Lundi 20 mars, en soirée, les cinq candidats à la présidentielle placés en tête des sondages ont débattu durant trois heures sur TF1. François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ont répondu aux questions des présentateurs Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray sur différentes thématiques.

Qu’en retenir ? Quelques joutes verbales, bien sûr. Lorsque Marine Le Pen propose de supprimer l’enseignement des langues d’origine et de consacrer « 100 % » du temps aux « apprentissages fondamentaux », Benoît Hamon réagit immédiatement : « Pour qu’il y ait la paix à l’école, encore ne faut-il pas la prendre en otage d’un débat assez nauséabond comme Marine Le Pen vient de l’illustrer sur les langues d’origine. »

Le ton est donné. Benoît Hamon apparaît durant tout le débat comme le défenseur des immigrés, du multiculturalisme et de la préférence étrangère.

Jean-Luc Mélenchon se montre très à l’aise dans son rôle préféré mi-Castro mi-Robespierre. Quelques répliques déclenchent l’hilarité générale, comme lorsqu’il répond à la journaliste Anne-Claire Coudray que les Français détestent probablement plus encore les journalistes que les politiciens.

Emmanuel Macron a plus de mal avec cet exercice du débat télévisé, face à ses concurrents. A plusieurs reprises, son attitude frise celle d’un gamin plus que d’un candidat à la présidence de la république. Ainsi, plusieurs fois, pris pour cible d’allusions de ses concurrents, il esquive en blaguant mais se montre pauvre en arguments.

Marine Le Pen excelle lorsqu’il s’agit d’aborder la sécurité ou l’immigration. Mais elle adopte pour le reste une posture en quête de respectabilité qui manque de pugnacité.

François Fillon continue, en apparence, de droitiser son discours. Il propose d’abaisser la majorité pénale à 16 ans, dénonce l’islamisme. Mais reste prisonnier de son modèle ultra-libéral et mondialiste.

Quand vient le moment d’aborder la laïcité, pas un seul candidat ne défend les catholiques. Tous, sans exception, surenchérissent en références aux lois de 1905. Mélenchon et Hamon s’égosillent à demander à Marine Le Pen si, comme eux, elle se montrerait favorable à l’abolition du régime concordataire en Alsace-Moselle. Marine Le Pen fuit la question sans y répondre. Mélenchon se montre le plus virulent sur ce sujet. Personne ne vient lui rappeler que le franc-maçon tente tout simplement de substituer au catholicisme qui est la religion naturelle de la France la laïcité comme religion de pacotille de la république. 

Lorsque Marine Le Pen déclare que « la laïcité n’a été contestée par personne pendant un siècle », elle ne montre pas tant son inculture que sa conception de la France, réduite à une version proche de celle de Jean Jaurès. 

En occultant volontairement la spécificité chrétienne de la France, François Fillon et Marine Le Pen facilitent les saillies du genre du tweet d’Audrey Pulvar…

 

 

Pour terminer le débat, chaque candidat est invité à résumer en un ou deux mots sa candidature, ce qui donne une salve de pensées creuses : « alternance » pour M. Fillon, « vote utile » pour M. Hamon, « indépendance » pour Mme Le Pen, « force du peuple » pour M. Mélenchon et « renouvellement » pour M. Macron.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

82 commentaires

  1. Walker Fiamma Corsa says:

    Macron c’ est beaucoup de « il faut », « ce serait mieux comme ça »…
    Des phrases creuses car jamais suivies de mesures concrètes.
    Avec lui tout est dans le vague, dans l’ incertain…
    Ce type ne pense qu’ à une chose : imposer un gouvernement régit par l’ argent de ses amis mondialistes banksters, lobbys pharmaceutiques, pétroliers et autres trusts.
    Et pour ça il joue de son charme ravageur ! Quant on sait que des gens sont prêts à voter pour lui parce qu’ il est jeune et mignon ça laisse songeur !
    Le genre de cons qui n’ a rien compris et en redemande. Des gens pour qui voter ou aller au cinéma à la même importance.

    Bref entre lui qui est un charmeur, Hamon qui n’ est qu’ un candidat du PS en déroute qui sera battu dès le départ, Fillon qui ne fera que les mauvaises mesures qu’ il prévoit en oubliant les bonnes (Sarkosy bis), Mélanchon qui a de bonnes idées mais ne sera pas à l’ arrivée pour les appliquer et Marine qui n’ avait pas l’ air très en forme ni plus l’ air aussi sûre d’ elle et de son long programme… on est vraiment mal barré !

    La religion bien sûr c’ est tabou et on n’ en parle pas. Car si on défend le catholicisme… les « autres » vont demander leur pub également.

    • Andriany says:

      « Bref entre lui qui est un charmeur, Hamon qui n’ est qu’ un candidat du PS en déroute qui sera battu dès le départ, Fillon qui ne fera que les mauvaises mesures qu’ il prévoit en oubliant les bonnes (Sarkosy bis), Mélanchon qui a de bonnes idées mais ne sera pas à l’ arrivée pour les appliquer et Marine qui n’ avait pas l’ air très en forme ni plus l’ air aussi sûre d’ elle et de son long programme… on est vraiment mal barré ! »

      Effectivement, du coup il vaut mieux voter comme on tire au sort, comme on vote pour miss France et choisir le plus mignon, le plus musclé, les dents les plus blanches, les oreilles décollées…

      Toutes façons seuls les abrutis pensent encore que ces guignols ont un quelconque pouvoir de changer quelque chose…Oui ils peuvent à la limite changer leur niveau de patrimoine c’est tout.

    • Azuly says:

      Macron, un charmeur! Oui, certainement pour des écervelés!
      Le débat a était animé essentiellement par Mélonchon et MLP. Hamon avec son désir de « Faire battre le cœur de la France » avec un revenu universel qui remplacera toutes les autres aides ou allocations familiales ou indemnité chômage! Fillon qui veux la précarité pour tous, sauf pour Pénélope et ses enfants!
      Macron, celle qui l’a le mieux décris c’est Marine Le Pen, « le vide sidérale » c’est un personnage avec un langage technocrate loin des gens du réels! il tiens pas la route et quand Hollande dit que Macron, c’est lui » il a tout a fait raison pour une fois, dans l’incarnation de la personne tout comme dans sa politique!

