Les aides directes et indirectes aux titres de presse provenant du budget de l’Etat permettent de comprendre les lien de dépendance.

200 titres de presse français se sont partagés en 2014 une enveloppe de plus de trois milliards d’euros, 3.234.250.097 euros pour être précis.

Il y a les aides directes, l’aide filière (aide à la distribution), l’aide aux tiers (modernisation sociale), l’aide indirecte (compensation tarif postal) et tout ça additionné forme un joli magot.

A ce classement, le quotidien qui a bénéficié en 2014 de la plus grosse enveloppe est Le Figaro (total des aides : 15.255.723 euros), suivi d’Aujourd’hui en France – Aujourd’hui dimanche (14.018.481 euros), Le Monde (13.083.310 euros), La Croix (8.322.481 euros), Ouest France (8.228.906 euros), Libération (7.979.172 euros), Télérama (7.091.535 euros), L’Humanité (5.963.715 euros),…

Quand à MPI, votre site de ré-information, son choix est clair : liberté totale ! Sa seule subvention est celle qui vient de ses lecteurs ! Ne l’oubliez pas !




 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. jp cotentin says:

    Ceci explique pourquoi notre presse libre et indépendante vacille de droite à gauche ou de gauche à droite selon la majorité aux affaires.

  2. La presse papier pourrait quasiment disparaître pour trois raisons essentielles :
    – l’information se développe à moindre coût et aisément sur internet,
    – le besoin d’échanger, de participer, grandit
    – la suppression du papier s’inscrit dans la révolution écologique.

    • Substance2004 says:

      Aucune de vos trois raisons n’est pertinenet :

      – l’information se développe à moindre coût et aisément sur internet
      Faux ! Sur internet, pas de coût du papier et de la distribution. Mais l’information (la vraie) a un prix : celle de la rédaction et des journalistes qui la compose et des moyens dont elle dispose afin de mener des enquêtes. Ex : assurances, titre de transport, nourriture, matériel, logement et divers frais pour un envoyé spécial en Syrie (par exemple).
      Pour le free lance ayant un scoop, il se monnaie toujours au prix fort.
      IMédia de TVLiberté estime à 2000€ le numéro. Or le dernier numéro, le 57ème a été vu plus de 2800 fois. Ce qui ne veux pas dire que tout le monde a payé moins de 1€ pour le voir.

      – le besoin d’échanger, de participer, grandit
      Les gens échangeaient sans avoir besoin d’internet. Aujourd’hui il faut passer par Facebook. Rien à voir avec les commentaires sur les sites d’info qui sont plus des colonnes de protestation que des vrais lieux où s’échangent des précisions sur des articles comme pouvaient le faire le courrier des lecteurs avant internet (de plus l’espace était limité).

      – la suppression du papier s’inscrit dans la révolution écologique.
      Le papier est certainement plus écologique que la consommation d’électricité et de la fabrication des tablette/ordis pour pouvoir lire les médias électronique.
      De plus vous ne prenez nullement en compte les serveurs chez qui il faut bien héberger les sites et qui sont de très grands consommateurs d’électricité !

      Si des Laurent Joffrin ou des Philippe Val ont autant de la haine envers internet, c’est qu’il n’ont pas voulu changer idéologiquement et le trou qu’ils ont crée est récupéré par les lecteurs des médias alternatifs.

      • Les frais de rédaction existent de la même façon sur le web ou la presse papier.
        A la différence de la presse papier, le lecteur sur le web peut réagir et s’exprimer.
        Le gain gagné par l’usage du bois ou de l’électricité est à démontrer, mais le développement de l’énergie solaire sera, assurément meilleur pour la planète que les déforestations, même si le bois peut être exploité judicieusement. Enfin les subventions du journal papier par l’État n’existeraient plus et rendraient aux journalistes et rédacteurs leur liberté d’expression, rendant plus difficile le développement de la pensée unique qui lamine les esprits du plus grand nombre au profit de quelques-uns.

        • konigsberg says:

          C est le message qui importe, pas celui qui le porte… La vérité se suffit a elle meme.

          Il y a beaucoup de site internet qui touchent les subventions pour la presse numerique.

          Quand aux commentaires… si on devait laisser que ceux qui parle du sujet de l article ou qui apportent des elements factuels… il ne resterait que deux ou trois commentaires pertinant sur MPI par article par exemple.

          Par exemple MPI:

          – il y a des erreures flagrandes de ligne editoriale(que j impute au faite de vouloir grandir , sans etre interdit… strategie que je peux comprendre).
          – liberte totale dans les commentaires ( et la je dois dire chapeau bas, car ca contrebalance sacrement le premier point…et permet a d autre site d etre lu par les liens).

          Donc peu importe la facon de faire, seul la verite compte, le mensonge a besoin de bien plus d’effort… La verite fait son chemin et elle est inarretable.

          • @ »Le gain gagné par l’usage du bois ou de l’électricité est à démontrer »

            Pour l’instant, le contraire est aussi à démontrer…

  3. Solstice says:

    Cette presse est le symptôme d’une propagande totalitaire.
    Les Français doivent financer leur propre prison. Leur trahison vis à vis de Notre Seigneur leur coûte très cher, mais je constate qu’une majorité qui a commencé à ouvrir les yeux, n’a toujours pas compris ce qu’elle devait faire pour s’en sortir !

    La haine de Notre Seigneur Jésus est encore beaucoup trop forte ! La descente n’est donc pas finit, c’est certain !

  4. queniartpascal says:

    on ne mord pas la main de celui qui vous nourrit,c’est pour cela que les médias nous mentent autant,de même les politiques et les patrons des médias vont souvent dans les mêmes écoles,donc copinages

  5. Cet article pourrait davantage « percer l’abcès » en en soulignant :

    1) que la presse française est en train d’être massivement rachetée par des personnalités « communautaires » dont le milliardaire franco-israélien Patrick DRAHI.
    2) le lien entre le montant des subventions/le nombre d’exemplaires vendus.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com