Le racisme obsède. Mais le racisme est partout. Y compris chez ceux qui prétendent combattre le racisme. La controverse autour de la réouverture du « Bal Nègre » en est une illustration.

Au mois de mars 2017 devait rouvrir le « Bal Nègre », célèbre cabaret des années vingt dans lequel s’était produite Joséphine Baker, une chanteuse et danseuse noire qui se trémoussait des bananes à la ceinture sans que, à l’époque, personne ne considère la chose négativement.

Si le « Bal Nègre » déplut à certains autrefois, c’est parce qu’il était considéré comme un outil de promotion du multiracialisme et de la débauche puisque des femmes blanches de la bourgeoisie venaient s’y amuser avec des danseurs noirs. 

Mais à l’annonce de la renaissance du « Bal Nègre », ce sont cette fois-ci des organisations de citoyens noirs, CRAN en tête, qui ont crié au racisme et à la… négrophobie.

Une pétition avait été lancée, suivie d’un rassemblement dans la rue. Un rassemblement au cours duquel quelques Noirs « antiracistes » se sont rapidement mués en racistes anti-blancs, refusant de parler avec un passant blanc, et lançant un slogan explicite qui relève de la discrimination à l’égard des Blancs, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. patrick says:

    Sans doute que tous ces noirs sont en réalité jaloux de JOSÉPHINE qui était une Très grand DAME douée d’un très grand humanisme…
    Ils feraient bien d’en prendre de la graine au lieu de crier au loup…

  2. christiane W says:

    on ne peut plus bouger le petit doigt sans qu’une cohorte issue d’une association quelconque se mette à crier au loup !!! et ….. rarement pour une vraie cause fondée sur de  » vraies saloperies », sur de vrais injustices

  3. Les associations sont en réalité pour certaines, des groupuscules de racistes qui se donnent l’apparence de défendeur, mais elles cachent des individus pervers qui attisent le racisme à chaque fois que cela leur est possible. Même nos responsables politiques suivent bêtement la voie de ces agitateurs. Notre démocratie est bien en danger !

    • Que les subventions soient supprimées pour les associations soi disant antiracistes tant qu’elles ne dénonceront pas tous les actes et les propos racistes car elles n’agissent que contre les blancs. Ainsi elles perdront toute leur nuisance puisqu’elles n’agissent pas selon
      les noms de leurs associations.

  4. C ça oui! Il y en a qui rêvent encore des temps bénis des colonies et de l’esclavage. Bwanas! Tous ce qui touche à la dignité de l’homme noir, on s’en fout et on peut tout se permettre. Mais touchez à un cheveux d’un juif pour que la terre tremble. Quand on se dit pays des droits de l’homme, ce genre de nom d’enseigne est inacceptable et immonde. Mais je comprends. Pays des droits de l’homme, la France ne l’est que de nom…

    • Etienne says:

      Le « pays des droits de l’homme » n’est pas une prison, les portes de sortie sont grandes ouvertes, divers moyens de transports rapides et confortables sont à votre disposition tout votre convenance … je vous en prie !

  5. On peut se demander, s’ils pensent être entourés de racistes hostiles, pourquoi ces bronzés ne repartent pas dans leurs pays d’origine. Mais, bien sur, c’est parce qu’ici il ont la gamelle assurée, ce qui ne serait pas le cas s’ils retournaient dans leurs pays libérés des affreux colonialistes blafards. Pourtant, les serviteurs dévoués de la collectivité qui dirigent ces pays le font de manière complètement désintéressée et avec une grande probité, c’est bien connu.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com