clocher d’église se profilait sur ses affiches électorales, et sa symbolique n’avait pas de connotation cléricale. Elle racontait l’histoire de France dans une langue accessible à tous nos compatriotes. Ils tiennent à la laïcité de l’État et à la liberté de conscience et de culte qu’il lui incombe de protéger. Pour autant, ils ne peuvent tolérer la perspective d’une pratique religieuse autre que catholique dans leurs églises. Même celles de nos campagnes, souvent vidées de leurs paroissiens par l’exode rural. Elles continuent de témoigner ; leur silhouette au-dessus des toits contribue à un enracinement mental dont nous avons tous besoin pour étayer notre citoyenneté. Du reste, rien ne prouve qu’elles resteront vides ad vitam aeternam.

La France n’est pas un espace aléatoire, et elle n’est pas née de la dernière pluie médiatique : quinze siècles d’histoire et de géographie ont déterminé sa personnalité. Cet héritage nous oblige, de quelque souche que nous provenions et de quelque famille politique que nous nous réclamions. Inscrits au plus profond de notre paysage intérieur, les églises, les cathédrales, les calvaires et autres lieux de pèlerinage donnent sens et forme à notre patriotisme. Exigeons de nos autorités civiles qu’il soit respecté ! Le confusionnisme trahit une méconnaissance de notre sensibilité et ferait peser une menace sur la concorde civile s’il n’était clai rement récusé au sommet de l’État.

Denis Tillinac


Les premiers signataires :
Charles Beigbeder, chef d’entreprise ; François-Xavier Bellamy, philosophe ; André Bercoff, écrivain ; Jeannette Bougrab, ancien ministre ; Pascal Bruckner, philosophe ; Jean Clair, de l’Académie française ; Chantal Delsol, de l’Institut ; Alain Finkielkraut, de l’Académie française ; Marc Fromager, directeur national de l’Aide à l’Église en détresse ; Gilles-William Goldnadel, avocat ; Basile de Koch, humoriste ; Alain Maillard de La Morandais, prêtre ; Élisabeth Lévy, essayiste ; Véronique Lévy, écrivain ; Sophie de Menthon, chef d’entreprise ; Thibault de Montbrial, avocat ; Camille Pascal, écrivain ; Jean-Robert Pitte, de l’Institut ; Jean Raspail, écrivain ; Ivan Rioufol, journaliste ; Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef ; Nicolas Sarkozy, ancien président de la République ; Jean Sévillia, historien ; Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC ; Jean Tulard, de l’Institut ; Philippe de Villiers, ancien ministre ; Éric Zemmour, essayiste.

.Clocher

Claude Askolovitch dans sa charge contre le texte de cette pétition, est allé jusqu’à afficher le portrait de l’académicien de l’Action Française, sorti de la naphtaline pour les besoins de la cause: Charles Maurras, le plus célèbre chef de file de l’Action française! Fallait-il que la cause soit importante! A moins que ce ne soit le scandale qui soit important? Ou peut-être les deux ? Car Charles Maurras fait partie de ces noms imprononçables du politiquement correct, comme Philippe Pétain. Des noms qui ne se prononcent que pour mieux condamner, des noms destinés à diaboliser.

Sous des dehors sympathiques à tout bon « Catholique et Français toujours », que recèle cette pétition? Pourquoi ce tapage autour de nos chers clochers? ne serait-ce pas une opération de propagande destinée à flatter l’électorat catholique de Valeurs actuelles, tout en l’hérissant sur ITélé, pour mieux le repousser dans les bras de Nicolas Sarkozy , ou sinon de renvoyer les musulmans dans les bras du Parti Socialiste ?

Mais Nathalie Kosciusko-Morizet s’est empressée de condamner cette pétition, pour mieux satisfaire l’aile gauche de l’UMPR nous rassure l’éditorialiste! 

