A chaque campagne électorale, le monde de la sous-culture contemporaine s’insurge contre la présence du Front National et appelle les électeurs à faire barrage à la peste brune. Une centaine de soi-disant artistes s’invite dans la campagne présidentielle en signant une tribune dans le journal des bobos-gauchos-radicaux-chic par excellence, Libération. Pour empêcher Marine Le Pen d’accéder à la magistrature suprême :

« Dans son dernier discours sur la culture, Marine Le Pen appelle de ses vœux une France qui retrouve sa grandeur.

Mais l’art n’est pas fait pour servir la grandeur de la France, et c’est d’ailleurs bien ainsi qu’il la sert.

Le Front national ne cesse de tirer à boulets rouges sur l’art contemporain, c’est-à-dire sur les formes de l’art sans précédent.

C’est pourtant là que réside l’éminente fonction de l’art qu’est la subversion – qui va du léger déplacement au renversement scandaleux.

La liberté de penser et de créer, la liberté d’inventer et d’affirmer, la liberté d’interpréter et de critiquer le monde comme il va ou ne va pas, sont choses précieuses, ô combien !

L’art comme fruit de ces libertés et des moyens qui lui sont offerts en France, c’est cela que le monde entier nous envie.

Marine Le Pen présidente y mettrait un point d’arrêt.

Comment s’en étonner quand le Front national promeut, quoi qu’il tâche de le faire oublier jusqu’à l’effacement, des idées racistes, antisémites, xénophobes et nationalistes ?

Le Front national est aux portes du pouvoir.

Nous appelons à faire barrage à Marine Le Pen lors de la prochaine élection présidentielle, puis aux législatives qui lui succéderont. »

Signée par : Archie Shepp, Léa Seydoux, André Wilms, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Renaud, Jeanne Moreau, Matthieu Chedid, Annette Messager, Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep et Kephren du groupe IAM, Vincent Elbaz, Valeria Bruni Tedeschi, Christian Boltanski, Cécile de France, Zazie, Abdellah Taïa, Anaïs Demoustier, Vincent Delerm, Anna Mouglalis, Vincent Macaigne, Kaoutar Harchi, Jérôme Ferrari, Mathilde Monnier, Karin Viard, Zabou Breitman, Laura Smet,  Alexandre Chemetoff, Lolita Chammah, Marie Darrieussecq, Tahar Rahim, Emma de Caunes, Alysson Paradis, Denis Podalydès, Amos Gitaï, Georges Didi-Huberman, Romane Bohringer, Pascal Dusapin, Pascal Convert, Valérie Donzelli, Vincent Perez, Alain Françon, Théo Mercier, Charles Berling, Amira Casar, Jean-Michel Ribes, Alexis Jenni, Judith Chemla, Charles Fréger, Félix Moati, Albin de la Simone, Florence Loiret Caille, Laurent Bayle, La Grande Sophie, Magyd Cherfi, Ariane Ascaride, Jonathan Zaccaï, Antoine de Galbert, Béatrice Dalle, Jean-Pierre Vincent, Samir Guesmi, Olivier Py, Laurence Equilbey, Jules Sitruk, Paula Aisemberg, Jean-Noël Pancrazi, Renan Luce, Stéphane Foenkinos, Emmanuel Demarcy-Mota, Camélia Jordana, Brigitte Jaques-Wajeman, Zita Hanrot, François Regnault, Babx, Sofi Jeannin, Jérôme Kircher, Pauline Bastard, Francis Boespflug, André Markowicz, Claude Perron, Olivier Mantéi, Karen Vourc’h, Dominique Blanc, Olivier Rolin, Jeanne Cherhal, Gérard Wajcman, Jacky Ohayon, Rachel Arditi, Carine Tardieu, Stéphane Braunschweig, Marie Collin, Pascal Elbé, Farid Bentoumi, Laure Marsac, Émilie Brisavoine, Alexandre Tharaud, Irène Jacob, Yann Rabanier, Arthur Nauzyciel, Mathieu Chatenet, Brigitte Lefèvre, Sébastien Pouderoux, Élie Wajeman, Guillaume Gouix, Jean de Loisy, Laurent Gaudé, Philippe Quesne, Iván Argote, Arièle Butaux, Dominique Valadié, Elsa Lepoivre, André Engel, Corinne Bacharach, Anne Alvaro, Olivier Babinet, Yann Apperry, Thomas de Pourquery, Judith Henry, Sébastien Betbeder, Brigitte Sy, Gérard Lefort, Nicolas Bouchaud, Pierrick Sorin, Natalie Seroussi, Rodrigo Garcia, Anne-Lise Heimburger, Sylvie Ballul, Jean-François Sivadier, Anaëlle Lebovits-Quenehen, Isabelle Renauld, Laurence de Magalhaes et Stéphane Ricordel, Yanowski, Vincent Winterhalter, Mathieu Bauer, Lise Wajeman, Marion Rampal, Cyril Descours, Olivier Cadiot, Stéphanie Murat, Daniel Jeanneteau, Océanerosemarie, Thomas Blanchard, Éric Génovèse, Richard Brunel, Françoise Lebrun, Rodolphe Dana, Sarah Petit, Emmanuel Noblet, Daniel Mesguich, Florence Thomassin, Olivier Gluzman, Ismaël Margain, Anne Marivin, Jean-Philippe Amar, Sigrid Bouaziz, Evelyne Didi, Guillaume Vincent, Caroline Deruas, Peter von Poehl, Jean-Luc Gaget, Cecile MacLorin Salvant, Thomas Enhco, Zaza Fournier, David Lescot, Micha Lescot, Marcel Bozonnet, Valérie Dréville, Laurent Poitrenaux, Michel Deutsch, Julia Piaton, Valérie Stroh, Yves-Noël Genod, Anne Paceo, Jean-Loup Rivière, Françoise Morvan, Odile Heimburger, Ludovic Lagarde, Samuel Achache, Jeanne Candel, Kyrie Kristmanson, Sarah Le Picard, Éric Génovèse, Julien Féret, Céline Gaudier, Mikaël Serre, Simon Jacquet, Bastien Lallemant, Charlotte Testu, Delphine Gleize, Fanny de Chaillé, Roxane Arnold, Raphaël Quenehen, Samuel Churin, Aram Kebabdjian,  Jannick Thiroux, Marie Payen, Lola Gans, Raphaël Imbert,  Servane Ducorps, Franck Krawczyk, Joëlle Petrasek, Yaron Herman, Marie Modiano, Zina Modiano, Lolita Sechan, Mona Achache, Caroline Guiela-Nguyen, Julie-Anne Roth, Sylvain George, Jean-Pierre Sarrazac, Natalie Beder, Alexis Pivot, Sarah Stern, Charlotte des Georges, Michèle Foucher, Maissiat, Catherine Frot, Yann Moix. » 

