La fondation Espérance du Grand Parc Français du Puy-du-Fou a offert un chèque de 50 000 euros à la fondation Jérôme Lejeune. Une fois de plus Philippe de Villiers manifeste sa fidélité à ses objectifs de transmission des valeurs chrétiennes de la France, parmi lesquelles la vie est la plus attaquée actuellement. Philippe de Villiers a donné un entretien à cette occasion à Jeanne Smits, dont voici un large extrait particulièrement savoureux:

— Le Puy-du-Fou, qui est un lieu d’enracinement et même de réenracinement dans l’Histoire, est-il naturellement à sa place dans ce réenracinement de l’amour paternel, maternel, de l’amour des enfants ? Faites-vous un lien, là aussi ?

— Oui, bien sûr ! C’est le dernier texte que j’ai écrit : « Peut être les enfants sauront ils deviner dans les humeurs du jour, et portée par le vent, de collines en collines, la voix d’autres enfants qui chantent et se souviennent. »

Le Puy-du-Fou est fondé sur l’idée de la transmission, l’idée de la génération, dans une société saccagée par le mondialisme qui prépare un être désaffilié, désinstitué. Toute la respiration du Puy-du-Fou se fait à travers l’idée de génération, l’idée de transmission, l’idée d’héritage et donc de réenracinement. C’est normal que l’enfant y ait la première place.

— Dans votre livre Les Secrets du Puy-du-Fou, vous parlez de la création de la Fondation Puy-du-Fou Espérance comme de la manifestation d’un « esprit de pauvreté ». Cela m’a beaucoup frappé, surtout après la lecture de Laudato si’ qui m’a laissée perplexe. L’esprit de pauvreté ne vient-il pas ici d’une grande richesse, d’une grande réussite qui se traduit par cette attention aux plus pauvres ?

— La réussite du Puy-du-Fou a une cause, une seule. C’est la gloire passée que nous rappelons, de toutes ces générations qui ont défendu la France et la chrétienté. Qui ont vécu par la France et la chrétienté. Et qui ont porté haut les valeurs de la France et de la chrétienté. Qui les ont vécues, qui les ont défendues, qui les ont incarnées : du mouvement le plus naturel du monde. Par-delà la réussite, l’aventure du Puy-du-Fou doit demeurer dans son dépouillement initial, et ne jamais sacrifier à l’esprit de richesse. L’esprit de richesse, ce serait de succomber à l’hubris des Grecs, à l’orgueil, et croire que notre réussite vient de nous-mêmes. Or notre réussite vient du fait que nous nous sommes comportés comme des héritiers et non pas comme des enfants démiurges et thaumaturges de la table rase. Donc l’esprit de pauvreté du Puy-du-Fou, c’est l’esprit de fidélité à tous les pauvres de l’histoire de France qui ont donné leur immense richesse à la France – et qui était justement la pauvreté de leur cœur.

Le danger pour le Puy-du-Fou, serait que les jeunes Puyfolais, nimbés de compliments, oublient d’où ils viennent, oublient d’où vient le Puy-du-Fou. Le Puy-du-Fou est né d’un rêve d’enfant qui entendait réincarner un drame qui est celui de la Vendée, une déchirure. Le Puy-du-Fou réussit économiquement, commercialement, culturellement, médiatiquement, mais cette réussite n’est durable que s’il y a une piqûre de rappel à l’occasion des soirées caritatives qui portent la devise suivante : « Nous ne sommes pas là pour gagner de l’argent. » Le Puy-du-Fou ne sera jamais un business. Le Puy-du-Fou n’est pas un parc d’attractions. Le Puy-du-Fou est un creuset de la civilisation intime. Une espérance française… Un des derniers bonheurs français… C’est la raison pour laquelle le Puy-du-Fou est porté par un modèle associatif à but non lucratif. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas de dividendes et pas de subventions. Nous ne voulons pas être nourris aux amphétamines de la subventionnite et de l’actionnariat capitaliste. Nous voulons rester libres !

— Et c’est cela qui vous permet d’être généreux ?

— Le Puy-du-Fou, je l’ai conçu comme une dette morale. J’ai voulu faire un hymne pour rembourser ma dette à mon père et à ma mère, et à la Vendée, pour une enfance heureuse. Donc, ne parlons pas de notre générosité à nous. Parlons des mille ans d’héritage, des pauvres qui nous ont précédés, qui se sont dépouillés du meilleur d’eux-mêmes pour nous donner quelque chose, la plus grande de toutes les richesses : un patrimoine spirituel. Les bâtisseurs de cathédrales étaient tellement pauvres qu’on n’a même pas retenu leurs noms… Etre Français, c’est garder intacte cette richesse-là, qui est la pauvreté même : se comporter comme un maillon dans la chaîne, comme un sculpteur de cathédrale qui laisse son œuvre sans laisser son nom.