    • Boutté says:

      C’est ainsi que Kennedy, candidat des Mafias, a été élu sur son sourire!

  2. balaninu says:

    Je n’ai pas regardé, car je n’ai pas de télé, mais lorsque MLP est « interrogé » par N. Farage, croyez-moi c’est quelque chose ! je pense, à vous lire, que MLP devait être sur ses gardes dans la mesure où lorsque le FN est sur un plateau de TV, ce ne sont que salves méchantes et au ras du sol ; en ce qui concerne la religion catholique, effectivement, en dehors de M. Fillon et de Mme Le Pen, les autres sont au taquet avec les islamistes et attendent leurs voix donc ils ne peuvent qu’ouvrir les .. frontières, et non pas leur porte ! concernant M. Fillon je ne peux juger de sa Foi, ni de celle de Mme Le Pen d’ailleurs, mais laissons-la arriver au pouvoir….

  3. Etienne says:

    Attendons les autres.
    Asselineau, Dupont-Aignan, Lasalle (par ordre alphabétique) : il n’y a pas de « petit » candidat.

    • Azuly says:

      Tt à fait vrai

    • Azuly says:

      @Etienne
      Tout a fait d’accord avec vous, en verra lorsqu’il y aura tous les candidats.
      Et je je dirais lorsque ASSELINEAU prendra la parole face aux autres, il y aura un discours tout a fait différent des autres candidats qui ne sont pas aussi riche dans leurs programme politique et engagé!

  4. Nice : « les mariés du week-end »

    http://www.contre-info.com/nice-les-maries-du-week-end

  5. « Personne ne vient lui rappeler que le franc-maçon tente tout simplement de substituer au catholicisme qui est la religion naturelle de la France la laïcité comme religion de pacotille de la république. »

    Non, la France n’a pas de « religion naturelle ».
    « Nos ancêtres les Gaulois » n’étaient pas catholiques. La France a eu une période majoritairement catholique, ce n’est plus le cas, les choses changent. La France est laïque. Si vous ne l’aimez pas ainsi, quittez-la.
    Il n’y a que 4,5% des Français qui vont à la messe au moins une fois par mois. J’en déduis qu’il y a 95,5% des Français qui ne sont pas catholiques. Il y en a bien sûr plus que cela qui se déclarent catholiques (parce qu’ils sont baptisés, parce qu’ils sont issus de milieux traditionnellement catholiques, etc), mais à mes yeux, s’ils ne sont pas capables d’aller à la messe une fois par mois, c’est qu’ils ne sont pas vraiment croyants (mis à part les personnes grabataires qui sont dans l’impossibilité physique d’aller à la messe). Donc ce ne sont pas vraiment des catholiques.
    Les Français ouvertement athées sont environ 10 fois plus nombreux.
    Dont acte.

    Maman Le Pen, quant à elle, a bien répondu à la question sur le concordat, pour dire qu’elle ne le révoquerait pas. Mais effectivement elle a essayé d’esquiver au plus vite ce sujet, qui la mettait en flagrante contradiction avec ses propos précédents sur la laïcité. Je l’ai trouvée globalement assez peu à l’aise dans cette émission, ce qui est une bonne surprise. Peut-être qu’elle se rend compte qu’elle rabâche toujours les mêmes sornettes à deux sous, et que tous ceux qu’elle pouvait espérer ainsi convaincre étaient déjà acquis à sa cause, sans qu’elle ne puisse plus séduire aucun nouvel électeur. Au contraire, je pense que beaucoup de Français qui envisageaient de voter pour elle commencent à se rendre compte de la supercherie, et à remettre en question la sûreté de leur vote.

    • SANS SOUCHE says:

      Entièrement d’accord avec votre brillante analyse.

    • Eh bien cher ami, vous méconnaissez l’histoire de votre pays, ou vous n’en gardez que ce qui vous agrée. La France, ce n’est pas la Gaule dont vous parlez, ce n’est pas juste un territoire, mais bien plus. Elle s’est édifiée au cours de nombreux siècles, et l’apport civilisationnel de la Religion chrétienne dans son élaboration est indéniable. Voilà pourquoi l’on peut dire que la France est née au baptême de Clovis : car un tel événement pour symbolique qu’il soit, marque le commencement d’une histoire qui autrement n’aurait jamais pu être telle que nous la connaissons. Nos Princes et Roys, en concordance avec la Religion qui fut notre ciment social, ont véritablement unifié et fondé notre pays. Et d’ailleurs, nous devons constater que depuis la perte de ces deux colonnes inspiratrices, la France se désagrège petit à petit. Il suffit de réfléchir à ce qui constitue aujourd’hui l’unité de notre société pour s’en apercevoir.

      • « Nos Princes et Roys, en concordance avec la Religion qui fut notre ciment social, ont véritablement unifié et fondé notre pays. »

        Et il ne vous aura pas échappé que le Peuple Français (car c’est bien lui qui compte, non ?) a fait une révolution contre ces « Princes et Roys ».
        Et que cette révolution a permis à ce même Peuple Français, un siècle plus tard, d’inventer la laïcité, c’est-à-dire de libérer l’Etat de l’arbitraire de l’Eglise et des religions en général.
        C’est cela, l’histoire de mon pays, et c’est bien de cela que les gens qui se disent patriotes devraient être fiers, car c’est une inspiration pour tous les Hommes libres du monde.

        Merci à SANS SOUCHE pour son gentil commentaire.