L’enfer est pavé de bonnes intentions : ces « artistes » signataires enchaînés à la pensée unique revendiquent la liberté d’être esclaves à jamais, et les Français avec eux, du politiquement correct et d‘un monde uniforme. Le mot de la critique d’Art Avelina Lesper leur va si bien :

«Si les œuvres semblent matériellement infra-intelligentes et dépourvues de valeur esthétique, elles sont cependant, moralement, pavées de bonnes intentions. […] Il est curieux de constater que ces œuvres qui s’obstinent à assassiner l’art veulent tout aussi obstinément sauver le monde et l’humanité. Elles défendent l’écologie, dénoncent le sexisme, accusent l’hyper-consommation, le capitalisme ou la pollution. […] » « nous sommes tous artistes, le gouffre de la bêtise s’ouvre à l’infini. Il y a de la place pour tous. »

La France et l’art que prétendent défendre ces corrupteurs du Beau ne sont qu’une anti-France et un non-art contemporain défini par le critique d’art Jean Clair «une vidange généralisée des valeurs ». Leur appel a donc sa place dans l’urinoir de Marcel Duchamp ! Tirons la chasse…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. je ne connais que quelques noms dans cette inter minable liste et je m’en fout car il y a belle lurette que ces pitres ne font plus ou pas parti de mon environnement culturel .

  2. jeannine vaxelaire says:

    Ils n ‘ont vraiment pas honte ses bobos nantis de tout ,ils sont bien tranquille dans leurs petits coins pépère ,bien a l ‘abris la plupart du besoin ,et combien ne paie pas d ‘impôt en France ,car ils sont bien planqués a Monaco ,Amérique ,Angleterre etc ,et ils osent ouvrir leurs baie baie ,en tout les cas ,se n ‘est pas moi qui les engraissent

  3. Etienne says:

    Belle liste d’inquisiteurs. (Au pire sens du terme, celui qu’eux et/ou leurs pareils ont fabriqué.)

  4. daflon says:

    Tout cela serait amusant si ces « artistes »auto proclamés n’étaient ridicules et pitoyables lorsqu’ils «défendent l’écologie, dénoncent le sexisme, accusent l’hyper-consommation, le capitalisme ou la pollution ».
    C’est la clique des bobos-gauchos-radicaux-chic que mes amis espagnols appellent les « whiskierda », autrement dit la gauche-whisky, comme nous disons la gauche-caviar, ce qui témoigne que le phénomène n’est pas exclusivement hexagonal.
    La plupart de ces petits bourgeois sclérosés dénoncent le sexisme en défendant l’islam, ce qui est, pour le moins, paradoxal lorsqu’on sait comment les femmes sont traités par les musulmans.
    Il accusent l’hyper-consommation mais figurent parmi les plus gros consommateurs grâce à leurs revenus plus que confortables par rapport aux vulgaires Français moyens.
    La pollution, ils y participent allègrement vu la taille de leurs bagnoles de luxe et la longueur de leurs piscines.
    Quand au capitalisme, ils en sont en réalité, les plus ardents défenseurs, puisqu’ils font partie de la grande famille des friqués copieusement nantis.
    Faux écolos, faux féministes, faux amis des pauvres, mais vrais faux-culs !

  5. Philibert says:

    Cette liste démontre qu’il n’y a plus vraiment d’opposition contre le FN tout comme dans la population. Il n’y a plus les Joey Starr, les Jamel Debouzze, Ramzy, les mecs de Zebda, enfin bref les têtes d’affiches qui entrainaient du monde derrière eux. C’est un peu comme dans les supermarchés où ils ont calculé qu’il fallait un minimum de produits phares genre Coca-Cola pour que les gens s’y rendent (dans les discounts comme Aldi). Bref, aucun artiste dans cette liste qui me semble être vraiment fédérateur, ils vont se prendre une claque aux élections. Les artistes à la mode savent tous que ce front anti-FN est une farce et qu’ils se ridiculisent face à la manière dont le PS et les Républicains ont b…sé leurs pays d’origine puisque c’est eux qui gouvernaient.

  6. Soupape says:

    L’art « comptant pour rien » (expression due à Anne Brassier pour « art contemporain »)
    est en réalité l’ « action sociétale » des frères .°. … qui surveillent nos goûts.

    L' »accès à la culture » pour tous, est en réalité l’endoctrinement obligatoire pour tous …

    Tout candidat à la catégorie « artiste bien payé »
    doit signer un engagement d’initiation aux méthodes .°.
    Sinon il reste dans la catégorie : « artiste ignoré » …

    Dictature ? … Dictature !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com