Lors du vote de la loi sur l’avortement, Aspects de la France (journal de l’Action Française) interpellait Simone Veil en ces termes :

« si vous étiez ministre de la santé d’Israël, mettriez-vous autant d’acharnement à détruire dans l’œuf les futurs petits juifs que vous en mettez à vouloir occire les futurs petits Français ? L’avortement n’est bon que pour les Goyms ! »

On ne compte pas les articles de l’AF critiquant avec force Simone Veil durant de nombreuses années.

Mais avec le renouvellement de la direction, la situation a évolué. Voilà que l’actuel porte-parole de l’Action Française, Antoine Berth, assure un virage à 180° du mouvement royaliste et diffuse sur Twitter des louanges à Simone Veil à l’occasion de son entrée au Panthéon !

 


Maurras, reviens ! Ils sont devenus fous !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

19 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    Et oublier que Simoine Veil – comme sa co-panthéonisée Gremaine Tillion – était d’abord une militante de l’anti-France engagée en Algérie dans le soutien inconditionnel aux tueurs du FNL, c’est de l’ignorance ou de la récupération politique?

  2. Cadoudal says:

    Simone : le zyklon B réservé aux Gaulois

  3. MA Guillermont says:

    Le Panthéon est le barbecue de Dieu

  4. Il n’est aucunement question de dénier l’hommage rendu à Mme Weiss, de par son passé de rescapée de la Shoa, de par sa forte personnalité d’insoumise ne se limitant pas à dénoncer l’antisémitisme, mais à faire, aussi, progresser la juste égalité en droit des Hommes et des femmes, à contribuer à l’idéal d’une Europe réconciliée, et de par son célèbre engagement en faveur de l’avortement, afin de soulager des femmes dans la détresse.
    Mais, après l’hommage mérité, rendu lors de son entrée au Panthéon, peut-on, encore, se demander si le droit à l’avortement est, fondamentalement, une cause de l’Humanité ?
    Une cause d’Humanité ne saurait pourtant occulter qu’elle est toujours affectée par son caractère originel et persistant d’animalité.
    En effet, la loi qui a légalisé l’avortement ne révèle-t-elle pas, aussi, que l’Humain n’est qu’un animal qui fait semblant d’ignorer sa bestialité. N’y a-t-il vraiment pas un lien, même s’il est très distendu, entre les atrocités hitlériennes dues à une idéologie totalitaire, et le confort recherché par les avortements : celui du massacre d’innocents et de non respect de la vie ?
    Tuer monstrueusement en masse, donner droit à la mère de tuer dans son ventre, n’est-ce pas révélateur d’un comportement singulièrement bestial ?
    Tant que les Humains ne cesseront pas de s’entretuer, leur humanité n’aura rien de fondamentalement supérieure aux animaux qui abattent pour subsister, et aucunement par insuffisance de conscience.
    Si un animal tue, naturellement, pour survivre, l’homme exécute pour imposer, non seulement, ses besoins de nourriture, mais, aussi, pour satisfaire ses désirs, ses ambitions, son confort matériel toujours plus exigeant ; l’un comme l’autre s’adonnent, consciemment ou non, à la loi du plus fort. Or, la loi du fort, est-elle conforme à l’idéal humain ?
    Force est de constater que les Humains demeurent des animaux dotés d’esprits développés qui n’hésitent pas, cependant, à s’entretuer pour satisfaire leurs commodités et ambitions.
    Leurs héros sont soit des conquérants, soit des vainqueurs à l’oppresseur, soit des créateurs d’un mieux-vivre matériellement, dont le point commun réside dans un combat issu de la confrontation dominant/dominé.
    Malgré l’absurdité née du constat historique que le dominant sera dominé, et inversement, et cela, malgré l’apport des philosophes, des sages qui ne peuvent qu’inviter à la paix, et le message universel d’amour de Jésus Christ, l’Homme demeure un loup pour l’Homme.
    Tuer un embryon ne fait que corroborer cette réalité, d’autant plus triste qu’elle est légalisée..
    La cause de l’Humanité en faveur des femmes qui mettaient leur vie en péril, n’aurait-elle pas pu consister à faire en sorte que la société s’applique à les protéger, à les aider, au lieu de tuer la vie qui jaillit en leur sein ?
