La 3e édition de la Journée pour la Vie dans les locaux de l’Assemblée Nationale organisée par la député Ligue du Sud d’Orange, Marie-France Lorho, suscite la rage du lobby avorteur. En premier lieu, la sinistre Catherine Hervé, qui dans un article paru dans Pro Choix le 15 décembre 2017 se complait dans la seule chose où elle excelle : le mauvais rapport d’exécutante de basses œuvres de la police politique. Voici comment une psychorigide voit les gens qui ne pensent pas comme elle…

« Le 17 janvier 2018 se tiendra à l’Assemblée Nationale la « 3ème édition de la journée pour la vie ». Cette conférence est organisée par Marie-France Lohro, devenue députée Ligue du Sud suite à la démission de Jacques Bompard dont elle était la suppléante. En effet, ce dernier ne pouvait pas cumuler le mandat de maire d’Orange et de député du Vaucluse.

Sont annoncés :

– l’Abbé de Tanouarn, de l’Institut du Bon Pasteur, tous deux issus de la traditionaliste et radicale Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX).

– Philippe Maxence, rédacteur en chef de l’Homme Nouveau, revue catholique fidèle au Vatican.

– Laurent Dandrieu et Charlotte d’Ornellas, respectivement rédacteur en chef et journaliste de Valeurs Actuelles.

– Cécile Edel, présidente de l’association anti-avortement Choisir La Vie, qui co-organise chaque année la Marche Pour La Vie.

– Claire de Gatelier, présidente de Famille et Libertés, association catholique de droite dure ayant notamment soutenu Christian Vanneste après ses multiples propos homophobes.

– Stanislas de Larminat, promoteur de « l’écologie chrétienne », qui remet en cause l’activité humaine dans le réchauffement climatique.

– La Fondation Lejeune, très active contre l’avortement et l’euthanasie.

– Joël Hautebert, professeur à l’Université d’Angers et militant anti-avortement et anti-mariage pour tous.

– Charles de Meyer, président de SOS Chrétiens d’Orient (association réputée pro- Bachar al Assad), ancien assistant parlementaire de Jacques Bompard et membre du Printemps Français.

– Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Lejeune.

– Guillaume Bernard, professeur à l’Institut catholique de Vendée.

– Gabrielle Cluzel, rédacteur en chef de Boulevard Voltaire, site d’extrême-droite plusieurs fois épinglé pour avoir diffusé des hoax, et invité des personnalités ayant tenu des propos complotistes. Ainsi que Marc Eynaud, journaliste sur le même site internet.

– Jean-Frédéric Poisson, ancien député du Parti Chrétien Démocrate de Christine Boutin, militant pour l’inscription « des racines chrétiennes de la France dans la Constitution ». En 2015, il se rend à Damas pour rencontrer Bachar al-Assad.

– Marie-Pauline Deswartes, auteure et militante pour un retour aux « principes organiques du droit naturel transmis par la Grèce et Rome, puis approfondis et défendus par l’Église catholique ». Elle intervient également sur des sites complotistes comme medias-presse.info

– Guillaume de Thieulloy, rédacteur en chef de Riposte Catholique, site de « réinformation catholique ». De tendance traditionaliste, ce site d’information avait créé la polémique après les attentats du 13 novembre 2015. On pouvait y lire une tribune intitulée « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable ! » à propos des victimes du Bataclan : « ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, « jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites… », sont devenus « des morts-vivants ». « Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois. », «  »Vous invoquez le diable en rigolant ? Lui vous prend au sérieux », ainsi qu’une comparaison du nombre de victimes avec le nombre d’avortements en France.

– Guillaume de Premare, ancien président de la Manif pour Tous, et délégué général de l’Ichtus

– Philippe Mesnard, rédacteur en chef de l’Action Française 2000, journal du mouvement royaliste maurassien Action Française. »

Faire une analyse de texte prendrait trop de place, mais on peut déjà voir les tendances, laissant fortement douter de la santé mentale de la mère Hervé. Commençons par le petit commentaire sexiste contre Marie-France Lorho, considérée comme une potiche. Prochoix, spécialiste des infos douteuses, accuse Boulevard Voltaire de diffuser des « fake news », sans en donner un seul exemple… Et pour cause. Et c’est amusant ce genre d’accusation de la part d’un journal où écrit la faussaire professionnelle Caroline Guillemot-Fourest. Quant à Media Presse Info il est taxé de « site complotiste ». Ce qui est toujours mieux que d’être un site conspira-sioniste comme Prochoix. Allez Catherine, encore un effort, tu vas réussir un jour à écrire un vrai article…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

2 commentaires

  1. Ce genre d’articles fait sourire et met de bonne humeur. Merci !

  2.  » Allez Catherine, encore un effort, tu vas réussir un jour à écrire un vrai article… »
    Vous êtes bien optimiste! A mon avis c’est sans espoir, les cervelles remplies de conneries n’acceptent rien d’autre: plus de place.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com