Militant depuis plus de trente ans, l’élu régional des Hauts-de Seine et conseiller municipal de la ville de Lille, Eric Dillies souhaite se présenter en tant que candidat à la présidence du Front National face à Marine Le Pen lors du prochain congrès de mars 2018. Il l’a fait savoir le 20 octobre dernier mais n’avait pas encore réuni les parrainages de 20 secrétaires départementaux nécessaires à la validation de sa candidature.

Cette aspiration ne semble pas plaire à Marine Le Pen, actuelle présidente du Front National, qui refuse de lui accorder un allongement de la date limite du dépôt de candidature qui était fixée au 21 octobre 2017.

L’élu lillois, dans une longue lettre adressée à Marine Le Pen, seule candidate à sa réélection, et rendue publique aujourd’hui, dénonce une « élection verrouillée » et l’abandon des « Fondamentaux », de l’« ADN » du mouvement.

 « La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef »

Chère Marine,

C’est en famille et entre amis que j’ai suivi ton « Grand Jury RTL » ce dimanche 19 novembre. Au cours de cette émission, tu es revenue plusieurs fois sur la vie intérieure de notre mouvement pour conclure de manière abrupte et définitive : « Tout va bien, Merci ! » Y crois-tu vraiment quand tu questionnes les journalistes : « Qu’est-ce qui irait mal ? » Tout va bien, Marine ? Tout va si bien que cela ?

Tout va si bien que nos cadres nous quittent. Tout va si bien que les ré-adhésions sont en chute libre. Tout va si bien que nos électeurs ont de moins en moins envie de t’écouter lors de tes émissions.

Ce qui est navrant, c’est de faire comme si rien ne s’était passé. Comme si les 20 millions de Français qui ont regardé le débat de l’entre-deux-tours n’avaient jamais existé. Comme si le débat lui-même n’avait jamais existé.

Tes conseillers semblent penser que le temps suffira à tout effacer ! Marine, cette déception amoureuse ne s’effacera qu’avec des preuves d’amour et d’humilité.

Cette preuve d’amour, c’est que tu remettes en jeu ta présidence lors du prochain congrès.

Cette preuve d’amour, c’est que l’élection soit une véritable élection. Pas une simple « nomination » mais une véritable « consécration ».

C’était le sens de mon appel téléphonique du 12 octobre pour te présenter ma candidature. Pourquoi m’obliger à te rappeler que, sur l’instant, tu l’avais approuvée ?

Tu devais me rappeler pour parler des modalités et tu ne l’as jamais fait. Je t’ai relancée le 19 octobre après ton émission sur France 2, en vain.

J’ai donc présenté la mienne le 20 octobre, la veille de la clôture du dépôt des candidatures. Elle a été rejetée par le Bureau Politique du 23 octobre et personne n’a pris la peine de m’en informer.

Marine, poses-toi la question : pourquoi personne n’a osé se présenter au congrès ? C’est pourtant évident, l’élection est tellement verrouillée que personne n’a l’audace de s’y risquer sans penser qu’il en paiera tout le prix. Quant aux parrainages par 20 secrétaires départementaux que tu as nommés, qui va croire qu’ils sont libres de leur décision ? C’est comme si on demandait aux Préfets de parrainer les candidats qui se présentent en face du Président de la République qui les a nommés.

Ta réponse ce dimanche, n’a satisfait personne : « Il n’y a pas eu d’autre candidat à la présidence pour le Mouvement. »

Marine, tu sais que ce n’est pas la vérité puisque je reste candidat et que doit-on penser quand tu rajoutes : « Je le regrette. Je l’ai regretté au dernier congrès (celui de 2014). »

Marine, je ne mets pas en doute ta sincérité, alors si vraiment tu le regrettes, reporte la date de clôture des candidatures. Tu sais mieux que personne que cette décision est réglementaire (c’est-à-dire qu’elle ne dépend que de toi) et non pas statutaire (donc elle ne dépend pas du congrès, c’est-à-dire de l’Assemblée Générale de tous les adhérents), comme le laisse croire le Bureau Politique. Donc, pas besoin d’un congrès pour être modifiée. Si tu le veux vraiment, tu le peux.

Et non seulement tu le peux, mais tu le dois.

Tu le dois à nos militants, nos adhérents qui attendent que nous fassions l’inventaire, l’examen de conscience de la séquence électorale que nous venons de vivre. L’histoire ne s’est pas arrêtée le soir du second tour.

Quelle leçon devons-nous en tirer ?

La base et les cadres de terrain n’ont jamais été écoutés.

Plusieurs mois avant le premier tour des élections présidentielles, de toute la France remontaient des témoignages d’inquiétude sur la sortie de l’€uro. Tu n’en as jamais tenu compte, préférant écouter les conseillers qui t’ont conduite dans l’impasse.