    Certes, cela aurait été économiquement plus cher…. L’économie fait guère bon ménage avec la morale et l’idéal …
    Mais, l’éducation pour développer les préservatifs n’est-elle pas la solution moins coûteuse, mais qui a l’inconvénient d’être contraignante, d’obliger à être responsable de ses actes …
    Madame Weiss a fait preuve de pragmatisme, mais sa loi sur l’avortement ne saurait, idéalement, servir la cause de l’Humanité.
    Tant que l’Homme ne se sera pas libéré de son aptitude à tuer, l’on ne saurait parler de progrès humain.
    Cette cause est dans l’esprit vivant des idéalistes.
    Ils refusent que l’Homme soit condamné à se comporter comme un animal. Ils croient en la capacité de l’esprit humain de progresser, de s’élever spirituellement en abattant les murs de l’irrespect qui s’élèvent sans cesse, qui se manifeste fondamentalement par le mépris de la vie.
    En effet, la cause de l’Humanité consiste à développer le respect de soi, des autres, de la Nature dont elle dépend, – idéal souligné par le terme de transréalisme, en 1993).
    Mais force est de constater que les discours ne suffisent pas pour faire progresser cet idéal, sans lequel l’esprit humain n’est qu’une combinaison d’atomes sans finalité.
    Qu’est-ce qu’un Homme privé de la quête d’un mieux-être, qui ne saurait provenir des irrespectueux ?
    L’idéaliste se doit de combattre l’agressivité de l’irrespect, sous toutes ses formes, à commencer contre ceux qui tuent et qu’il convient d’éradiquer par la persuasion ou l’affrontement, sans concession, qui s’appelle l’auto défense.
    Mme Simone Weil s’inscrit dans cet idéal en témoignant de l’horreur à laquelle elle a échappé, en luttant pour l’égalité, mais force est de reconnaitre que tuer l’embryon dans le ventre de sa mère n’est pas un moyen de défendre la cause de l’idéal qui ne saurait dénigrer, par pragmatisme, le respect de la vie, même si l’on sait que les agresseurs ou dominateurs qui tuent, trouvent toujours de bonnes mauvaises raisons pour le faire.
    Si l’Humain veut faire progresser son idéal orienté vers le respect, il ne peut qu’être, lui aussi, pragmatique, pour dénoncer et s’opposer, par tous les moyens nécessaires, à ceux qui s’y opposent ou en font fi.
    Lutter pour un meilleur, donne sens à l’existence.
    Il faut, toutefois, éviter, d’aller à contre courant ou de se dévier de la route qui y conduit, en se demandant toujours ; est-ce respectueux ou pas ?
    Peut-on parler de respect de la vie lorsque l’on tue un embryon, en toute légalité ?
    il ne saurait pourtant être comparé à un œuf de poule gobé.
    Pierre Gouverneur

    • MA Guillermont says:

      Pierre Gouverneur , êtes-vous sûr de la véritable histoire de Simone Veil dont on nous bassine ?

      J’adhère par contre à votre développement éminemment respectable pour la protection de la vie du tout-petit …

      • LANKOU RU says:

        Oui bien raison : On nous bassine encore et encore On ne peut plus respirer !
        Au fait , combien de morts pendant la guerre de 100 ans ? Combien de morts avec le génocide des indiens d’Amérique , combien de morts à Hiroshima/Nagasaki ? combien de morts pour le génocide viet namien?? Combien de morts palestiniens( en cours) ; libyens,irakiens dont les responsables devraient être accusés pour CRIMES CONTRE L’HUMANITE
        Alors les médias arrêtez avec votre shoah Y a eu pire !

        • MA Guillermont says:

          La Shoah est la clé de voûte d’un terrible mensonge …
          Nos politiques sont tous complices , tous coupables …
          Pour la suprématie d’un avatar agressif sur l’ensemble des Nations

  5. Au moins ,une fois (je ne suis pas temoin) j assistais a une education des Temoins de Jehovah ,ils stipulaient que si la hierarchie leur disait d agir contre les ecritures il ne faudrait en aucun cas la suivre ,,monseigneur lefebvre a sut descendre du train de apostasie ,,des sites « dissidents genre bd voltaire se trimballent des bilger ,,se mefier meme de son ombre les traitres sont partout .