Mais peut-on soupçonner Denis Tillinac ou mieux encore, Jean Raspail, de telles sombres manoeuvres ? A moins qu’ eux aussi n’aient été manœuvrés ? Et que dire de l’abbé de La Morandais, incongru parmi des signataires sensés être traditionalistes? Quant à l’avocat Gilles-William Goldnadel, ce franco-israélien qui se revendique «Juif de combat», quel jeu joue-t-il? Avocat de Philippot, mais accusateur de Jean-Marie Le Pen… au moment où Marine Le Pen rencontre une délégation, à Strasbourg, du Parlement Juif

Nicolas Sarkozy, qui gagna la présidentielle en 2007, grâce aux conseils de Patrick Buisson, ne tenterait-il pas un « remake » pour mieux aspirer les voix du FN en froid avec les catholiques, avec certains de ses amis mêlés à quelques candides ? 

Les lecteurs aviseront.

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

26 commentaires

  1. La France ne saurait, notamment, devenir une terre d’Islam ou soumise à une idéologie venue de l’étranger.
    Elle ne peut et ne doit accueillir, en son sein, que des nouveaux venus qui ne renieront pas son histoire et qui seront sincèrement attachés à ses valeurs républicaines. Cela implique que la mouvance musulmane qui ambitionne de supplanter la loi républicaine n’a pas sa place dans notre pays, et, notamment, qu’aucun accoutrement provocateur et méprisant, évoquant l’habit djihadiste ou l’islam radical, ne soit désormais admis…
    Le principe de la France, une et indivisible, implique toute survenue de communautarisme, -notamment celui désireux d’imposer, de s’imposer-, soit déclaré inadmissible, donc exclu ou expulsé, dans l’intérêt général.
    En 1960, malgré le guerre d’Algérie, je connaissais des algériens, harkis ou non, qui pouvaient aspirer à devenir français d’âme et de cœur.
    En effet, n’en déplaise à notre gouvernement et à nos biens pensants actuels, la France profonde détient des valeurs et des potentiels qui n’ont pas besoin des idéologies hégémoniques extérieures, tels le communisme ou une religion, notamment islamique, pour progresser dans le bon sens de l’Humanité.
    Le respect des cultures de chaque peuple est primordial. La France a, en outre, démontré avoir engendré une aptitude à s’inscrire, globalement, dans le bons sens de l’évolution de l’Humanité.
    Malheureusement, des ennemis ont surgi, surtout de l’intérieur venus de l’extérieur, pour tenter de le nier ou de déconsidérer notre peuple, afin de le dévier du chemin vers l’idéal, pour mieux le soumettre.
    Il faut nous en libérer avant qu’ils ne parviennent à leur tristes et minables fins.
    Être Français est une fierté, pas une honte.
    Être Français, c’est résister à l’inadmissible, c’est refuser l’indignité, c’est pouvoir évoluer pour le développement du respect mutuel, donc de combattre toutes les formes d’irrespect.
    C’est avoir le sens de la continuité sans rien renier, pour mieux transmettre et évoluer.
    Être Français implique, notamment, de n’avoir pas de dirigeants qui ont la double nationalité, et qui, en outre, ne se sont naturalisés à leur majorité… On ne peut bien servir un pays que si l’on y est né, et, bien sur, que si on l’aime sincèrement, pas seulement pour ce qu’il offre, mais pour ce ce qu’on lui apporte.
    transrealisme.org

  2. Merci à Emilie Defresne pour cette analyse remarquée : d’autres signataires nous paraissent incongrus dans cette liste : M. Basile de Koch (époux de Frigide Barjot), Jeannette Bougrab, ancienne « compagne » du dessinateur Charb, etc.

    D’après l’interview de Charles Beigbeder sur tvlibertés (http://www.tvlibertes.com/journal-du-jeudi-9-juillet-2015/), les personnalités ont été contactées par Valeurs actuelles, elles-mêmes.

    Remarquons au passage que ce texte est teinté d’oecuménisme conciliaire à tout-va : défense de la liberté de culte, etc. sans oublier de nous gratifier du ‘padamalgam’ !

    • Jeannette Bougrab, de ce que j’en sais, est une personne louable, car je juge son amour pour la France, aucunement surfait.
      Compagne de Charb ou non, je la considère, moi, français de souche, comme une compatriote à part entière, qui mérite la confiance, le respect, la confraternité et l’amitié.

      • Il ne s’agit pas d’une attaque « ad hominem » mais de considérer le choix des personnalités (ici politiques), signataires de la pétition : Melle BOUGRAB, favorable au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels, se déclare athée, laïque et « profondément républicaine » (wikipedia) …

        J’aurais pu, effectivement,citer dans cette liste brève des personnalités… aux consonances communautaires, comme l’a souligné « Au service de Dieu et du Roi ».