Mais plus grave, les responsables de ce désastre sont partis grâce aux conseils « judicieux » de ton entourage qui ne rêvait que d’une seule chose : prendre leurs places. Résultat, les responsables n’auront pas à s’expliquer et donc, tu seras la seule à porter le chapeau. Tu peux les remercier…

C’est pourtant simple à comprendre : ce n’est pas la stratégie anti-€uro qui a fait monter notre mouvement mais l’arrivée d’une jeune femme à sa tête et une conjugaison d’événements historiques majeurs : une vague d’attentats sans précédents (de Charlie, du Bataclan, de Nice, du Père Hamel et de bien d’autres), un « déferlement » migratoire que l’Europe n’a pas connu depuis la chute de l’Empire Romain et un chômage de masse digne des années 30 qui ronge la société.

C’est cette évidence que la direction s’est refusée de voir.

Aujourd’hui, contrainte de réviser tes choix, tu appelles à la « Refondation ».

Au moment même où Wauquiez le découvre, tu redécouvres l’ADN de notre mouvement.

Au moment où les Français reconnaissaient la pertinence et la réalité des analyses de ton père, tu abandonnais les « Fondamentaux », son ADN, alors que c’était de la subtilité et de la jeunesse qu’il fallait y apporter.

Mais une chose malheureusement n’a pas changé : les méthodes de Management, toujours les mêmes, verticales, autoritaires, à sens unique du haut vers le bas.

C’est pour cela que le questionnaire que tu imposes n’est pas un dialogue avec la base, mais un énième monologue avec tes « conseillers ». Quasiment toutes les questions sont fermées et n’autorisent qu’une réponse par « oui » ou « non ».

Marine, ce n’est pas la base qui a perdu les élections, alors pourquoi la sanctionner ? Ce qui te les a fait perdre, c’est de ne pas l’avoir écoutée. D’ailleurs, pourquoi avoir nommé des « ambassadeurs » pour te représenter auprès des adhérents ? Sont-ils des étrangers ?

Cela en dit long !

Marine, ouvre les yeux !

Notre mouvement traverse une crise sans précédent dans son histoire. Certes, il a connu celle de 1998, puis celle de 2007, mais aucune d’elle ne remettait en cause son existence aux yeux des adhérents et des militants.

Face à cela, tu affirmes : « En nous positionnant au second tour des élections présidentielles, les Français ont dit que non seulement les idées du Front National sont l’opposition à Emmanuel Macron, mais elles sont le projet alternatif crédible à la politique d’Emmanuel Macron. » Tu oublies une chose, sans l’aide du Parquet National Financier, tu n’aurais probablement pas été au second tour. Un peu plus de 300 000 voix seulement te séparent de François Fillon alors que quelques mois plus tôt tu arrivais en tête des intentions de vote à près de 30 %.

Comme je l’ai dit dans ma première lettre : « Alors que tout nous donne raison aujourd’hui, comment se fait-il que nous ne soyons pas majoritaires dans le pays ? » Comment se fait-il que notre mouvement, qui a été à l’initiative du soulèvement populaire en Europe contre la disparition de notre identité et contre les effets destructeurs de la mondialisation, soit aujourd’hui à la traine ?

Plus que jamais, notre mouvement a besoin d’un débat ouvert, d’un dialogue libre et sans crainte, d’un échange loyal et sincère.

La condition de cette sincérité, c’est la présence d’au moins deux candidats, et pourquoi pas trois ou quatre d’ailleurs.

C’est la chance pour toi de retrouver la confiance de nos militants et de nos adhérents.

C’est la chance pour toi d’ouvrir les fenêtres de notre mouvement, d’y apporter le vent frais de l’intelligence et de la liberté à tous les étages.

Pourquoi, dès lors, attendre 2021, comme tu le proposes pour accomplir cette œuvre salutaire et nécessaire ?

C’est maintenant qu’il faut préparer notre mouvement pour l’échéance de 2022.

C’est maintenant qu’il faut avoir avec les Français cet échange constructif qui libérera les énergies.

C’est maintenant et non quelques mois avant cette échéance aussi cruciale qu’il faut bâtir notre projet pour la France.

Je sais que le message est rude, mais tu ne m’as guère laissé le choix.

C’est le message d’un homme qui milite depuis plus de trente ans au Front National et à qui tu as demandé en 2007 de t’aider à reconstruire le mouvement.
J’étais à tes côtés et je suis toujours à tes côtés.

Fais-moi confiance, Marine.

Tu sais bien que je n’ai rien à gagner en faisant ça et c’est pour cela que tes proches ne l’ont pas fait : ils avaient trop à perdre.