        • On y va says:

          Vous êtes un digne produit du système , et bien non , vous avez une fausse idée de la réalité de ceux qui furent les artisans de la guerre civile que fut la Révolution .
          https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=/amp/s/benedictekibler.wordpress.com/2012/06/18/les-vraies-causes-de-la-revolution-de-1789/amp/&ved=0ahUKEwiEppDFnOjSAhVKcBoKHXelCEQQFggoMAQ&usg=AFQjCNElIISXt5y5EJzK_k6coxvuNFSUFw

          • MCF68 says:

            C’est sûr un blog (!!!) par quelqu’un qui en sais autant en histoire que moi en théologie, on peut y aller en toute confiance… Et après on dit que les profs n’apprennent rien aux enfants. En fait le problème c’est les parents.

            • On y va says:

              « La critique est aisée mais l’art est difficile  »
              Philippe Nesricault. 1732

              • MCF68 says:

                Les origines de la Révolution française sont multiples, d’ordre social, économique et politique. Les événements de 1789 furent de fait une conjonction de plusieurs facteurs conjoncturels, liés à la période, et structurels, ancrés plus profondément dans la société.
                Causes de la Révolution française : des émeutes dans les campagnes

                Il y a, dans les années précédant la Révolution, un climat social tendu ainsi qu’une défiance croissante du peuple à l’égard de la monarchie absolue de droit divin. Au siècle des Lumières, cette société d’ordres est considérée comme archaïque, responsable d’une extrême pauvreté du Tiers-État (98 % de la population) et d’épisodes de famine marquants. Associée à des hivers très rudes, de mauvaises récoltes et une forte hausse du prix du pain entre 1787 et 1789 (+75 %), la crise alimentaire entraîne des émeutes dans les campagnes françaises.
                Le Tiers-État prend les commandes

                Malgré un royaume de France très endetté en 1789, il est hors de question pour le peuple de s’acquitter de nouveaux impôts. Face à la grogne populaire et à une situation économique au bord du gouffre, Louis XVI convoque les états généraux pour le 1er mai 1789. Le Tiers-État ne tarde pas à défier le pouvoir monarchique en se déclarant Assemblée nationale constituante dans une grande ferveur populaire. Les mesures royales pour contrer cette résistance entraîneront dès lors l’étincelle de la Révolution française, avec la prise de la Bastille le 14 juillet.
                À savoir

                L’assemblée constituante décrétée par le Tiers-État prêta serment, le 20 juin 1789, de ne pas se séparer avant d’avoir donné une constitution à la France. C’est le fameux serment du Jeu de paume, du nom de la salle où l’Assemblée a tenu ses délibérations.

                • On y va says:

                  Difficile d’échapper à Herodote .

                  • MCF68 says:

                    Bon site qui résume bien et de façon concise. Ceci dit le texte vient de Futura-Sciences. Mais si vous préférez j’ai des références plus complètes. Et surtout plus juste que les vôtres.

                • Marc T. says:

                  Les Rothschild affament le peuple en achetant tout le grain.
                  La loi d’anti spéculation sur le grain a été abrogée par les physiocrates. Le débutr de l’adoration de Mamon !

                • Sancenay says:

                  à MCF68,
                  ne vous arrêtez- pas en si bon chemin, camarade!
                  depuis c’est « le coup d’état permanent » ( c’est un socialiste qui l’a dit et non des moindres), sa cohorte de misère, le retour de l’esclavagisme ( » fous m’en medrez huizent-milleuh , dransport à leurs frais-zet rigues-zet- bérils-auzi) , fût-il déguisé, l’asservissement croissant de la femme,la violence à tous les stades de la vie, couronnée par le suave « suicide assisté » du petit père Léonetti, l’eugénisme et l’avortement pour tous – comme remède à la crise démographique qui ruine tout espoir de redressement, il fallait y penser !- bref , le retour en TGV vers la barbarie, mais chut, « tout va très bien Madame la Marquise » -bientôt appelée Monsieur –
                  On n’arrête pas le dieu « Progrès », n’est-ce pas !?
                  D’autant que le preux citoyen Le Roux vient de nous montrer qu’en abaissant l’âge légal du « travail », y’ a encore de la marge !
                  « Ah ça ira, ça ira » qu ‘y braillaient ;ça eût allé en effet ! farceur , va !

                  • MCF68 says:

                    Bien sûr et la marmotte met la papier autour du chocolat.

                  • pamino says:

                    « l’asservissement croissant de la femme «
                    C’est vrai, il faut plutôt que les femmes servissent les croissants.

                    • pamino says:

                      non non non, il fallait écrire « il FAUDRAIT plutôt »
                      désolé

              • Il faut vraiment être un ignare, ou bien défendre son idéologie et ses préjugés, pour croire que ladite Révolution française a plus fait gagner au peuple qu’il n’a perdu. Et je présume que MCF68 se trouve parmi la seconde catégorie. S’il est indéniable que la monarchie perdait en crédit à l’époque, que de plus certaines idées philosophiques (dans le plus mauvais sens du mot, c’est à dire plus proche du fantasme que de la réalité) étaient assez répandues (au moins dans certaines sphères sociales de citadins), même le Roy Louis XVI fut au départ enthousiaste vis-à-vis des idéaux révolutionnaires ; à cela on peut effectivement rajouter les difficultés économiques et les circonstances de famines : il est tout aussi sûr que c’est une clique prétendant parler au nom du peuple qui fomenta puis s’arrogea le pouvoir qu’elle convoitait, non sans arranger par ailleurs les adversaires de la France. En mettant un terme à une tradition qui édifia la France (avec ses hauts et ses bas) et en substituant à ses racines même développées par l’expérience des siècles une constitution qui, n’étant rien de moins qu’un être de raison, aurait soi-disant une plus grande valeur que la constitution réelle et concrète, quoique tacite, du pays : c’était évidemment ouvrir la porte à toutes les dérives, aux guerres civiles et aux changements incessants de gouvernement. Le résultat ne se fit pas attendre et fut objectivement désastreux : crise économique terrible, guerre totale et bouleversement de l’échiquier européen, extermination de masse, et d’une manière générale une dissension, une fracture au sein même du peuple qui ne cessa pas depuis et qui s’est manifestée plusieurs fois violemment au cours des siècles suivants, notamment pendant la seconde guerre mondiale. L’unité et la paix n’existent plus en France, c’est patent ; à la place nous avons le droit à quelque cache-misère tel la laïcité, le vivre-ensemble, etc.

