Le lundi 30 mai, le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé les musulmans à rejeter la contraception et à avoir plus d’enfants. Ceci dans le cadre d’une conférence effectuée à la Fondation pour l’Éducation d’Istanbul.  Son discours a été diffusé en direct à la télévision ; il a déclaré que pas une seule famille musulmane ne devrait envisager le contrôle des naissances ou la planification familiale. Il avait déjà fait une telle déclaration alors qu’il était Premier Ministre. Or rappelons-nous qu’il est question d’ouvrir nos frontières aux Turcs.

« Nous allons multiplier nos descendants», a déclaré M. Erdogan. Son parti le AKP (Parti de la justice et du développement) a ses racines dans l’islamisme et beaucoup de ses partisans sont conservateurs musulmans. Dans le discours de lundi à Istanbul, le leader turc a donné cette mission aux « futures mères bien éduquées » ; les incitant à ne pas utiliser le contrôle des naissances et à assurer la croissance continue de la population de la Turquie.

Le 14 mai 2016, il avait pris la parole lors de la cérémonie de mariage de sa fille Sumeyye Erdogan à Selcuk Bayraktar. Il a rappelé qu’il était lui-même père de quatre enfants. Il a notamment déclaré que la contraception était une « trahison ». Également, il exhorta les femmes à avoir au moins trois enfants, ajoutant qu’elles ne peuvent pas être considérées comme égales aux hommes. L’Institut turc de la statistique indique que le taux de fécondité du pays était de 2,14 enfants par femme en 2015 ; ce qui permettait tout juste le remplacement de la population actuelle. Le nombre des naissances est tombé exactement à la moitié de ce qu’il était en 1980. De plus il a stigmatisé le fait qu’une femme sur cinq s’est déjà fait avorter.

Malgré cette baisse, le taux de fécondité de la Turquie est l’un des plus élevés en Europe et la population reste relativement jeune par rapport à celle d’autres pays européens. Elle est d’un peu moins de 80 millions. Le Fonds des Nations Unies pour la population de son côté a estimé que le besoin de planification était insuffisante dans ce pays ; ceci de manière « substantielle ».

Pendant ce temps la quasi-totalité des partis de notre pays entassent les mesures pour augmenter la contraception et l’avortement. L’an dernier le taux de fécondité est tombé en France à 1,99 (malgré l’immigration). Il est évident que l’ouverture des frontières sonnera le glas de notre civilisation et de notre pays.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Isnard says:

    Votre article est très intéressant.

    Cependant, l’indice de fécondité de 2015 de la France, donné à la fin de l’article, est légèrement erroné.

    L’indice (d’ailleurs provisoire) est de 1,93 pour la France métropolitaine et de 1,96 si on y rajoute nos régions d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion). L’INSEE ne publie malheureusement pas l’indice pour la France entière (avec nos collectivités d’outre-mer: Saint-Barthélémy, St-Martin, St-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna).

    Isnard

  2. « Malgré » son taux de fécondité de 2,14 enfants par femme, et du fait de la jeunesse de sa population, la Turquie va encore gagner plus de 10 millions d’habitants dans les 30 prochaines années. Les « craintes » d’Erdogan sont donc totalement infondées. Il est donc clair que derrière ce discours se cache une volonté d’hégémonie par le nombre.
    Maintenant, en ce qui concerne notre pays, ça n’est pas une raison pour appeler à augmenter la natalité, car nous sommes déjà bien assez nombreux pour les capacités d’accueil de notre territoire où l’énergie fait cruellement défaut et où l’environnement est déjà suffisamment dégradé.

    • MA Guillermont says:

      Eric ,
      Je ne suis pas d’accord .
      Cette notion de surpopulation est une illusion de plus !
      Croyez – vous que depuis que l’homme existe , la Terre ne puisse nourrir ses créatures !
      A moins que vous ne soyez païen, auquel cas les données actuelles de Babylone sont pour vous la Manne Céleste …
      La chrétienne catholique , romaine de l’Église de Jésus-Christ vous répond que Dieu les bénit et leur dit : « Croissez et multipliez , et remplissez la terre , et assujettissez les poissons ,
      et dominez sur les poissons … »
      Gen1:28
      Regardez et vous verrez qu’il n’y a plus d’enfants !

      • MA Guillermont,
        L’injonction « Croissez et multipliez » de la Génèse date d’un temps (fort ancien) où la population mondiale comptait quelques dizaines, voire quelques centaines de millions d’habitants et elle avait donc certainement sa pertinence.
        Aujourd’hui où nous sommes au moins cent fois plus nombreux, elle est évidemment obsolète et ceux qui sont à l’origine de ces préceptes ne les professeraient certainement plus, car nous vivons sur une planète aux dimensions (et aux ressources) finies. Cdt

        • MA Guillermont says:

          Eric , archifaux
          Les villes et mégalopoles croissent aveuglément , la pauvreté s’y développe de façon exponentielle ce sont des Machines à Broyer l’humanité.
          Les campagnes se sont vidées , les fermes ne nourrissent plus les familles puisque le Maître -Mot est Rendement , cela n’est plus possible pour une petite
          exploitation (horrible mot) .
          C’est d’ailleurs la raison du suicide de nos PAYSANS .
          Il a été décrété Mort aux PAYS – ANS
          Et
          Longue Vie à l’Agri -Culture .
          Voilà encore un des chemins de la société matérialiste !

    • MA Guillermont says:

      Erratum : « …et l’assujettissez , et dominez sur les poissons , … »
      Par contre les turcs en Turquie , les algériens en Algérie , les français en France …

  3. Altobert says:

    Voilà ce que je disais hier ou avant hier sur face de bouc !!!
    Nous sommes en danger de mort si les turcs rentre dans l’Europe.

    El Guanaco
    14 h ·

    Imaginons deux secondes un scénario !!!!
    On accepte les turcs dans l’Europe, les turcs s’installent durablement en France, dix ans après la France en tant que culture chrétienne n’existe plus.
    Il faut bien se rendre à l’évidence pour ceux qui l’ignorent la religion musulmane surtout quand elle émane de gens comme Erdogan, lui qui balance des discours comme celui-ci sont une continuité d’une volonté cachée d’expansionnisme, de remplacement de la population française. Allons soyons franc, combien de français accepteraient de rester dans un pays qui va être envahie par les turcs ??? Très peu en somme, à part quelques résistants qui seront submergés à terme, il y en a très peu. Je regarde l’évolution négative de ce qui se passe en Europe et je pense à un excellent livre que j’ai lu il y a des années. Ce livre, je vous le conseille, il est drôle (dans tout les sens du termes) et il est prémonitoire, peut être ce livre servira t’il de base de réflexion pour lever un vrai mouvement de résistance à l’invasion. Mais il fini mal, très mal puisque l’Europe est submergée par les migrants, un peu comme actuellement quoi !!!!!
    Le livre c’est: Le camps des Saints de Jean Raspail.

    http://www.francetvinfo.fr/…/turquie-erdogan-dit-non-a-la-c…
    Turquie : Erdogan dit non à la contraception
    Selon le président, la contraception n’a pas sa place dans un pays musulman comme la Turquie. Les explications de France 2.
    francetvinfo.fr

  4. Collin says:

    Vous manquez un point essentiel…
    Le taux de fertilité est le plus fort dans les régions kurdes de Turquie, entre 3 et 5 enfants par femme. Dans le reste du pays il est entre 1 et 2. Les Kurdes vont reconquérir l’Anatolie par la guerre des berceaux et Erdogan ne veut pas que cela arrive.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com