djihadistes-Birmingham-plot

Grande-Bretagne – Un nouveau scandale inquiète les Anglais. Une école de Birmingham a projeté aux enfants une vidéo faisant la promotion du djihad. L’information a été dévoilée aux parlementaires dans le cadre de l’enquête “Trojan Horse” sur l’existence d’une propagande djihadiste et anti-britannique dans les écoles de l’est de Birmingham.

C’est Ian Kershaw, l’homme qui dirige l’enquête « Trajan Horse », qui a fait ces révélations sous la pression des questions des députés britanniques qui l’auditionnaient.

Il a décrit la projection d’un film « tout à fait inapproprié » dans une école de Birmingham. Un film « djihadiste, violent ».

Peter Clarke, ancien chef de l’unité anti-terroriste de la police métropolitaine, a été nommé par l’ancien ministre de l’éducation Michael Gove pour diriger l’enquête sur cette affaire, afin d’examiner notamment si d’autres écoles du pays diffusent des messages islamistes radicaux.

M. Clarke a signalé aux députés d’autres incidents, dont des chants anti-chrétiens appris en classes.

angleterre-islam-infiltration-écoles-mpi

M. Clarke a déclaré que certains avaient été réticents à enquêter sur l’affaire par  « crainte d’être accusé de racisme ou d’islamophobie ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Monsieur T says:

    « M. Clarke a déclaré que certains avaient été réticents à enquêter sur l’affaire par « crainte d’être accusé de racisme ou d’islamophobie ».  »

    Il est donc plus grave de se faire traiter de raciste que d’arrêter des violeurs pakistanais ou comment le suicide ethnique du peuple anglais devient un devoir.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com