Pour sa première chronique sur MPI-TV, Yvan Blot, spécialiste des questions russes donne son avis sur la façon dont les médias officiels nous présentent Poutine.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

16 commentaires

  1. Stéphanie says:

    Il faut savoir ceci :
    Poutine est partie prenante du Nouvel Ordre Mondial

    https://www.youtube.com/watch?v=tlPyoaMpeZ8

    Thèse + Anthithèse = Synthèse
    Occident contre Russie + Chine = Nouvel Ordre Mondial

    Ne jamais oublier que le KGB/FSB est au pouvoir en Russie et ses agents propagandistes sont en France comme dans tous les pays

    Voir sur amazon les auteurs : Hélène Blanc (KGB CONNEXION – Le système Poutine), Vladimir Federovski, Thierry Wolton, Anna Politkovskaya, et bien d’autres

  2. Philippe Louis says:

    Beaucoup d’erreurs, d’oublis, de caricatures, de propagende, et d’approximations, dans les propos d’Y. Blot, surtout concernant Poutine et concernant l’Ukraine ( que visiblement ce monsieur ne connait absolument pas, seulement depuis… Paris et Novgorod…). MPI est toujours désespérément à coté de la plaque sur ces questions….
    Stéphanie dit vrai sur Poutine;

    https://www.youtube.com/watch?v=UIkWajxSnLk

  3. Philippe Louis says:

    Conférence sur l’Ukraine, ce soir 13 janvier à partir de 19h:

    http://www.dextra.fr/2017/01/09/conference-1301-mouvement-des-volontaires-ukrainiens-par-floriant-lemarchand/

  4. Philippe Louis says:

    Pour corriger les erreurs et oublis importants dans l’exposé de monsieur Blot sur l’Ukraine, précisons ceci:

    – La langue ukrainienne est une langue slave, proche du Russe, certes, mais aussi du Polonais ou du Serbo-Croate. Comme le Français, langue d’origine latine, est proche de l’Italien par exemple. Il y a donc bien différence et distinction très nette, malgré des origines communes. Interdite sous les Tsars au profit du Russe il est naturel qu’elle se soit mieux maintenue dans la partie nord-ouest du pays alors sous domination autrichienne ou elle était parfaitement tolérée!

    – L’Ukraine ( comme l’extrème sud de la Russie d’Europe et le Kazakhstan ) a subi sous Staline ( sauf dans son actuelle région nord-ouest qui ne faisait pas alors partie de l’URSS ) une terrible famine organisée ( l’Holodomor ) qui y fit des millions de morts, entre 4 et 8 millions environ rien qu’en Ukraine; dans la partie orientale et industrielle de l’Ukraine, le Donbass, en particulier, ces disparus furent remplacés par Staline par des « colons » russes, notamment pour fournir une main-d’oeuvre dans les usines des grandes cités industrielles ( Karkiv, Lougansk, etc…). D’ou une population majoritairement russophone, et parfois des sentiments pro-russes parmi elle bien qu’en 1991 cette partie de l’Ukraine ait majoritairement voté pour l’indépendance du Pays comme partout en Ukraine ( sauf, je crois, en Crimée ).

    – La région nord-ouest de l’Ukraine ( pas seulement la Galicie, mais aussi la Volhynie, etc…) n’a effectivement jamais été russe; durement colonisée par les Polonais avant de passer sous la domination beaucoup plus libérale « austro-hongroise », elle n’a été rattaché à l’URSS qu’en 1945. Mais cette région était déjà très majoritairement peuplée d’Ukrainiens. Ce n’est pas « grace » à Staline comme le prétend monsieur Blot!

    – Concernant la religion, les Gréco-Catholiques, majoritaires parmi la population du nord-ouest, sont plus de 5 millions de fidèles, ce qui en fait, de loin, la plus forte communauté catholique « orientale » dans le monde. Quant aux « orthodoxes » d’Ukraine, ils sont divisés en 3 « églises » indépendantes dont les plus importantes sont d’abord celle du « patriarcat » de Kyiv, la plus nombreuse, issue d’une scission avec le « patriarcat » de Moscou, et enfin celle relevant encore de ce « patriarcat » de Moscou. La troisième, très minoritaire en Ukraine meme, est l’église « orthodoxe » autocéphale d’Ukraine.

    – La « révolution » de la place Maidan à Kyiv, ne fut pas qu’une révolte pro-occidentale ou pro-européenne. On sait ce qui la provoqua: Yanoukovitch, sur pression de Poutine, annula les accords de partenariat économique prévu avec l’U-E pour rester dans le « giron » de Moscou. Cette volte-face subite s’ajouta à un mécontentement général contre ce président corrompu et sa clique d’oligarques richissimes; d’ou la révolte populaire qui n’eut pas besoin de l’Occident pour s’enflammer! On connait le role qu’ont joué les organisations nationalistes dans cette révolte et dans la fuite de Yanoukovitch. Réduire ces organisations patriotiques à des « nazis » n’est pas très « élégant » de la part de monsieur Blot qui par le passé a été membre du parti de Jean-Marie Le Pen, le F-N, parti taxé aussi de « nazi » par ces opposants selon la vieille tactique communiste de la « reductio ad Hitlerum ». Rappelons au passage les liens d’amitié que Jean-Marie Le Pen et le F-N tissèrent dans un passé proche avec leur parti « frère » ukrainien « Svoboda » ( Liberté ) et son président Oleg Tyanibok…
    Bien des choses à dire encore. Pour plus d’informations, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser ici !