  3. Vieux Jo says:

    Toujours la même façon de procéder : récupérer les voix des catholiques est devenu primordial depuis 2012 et les lois contre nature. La « droite » n’agit que pour gagner les voix des Français de souche.

  4. bravo a sarkozy dont on disait quil n’avait aucune épine dorsale ! ne vous en déplaise m askolovitch,moi je veux une france identifiée et si cela fait perdre sarkozy,il aura perdu honnorablement! face à lui? des mous du dos justement qui bradent l’identité française par pur electoralisme! nous voilà depassés par les fantaisies identitaires et communautaristes comme jamais!

  5. Au service de DIEU et du Roi says:

    Le musulman que je suis sent le piège à plein nez.
    Ce franc-maçon de Dalil Boubakeur a été chargé de jouer le lièvre et voici que la meute court. Je m’étonne que les signataires sont juifs,sionsites, franc-maçons et anti-cléricaux. Allez chercher l’erreur. Je n’ai jamais entendu au sein de la communauté musulmane des personnes voulant transformer les églises en mosquée, même pas de la part des tordus de Salafistes.

    En ces temps de confusion au moyen orient ou des groupes « djihadistes », font couler le sang de toute les communautés religieuse (sauf de la communauté juive), les déclarations de Dalil Boubakeur semblent être du pain béni pour les partisans du « choc des civilisations ».

    Maintenant, un peu d’Histoire.
    Lorsque la ville de Jérusalem fut prise par le Khalif Omar Ibn Al-Khattab, il à pris l’engagement auprès du Patriarche de la ville, Sophrone, d’y entrer en pèlerin et non en conquérant. Omar garanti à Sophrone la sauvegarde des sites chrétiens. Omar visitait l’église de la Résurrection quand l’heure de la prière le trouva sous le porche. Il s’éloigna posa son tapis de prière loin de l’église. Omar expliqua son acte en disant qu’il ne souhaitait pas que les générations future prenne pour prétexte la prière du khalif dans cette église pour la transformer en mosquée. Allant plus loin, Omar a interdit par décret aux musulmans de se réunir dans ce lieu.
    Ceci est aussi relaté par Eutychius, patriarche d’Alexandrie.

    Alors que Monsieur Dalil Boubakeur m’explique sur quelles références islamiques il s’appuie pour faire des sorties médiatiques de la sorte en ces temps de confusion. A qui profite l’affaire?

    Fraternellement

    • Si ce que vous avancez est véridique : ce Monsieur Boubakeur,à qui on aurait soufflé de dire ce genre de monstruosité : pour voir si les catholiques se lèveraient se manifesteraient, si on en parlerait à la télé etc etc…
      En tant que catholique pratiquante de tradition, pour ma part, je trouve cela révoltant et je l’ai écrit dans de nombreux commentaires… et les Monseigneurs nos Evêques ne sont pas tous à la hauteur du sujet …
      Tout ceci est grave très très grave et l’on ne peut gagner sur tous les tableaux. Un jour tout ceci se paiera, car seul DIEU est juge, IL voit et sonde les coeurs.

    • Omar était un homme respectable. J’ai, par ailleurs, écrit un livre « les révélations d’OMar », sans référence à ce sage, mais basé sur une contraction qui aurait pu lui convenir : « L’l’H -om- me de se définit à travers l’-Ar-t », pour souligner que l’évolution idéale de l’humanité repose sur le développement du respect et que l’Art a pour fonction essentielle d’éveiller à cette profonde aspiration.
      J’ai l’impression, par ailleurs, que vous conviendrez que si la France peut accueillir, fraternellement, des Musulmans en son sein, (à la condition qu’ils respectent les lois de l’universalité), leur nombre doit rester minoritaire, afin de respecter le long passé de notre pays.
      Le jour où un lieu de culte servira à toutes les religions monothéistes, ne retenant de leurs prophètes que ce qui les réunit et épanouit la confraternité humaine, alors nos églises de France, comme toutes les mosquées et synagogues, et de tout pays, pourront réunir positivement les croyants en un Dieu unique, qui ne peut évidemment avoir des exigences différentes.
      Cela n’empêche que, même dans cette hypothèse idyllique, nos villages de France resteront attachés à leurs clochers, et qu’aucun muezzin ne viendra supplanter leurs sons, tout comme les mosquées d’Arabie ne seront pas dotées de cloches.
      Pour un meilleur avenir commun, il faut respecter le respect de chacun.
      Transrealisme.org

