La prise de Raqqa (capitale de l’Etat islamique) a été saluée comme une grande victoire contre Daesh. Ce sont les FDS, cette coalition composée majoritairement de Kurdes et organisée par les Etats-Unis, qui ont fait le siège de la ville.

L’affaire a pris plusieurs mois. Les bombardements massifs américains ont détruit 80% de la ville mais les forces kurdes ont longtemps piétiné devant les derniers réduits de Daesh, sans vraiment s’y attaquer.

Et puis soudainement, malgré l’absence d’offensive finale, les Américains ont triomphalement annoncé la reprise complète de la ville.

Un long cortège de civils s’est alors dirigé vers le nord, en direction de la frontière turque, fuyant une ville devenue inhabitable.

Mais très vite, des doutes sont apparus sur le sort des derniers combattants islamistes. Les Russes accusèrent les Américains de les avoir laissés s’en aller, mais personne ne les écoutèrent. Des rumeurs faisaient état de départ négocié vers Deir ez-Zor que l’armée syrienne tentait de reprendre à Daesh, les Américains démentirent.

Il a fallu une enquête de la BBC  pour qu’une partie de la vérité apparaisse.

Il y a bien eu négociation entre les Kurdes et les derniers combattants de Daesh afin que ceux-ci puissent évacuer Raqqa avec leurs familles et leurs armes. Ils se sont massivement dirigés vers la  Turquie et ont, pour la plupart, franchi la frontière.

Les Turcs n’ont évidemment pas été informés de la situation, ni par les Kurdes (c’est assez logique) ni par les Américains (ce qui ne va pas arranger leurs relations). Et c’est un peu par hasard que deux responsables importants de Daesh ont été arrêtés peu après en Turquie.

Les autres sont maintenant disséminés un peu partout…

Le Ministre des Affaires étrangères russe, Serguei Lavrov, a violemment dénoncé cette opération peu après, preuves à l’appui.

Ne pouvant plus démentir, les Américains ont cette fois reconnu la réalité de la négociation, arguant du fait qu’il n’était pas possible de faire autrement.

Il n’est d’ailleurs pas certain qu’ils aient eu tout à fait leur mot à dire. En effet, les Kurdes étaient bien décidés à perdre un minimum d’hommes dans une bataille dont l’importance était plus symbolique que stratégique. Raqqa était totalement isolée, et la plupart des combattants avaient fui avant le début des combats vers Deir ez-Zor, Mayadin et Abou Kamal, dernière ville tenue par Daesh, près de la frontière iraquienne. C’est l’armée syrienne qui devra finir de reprendre cette zone baignée par l’Euphrate.

Les Américains voulaient une victoire de prestige à moindre frais et il serait assez naïf d’être surpris par une telle négociation. Les Kurdes, quant à eux, sont dans une logique de conquête territoriale préparant une négociation politique, et le combat anti-islamiste est tout à fait accessoire pour eux.

On évalue à 250 le nombre de combattants islamistes ainsi exfiltrés par les Kurdes. Sil ‘on rajoute les familles, ce sont presque 2000 personnes qui ont été autorisées à partir.

Il ne faudra pas s’étonner d’en retrouver un jour en Europe…

Antoine de Lacoste

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. tirebouchon says:

    Les Kurdes que Me Mitterrand soutenait sont aussi fanatiques que ceux qu’ils combattent….N’oubliez pas que le conquérant des chrétiens en Palestine fut un Kurde du nom de Salah al Eddin dit Saladin pour nous ! De plus les Kurdes finirent le massacre des Arméniens qu’avaient bien entamé les Turcs….Il n’y que les abrutis de français pour croire que les kurdes valent mieux que la corde qui les pendra…elle sera turc…contrairement à ce que l’on peut penser c’est excellent pour l’Occident chrétien…plus les musulmans s’entretuent entre-eux mieux ça vaut pour nous !

  2. Boutté says:

    Les Kurdes méritent bien d’être chez eux dans leurs territoires. Cependant ce sont des Islamistes comme les autres et nous n’avons rien à en attendre de plus qu’avec les Turcs, les Perses et tout le Golfe.

  3. Nous y sommes ! Les diplomaties US n’ont fait que créer des « métastases » de révolution dans le monde. Pousser les islamiste vers le nord, l’Europe, est un objectif caché de la part de nos « chers amis ». Il faut encourager Lavrov à faire barrage avec son patron Vladimir.

  4. Une fois de plus nous pouvons constater la nuisance des états unis dans leur recherche de la gouvernance mondiale .Ils ce sentent très forts mais ils ont tendance à minimiser le péril islamique sur leur propre terrain.En attendant ils nous refilent le bébé en créant un chaot généralisé dans ces régions.

  5. Jacques says:

    En réalité, les USA, ne détruiront jamais complètement Daesch, ils l’exploitent.
    C’est la « diplomatie américaine (judéo) » : par la guerre, l’infiltration , la déstabilisation.
    A vomir ! .

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com