Extrait de discours du président ukrainien, Piètre Porochenko le 14 novembre 2014:

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=ZYoOCz65KY8?feature=player_detailpage&w=640&h=360]

 (Vidéo: Les Crises)

« Chez nous il y aura du travail — chez eux, non!
Chez nous, il y aura des retraites — chez eux, non!
Chez nous, on s’occupera des enfants et des retraités — chez eux, non!
Chez nous, les enfants iront à l’école et dans les jardins d’enfants — chez eux, ils se terreront dans les caves.
Parce qu’ils ne savent rien faire.
Et c’est comme ça et précisément comme ça que nous gagnerons la guerre. » [Petro Porochenko, discours à Odessa, 14/11/2014]

C’est d’Odessa que l’oligarque est allé clamé sa haine. A Odessa où en mai dernier une quarantaine de personnes sont mortes brûlées vives: Alors que les pro et les anti-Maïdan s’affrontaient, « les pro Maïdan ont bouclé les partisans de la fédéralisation de l’Ukraine dans un immeuble, avant d’y mettre le feu. » (Source)

C’est ce qu’annonce Courrier International:

Il n’y aura plus de services de l’État dans les villes prorusses

L’Ukraine entend sanctionner les régions prorusses du Donbass, où les hostilités se poursuivent. C’est dans cette optique que le président Petro Porochenko a signé, le 14 novembre, un décret par lequel il “ordonne au gouvernement d’interrompre toutes les activités des institutions de l’Etat dans la zone de l’opération antiterroriste”écrit le quotidien de LvivVissoki Zamok. Les administrations devront avoir “évacué leur personnel d’ici le 21 novembre”.

Une liste de villes

“Des mesures doivent être prises pour suspendre le fonctionnement des entreprises, institutions et organisations de l’Etat dans les régions de Donetsk et Louhansk. Il faut également prévoir l’évacuation des membres du personnel (avec leur consentement). 

Plusieurs villes du Donbass sont concernées, “des villes où l’on estime qu’il n’y a pas d’autorités ukrainiennes approuvées officiellement”,souligne l’hebdomadaire Dzerkalo Tyjnia, qui en donne la liste. “Dans la région de Donetsk, [entre autres] Horlivka, Yenakiieve, Thorez, et dans celle de Louhansk : Altchevsk, Antratsit ou encore Krasny Loutch”. Autant d’agglomérations qui font l’objet de violents combats depuis des semaines.

Il est à noter que de telles mesures sont prises souvent contre les droits les plus élémentaires des habitants du Donbass. Notamment en ce qui concerne les retraites qui ont été coupées déjà depuis quelques mois, alors que les Novorossiens ont cotisé toute une vie de travail. Quand on pense que la France règle les retraites à des Algériens décédés depuis longtemps parfois…  Même chose pour les comptes en banque coupés. La junte de Kiev avec ses suppôts aux croix gammées, veut anéantir la population du Donbass, c’est ainsi que le ressentent les habitants sans cesse pilonner avec des armes interdites par la convention de Genève. 

De plus le pilonnage systématique des écoles, des hôpitaux, tout cela relève du crime de guerre. Alors que Porochenko n’avait pas encore prononcé cette diatribe haineuse, Vladimir Poutine, le 13 novembre dernier, déclarait à la Télévision allemande: « les autorités centrales ukrainiennes veulent anéantir tout le monde là-bas, tous leurs ennemis et opposants politiques. Est-ce ce que c’est ce que vous voulez? Nous certainement pas. Et nous ne laisserons pas cela se produire.« 

Cette posture haineuse de Porochenko, qui avoue officiellement s’en prendre aux civils et aux enfants, pour remporter une bataille contre ceux qu’il revendique comme faisant partie de sa juridiction territoriale, n’est pas nouvelle. Depuis le début de la guerre c’est la tactique choisie par Kiev et ses troupes, qui agissent sous les encouragements de Washington tandis que l’Europe ferme les yeux.

Outre que cela est une reconnaissance officielle de la partition de la Novorossiya, c’est aussi un aveu de faiblesse d’un État en faillite qui ne parvient pas, malgré sa technique terroriste et criminelle, à faire fléchir la détermination des habitants du Donbass qui ont déjà gagné la guerre sur le terrain.

Mais cette reconnaissance est contradictoire; à la fois l’ologarque agit comme si la Novorossiya ne faisait plus partie de l’Ukraine, mais en même temps il avoue que cette opération est un stratagème pour vaincre la résistance du Donbass. Cela est-il digne d’un chef d’Etat ? Voilà le genre d’homme que les autorités françaises promeuvent! 

E. D.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com