italie immigrationEn Italie, des jeunes et des moins jeunes fuient la crise et vont chercher du travail ailleurs. Et les immigrés débarquent. Ce sont les résultats d’un an de gouvernement de Renzi, politicien tout aussi catastrophique que le président normal en France.

Ces jeunes sont la génération perdue, sacrifiée ! 

Ils sont diplômés des universités et ils devraient représenter un investissent pour le futur du pays. Mais la crise et le manque de poste qualifié sont là. Et ces jeunes s’en vont pour des horizons plus propices.

Plus de 110 000 Italiens en 2015 ont décidé de partir à l’étranger. Parmi eux 60% a moins de 60 ans et 36,7% moins de 34 ans.

Remplacés presque automatiquement, au nom des sacro-saints droits de toute la misère du monde à venir envahir l’Europe, par plus de 150 000 clandestins débarqués sur les côtes italiennes.

C’est cela aussi le Grand Remplacement.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

15 commentaires

  1. Et où comptent-ils trouver du travail ??…

    • Philibert says:

      Ils partent en France, en Angleterre, dans les pays d’Europe du Nord, en Chine, au Japon, partout ils pensent qu’ils peuvent avoir une plus grande chance.

      C’est une véritable catastrophe pour l’Italie et pour nous puisque non seulement ils ne comprennent pas la propagande et son mensonge mais en plus se mettent du côté de nos envahisseurs lorsqu’ils commencent à les fréquenter chez nous dans des universités types Paris 8 ou même la Sorbonne.

      • Cela fait des années que Paris 8 et la Sorbonne (surtout Paris IV) sont envahis !
        De toute manière, en France, ils ne trouveront pas plus de travail qu’en Italie. Ils feraient mieux de rester dans leur pays pour le défendre !

        • Philibert says:

          Euh la France à côté de certains coins en Italie, c’est l’Eldorado. Vous ne connaissez sans doute pas comment notre système social fonctionne à merveille en comparaison de chez eux et la différence de possibilité pour faire des études. Puis il est évident que n’importe quelle personne un tant soit peu éloigné d’une grande ville italienne qui a la chance de pouvoir se radiner à Paris et qui connait le truc va vouloir en profiter.

          Mais le problème, c’est pas les Italiens en soi même si trop de gauchistes chez eux, peut-être pire que chez nous, mais le fait que le moindre paysan du fin fond de sa campagne dans n’importe quel pays sache qu’en France on te paye le logement, la CMU, la bourse (8000 balles, quand même !), etc etc etc etc etc etc etc. Et les mecs qui viennent ne sont pas des petits français qui comprennent rien sorti tout droit de leur campagne et qui sont prêts à attendre l’année suivante pour rattraper certaines de leurs erreurs, mais des mecs qui découvrent un système magnifiquement bien huilé dont ils vont étudier chaque rouage pour savoir comment obtenir le plus de gains comme s’ils se trouvaient à Las Vegas.

          Ca m’écoeure de voir comment les Français (et même les Italiens chez eux) comprennent pas la chance de MALADE MENTAL qu’ils ont et qu’ils croient que partout c’est pareil et qu’il faut aider toute la misère chez nous, alors que leur pays sont pourris parce qu’ils ont une religion POURRI avec des faux dieux et un prophète bidon comme chez les Musulmans qu’ils défendent plus que leur propre Diable…

  2. Philibert says:

    Quant à l’état de Vintimille et San Remo, n’en parlons même pas avec la population locale qui s’y est tranquillement résignée.

    Le drame de l’Italie est d’avoir une jeunesse complètement gauchiste sauf peut-être plus dans le Sud. Leurs rêves de lointain dû à la situation économique les fait parfois aussi s’enthousiasmer pour des étrangers qui viennent chez eux pour les égorger.

    En tout cas, en Italie, le rôle de la mafia comme service à disposition de la FM est beaucoup plus clair lorsqu’on regarde les scandales à Rome comme « Mafia Capitale ». (Les articles de la Tribune ont disparu comme par magie d’ailleurs à ce sujet)

    • Philibert says:

      Je voudrais juste ajouter que l’Italie comme la France est très très mal barrée. Il y a de moins en moins de richesse à partager et de plus en plus de demandeurs, dont un nombre exponentiel de profiteurs. La richesse est de plus en plus concentrée et à terme il n’y aura plus de riche ni de classe moyenne que ce soit en Italie comme en France. Ils ont mis les étrangers au même niveau que les Italiens ou les Français, ce qui fait qu’on va faire le chemin inverse de la mondialisation qu’on a parcouru ces 40 dernières années mais en 3 ans seulement…

      De toute façon, l’Italie ne peut être que pire que la France car elle était sensée défendre l’église et les Papes et elle va le payer très cher. La richesse d’un pays, c’est sa jeunesse. Nos jeunes qui sont manipulés et répètent ce qu’on leur enseigne à l’école à propos de l’avortement vont bientôt le découvrir et comprendre que leurs études n’étaient qu’une voie de garage pour en faire des crétins savants.

      • Peut-être que le bon Dieu nous enverra une tempête genre Matthew pour faire un peu de ménage… On attend un Marseille englouti, un Paris brûlé, etc. etc. A long terme, la France a un bel avenir devant elle…

        • Philibert says:

          Oui, enfin, pour nous perdre Marseille est salutaire MDR
          Sans Paris, la capitale du Vice, ça permettra aussi au reste du pays de vivre un peu plus en harmonie avec la Foi, quand on voit à quoi cette ville et son architecture est dévolue…

          De toute façon, c’est pas une compétition et c’est justement parce que l’Italie n’incite pas ses propres jeunes à revenir au bercail qu’elle paiera plus. Mais ceux qui viennent chez nous, c’est autant sinon plus des boulets pour nous, parce que chez eux ils ne permettraient pas certaines choses…

  3. luciferg says:

    Quelle aubaine ! les jeunes italiens partent ,laissent la place aux clandés; aucune différence, pour moi , entre ces jeunes qui fuient au lieu de se battre(contre leurs gouvernants ),et les clandés qui arrivent; (que les bateaux italiens vont chercher vers la libye) eux aussi fuient au lieu de se battre . A cette allure , dans 5 ans le Pape va devoir se convertir.

    • @ « aucune différence, pour moi , entre ces jeunes qui fuient au lieu de se battre(contre leurs gouvernants ),et les clandés qui arrivent »

      Je pense exactement la même chose.

  4. stalder says:

    Je vis en Italie du sud dans une petite ville de 13000 habitants ici dans, les mairies, les écoles, les édifices publiques s’affichent le christ, les portraits de padre pio, les images de saints (tes) etc, sans que cela ne pose aucun problème.
    Il y a bien quelques immigrés, mais ceux ci ne restent pas longtemps, en effet, lorsqu’ils font la manche près des super marchés, personne ne leur donne la pièce car les italiens, s’ils veulent vivre sont obligés d’aller travailler dans les campagnes.
    Les migrants quand à eux, fuient devant l’effort, et, cherchent la vie facile.
    Ils ne l’auront pas ici.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com