      • Solstice says:

        Vous avez une vision musulmane. il sont les seuls a croire dans un Dieu Commun. Les catholiques ne peuvent pas adhérer à cette vision frelatée pour la simple raison qu’il considère notre Dieu comme un prophète ! En plus Jésus n’a même pas été crucifié !! le comble. le catholicisme et l’islam SONT INCOMPATIBLES dans leur essence !
        On va donc arrêter de raconter n’importe quoi au nom de la toute puissante TOLERANCE ! la tolérance n’existe pas dans la bible ! Relisez la ! Chacun son Dieu !

      • Au service de DIEU et du Roi says:

        Bonsoir Pierre Gouverneur,

        Vous avez dit « Le jour où un lieu de culte servira à toutes les religions monothéistes, ne retenant de leurs prophètes que ce qui les réunit et épanouit la confraternité humaine… »
        Ceci existe. La grande mosquée de Damas en est l’exemple. Pour la petite histoire, c’était une église byzantine dédiée à Saint Jean le Baptiste. Quand les musulmans devinrent maîtres de la ville de Damas en 635, cette église ne fut pas transformée en mosquée. Les musulmans y priaient uniquement la prière du Vendredi et le reste du temps on y pratiquait le culte chrétien.

        Ce n’est que 29 ans après en 664 que les chrétiens vendirent l’église aux musulmans et la Grand mosquée de Damas fut édifiée 706. Jusqu’à ce jour, la tombe de Saint Jean le Baptiste ce trouve dans cette mosquée, non pas dans une annexe mais dans la salle de prière principale, ce qui est rare dans une mosquée.
        Quelle belle image que de voir des chrétiens agenouillés faisant le signe de la croix pendant ce temps là à quelques mètres des musulmans prosternées en direction de la Mecque. Ceci dure depuis plus de 1300 ans.
        Le plus haut minaret de cette Mosquée, s’appelle « Le minaret de Jesus ». Selon la tradition musulmane c’est à cette endroit que reviendra Jésus à la fin des temps.

        Dire que Nicolas Sarkozy & Hollande arment les « rebelle » takfiristes qui veulent détruire ces lieu. Comme ils l’ont fait à Alep, où la Mosquée Zakaria, ou se trouve la tombe du père de Saint Jean le Baptiste, a été fortement endommagée par les « rebelles » satanistes que nos dirigeant franc-maçons ont armés et soutenus financièrement par les pétro-monarchies.

        Peut être ceci vous donnera une piste pour comprendre là où veulent nous mener ce même Sarko et sa clique.

        Fraternellement.

        • charles martel says:

          @au service de..

          Énoncer quelques vérités pour mieux y insérer les MONSTRUEUX ET PERFIDES MENSONGES que colporte l’islam du tyran/jouisseur mahomet au sujet du Fils de Dieu dont cette idéologie barbare et esclavagiste RENIE LA DIVINITÉ pour n’y voir qu’un vulgaire prophète, ce n’est pas dire la Vérité, c’est l’instrumentaliser comme le ferait n’importe quel adepte de la synagogue de satan.

          Synagogue de satan dont l’islam n’est que l’enfant bâtard mais légitime.

          • Au service de DIEU et du Roi says:

            Ce n’est pas possible, vous faites des copiés-collé, à chacune de vos interventions c’est la même disque. Je ne m’attendais pas à ce que vous soyez d’accord avec moi, car ce que je développe met à mal les fondements de votre vision du monde. Donc au lieu d’avoir l’humilité de remettre en question cette vision et prendre en comptes de nouveaux éléments, vous préférer discréditer votre interlocuteur par l’absurde et par l’insulte. Votre manière de parler en tout cas ressemble plus à celui de Satan que celui du christ mon cher ami.
            Les rencontre sont faites pour s’interroger sur a perception du monde. D’ailleurs la rencontre d’Adam avec Satan été l’épreuve de se dernier qui s’était enflé d’orgueil car il ne pouvait supporter de devoir changer tout ses fondement à la rencontre de ce nouvel être qu’était Adam. Un bon retour à la bible ne vous ferait pas de mal je pense.

