journal-libération-mpi

Le journal Libération est désormais le quotidien national le moins vendu en France !

Ceci dit, les chiffres sont catastrophiques pour toute la presse française. La dernière étude de l’OJD confirme une baisse des ventes pour la majorité des titres de la presse écrite.

Entre janvier et juin 2014, seuls Les Echos et Le Figaro ont vu leurs ventes augmenter de respectivement 1,3% et 0,2%. Le quotidien économique vend ainsi 124 423 exemplaires par jour en moyenne contre 275 944 pour Le Figaro, qui caracole en tête des quotidiens payants de France.

Le Monde s’effrite encore avec 275 944 exemplaires vendus quotidiennement en moyenne (-0,31%).

Bien sûr, on ergotera sur l’influence de l’information accessible gratuitement sur internet, caspect qui se cumule à la situation financière générale alors qu »un journal n’est pas un produit de première nécessité.

Mais il faut aussi prendre en compte la défiance croissante de l’opinion publique à l’égard des médias du système. Pourquoi payer pour être trompé ?

Libération est en sursis. Pas de quoi pleurer. L’histoire de ce journal est assortie de tant d’épisodes sordides (comme la promotion de la pédophilie) qu’il n’y a pas à verser une larme sur la disparition programmée du quotidien bobo. Ses ventes ont reculé de 9,41% pour atteindre 93 731 exemplaires vendus en moyenne. Libération passe ainsi derrière La Croix (96.133 exemplaires, également en baisse de 2,09%).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. qu’est devenu Libé ? ou est celui que je connaissais quand j’avais 20 ans ?
    Jean-Paul doit en avoir honte de là ou il est.

  2. Les affaires ne vont pas pour Libé? Et pourtant
    Le château d’Ilbarritz racheté par l’actionnaire majoritaire de « Libé »
    http://www.sudouest.fr/2014/08/05/l-actionnaire-majoritaire-de-libe-achete-le-chateau-d-ilbarritz-plusieurs-millions-d-euros-1633865-4018.php#xtor=RSS-10521769?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
    « Pour quelques millions d’euros, Bruno Ledoux projetterait d’y installer un restaurant. Or les convives devront se montrer patients. Car au vu de l’état sanitaire de ces lieux, un investissement total d’au moins 12 millions d’euros semble indispensable pour mener à bien ce chantier colossal. »
    Donc les affaires ne doivent pas aller si mal que ça.
    Si on en profitait pour supprimer la subvention à ce journal? Ça ferait toujours un petit début d’économies…

  3. Hilarion says:

    Que disparaisse ce journal prosélyte de la pourriture soixante huitarde qui a fait la promotion de tout ce qui dégrade la France depuis cinquante ans.

    • champar says:

      Ah Libération est le nom d’un journal, je croyais que c’était une marque de laxatif.

      Plus sérieusement, c’est sûr qu’internet fait du tort à toute la presse (sauf Valeurs Actuelles paraît-il ?), pourquoi voudriez-vous payer pour acheter un journal qui vous désinforme et vous prend pour un idiot alors que vous pouvez trouver une diversité importante d’information gratuitement sur internet.

  4. Orophel says:

    À Hilarion :
    Que se remettent en question d’abord certains médias (Ici) et commentateurs (Vous) qui prônez de manière incessante la haine envers tout ce qui n’entre pas dans un schéma étriqué.

    Militants pour les libertés, LGBT, opinions différentes,…

    Après, vous pourrez (Peut-être) donner vos leçons de morale à deux sous.

    • Où voyez-vous de la « haine » dans ce billet et dans la plupart des commentaires?
      À moins que pour vous relève de la haine ce qui ne correspond pas à votre mentalité béatement pseudo-progressiste?

  5. Hilarion says:

    L’accusation de « haine » appartient à la sémantique du terrorisme intellectuel promu par la gauche. Il a l’avantage de diaboliser l’interlocuteur. Il constate chez ceux qui le profèrent une insuffisance intellectuelle à développer un argument. Un mode d’expression similaire existe chez le chien sous la forme d’aboiement.
    On devrait se souvenir que Libération a fait en son temps la promotion de la pédophilie. Rien que ça !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com