                Il faudrait se demander si les ouvriers, les paysans, les petites gens ou le Tiers-Etats si on veut, si malmenés à ces époques et encore de nos jours, purent profiter de cette belle liberté, ou de cette belle égalité, et encore de cette belle fraternité ? Ce n’est pas un hasard si ce sont les Catholiques royalistes qui furent à la pointe du combat social, précurseurs du progrès que de piètres gens ont récupéré à leur compte, progrès qui du reste fut en grande partie la lente correction des méfaits de la Révolution : un bon exemple est celui des syndicats ou anciennement corporation.

                • « L’unité et la paix n’existent plus en France, c’est patent »

                  Si vous êtes nostalgique de cette époque, je vous proposerai donc de rejoindre la paysannerie de Corée du Nord, contrée dans laquelle l’unité et la paix existent encore (pour l’instant).

                  • Paul-Emic says:

                    faut-il être lobotomisé par le politiquement correct pour répondre ce genre d’insanité.

                • MCF68 says:

                  Ça m’avait échappé les multiples manifestations de plus en plus nombreuses de ces ouvriers, paysans, petites gens pour le rétablissement de la royauté en France.

                  • Que voulez-vous, les gens dans leur majorité ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez. Cela dit, il y a aussi l’effet de l’habitude ou de la grenouille ébouillantée petit à petit : les paysans et le peuple en général a mis du temps avant de s’attacher à ce réflexe machinal du vote démocratique. Au départ, ceux-ci étant d’une majorité écrasante catholiques, tout le monde ne pouvait pas voter avec le suffrage censitaire, puis même avec le suffrage universel cela n’intéressait guère. Je vous rappelle tout de même qu’au cours du 19e siècle il y eut plusieurs tentatives de rétablissement de la royauté, et l’établissement de la troisième république s’est fait sur une majorité royaliste, qui en fonction de leur inefficacité a décliné petit à petit. Le succès de l’Action Française ne fut pas due à une frange aristocrate de la population. Seulement, il est vrai que la colère des ouvriers et des prolétaires a facilement été récupérée au profit de l’idéologie communiste, idéologie qui exacerbe les passions et ne propose qu’une opposition entre capitalistes et le petit peuple, en fait la guerre civile.

                    • MCF68 says:

                      Reste que sur le plan scientifique et statistique je ne vois pas au nom de quoi nous serions plus gagnants à la loterie des chromosomes qu’à celle du bulletin de vote. De plus la France n’est pas seule pays ou la royauté a été remplacée (Allemagne Pologne Italie etc.. )

                    • Lisez quelques auteurs contre-révolutionnaires afin de vous avisez de l’argumentation en faveur du régime royal. De manière générale, il ne s’agit pas d’une loterie. Il est vrai que nous avons connus des Roys bons et d’autres moins bons. Mais l’idéal de la Royauté c’est la dynastie, et par conséquent la continuité politique, la stabilité. De plus, le Prince héritier qui s’inscrit dans la tradition et l’histoire doit avoir à cœur d’étudier le passé et de ne pas réitérer d’anciennes erreurs à l’avenir, son éducation l’y prépare. Bien sûr, il ne s’agit pas d’une science exacte, mais elle fait tout de même la part belle à l’expérience. C’est en principe plus scientifique que d’élire un président parmi une classe toute faite de candidats n’ayant en vue que les moyens du pouvoir et non la fin, et qui de toute façon n’auront jamais le temps durant leur mandat de développer une politique cohérente : or le bien commun s’acquiert par le long terme, et non au gré de l’expression d’une volonté générale et vacillante. Cela ne veut évidemment pas dire que le Roy fait abstraction du peuple et ne le consulte point.

                    • MCF68 says:

                      Personnellement je préfère des articles de recherche. Ce genre d’auteurs, j’y inclus les pro-révolutionnaires, font passer leurs convictions avant les faits. Maintenant si je regarde les grands pays du monde États Unis, Chine, Russie, je crois bien contraire que leurs présidents respectifs ont su développer une politique cohérente.

                    • Peut-être contrairement à vous, j’estime que la belle littérature ne saurait se passer d’écrits mettant au devant les convictions, cherchant plutôt à nous émouvoir qu’à nous apprendre de manière didactique. Après, c’est à nous lecteurs de faire la part des choses, est-ce que les faits et la réalité sont sacrifiés sur l’autel des convictions ? Une vérité trop bien aperçue en cache souvent d’autres.
                      Aussi, la méthode scientifique est loin d’être pertinente partout. Ce qu’on peut attendre de certains auteurs c’est justement une synthèse qui ne s’arrête pas qu’aux faits.

                      Une politique cohérente pour qui ? Quand on voit que ce sont les multinationales qui mènent le monde…

                    • MCF68 says:

                      Pour les multinationales je peux être d’accord. Mais dans ces pays là on n’assiste pas à des manifestations démentielles pour le l’établissement d’un autre régime.
                      En histoire la méthode scientifique est pertinente. mais elle ne l’est pas pour juger de la beauté d’une œuvre.
                      La belle littérature oui. Mais attention à ne pas prendre vos désirs pour la réalité historique.

                    • Je ne parlais pas simplement de l’histoire, mais aussi de la politique, qui est un domaine de la philosophie et qui fait donc intervenir des jugements de valeur. Donc il se peut qu’un bon auteur contre-révolutionnaire adopte une méthode strictement objective pour ce qui est de la période historique qui l’intéresse, et qu’il ajoute naturellement à cela ses vues philosophiques. Mais comme forcément il essaiera d’accorder l’une avec les autres, et que je ne crois pas possible la stricte objectivité historique, cela se fera plus ou moins harmonieusement. Je pense que l’on peut juger de cette beauté et de cette harmonie et s’accorder ou non avec telle ou telle doctrine.

