Pierre-Louis Meriguet
Pierre-Louis Mériguet

Le 23 novembre dernier, Vox Populi occupait les locaux de la Nouvelle République. Médias Presse Info a profité de l’occasion pour interroger Pierre-Louis Mériguet, son dirigeant, pour en savoir plus sur ce mouvement de Touraine…

1) Pourriez-vous d’abord présenter votre mouvement aux lecteurs ?

Depuis septembre 2009, Vox Populi porte haut et fort les couleurs d’une Touraine enracinée si justement baptisée  « Jardin de la France ». Au fil des années, notre mouvement a su occuper un espace jusqu’alors vide en employant différents moyens tranchant avec la politique politicienne qui exaspère nos concitoyens.

Fervents défenseurs de nos patries charnelles, nous utilisons le terrain qui nous est imparti dans cette France des régions pour combattre le centralisme républicain et les lois dictées par les technocrates de Bruxelles. Face au rouleau compresseur de la globalisation, nous prônons le ré-enracinement et la défense de notre identité.

En proposant différentes alternatives qui riment avec l’épanouissement populaire face aux ravages de l’individualisme nous cherchons par un travail de proximité à défendre les intérêts des tourangeaux dans leur cité.

2) Si je comprends bien, votre mouvement est donc spécifique à la Touraine ?

Absolument, nous avons souhaité, dès notre création, faire un travail de proximité avec les tourangeaux en nous implantant dans un quartier de la ville dans lequel j’ai ouvert un commerce et où plusieurs de nos militants ont pris des appartements.

A partir du moment où vous vous familiarisez avec votre entourage et que vous prouvez votre détermination par un comportement responsable, vous êtes déjà dans la reconquête des esprits par l’exemple. C’est le plus difficile mais le plus important des actes politiques que j’aime appeler « choc de la réalité » !

Par souci d’efficacité, en ciblant les préoccupations de nos collègues, de nos voisins, de nos camarades, notre engagement prend tout son sens ici et maintenant. Vouloir s’étendre ne ferait que nous disperser, nous éloigner du concret.

3) Vous n’avez aucun lien d’appartenance avec les Identitaires ?

En ce qui concerne les identitaires, cela ne fait aucun doute que ce sont des compagnons de route avec lesquels nous partageons beaucoup de similitudes, ne serait-ce que dans notre façon de concevoir l’engagement politique aujourd’hui.

Nous travaillons de manière identique et partageons bon nombre de thématiques. A partir de ce constat, je préfère regarder ce qui nous rassemble plutôt que stagner sur ce qui pourrait nous diviser dans l’avenir. L’avantage d’être un mouvement autonome, c’est justement d’être libre de tisser des relations avec toute structure de bonne volonté souhaitant faire progresser des projets au service du bien commun.

3) Pourrait-on résumer votre mouvement à ces mots: » Terroirs et clochers » ?

C’est un peu réducteur mais pas insultant.

conference4) Concrètement, quelles sont vos actions politiques ? 

Nous cherchons à agir et à réagir sur l’actualité par différents moyens légaux susceptibles de peser sur l’échiquier politique de notre ville et de notre région.

Réveiller l’opinion, jouer un rôle d’aiguillon par des campagnes marquantes, être vecteur d’influence au quotidien par des actions choc, c’est la trame principale de notre mouvement. Par cette forme d’activisme politique, nous avons à plusieurs reprises, poussé des personnalités locales à se positionner publiquement sur des enjeux d’importance et à provoquer le débat puis la réaction.

Le plus important dans cette stratégie est de savoir « passer la main », ne pas avoir peur que d’autres structures plus conséquentes reprennent « vos thématiques » pour les exploiter.

Nous assumons ce rôle de sentinelle et en connaissons ses limites. L’important, n’étant pas d’aboutir à une gloire personnelle mais à un sursaut populaire. Pour cela, nous labourons les esprits pour mieux pouvoir semer par la suite dans les consciences.

5) Quels ont été vos plus grands coups d’éclat ?

Notre campagne la plus populaire fut incontestablement celle contre le financement public de la mosquée de par le soutien inconditionnel apporté par les riverains ne souhaitant pas voir leur argent sponsoriser l’islamisation dans notre ville.

Sinon, au moment où des voitures brûlaient tous les soirs dans les quartiers chauds sous l’œil passif de notre Maire, nous avions proposé d’organiser des rondes citoyennes avec le voisinage des cités afin d’assurer la sécurité sur place. Cette proposition avait alors suscité l’émoi de la classe médiatique et politique locale.

6) Comptez-vous présenter des candidats aux municipales dans différents villages de la Touraine et à Tours même ?

Les élections sont une étape de l’engagement que nul responsable politique ne peut se permettre de négliger, quelque soit son schéma d’action ou ses priorités de lutte. Elles permettent de peser sur l’actualité et de prendre des responsabilités qui prouvent la crédibilité du parcours militant. Je les considère aujourd’hui comme un outil et non comme une fin en soi.

Nous participerons à cette échéance. Où et comment ? Rendez-vous dans trois mois pour la réponse.

7) Le 23 novembre, vous avez occupé les locaux du journal la Nouvelle République, pourriez-vous revenir sur cette action et nous en expliquer les raisons ?

Depuis quelques mois, la rédaction du journal refuse de relayer notre actualité politique dans ses colonnes au mépris du code déontologique qui s’impose à leur travail.

Ainsi, à plusieurs reprises, lorsqu’elle n’étouffait pas l’information, La Nouvelle République en diffusait volontairement une version erronée qui induisait ses lecteurs en erreur. Cette démarche engagée n’avait pour autre but que celui de briser la dynamique de soutien que connait Vox Populi en marginalisant ses responsables.

Devant un tel parti pris, croisé entre censure, intox et manipulation de la part d’un quotidien qui prétend n’afficher aucune couleur politique, nos militants (après avoir envoyé à plusieurs reprises des droits de réponse restés sans suite), ont décidé de rendre visite au directeur du journal en occupant pacifiquement ses locaux afin de lui demander des comptes sur ces méthodes totalitaires.

Cette action symbolique avait également pour but de dénoncer l’état d’esprit d’une certaine presse française se voulant plus au service d’une idéologie que de l’information complète et donc réelle.

Retrouvez le site de Vox Populi: http://www.voxpopuliturone.fr/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Pingback: | :: Novopress.info - arme de réinformation massive:: Novopress.info – arme de réinformation massive

  2. il est fort mignon ce gars; dommage qu’il soit aussi débile,creux et inutile sur terre…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com