    • Quelques mois plus tard je peux à présent t’assurer qu’il peut qualifier cela de nazisme avec la mise en place des camps de concentration en Tchétchénie… Je te laisse te renseigner

  5. Да здравствует Путина says:

    L’association Dialogue franco-russe dont Yvan Blot est président a été fondée par Chirac et Poutine… Cela est très intéressant à savoir. Ainsi un ex-FN, néanmoins énarque, a pu être élu à la tête d’une fondation de Chirac ? Cela permet tous les espoirs.

    Très intéressant résumé de la guerre que fait le pouvoir de Kiev au Donbass!

    Juste une petite erreur. Les formations néo-nazies ukrainiennes sont à la fois anti-sémites dans leurs idées, mais cela ne les empêche pas de travailler pour les oligarques juifs d’Ukraine et d’être soudoyés par eux, jusqu’à faire leur basse besogne.

    Quand on voit l’immensité de la Russie, cela laisse rêveur. Quel besoin ont les Russes de visiter d’autres pays? ils ne connaîtront jamais le leur en entier.

    Bravo aussi à M. Blot d’avoir fait repasser le signe de Croix du Général Choïgou au passage de la porte qui ouvre sur la place Rouge, au-dessus de laquelle se trouve le Christ. Le jour de la commémoration de la Grande victoire patriotique. D’ailleurs les représentations du Christ et des saints se trouvent partout à Moscou, notamment l’emblème de la ville qui est Saint-Georges terrassant le serpent. Mais la Vierge est partout présente, de même que le clergé dans les rues et les magasins, très reconnaissable à leurs habits religieux, partout.

    Imagine-t-on le ministre de la Défense en France faire un tel geste de respect et de soumission au Christ ? Car le général Choïgou est le ministre de la Défense de Russie.Il s’est décoiffé et il s’est signé.

    Oui, heureusement que la Russie est européenne dans ses racines et dans la foi, sans quoi notre foi disparaîtrait complètement de la terre. C’est la Russie qui défend les chrétiens partout dans le monde ainsi que Sergeï Lavrov, le ministre des affaires étrangères russes l’a encore rappelé à Genève en 2016. Il l’a même rappelé à Jérusalem-même, cette même année 2016.

    Vive Poutine! Vive la Russie!

    • Philippe Louis says:

      Ce que tu peux etre drole comme Troll! Le président ukrainien, « orthodoxe », Petro Porochenko s’est aussi signé à la fin de sa vidéo de voeux cette année sur son compte facebook; dois-je en conclure que Porochenko est un « saint »? Personnellement j’ai plus confiance en Dieu qu’en ses « saints »…
      Vive la France et l’Ukraine! Et surtout, Vive le Christ-Roi!

    • Raiford says:

      Vive Poutine, vive la Russie !

  6. Philippe Louis says:

    Les voeux du président ukrainien « fasciste », Petro Poroshenko:

    https://www.facebook.com/petroporoshenko/videos/vb.474409562693441/919379424863117/?type=2&theater

    • Да здравствует Путина says:

      On n’en à que faire des vœux du guignol et dictateur Porotchenko. Il essaye d’imiter Poutine qu’il déteste et envie, mais ce n’est qu’un voyou de la pire espèce.

      Quant à Volodymir Louis, il enrage comme Porotchenko. 🙂

  7. ‹ celle du « patriarcat » de Kyiv, la plus nombreuse, issue d’une scission avec le « patriarcat » de Moscou ›
    Flagitio additis damnum. Ou bien écrivez Kiev et Moscou, ou bien Kyiv et Maskva, dans ce cas-ci giflant de suite tous les franquophones qui ne vous auront pas compris.

  8. Philippe Louis says:

    Autres mensonges, parmi d’autres, de l’énarque Yvan Blot:
    – « interdiction de la langue russe en Ukraine »; un projet de loi visait à exclure la langue russe comme langue officielle après l’Ukrainien. Cette disposition n’a pas été retenue, donc n’a pas été appliquée. Il eut été cependant parfaitement légitime que l’état ukrainien ne retienne que la langue nationale comme seule officielle de l’état. C’est le cas en France,…et en Russie…
    – « La Biélorussie; une autre Russie en plus petite »; le Bélaruss ( ou « Petite Ruthénie » ) est cet autre état au nord de l’Ukraine dont l’identité nationale est niée par les impérialistes russes et leurs complices russolatres. Elle a pourtant aussi sa langue, son histoire, son identité propre. Mais elle est dirigée par un homme qui a longtemps revé de prendre la tete de l’URSS puis de la Fédération de Russie à la place de Poutine. D’ou l’exclusion de la langue nationale, le bélarussien, comme langue officielle au profit exclusif du russe, d’ou le maintien du drapeau de l’ex-république soviétique du Bélaruss ( la faucille et le marteau en moins ) au détriment du drapeau national traditionnel blanc à bande rouge, etc…
    Toutes remarques qui attendent des contradicteurs informés….

    • Да здравствует Путина says:

      « La Biélorussie(…) est dirigée par un homme qui a longtemps revé de prendre la tete de l’URSS  »

      Eh oui! comme Léonid Brejnev qui était ukrainien, et Comme Staline, qui était un géorgien, sans compter les 90% de juifs qui ont fait la révolution d’Octobre.

      Tous ces étrangers à la Russie, tous ces soviétiques des républiques soviétiques qui ont fait souffrir les Russes au nom du bolchévisme soviétique.

      • Philippe Louis says:

        C’est bien pourquoi il est vraiment étonnant que Lénine ait toujours son mausolée sur la place rouge ( rouge du sang des martyrs du communisme…) à Moscou, et des statues à sa gloire dans toute la Russie, et que Staline soit lui aussi glorifié par Poutine et son régime…

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com