                      Vous savez, ce qui est peut-être le pire avec la démocratie, c’est que même en cas de sévère défaillance du système, il très difficile de le remettre en cause. Les peuples qui manifestent leur mécontentement le font en revendiquant plus de démocratie, ou comme la gauche qui réclame toujours plus de révolution. Mais ils sont comme dans l’incapacité d’exprimer leur animadversion du système en lui même et ainsi de renverser le régime, simplement car ce régime agit en leur nom (mais en réalité selon leur faiblesse) : ils auraient dès lors l’impression de se désavouer, de reconnaître leur incompétence, et que dans ce cas il serait impossible d’améliorer la situation.

                    • MCF68 says:

                      je crois que c’est Churchill qui disait : La démocratie est le pire des systèmes.. a l’exception de tous les autres.
                      Je ne crois pas que les gens rejettent la démocratie. Ce sont leurs dirigeants qu’ils rejettent. Et je dois reconnaître que c’est souvent à juste titre.

            • Boutté says:

              Le Pb, c’est les parents. C’est pourquoi l’ancienne Instruction Publique a été remplacée par l’Education Nationale afin que les parents ne puissent plus avoir regard sur l’éducation de leurs enfants . Le Soviets n’ont pas inventé mieux.

              • MCF68 says:

                Un regard sur quoi ? Pour interdire l’enseignement dela Relativité, de l’Évolution, autre chose ?

        • Boutté says:

          Le laïcisme fait déjà partie du paquetage de J.J.Rousseau qui fût le père de la Révolution. Celle-ci continua ( l’ Être suprême) et c’est alors que débuta la décadence du pays. La Laïcité ne connait qu’un ennemi : le Catholicisme. Elle se montre très arrangeante avec les autres croyances .

        • Boutté says:

          Vous semblez ignorer que ce sont des Députés Nobles qui ont proposé l’abolition des privilèges, pas le Tiers Etat.
          Les Lumières sont à l’origine de cette Révolution même si Voltaire était royaliste mais leurs idées n’atteignaient pas les campagnes ;elles se sont répandues dans la Noblesse et la Bourgeoisie Aisée. Le Tiers, lui, n’avait qu’un souci : comment survivre après toutes ces années de calamités agricoles à répétition ?

    • anastasis says:

      Z vous avez comme nombre de citoyens républicains une certaine arrogance pour l’histoire de France.

      vous dites
      « Nos ancêtres les Gaulois » n’étaient pas catholiques. La France a eu une période majoritairement catholique, ce n’est plus le cas, les choses changent. La France est laïque. Si vous ne l’aimez pas ainsi, quittez-la.

      Mais la France est devenue catholique lors du sacre de Clovis ( gaulois de son état comme vous dites) mais parcequ’il était roi de France. Sous l’influence de sa femme catholique, Clovis se tourne vers le Dieu de Clotilde et lui jure de se convertir lui et tous ses soldats, s’il gagne la bataille. Par un miracle, le chef adverse est tué, ses soldats fuient. Il restait alors au chef franc de respecter son vœu. c’etait en 498 ! et la France n’a jamais cessé d’etre catholique jusqu’a la révolution Française ce qui représente 1300 ans d’histoire Chrétienne qui a fait de la France sa grandeur ( La France était le pays phare du monde jusqu’au XVIII siecle ), et a permis aux Français de propérer et de vivre sereinement dans la paix par la grace de Dieu, et quoique vous en pensiez Z, elle est et reste la fille ainée de l’église catholique. La révolution est une arnaque préparée et instrumentalisée par une élite avide de pouvoir et d’argent afin d’amener progressivement le pays a vivre des situations instables de guerres, de révolutions sociales et économiques, de révoltes, de crises économiques et financieres, de coups d’états permanents habillement caché aux yeux des profanes, dont l’aboutissement on le constate aujourd’hui, est une société affaiblie, dépressive, égoiste et suffisante, fracturée, divisée, déculturée, sans identité, multiculturelle, et enfin métissé, afin de l’asservir aisement aux ideaux de la classe dominante apatride. Car un peuple sans culture, sans passé et désunis est voué à l’esclavage et à sa destruction.

      C’est une ignorance crasse de croire ou de faire croire que l’histoire de France a commençé en 1789, et qu’avant c’était l’age de pierre. La France a acquise sa grandeur et son rayonnement au fil des siecles sous l’influence catholique, la révolution l’a entrainé dans une spirale sans fin d’échecs et de souffrances pour le peuple, mis a part la periode des 30 glorieuses qui n’est pas si glorieuse que cela, quand on voit le recul des moeurs dans le meme temps! Une projection récente prévoit que d’ici 2050 La France continuera sa dégringolade !

      http://www.usinenouvelle.com/editorial/la-france-pourrait-sortir-du-top-10-des-economies-mondiales-en-2050-selon-pwc.N498539

      Alors comme vous dites Z, la france on l’aime ou on la quitte ( celebre phrase d’un homme qui a fini par la quitter pour ne plus y revenir, les Français l’ayant viré par 2 fois ! ) je crois que nombre de Français la quittent parcequ’ils n’aiment pas ce qu’elle est devenue !

      • Paul-Emic says:

        Clovis gaulois ?

        • pamino says:

          Réponse:
          Chlodwig > Clovis > Louis chez les Romains
          Chlodwig > Ludwig > chez les Germains
          mais:
          Chlodwig, c’est du vieux haut-allemand, dialecte francique
          Les Gaulois ne sont ni des Romains ni des Germains, mais des Celtes, « qui eorum lingua Celti, nostra autem Galli appellantur »

          • Paul-Emic says:

            Clovis était un Franc Salien, peuple germanique ayant envahi la Gaule Belge , il n’était pas gaulois.

            • pamino says:

              Je n’ai pas dit qu’il ait été Gaulois, et les Francs sont bien des Germains.

      • « elle est et reste la fille ainée de l’église catholique »
        Formule toute faite qui ne veut rien dire, et dans laquelle on n’est pas obligé de se reconnaître.