Marine, « La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef. » Ainsi, s’exprime le Général de Villiers dans son dernier ouvrage relatant ses relations avec le Président de la République. Il ajoute : « La véritable liberté est d’être capable de le faire, quels qu’en soient les risques et les conséquences. » Il poursuit : « La vraie obéissance se moque de l’obéissance aveugle. C’est l’obéissance d’amitié. »

Marine, tends la main à tes militants et à tes adhérents et donne-leur la parole.

Ouvre les fenêtres et laisse entrer l’air frais de la liberté et de l’intelligence.

Ils t’en seront infiniment reconnaissants.

Amicalement,

Eric »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. Cadoudal says:

    rien de bon à tirer de la gaucharde Marine, nulle et mégalomane .

    elle a rejeté Jeanne d’ Arc ; elle préfère Cohn Bendit et les bars gay. .

    avec elle a la présidence, le B’nai Brith est heureux.

    la Révolution maçonnique continue son cours sans obstacle;

    • Faut pas tout lui mettre sur le dos a Marine,beaucoup d’erreurs de partout le départ de Marion,les Couacs de Marine et Jean Marie n’a rien arranger non plus.Marine n’a pas fait que du mauvais non plus faut pas exagéré.

    • LANKOUDU says:

      C’est vrai , ELLE n’est plus digne de représenter le FN.

  2. l’autodestruction de la « droite » est le châtiment des Français impies et sans Dieu… quel méfait l’ISLAM ne devra t il pas commettre pour que vous sortiez des mirages Maçonniques et sectaires et des superstitions païenne… l’expérience nous montre le sort pitoyable des apostats n’en déplaise les postures sociétale et de confort qui masquent la lâcheté spirituelle et morale des candidats au commandement de la France… si Dieu peut faire un catholique avec des cailloux de la route… seule la prière fervente de son peuple pourra faire émerger un chef qui ne sera pas une femme n’en déplaise à l’agitateur brouillon et à sa génération…

  3. Marine est totalement cramée, de toute façon.

    • Cramé ou pas le parti est cramé le noms qui lui colle a la peau,tous ceux qui voudrons se présenter contre un L P Aura fort a faire.

  4. J’ ai pris ma première carte au FN en 1984 et je suis sidéré de voir ce qu’ est devenu notre parti depuis cette époque !!! Renseignez vous, en 1984, il y avait de sacrées pointures au FN, pas des danseuses comme aujourd’hui !! Jean Marie et sa fille ont participé à cet écroulement par leurs décisions dignes d’ un parti stalinien !!

  5. Guy HUGUEL says:

    Entièrement d’accord avec l’analyse de Monsieur Eric Dillies.La grosse erreur est
    1°de ne pas avoir insisté sur l’insécurité causée par une immigration massive de gens qui ne veulent pas s’intégrer, qui haïssent le pays et le peuple au milieu duquel ils sont venus vivre et dont un certain nombre n’ont qu’un but nous supprimer ;
    2°de s’être cantonnée sur des questions économiques dont la sortie de l’Euro face à son interlocuteur qui, lui, en connaissait un rayon.Quand on va sur le terrain de l’ennemi on en étudie d’abord
    la stratégie pour mieux le vaincre.Je n’ai donc pas repris ma carte cette année suite au fiasco lors du face à face avant le second tour.

  6. tirebouchon says:

    Cette blondasse a tué son parti ! Sur les questions embarrassantes qui lui ont été posées par un Magazine, sur sa politique à l’encontre du gouvernement algérien, sur les biens de sociétés et divers organismes français d’Algérie, situés en France métropolitaine et qui sont devenus la propriété de l’Algérie, cette ignorante n’a répondu a aucune question méprisant ainsi le vote si important des Pieds Noirs et des Harkis pour son parti…il faut espérer qu’ils le lui fassent payer bien cher..Elle n’a pas répondu aux questionnaire qui lui était envoyé comme tous les autres prétendants au trône de France !
    Le fruit France est pourri jusqu’au plus profond de son âme ! Les Le Pen et autres marchands de tapis de la politique française sont indignent…JMLP a fait illusion mais c’est quand même lui qui a mis sa fille à l’étrier pour monter le canasson FN qui est devenu, depuis le règne de la Marine, une vieille haridelle sans avenir….le petit cheval blanc avait eut le bon goût de mourir tous derrière mais lui devant ! Le FN avec Marine Le Pen c’est terminé elle l’a tué ! Alors quoi d’autre ? Il faut attendre que la politique de Macron aille droit dans le mur pour voir, peut-être, émergé un groupe de personnalités allant de de Villiers, à Dupont Aignan en passant par Philippot, Robert Ménard, et Marion Maréchal ! ERt d’autres pointures comme Gave, Camus, Ouchikh et d’autres cadres du FN non féodalisés à la petite bourgeoise de Neuilly….qui se la joue cheftaine autoritaire, méprisante et arrogante !