  6. Jean-Pierre DICKES says:

    Le dénommé Berth s’il fait les louanges de Veil est un traître. J’ai été assez longtemps à l’AF pour le savoir. Michel Fromentaux tenait la rubrique de bioéthique d’Aspect de la France est resté toujours sur des positions antiavortements
    Des traîtres il y en a d’autres. Il y a dans Bd Voltaire deux articles dont l’un d’un dénommé Bilger est à la gloire de Veil. Gabrielle Cluzel qui dirige ce blog n’a pas dû lire son article. Des opportunistes.

    • Soupape says:

      Merci, Docteur, pour cette information …

      On se fait avoir de tous les côtés …

      Vous connaissez peut-être le mot de Clémenceau
      (de son vivant, grand mangeur de curés) :

      « Là où 3 anarchistes se réunissent, il y a 2 de mes hommes au milieu ! »

      Qu’est-ce à dire ?

      En réalité, il y a un seul anarchiste,
      plus 2 flics, qui ne se connaissent pas,
      mais qui sont entraînés à simuler les anarchistes.

      Si bien que le véritable anarchiste est le seul à croire à son boniment,
      et que le Préfet de Police (il en faut !) reçoit 2 rapports indépendants,
      qui lui permettent de savoir à peu près la vérité,
      sur le véritable anarchiste, … et aussi … sur l’autre flic, …
      qui est ainsi surveillé, … sans le savoir !

      Et depuis Clémenceau (et bien avant lui !), c’est la même méthode …

      Et voilà pourquoi, dans les partis politiques,
      ceux qui croient aux idées restent au bas de l’échelle, à coller des enveloppes,
      tandis que sont promus … ceux qui n’y croient plus, où n’y ont jamais cru,
      plus les taupes ..

      qui sont présentes partout, même chez les .°.fm.°.
      car il faut bien que les « hauts grades » soient renseignés,
      puisque plus on est « illuminé », … plus on risque d’être trompé …

      ET VOILA CE QUE DIEU VOIT, depuis son OBSERVATOIRE …
      Et il nous supporte ! QUEL METIER !

    • Saint-Plaix says:

      Je n’ai jamais vu Gabrielle Cluzel censurer un article politiquement correct…
      Les miens part contre…
      J’ai eu le malheur un jour de vouloir attaquer Einthoven et ses connerie sur la nouvelle traduction du pater…
      On ne touche pas aux kippas sur Boulevard Voltaire!

  7. CENDRES says:

    Ce Berth, il n’a rien à f aire à l’AF !

  8. Eschyle 49 says:

    Ne vous en prenez qu’à vous même , je n’ai cessé de vous alerter sur l’exigence d’une sonnerie aux morts pendant la minute de silence lors de la cérémonie ; celle-ci aurait eu un double sens , soit pour saluer ceux tombés au champ d’honneur de 1939 à 1945 ( https://www.lesbelleslettres.com/livre/1497-le-salaire-de-la-destruction ), soit les neuf millions tombés au champ d’honneur depuis 1975 . Rappelons que le Panthéon est le temple de la franc-maçonnerie , l’accès en est réservé aux initiés , étudiez l’Histoire .

    • PrSC-Phd says:

      Il y avait des avortements bien avant la loi Veil. Et en nombre conséquent.

      • MA Guillermont says:

        Pauvre type , vous êtes bien digne d’être dans leurs rangs de salauds !
        Vous mentez en permanence
        Nous vous avons apporté toutes les preuves et vous âne-au-nez sans cesse les mêmes arguments bidons !
        Lâchez – nous par respect pour ce massacre de nos petits anges sur terre !

  9. PrSC-Phd says:

    Si la connaissance crée parfois des problèmes,ce n’est pas l’ignorance qui permet de les résoudre.

  10. MA Guillermont says:

    Votre con-naissance nous pollue …

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com