        « C’est une ignorance crasse de croire ou de faire croire que l’histoire de France a commencé en 1789 »
        Je n’ai personnellement jamais rien dit de tel. En revanche, vous, vous essayez de faire croire que l’histoire de France s’est arrêtée en 1789, et c’est bien cela qui est une ignorance crasse.

        « Une projection récente prévoit que d’ici 2050 La France continuera sa dégringolade ! »
        Ce n’est pas parce que l’on descend dans un classement que l’on dégringole, ou que notre situation se dégrade. C’est un classement, pas une mesure de la valeur absolue de notre qualité. En l’occurrence, si on baisse au classement, c’est simplement parce que d’autres pays grimpent et nous rejoignent, ce qui est plutôt bien (Chine, Inde, Brésil, Russie, Indonésie, etc… les pays « émergents », ça vous dit quelque chose ?).
        Qui plus est, le classement auquel vous vous référez est celui du PIB national. Même pas le PIB par habitant. La Chine et l’Inde, avec leurs 1.3 et 1.2 milliards d’habitants, peuvent bien avoir un PIB supérieur à celui de la France, avec ses 66 millions d’habitants… La belle affaire !

  6. SANS SOUCHE says:

    Entièrement d’accord avec votre brillante analyse.

  7. raslebol says:

    Là où je ne suis pas d’accord avec vous, monsieur Depauw, c’est qu’au moment où Hamon et Mélenchon se sont « jetés » sur Marine Le Pen avec leur et « le Concordat » ? Elle a répondu qu’elle n’y toucherait pas !!!!

    « Alors que Marine Le Pen expliquait vouloir inscrire dans la constitution qu’elle « ne reconnaît pas les communautarismes », Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon -défenseur de « la loi de 1905, toute la loi de 1905, rien que la loi de 1905 »-, lui ont lancé: « Et le concordat ? ». « Ah oui, la laïcité comme ca vous arrange, on garde le concordat! », ont-ils ajouté en référence à l’Alsace-Moselle. « Non, non, je ne le remets pas en cause », a admis la présidente du FN. Laquelle pour s’en sortir s’en est pris à Emmanuel Macron : « vous ne voulez pas voir la réalité de la gravité de ce qui se passe dans notre pays, mais il n’en demeure pas moins qu’il y a quelques années, il n’y avait pas de burkini sur les plages, je sais que vous êtes pour M. Macron, mais il y en avait pas » »
    http://www.humanite.fr/un-debat-de-debut-de-campagne-633673

    Maintenant pour moi ce débat n’a rien apporté que l’on ne sache déjà !

    A t-on seulement parlé de la suppression des communes et des départements que ces pions aux ordres envisagent d’imposer comme pour la refonte des régions ???

  8. daflon says:

    Sans entrer dans une polémique, je voulais juste faire remarquer que si MLP ne s’est pas montrée parfaite dans ce débat, loin de là, elle est la seule à avoir défendu avec force les vrais Français, les Français pauvres et les travailleurs français contre les quatre autres débatteurs, qui ont bien montrés, malgré leurs plans « sociaux » plus où moins bidons, qu’ils étaient les véritables ennemis de la France française, et les vrais amis de la finance internationale mondialiste.
    A ce jour, elle est la seule a vouloir et à pouvoir engager le combat à mort contre toutes les forces du mal, les exploiteurs, les européistes, la finance internationale et tous les mondialistes.
    Les patriotes n’ont présentement pas d’autre carte à jouer.

  9. Azuly says:

    Marine était accompagnée par les membres de la cage aux folles! Alors ceux qui croient qu’elle est la meilleur pour défendre la foi catholique, se trompent, avec elle c’est Sodome et Gomorrhe.
    Il y a Asselineau qui lui fait parfois référence a la bible, qu’il semble maîtriser bien plus que n’importe qui, même Fillon qui se revendique timidement chrétien, alors qu’il est pour l’avortement , qu’il n’a aucune intention d’abroger la loi du mariage homosexuel.

  10. Marc T. says:

    Pour Marine, le détail lors de son meeting de Metz (18/03)
    https://www.youtube.com/watch?v=BVJZHsZOyP0

  11. Marc T. says:

    Pour la défense du Catholicisme : CIVITAS et rien d’autre !

  12. Paul-Emic says:

    Si les catholiques veulent être défendus il faut qu’ils se mettent eux même en position de rendre coup pour coup et arrêtent de s’en remettre à la divine providence. Les temps qui viennent risquent d’être très très durs. Il faut savoir ce que l’on veut, être contemplatif ou combattant

    • Vous vous trompez gravement, ou du moins ce que je pense, les mots ont dépassé votre pensée. Car que ce soit pour combattre ou contempler, il faut s’en remettre à la divine Providence. Surtout, il faut savoir pour qui l’on combat, quelle cause l’on sert. Or en participant à la démocratie par le vote, on ne combat certes pas pour Dieu ni pour la Religion, quand bien même la vue à court terme paraîtrait désirable. Ce sont les principes pour lesquels on combat qui précellent.

      • Paul-Emic says:

        « Aide toi le Ciel t’aidera dit l’adage ». En l’occurrence les catholiques n’ont pas su générer un candidat ouvertement catholique qui soit en mesure de les défendre. La plupart d’entre eux affectent de ne pas se salir les mains y compris avec Civitas encore moins avec le FN. Dès lors quoi d’étonnant à ce qu’aucun des candidats ne se sente particulièrement investi à les défendre. D’une manière générale on ressent que les Catholiques attendent que ça vienne.

        • Walker Fiamma Corsa says:

          « En l’occurrence les catholiques n’ont pas su générer un candidat ouvertement catholique qui soit en mesure de les défendre. »

          Et comment faire pour présenter ce candidat..? Cette constitution fignolée par et pour des nantis (à qui on a donné trop de pouvoirs) ne le permet pas !
          Le système des 500 signatures ne favorise que le copinage. Les chances individuelles ne sont pas égales et les budgets de campagne sont inégaux.

          Donc un citoyen quelconque ne peut pas se présenter et n’ a aucune chance de se retrouver sur une liste.

