PMA

À Chicago, une curieuse affaire judiciaire liée à la procréation médicale assistée est sujet à controverses. Une femme médecin du nom de Karla Dunston était obligée de se faire soigner d’un cancer. Le traitement va la rendre stérile car la chimiothérapie détruira ses ovaires. Elle a l’idée de faire prélever ses ovules et de les faire féconder par le sperme d’un ambulancier du nom de Jacob Szafranski qu’elle connait bien. Ceci dans le cadre d’une procréation médicalement assisté ; en l’occurrence une fécondation in vitro. Le couple bénéficie ainsi de quelques embryons mis en réserve par la congélation.

Puis le couple dont la relation était en réalité très superficielle, se sépare. Or actuellement Szafranski a mis en justice son ex-petite amie. En effet le Dr Karla Dunston guérie de son cancer, estime qu’elle doit pouvoir être fécondée par les embryons engendrés ensemble. Or lui n’est pas du tout d’accord.

Cette affaire illustre bien le type de difficultés afférentes à la manipulation des embryons. Le monde des défenseurs de la vie est assez désarçonné et partagé dans ce type de problèmes. En effet si ces embryons ne sont pas implantés chez Karla Dunston, ils iront à la poubelle : ce seront des vies humaines qui seront détruites. Un mouvement se dessine actuellement aux États-Unis pour que des bonnes âmes acceptent d’adopter des embryons plutôt qu’ils soient utilisés par la recherche. C’est leur donner une chance de vivre.

Or dans cette affaire, Jacob Szafranski, 33 ans, n’a plus aucune envie d’être père. Il y a là un véritable imbroglio juridique. En effet le formulaire rempli à l’origine au décours de la PMA ne stipulait pas si les deux parties devaient être en accord pour utiliser les embryons pour une implantation future. L’avocat de Karla dit que les embryons sont à elle et que plusieurs fois Jacob lui avait donné son accord pour qu’elle les utilise. L’avocat de Jacob dit que ce dernier avait parfaitement le droit de changer d’idée et qu’il acceptera peut-être ultérieurement qu’elle puisse utiliser ses embryons. Mais pour l’instant il n’en a nullement l’intention.

Szafranski plaide actuellement contre son ex-compagne afin d’empêcher Dunston de se servir des embryons sans son autorisation.

Le verdict sera donné plus tard. Il sera intéressant de voir comment il tranchera la question.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com