            Fraternellement

          • Bravo pour votre clarté …

            • Au service de DIEU et du Roi says:

              Je tiens cependant à m’excuser pour les fautes, car j’écris vite sans me relire avant de poster. Désolé.

  6. Volodymyr Bellovak says:

    Cette pétition de « Valeurs actuelles » sent la manipulation sarkoziste à plein nez ! Mais pour que le FN philippotesque reconquière les voix catholiques, il vat devoir faire de très gros et sérieux recadrages qui ne semblent pas à l’ordre du jour malgré les petits efforts de Marion ou de Bruno…

  7. Volodymyr Bellovak says:

    « Qui ne gueule la Vérité se fait le complice des menteurs et des faussaires ». Charles Péguy
    Rappelons aux naifs que c’est Sarkozy qui a institué l’UOIF et que c’est sous sa présidence que de nombreuses églises ont commencé à etre détruite malgré le devoir de l’état républicain ( qui les a volés lors de la loi de séparation ) de les entretenir, bien de petites communes rurales n’en ayant guère les moyens financiers…

  8. Vieux Jo says:

    @Pierre Gouverneur : vous ne croyez pas si bien dire : une seule religion ; et elle se met en place doucement sous nos yeux. Le pape par ce qu’il son encyclique nous révèle le projet mondialiste, un nouveau panthéisme, l’Ecologie.

  9. charles martel says:

    Pour info :

    Sarkozy à formulé comme condition préalable à la signature de cette pétition, le fait que les dirigeants du FN ne soient pas autorisés à y participer..

    Cela s’appelle du chantage..

    Plus aucun doute quant à l’objectif réel de l’islamophile sarkozy en signant cette pétition : Rafler un maximum de voies au FN.

    Et dire qu’il y aura encore des Cathos naïfs qui vont tomber dans le panneau..

    • Vieux Jo says:

      « Et dire qu’il y aura encore des Cathos naïfs qui vont tomber dans le panneau.. »
      Ils suivent bien le nouveau FN, je ne vois pas ce que ça change.
      Une seule voix : celle de Dieu. Et on en est loin tant qu’on écoutera qui que ce soit qui se revendique républicain.

      • Au service de DIEU et du Roi says:

        Là dessus je vous suis à 1000%.
        Mais qui aura l’audace d’appeler de manière plus énergique à rétablir la monarchie de droit divin? La république n’est qu’un régime politique, elle est appelée à disparaître. Alors que la France est éternelle. Donc il faut préparer le terrain pour quelqu’un qui servira l’Éternel et non quelqu’un servira l’obélisque place de la concorde.
        D’ailleurs vous remarquerez que l’Obélisque (qui représente le dieu Râ donc Satan), a été placée à l’endroit même où fut assassiné le roi. La symbolique du défilé de demain, est plus explicite que nous le croyons. Celui qui représente la république (le président), nous montre qu’en trônant sur le lieu où fut sacrifié le représentant de DIEU, tout en été sous l’ombre de la représentation de Râ sur terre, qu’il est bien au service du diable contre DIEU.

        Fraternellement.

      • charles martel says:

        @Vieux Jo

        Sacrifier le réel sur l’autel de nos désirs ne nous rapprochera pas de Dieu, mais ne fera que nous enfermer toujours un peu plus dans l’amertume.

        La politique c’est comme la guerre, il faut savoir penser batailles, conquétes et surtout stratégies, car rares sont les guerres pouvant se gagner à l’issue d’une seule et unique bataille.

        Que vous le vouliez ou non et pour des raisons qui seraient trop longues à énumérer, l’éventuelle victoire du FN aux présidentielles de 2017 constitue un élément essentiel, et ce bien qu’il ne nous permettra pas de gagner la guerre, c’est à dire sans avoir préalablement à livrer d’autres batailles.

        • Catherine says:

          « l’éventuelle victoire du FN aux présidentielles de 2017 constituera un élément essentiel » du déclenchement de cette guerre civile dont la France a besoin pour secouer la conscience de ses patriotes.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com