Propos recueillis par Jeanne Smits

Sur la photo ci-dessus, Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune à gauche de Philippe de Villiers lors de la remise du chèque de 50 000 euros. 

Texte appuyé en gras par E.D.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. C’est regrettable que Philippe de Villiers n’ai pas eu une destiné politique à la hauteur qui aurait pu être la sienne.

    Mais pour cela il lui aurai fallu l’appui du peuple….et il y a-t-il encore un peuple digne de ce nom, en France ?

    Peut être que le rôle qu’il joue depuis longtemps et plus encore aujourd’hui…de transmetteur de mémoire et de culture par ses écrits et sa grande oeuvre qu’aura été le Puy du Fou, aura peut être été plus utile à la sauvegarde, à la préservation de l’essentiel que l’action politique en ces temps d’imposture et de trahison.

    Seul l’avenir le dira.

    • Raiford says:

      En démocratie, un peuple a les dirigeants qu’il mérite.

      « La France s’est choisit de mauvais dirigeants », a dit Marthe Robin, dans sa prophétie annonçant effondrement économique du pays.

      La France ne choisit plus de dirigeants de haute moralité, tels que Philippe De Villiers, parce la France a abandonnée la foi Catholique de ses ancêtres.

      • Et cela ne vous vient pas à l’esprit qu’un peuple puisse être victime de gens plus roués que lui ?

        Dire qu’un peuple a les dirigeants qu’il mérite c’est donner au peuple plus de perspicacité qu’il ne peut en avoir face aux machines de guerre médiatiques et au mondialisme.

        Pour que la France revienne à la foi catholique il lui faudra une autorité catholique. Or même au Vatican il n’y en a plus!

  2. Un dvd intéressant est sorti sur la vie Jérôme Lejeune et sur les persécutions qu’il a dû subir après sa découverte du chromosome 21.
    https://www.youtube.com/watch?v=cGSeEVNs1Ck

  3. Merci à Philippe de Villiers d’encourager ceux qui sont pour la vie !
    https://www.youtube.com/watch?v=u568e_CGbLA

  4. Je partage la foi en Jésus-Christ avec Monsieur De Villiers, ainsi que beaucoup de points, que ça soit sur l’Europe, l’Euro et bien d’autres choses, mais je le trouve un peu trop centré sur le danger de l’islamisme et peu éloquent sur le dans bien plus redoutable, qu’est le sionisme. suivre la politique d’Israël et parler des danger des chretiens d’orient est contradictoire! Car la politique sioniste est le cœur même de toutes les difficultés rencontrés par nos frères chretiens de cette partie du monde, qui a vu naître Notre Seigneur Jésus-Christ. C’est a cause d’Israël, que l’occident soutient « les rebelles » qui sont tous islamistes, soit fessant partie de la mouvance frères musulman ou celles des salafistes! En clair ce sont tous des djihadistes qui vocifères « allah oukabar » en se fessant explosé ou en bombardant des civiles aveuglement. Et c’est cela même qui se font soigner par les hôpitaux en Israël et que l’occident et les pays du golf soutiennent, armes et financent! Ce n’est pas l’histoire de l’œuf ou de la poule! car sans l’armement, l’argent et le soutient politique ces fous d’allah, ne serait pas un tel problème pour le monde arabe et pour les mosquées qui florissant un peu partout en France et Europe. Il faut être cohérent et nommé le problème le plus dangereux pour la souveraineté de la France, que représente le sionisme! Les sionistes tiennent l’économie mondiale entre leurs mains et par là ils ont le pouvoir comme en le perçois actuellement d’influer de manière autoritaire et qui nous fait perdre notre souveraineté! Quand Messieurs c’est politiques vont ils aux dîner halal de je ne sais quel organisation de lobbyiste islamique? et ne voit on tout au long de l’année ces messieurs allers aux différents événements organisé par les lobbyistes sionistes! Si ces islamiste ont une mentalité de barbares, en le constate rien qu’avec le pays en chef, qui exécute a la manière de deach 47 décapitations, suivis de crucifixion sur place public! je ne fait pas d’amalgame entre les musulmans et les islamistes barbus, en habits spécifiants leurs convictions religieuses et politique, qui sont de vivre dans un état regis par la charia!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com