          • Paul-Emic says:

            C’est un problème qu’a rencontré le FN il a fallu des dizaines d’années pour émerger, c’est un problème que rencontre Civitas, mais les Catholiques n’ont pas à s’en remettre à d’autres pour défendre leurs intérêts. Maintenant s’ils sont trahis par leurs évêques et préfèrent voter Hollande ou Sarkozy, demain Macron et même Fillon, plutôt que de promouvoir leurs idées, voire de créer un parti politique, qu’ils ne s’en prennent qu’à eux seuls. Pour ne parler que des pratiquants, ceux-ci représentent un poids politique loin d’être négligeable. Qu’ils s’en servent.

  13. Boutté says:

    La Laïcité n’est nullement de pacotille ! C’est une arme redoutable remise au goût du jour par le petit père Combes (ancien Séminariste) pour lutter contre la seule religion Catholique . Temples et Synagogues n’ont jamais eu à en souffrir. Ainsi conçue, elle fût d’une redoutable efficacité. A présent que l’Islam fait problème, elle se montre étrangement arrangeante avec des productions cinématographiques à la louange des Sarrasins et à la gloire de Mahomet, et constamment compatissante pour le pauvre Musulman discriminé, fût-il armé d’une kalachnikov ou d’un poignard à égorger.

  14. angel says:

    Bjr à vous
    Comment voulez vous qu’un candidat ou candidate parle d religion surtout Catho quand on voit c que cela a donné avec Fillon quand il en a parlé ???
    un souffle d haine est apparut dans les merdias

    • raslebol says:

      angel, vous avez parfaitement raison. C’est un sujet tabou. Ce n’est pas pour rien qu’est ressorti le sujet, la pédophilie dans l’Eglise sur France 2 je crois. Il faut taper sur le catholique ; comme il fut tapé sur le policier. Mais aucunement sur des personnels de l’Education Nationale non innocents.

      Je signale par ailleurs que durant la guerre, des personnels de l’Enseignement public, informateurs et collabos, demandaient aux enfants ce que avec leurs parents ils avaient mangé le soir, le week-end ; si ils avaient ou avaient eu des « invités », ce qu’ils avaient écouté à la radio, etc…. Ce n’est nullement une invention !! Combien de Français furent arrêtés, déportés, sont décédés à cause de ces dénonciations… Souvenez-vous ces enseignants, il n’y a pas si longtemps après l’affaire Charlie, qui ont dénoncé des enfants !!!!!! Et des petits !!!! Mais ces gens là sont socialos et très souvent francs-maçons !!!!!!!

      • SANS SOUCHE says:

        A qui le dites-vous!

        Qui peut imaginer que certains prêtres catho puissent toucher à des enfants innocents et souhaitent fuir la justice du pays! Ces enfants partout dans le monde et au tiers-monde! Ce sont des mensonges, toutes ces personnes mentent, n’est-ce pas? Le prêtre qui avoue lui-même ment également, et les victimes à visage découvert mentent (bien entendu, on lui a dit à ce prêtre de mentir, il est manipulé par les forces à l’oeuvre contre les cathos).

        C’est un vaste complot dans le complot à l’intérieur du complot pour servir le complot… Il n’y a pas de réaction des fidèles cathos car il n’y a pas de problèmes, circulez il n’y a rien à voir…

        Ils sont forts quand même ces endoctrinés! Tout ce qui ne vous plait pas est complot! C’est un peu simplet, mais bon on dira que c’est la Religion du complot!

        Aucune remise en question Rien Nada, juste le foutu satané complot…Alleluia!

        • Paul-Emic says:

          Il y a des pourris chez les prêtres, le nier serait ridicule mais il y en a tout autant chez les profs et les instits, les imams et les rabbins et là silence radio sauf cas exceptionnel . Pourquoi ?
          La moindre affaire de pédophilie dans l’Église est l’occasion de mettre en cause, l’évêque, le Pape et l’institution, pourtant quand on surprend un instit la main dans le slip nulle mise en cause du directeur d’école, du recteur d’académie, du ministre ou du président, encore moins du système de l’Education nationale ni de la Ripoublique. Je dis ça je dis rien.

          • SANS SOUCHE says:

            La pédophilie est un fléau partout je n’ai pas dit le contraire.

            Pourquoi vous êtes les cathos plus ciblés? A mon avis, parce que vous êtes les moins modérés sur la morale qui est la vôtre, à vouloir régir la vie de tous, vous faites le plus de bruit sur les questions de sociétés (l’homosexualité, la contraception, mariage pour tous, IVG…bref). Vous êtes les donneurs de leçons en chef mais vraiment en chef parmi tous les autres, vous manquez d’humilité, et de tolérance vis à vis des personnes qui ne font pas les mêmes choix de vie que vous, vous avez votre vérité et tous les autres brûleront en enfer, alors quand on découvre que sous vos habits de saints, ou déguisements de gentils se cachent parfois des ogres mangeurs d’enfants, et que c’est ogres sont eux-même protégés par un système visant à fuir la responsabilité de leurs crimes, c’est très effrayant pour la société, c’est le comble de l’horreur…

            Ce que je dénonce ici c’est qu’être croyant ne veut pas dire être lobotomisé…

            C’est au moins avoir la conscience, et l’honnêteté de dire quand quelque chose n’est pas très nette sur la tolérance de ces crimes dans votre eglise (les prêtres sont toujours en activité, parfois toujours au contact d’enfants, pas dénoncés mais envoyés sur d’autres continents avec d’autres enfants…).

            Force est de constater que pour certains cathos, une remise en cause des erreurs de l’eglise est un renoncement à leur foi, l’exercice devient alors impossible pour eux…La facilité est de faire l’autruche, de dénoncer les autres fauteurs (islam, éducation nationale…) ou de crier au complot!!!!. C’est pourtant une preuve d’intelligence que de reconnaître le souci par décence pour ces victimes à qui on vole un procès et une réparation psychologique.

            Maintenant aussi, vous savez monté contre l’IVG, monter contre le mariage pour tous, mais pour certains sujets comme celui-ci vous êtes quasi-muets, « une pudeur de gazelle »ou « candide comme la colombe » comme diraient certains, le tout pour protéger votre image… Cela aussi c’est très choquant.