  7. Objectivement, depuis l’arrivée de MLP à la direction du FN, ce parti n’a jamais eu autant d’élus et n’a jamais obtenu autant de suffrages : 11 millions d’électeurs au second tour de la présidentielle. Le seul problème de ce parti est son manque de représentation au niveau local; les municipales de 2020 pourraient remédier à cet état de fait; tout le reste est querelles d’égos c’est-à-dire peanuts.

  8. Un passant says:

    Dillies, Dillies?

    Vous parlez du gars qui il y a quelques années parlait avec condescendance à quelques proches de Civitas dubitatifs sur l’évolution de son parti, avec la moue renfrognée de celui qui sait tout et fait comprendre à ses interlocuteurs qu’ils sont des imbéciles?

    Ou de celui qui a participé au dénigrement des nationalistes qui se sont fait virer comme des malpropres lors de l’éviction de Carl Lang (demandez à Slabo) et qui a profité des places laissées chaudes?

    Ou encore du candidat FN au dernières législatives qui a fait élire le député Adrien Quattenens de la France Insoumise pour une poignée de voix, au motif que « les choses que nous avons en commun sont plus importantes que celles qui nous divisent » et que « c’est quelqu’un de bien »?

    Ou s’agit-il encore d’une autre personne? 😉

    • dissident says:

      oui, je crois que c est lui qui a fait elire ce sale rouquin de la FI

  9. Il n’y a pas à discourir. Marine est un général qui a perdu 2batailles. verrait on bazaine après Sedan, ou Nivelle après le Chemin des dames, rester en poste? C’est invraisemblable que la question puisse être posée. Je pense qu’une personne intelligente aurait pu quitter la tête du FN en Juin 17, tranquillement, sans faire de vagues et cela aurait été accepté par tout le monde. Marine a ( quand même) une session de rattrapage: le Congrès.en Mars 18.
    Ses 2 dynamiques ou stratégies ( pour les 2 élections , 2017) ont été complètement ratées. Souvenez vous. Combien de militants croyaient ( sottement) qu’elle allait gagner l’élection présidentielle. Et puis il a fallu se rendre à l’évidence que c’était plié. Mais nous avons entendu alors: on a perdu, mais vous allez voir aux Législatives… et on a vu. 8 députés. le bide complet. et puis il y a eu cette prestation qui nous a fait très mal. Nous y avons vu Marine nous humilier, nous ridiculiser.
    Elle aura fait ce tour de force de ramener le Fn plus en arrière qu’)à ses débuts.
    et de ne plus peser dans la vie politique. Un échec aussi complet et cuisant, est impensable ( rappelez vous le contexte favorable qui était le nôtre).
    enfin il y a une autre principe de base d’un candidat. Il doit avoir de la chance… en plus de qualités intellectuelles affirmées. Marine n’a pas eu ce label « chance ».
    Avec elle , le Fn ne se remettra pas debout. C’est un Parti mort.
    peut être aura t il ses 5% de voix. assez pour casser un vrai parti de droite qui je l’espère, va se reconstituer.
    A ce sujet ( comme je viens de le lire:) F Philippot est un constituant du FN et je l’affirme d’autant plus que je me prends pour un vrai Français de droite, relativement monarchiste,car très très très anti république des voyous et des francs maçons , je suis catho tradi évidemment et fier de l’être. La France ne se relèvera pas de l’invasion musulmane si elle continue à être athée.
    Et bien, avec tout cela, Philippot est un constitunt du FN/.. mais pas Marine qui n’aurait jamais du venir dans le Parti de JMLP, étant à l’opposé de nos valeurs. Il est clair que JMLP a fait le malheur de sa vie et de la nôtre, en propulsant sa fille à la tête du FN. jamais il aurait du commettre ce péché d’orgueil.

    A ce sujet ( comme je viens de le lire:) F Philippot est un constituant du FN et je l’affirme d’autant plus que je me prends pour un vrai Français de droite, relativement monarchiste,car très très très anti république des voyous et des francs maçons , je suis catho tradi évidemment et fier de l’être. La France ne se relèvera pas de l’invasion musulmane si elle continue à être athée.
    Et bien, avec tout cela, Philippot est un constitunt du FN/.. mais pas Marine qui n’aurait jamais du venir dans le Parti de JMLP, étant à l’opposé de nos valeurs. Il est clair que JMLP a fait le malheur de sa vie et de la nôtre, en propulsant sa fille à la tête du FN. jamais il aurait du commettre ce péché d’orgueil.alors qu’il devait savoir qu’elle n’était pas au niveau

    Jfbrugiere de saumur entré au Fn vers 1988 et vidé du FN marine en 2014 pour avoir défendu une enfant de France qui avait brandi une banane à la taubira. C’est digne du Guiness’ et je me félicite de cette issue qui m’a évitée de démissionner. Depuis , je crois aux Anges gardiens.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com