Virginie Vota est une jolie jeune femme catholique et patriote, pleine d’un bon sens qu’elle fait partager à travers des vidéos qu’elle met régulièrement en ligne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Sebastien Wolf says:

    Cette vidéo est excellente. A voir aussi la conférence de presse ‘Saisine de l’Académie Française’ par Arnaud Upinsky. L’Académie ne fait aucune effort pour préserver la langue française et donc ne sert strictement à rien. https://www.youtube.com/watch?v=1sCCdXrEe7U

  2. Renard066 says:

    Réveil français Bonne Innisiative car la république français est en danger et nos valeurs HONTE à HOLLAND et HAMO. et MACRO. et ce gouvernement et cette pensèe unique umps. Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017.

  3. Cette demoiselle, tout en déplorant à juste titre de l’état actuel de la langue française, a dit « antérieur » là où le contexte qu’elle avait établi exigeait « intérieur » ; c’est une mode moderne qui sur le plan linguistique est évidemment suicidaire. (« Tous les sons sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ».)
    Oui, il faut certainement faire quelque chose, mais il vaut mieux commencer avec soi-même, dans le cas présent en s’écoutant attentivement, c’est-à-dire en se donnant – ou, en cas d’incapacité totale, en prenant – des cours de développement de l’oreille musicale ; « Prima la musica e poi le parole » (un opéra viennois du XVIIIe).
    Puisque sa prochaine conférence devait avoir lieu le 21 janvier, je m’imagine comme sujet  « The King’s French » en hommage à Orwell, qui s’appelait en réalité Eric Blair.

    • Boutté says:

      La prise de son est de qualité déplorable.J’avais compris intérieur mais il est vrai que mon oreille est « dure » .

    • Champallier says:

      Pourtant les spécialistes de musique baroque vous diront expressément que c’est exactement le contraire: »pirima la parola dopo la musica ». Les partitions anciennes fac-simile de cette époque, ignorent les indications de nuances écrites puisque le texte en lui-même est sa propre nuance par le jeu des inflexions des syllabes allongées en chant et des syllabes appuyées précédant ces dernières ainsi que par le sens du texte et des mots à mettre en évidence bien-sûr.
      La devise en italien que vous citez, se prêterait mieux pour la musique à partir de Mozart où les nuances sont vraiment admises encore que les formes du « Lied » allemand attachent une réelle importance au texte, ce que la mélodie française fait moins quand elle prend plus le texte comme une mélodie déclamatoire.

  4. Je m’accuse : dans la première ligne j’ai oublié de supprimer le premier ‹de› aprés avoir changé de construction. Dans l’espoir d’excuses, p.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com