            La non dénonciation c’est la complicité de crime.

            Désolé pour le hors sujet, c’est l’humain écoeuré qui parle…

            • Paul-Emic says:

              « la non dénonciation c’est la complicité du crime. »
              C’est exactement ce que je dis plus haut. Il y a autant de scandales hors l’Église que dans l’Église et pourtant on ne parle quasiment que de ces crimes là .
              Maintenant quand vous me dites « vous les cathos », je ne suis certainement pas l’archétype du catho, moi je ne baisse pas la tête et je rentre dedans si nécessaire.

            • Sancenay says:

              A « Sans-souche »,
              L’expression de votre révolte vous honore. Pour autant permettez-moi de vous rappeler que le Pape Benoît XVI a particulièrement exhorté en son temps ses évêques à mettre fin au scandale de la pédophilie dans l’ Eglise. Je me demande d’ailleurs de plus en plus si, compte tenu des résistances que vous évoquez à juste titre, ce ne pourrait pas figurer parmi les raisons objectives de sa mise à l’écart…
              Cependant le silence et la complicité des uns ne justifient en rien que tous « les cathos » soient mis, à cet égard, dans le même sac.Comme l’évoque Paul Emic , plus qu’injuste, ce serait tendancieux.
              Car si l’on attaque en effet bien davantage l’Eglise que d’autres milieux , parfois, globalement, infiniment plus pervers, puisqu’ils le revendiquent même, c’est parce que, pour les tenants et aboutissants de la révolution , entrée aujourd’hui dans son « aboutissement » mondial ( le mot est de « la Taubira ») ,l’écran de fumée est tactiquement payant, et qu’au plan stratégique, il faut, pour atteindre leur but , « effacer » carrément la religion catholique. Car celle-ci rappelle, certes, trop souvent hélas, plus par essence que par existence, la loi naturelle et l’ordre divin.
              Toutefois,pour s’en étonner, il faudrait nous croire au paradis terrestre.
              Ce n’est pourtant sûrement pas votre cas, n’est-ce pas ?
              Bien à vous.

        • raslebol says:

          Je n’ai rien dit de semblable. Mais à la veille d’une élection vous n’aurez pas ce genre d’émission à propos des enseignants !!! ou d’autres individus. C’est ce matin que j’ai entendu chez Bourdin une chronique sur le thème de cette émission programmée hier soir. Il semblerait que l’émission ait été fabriquée uniquement à charge !!!

          A l’occasion d’une affaire du même thème, il y a un moment déjà, (je ne sais plus combien d’années) j’ai lu des commentaires sur un site de presse, qui disaient notamment ceci : « que ceux qui ont été pensionnaires chez les curés les accusent de pédophilie » !

          Personnellement, j’ai souvenir d’avoir entendu à plusieurs reprises le cas d’enseignants qui furent mutés pour cacher « ce » problème… déplacés ailleurs. Comme ce fut ou c’est encore le cas dans des colonies de vacances ou centre de loisirs.

          Je vous signale qu’il existe aussi des cas chez les magistrats, les politiques…
          Je me souviens avoir lu il y a plus d’une dizaine d’années, notamment la réaction d’un expert connu, au sujet d’un magistrat qui s’était fait prendre avec des fichiers pédophiles dans son ordinateur à la Cour d’appel de sa ville de travail, que, s’était la faute de sa femme qui l’avait quitté, s’il avait « ce travers » !!!

    • raslebol says:

      Plus clairement :

      « Assistants parlementaires payés par le parlement européen alors qu’ils tenaient des fonctions au parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon »

      Mélenchon n’a droit à
      – aucune enquête de l’OLAF
      – aucune enquête du parquet
      – aucun remboursement demandé
      – aucun média ne se sert de çà pour le salir… »

      https://twitter.com/CarinneBundy/status/844208841793425410

  15. raslebol says:

    Toujours improbable ? Eh non, il l’a dit !!!!!!

    « Le seul parti qui réhabilite la politique, c’est le Front national »
    Jean-Luc Mélenchon
    25.12.91

    https://twitter.com/GEnvironnement/status/844236301822017536

  16. raslebol says:

    Souvenez-vous, ceux qui ont regardé le débat, Mélenchon a parlé de deux candidats qui sont épinglés par la justice, faisant allusion à Fillon et MLP. Oubliant au passage la mise en examen de Hamon. Délaissant Macron…

    « L’élu Christian Schoettl explique comment #Mélenchon a fait embaucher sa fille Maryline au conseil gén. Essonne + chauffeurs + privilèges »

    https://twitter.com/jpney/status/844477063549665281

  17. L'asticot says:

    On s’en fout des candidats républicains. La république finira comme elle a commencé. Qui file par l’épée périra par l’épée.

    Prions plutôt un chapelet tous ensembles le jour de l’élection pour hâter le retour de notre Seigneur, qu’il balaye cette engeance de vipères.
    Que la Sainte Vierge écrase la tête du démon.

    Nous ne devons avoir confiance qu’en Dieu, pas en l’homme, et surtout pas en ces hommes qui feignent vouloir sauver la France.

    Qu’elle bande d’hypocrites!!

    • pamino says:

      Ce vœu est métaphysiquement intolérable.

      • L'asticot says:

        Votre commentaire est métaphysiquement intolérable.
        Car rien n’est impossible à Dieu.
        Vous manquez de vertu d’espérance, homme de peu de foi.
        Allez confesser, c’est bientôt Pâques :
        https://bibliothequedecombat.wordpress.com/convertissez-vous/pour-bien-se-confesser/

        J’ai totalement confiance en la Divine Providence, et n’en ai aucune pour les boniments des hommes de ce monde.

        Sortez de Babylone mon peuple, nous exhorte le Seigneur.

        • MCF68 says:

          Moi c’est en la divine providence que je n’ai aucune confiance. Mais je crois en l’être humain. Et cela me suffit.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com