Déjà, le président de la République, y faisait allégeances à l’élection présidentielles de 2012 en ces termes : « Dans la République il faut passer par la Franc-maçonnerie » . C’est assurément une première dans la Cinquième République, jamais un président de la République ne s’était déplacé au siège d’une obédience maçonnique. Le 27 février 2017, François Hollande s’est rendu rue Cadet à Paris, siège du Grand Orient de France, plus grosse et plus ancienne obédience française.

Une cérémonie pour fêter les 300 ans de la naissance de la franc-maçonnerie moderne, née en 1717 de la réunion de quelques loges anglaises. Le président fait une visite d’une heure, avec 10 mm dans le bureau du Grand Maître du GODF Christophe Habas, par un entretien particulier, 20 minutes de visite du Musée de la Franc-Maçonnerie et 30 minutes de prise de parole.

Que peut-on conclure face à une telle attitude, d’un président de la République en fin de mandat ? Si ce n’est que cautionner les relations qui sont flagrantes entre Illuminati et franc-maçons. La Franc-maçonnerie est la personnification de la Révolution, dont l’unique raison d’être est de faire la guerre à Dieu et à son Eglise. N’oublions pas que la République a été fondé en coupant la tête à un roi. La puissance de la Franc-maçonnerie n’est donc pas étrangère et a participé grandement à la ruine de la Civilisation française et chrétienne.

L’essentiel, pour la Franc-maçonnerie, c’est d’isoler l’homme de sa famille et de lui donner le dégoût de la religion. Le franc-maçon doit obéir au doigt et à l’oeil, le vénérable en prévient l’apprenti le jour de sa réception : « Tout profane qui se fait recevoir maçon cesse de s’appartenir, il n’est plus à lui, il appartient à un ordre qui est répandu sur toute la surface de la terre ».

Vu le nombre impressionnant de franc-maçons présents dans le monde, même au sein du haut clergé catholique, les Illuminati seraient donc en mesure de conduire le jeu des événements mondiaux comme bon leur semble. :

«  Depuis un siècle et demi, la Franc-maçonnerie ourdit dans le monde entier, mais principalement en Europe, une vaste conspiration dont le but final, déjà à moitié atteint, est de détruire le règne de Jésus-Christ sur la terre, en reversant, d’un côté la papauté, tant spirituelle que temporelle, et, de l’autre, la monarchie chrétienne, bras droit de la Papauté. Elle prépare ainsi directement les voies de l’antéchrist ». ( Mgr Gaume. Le dogme de l’infaillibilité, 1871 )

Car le plan maçonnique contre l’Eglise catholique existe ( Directives du Grand Maître de la Maçonnerie aux Evêques maçons catholiques. En France, dés 1987, 64 évêques s’y engagent…).  Article de la revue Téologia/ Mars Avril 1998.

En voici quelques extraits :

  • Enlever les statues en affirmant qu’elles détournent de l’adoration du Christ
  • Changer la Messe de toujours ( de Saint Pie V ) et en faire une messe protestante, le célébrant tourné vers les fidèles.
  • Abandonner le latin
  • Choisir des laïcs, surtout des Femmes, pour parler à l’autel et distribuer la communion dans la main
  • Arriver à cesser les confessions individuelles
  • Prêcher sur l’amour des Hommes entre eux, et non plus sur l’amour de Dieu
  • Faire disparaître tous les livres de prières personnels et brûler tous les catéchismes existants, remplacés par des chants célébrant la fraternité et l’amour des Hommes entre eux
  • Affaiblir le pouvoir du Pape en instituant des Synodes permanents ( assemblées d’évêques ) et la collégialité
  • Propager des doutes sur la présence réelle dans le Saint Sacrement , et affirmer comme les protestants, que l’Eucharistie est seulement un symbole et un souvenir du Christ
  • Ne plus reconnaître, après le concile Vatican II, aucune apparition de la Sainte Vierge, de Notre Seigneur, de Saint Michel ou des Saints…

« Leur grand intérêt étant de ne pas paraître ce qu’ils sont, ils jouent le personnage d’amis des Lettres ou de philosophes réunis ensemble pour cultiver les Sciences. Ils ne parlent que de leur zèle pour les progrès de la civilisation, de leur amour pour le pauvre peuple. A les en croire, leur seul but est d’améliorer le sort de la multitude, et d’étendre à un plus grand nombre d’Hommes les avantages de la Société civile… La raison et la vérité suffisent donc à prouver que la Société dont nous parlons est en opposition formelle avec la justice et la moralité naturelle… Il s’agit pour les franc-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s’agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale, qui est née des institutions chrétiennes, et de lui en substituer une nouvelle, façonnée à leur idées et dont les principes fondamentaux et les lois, sont empruntés au naturalisme. »  ( Léon XIII 20 avril 1884).

Qu’attendent les politiques, les prêtres, les évêques et les cardinaux pour réagir ? Ce culte qui a détourné le monde, ces fausses lumières de la franc-maçonnerie ne doit pas nous faire oublier le message du Christ : «  Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé. «  (Luc 12, 49)

Eric Muth

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com