cimetière-chrétien-profané-3

C’est dans l’Aude, à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse, qu’un nouveau cimetière a été profané.

Douze tombes ont été vandalisées.

Mais le mot d’ordre qui circule dans les médias est celui-ci : ne pas faire état qu’il s’agit d’un cimetière chrétien.

Il y a l’antisémitisme lorsqu’une tombe juive est profanée. Il y a l’islamophobie lorsqu’une tombe musulmane est profanée. Mais si une tombe chrétienne est profanée, si une croix est renversée, si un crucifix est arraché, il n’y a pour François Hollande et ses obligés des médias « aucun caractère religieux ».

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Jeanine says:

    Pour notre gouvernement ça ne comptera pas comme une profanation, ce ne sont que des Chrétiens ordinaires. J’ai même vu sur BFM qu’il ont supprimé la référence chrétienne des cimetières vandalisés, tout d’un coup ils devenaient des cimetierres « municipaux ». Notre pays va mal car il est entre leur mains.

  2. Patience ,bientot Dieu paiera chacun selon son merite ;et comme dab il s en trouvera pour parler  » d injustice et d « innocentes victimes « .Qui peut repondre a la question « que fais tu contre les ignominies qui se pratiquent sur la terre deja avec le bebe d oncle stan et de l eu ,daesh ?

  3. Toukamalou says:

    IL n’existe aucun « cimetière chrétien » sur le territoire de la République française : cette appellation est erronée. Les cimetières sont des lieux publics non confessionnels et seules les sépultures peuvent indiquer une appartenance religieuse. Y sont inhumées des personnes de toutes confessions, et aussi des personnes n’ayant aucune religion.
    La profanation de sépulture, que celle-ci soit explicitement rattachée à une religion ou non, est tout aussi scandaleuse et constitue un délit.

    Rappel de la réglementation.
    La circulaire du 19 février 2008 publiée au BO du Ministère de l’intérieur (2008/2) abroge les circulaires de 1975 et 1991. La circulaire de 2008 revient à l’application stricte de la loi du 14 novembre 1881 qu’elle rappelle en ces termes :
    La loi du 14 novembre 1881, dite « sur la liberté des funérailles », a posé le principe de non-discrimination dans les cimetières, et supprimé l’obligation de prévoir une partie du cimetière, ou un lieu d’inhumation spécifique, pour chaque culte. Ce principe de neutralité des cimetières a été confirmé par la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des églises et de l’Etat.
    Les cimetières sont des lieux publics civils, où toute marque de reconnaissance des différentes confessions est prohibée dans les parties communes. Seules les tombes peuvent faire apparaître des signes particuliers propres à la religion du défunt.

    • Tchetnik says:

      Quand ce sont des croix qui sont vandalisées, il est difficile de parler de « cimetière municipal ».

      Après, les lois peuvent bien appeler un chat un chien, ces cimetières restent en grande majorité Chrétiens.

      La France est Chrétienne, ses églises, ses tombaux aussi, quelques grossières harangues de rue et quelques politiciens corrompus ne sauraient y changer quoi que ce soit.

      Étrange du reste que les Juifs et les musulmans ne s’y fassent pas enterrer, si ils sont « municipaux » et que la raie publique tolère des cimetières communautaires à certains tout en se prétendant « laique » de l’autre.

      • Toukamalou says:

        Je pense que vous n’avez pas bien lu mon post.

        Une croix ne détermine pas la nature d’un cimetière, et le fait que le cimetière très souvent est adjacent à une église n’en fait pas pour autant un cimetière chrétien. La loi est claire : les cimetières sont des lieux publics civils.

        Dans le cas qui nous occupe, ce sont des sépultures chrétiennes et des symboles chrétiens qui ont été vandalisés, mais aucun cimetière confessionnel n’existe en France, pour la bonne raison que la loi les interdit.
        Les « regroupements » (improprement appelés « carrés ») sont possibles au sein des cimetières, mais ils sont de fait et non de droit, et aucune délimitation matérielle ne peut les isoler en tant que regroupements confessionnels. Par exemple, on ne peut pas empêcher l’inhumation d’une personne d’une autre religion ou qui n’a pas de religion au sein de ces regroupements.
        Au risque de me répéter (je ne fais en réalité que recopier la loi) : seules les sépultures peuvent porter des identifiants confessionnels.
        Et la loi punit le délit de profanation, quelle que soit la nature de la sépulture, qu’elle soit ou non confessionnelle.

        • Tchetnik says:

          «  »Une croix ne détermine pas la nature d’un cimetière, et le fait que le cimetière très souvent est adjacent à une église n’en fait pas pour autant un cimetière chrétien » »

          -Dans la réalité des faits et de l’Histoire, si.

          «  » La loi est claire : les cimetières sont des lieux publics civils. » »

          -La loi s aussi claire sur l’avortement et le mariage gué.

          Ce qui es légal n’est pas forcément légitime.

          Ou alors, vous approuvez les Lois d Nürnberg, pas de problème.

          «  »Les « regroupements » (improprement appelés « carrés ») sont possibles au sein des cimetières, mais ils sont de fait et non de droit, et aucune délimitation matérielle ne peut les isoler en tant que regroupements confessionnels. Par exemple, on ne peut pas empêcher l’inhumation d’une personne d’une autre religion ou qui n’a pas de religion au sein de ces regroupements. » »

          -Que l’usage d ces lieux ait été ensuite pris en otage par des gens qui ne les ont pas créés, n’enlève rien à leur fondation ni à leur usage d’origine.

          «  »Et la loi punit le délit de profanation, quelle que soit la nature de la sépulture, qu’elle soit ou non confessionnelle. » »

          -Manifestement, non.

        • Tchetnik says:

          «  »où toute marque de reconnaissance des différentes confessions est prohibée dans les parties communes. «  »

          -C’st déjà faux n soi puisque sur les portails ou les allées figurent bien souvent des crucifix. Donc pas seulement sur les tombes.

  4. Ce ne sont peut-être pas des cimetières chrétiens mais ce sont bien des tombes de chrétiens qui sont profanées. N’y aurait-il pas en secret des incitations sous le manteau
    de ceux de l’entreprise de démolition de nos valeurs et traditions? Ne l’oubliez pas ce sont les chrétiens qui leur mettent des bâtons dans les roues contre leurs prises de
    décisions iniques.

  5. La France, pays de la honte ! Un jour viendra où les traîtres paieront !!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com