Robert Ménard met en boîte les journalistes du Petit Journal, mal intentionnés à leur habitude, qui tentent de le diaboliser à travers les propos tenus par certains congressistes dans le feu des débats.  Bref, la gestapo international-socialiste dans ses œuvres!

Malheureusement certains confrères réputés souverainistes, voire identitaires, qui couvraient l’événement ce week-end à Béziers, sont entrés à pieds joints dans le piège tendu par les gros médias à propos du départ de Marion samedi, en alimentant la division et en pointant du doigt Robert Ménard dont le succès, décidément, semble indisposer beaucoup de monde.

Suppression des subventions à la presse

Ces gros médias mainstream, -qui ci-dessous interviewent le maire de Béziers-,  sont grassement subventionnés pour laver les cerveaux. Or hier, l’un des 51 « marqueurs » retenus par le Congrès était la suppression des subventions à la presse.  Autant dire que Robert Ménard n’a peur de rien: ils étaient tous là au moment où il l’a fait voter! Robert Ménard politiquement incorrect, c’est peu de le dire! Ils ne sont pas prêts de le lui pardonner. Faute d’avoir pu passer sous silence le rassemblement de Béziers, ils étaient venus en grand nombre capter le moindre faux pas pour ternir l’image du Congrès, des congressistes, et de son initiateur, afin de l’exploiter jusqu’à plus soif et semer la pagaille dans le camp des nationaux. Ce prétexte a été le départ de Marion.

Robert Ménard, lui, ne s’est pas laissé prendre au piège, et Médias-presse.info non plus. Tout ce qui contribue à rompre le mur du silence qui sépare le peuple du pouvoir mondialiste, est nôtre. Robert Ménard est l’un des rares avec Jacques Bompard et quelques autres à avoir redonner à la France un espace de liberté dans sa ville, ce qui n’est pas de tout repos pour lui. Un espace de liberté, qui plus est, à ceux qui sont les plus muselés par le régime socialiste, c’est-à-dire la vraie droite dans sa diversité, qui était rassemblée à Béziers, fait rare, hors partis politiques. A Béziers nous étions entre nous malgré nos différences parfois grandes. Mais tous nous aimons la France éternelle ! La France charnelle.

Ci-dessous un aperçu du Congrès de Béziers en vidéo  samedi 28 mai 2016:

Photo de tête: vue d’une partie de la grande salle du Congrès de Béziers, hier dimanche, au moment du vote.

Voir aussi sur le Colloque de Béziers: 

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. sergio says:

    R.Ménard s’en tire plutôt bien face à cette meute de hyènes hystériques qu’on appelle journalistes mainstream !…
    Bravo Mr Ménard,continuez votre combat pour l’unité des patriotes de ce pays !…La France a terriblement besoin d’ hommes comme vous pour défendre sa culture,son histoire,ses valeurs et sa langue .

    • Lilou35 says:

      Les critiques contre Robert Ménard proviennent de gens qui ont la vue basse et ne savent pas anticiper. Renaud Camus est le plus visionnaire, aussi il est le plus critiqué, il pose les vrais questions il reste à trouver les réponses les plus raisonnables, elles existent espérons que l’intelligence les guidera, après tout 1962 a été un exemple, il faut s’en inspirer sans la barbarie.

  2. charbot says:

    Bravo M. Ménard! Votre tache n’est pas facile alors que vous pourriez couler des jours heureux comme Grand reporter, comme retraité, ou dans une bonne planque que vos états de service vous auraient assuré chez les socialos. Vous auriez pu aussi rester à la tête de reporters sans frontières que vous avez fondé, mais vous avez préféré passer la main… Quel courage et esprit d’entreprise!

  3. chris83 says:

    Je pense que ce premier rendez-vous sera suivi de plusieurs autres dans le but de sauver la France de l’état de décomposition où elle est arrivée. Même si comme dans toutes les mouvances politiques il y a des divergences au moins nous patriotes avons un grand but commun -retrouver notre pays agrandi après les prochaines élections présidentielles. Il faut impérativement « ouvrir les yeux et les oreilles » des français et lutter efficacement contre tout ceux, en particulier les journalistes qui « bouffent » dans la mangeoire du gouvernement socialiste »!
    Bravo Monsieur Ménard, nous attendons la suite…

    • Yseult says:

      C’est justement pour décourager les gens de se rendre à ce genre de rendez-vous que les journalistes du système font tout pour le décrédibiliser. Afin qu’au prochain rendez-vous, des gens hésitent à s’y rendre. Ce qui serait dommage. Alain Escada devrait s’y rendre.

      Mais comme les présidentielles ont lieu l’année prochaine, le thème d’un prochain rendez-vous devrait porter sur autre chose que le programme de gouvernement.

  4. aneto2015 says:

    Christine Tasin et Pierre Cassen, de RR et RL, iront peut être la prochaine fois…

  5. angel says:

    Heureusement qu’il y a des gens comme mr Ménard
    qui fait fermer la gueule de ces léches culs de bobos
    On sent la haine dans leurs questions et surtout ils attendent le scoop !

  6. A. F. says:

    dixit la merdiapute: « extrême-droaate » c’est neutre [sic]
    Enorme LOLOLOLOLOL.

  7. Eric says:

    Robert Ménard soutient l’euro, l’existence de ces gangs d’oligarques que sont les partis politiques et la loi Travail. Bref, il a tout faux. Ce politicard professionnel déteste la démocratie comme ses congénères. Or, tant que la France ne sera pas une démocratie elle continuera de s’enfoncer dans l’abîme.

  8. Mas Jean-Marie says:

    Je suis heureux, j’y étais, j’y serais a chaque fois que possible. Parler d’unité en assurant nos différences, c’est accepter la liberté de chacun, c’est être démocrate.
    Vive la France.

  9. Hilarion says:

    Compte tenu de l’état ou se trouve la France, il est stupide que des gens qui partagent les mêmes valeurs à 80 ou 90% ne s’accordent pas pour un front commun. Lorsqu’un navire coule, il n’est pas temps de se préoccuper de la couleur des embarcations de sauvetage.

    • RS87 says:

      « Compte tenu de l’état ou se trouve la France, il est stupide que des gens qui partagent les mêmes valeurs à 80 ou 90% ne s’accordent pas pour un front commun. » Hilarion

      Vous avez mille fois raison! Cette grande agora de Béziers, ce forum, cette place de la res publica au sens premier, est une chose unique en France. Je n’ai vu nulle part l’équivalent. Les politiques étaient dans la salle avec le reste du public, mêlés aux autres; Comme l’a dit Ménard, « félicitation à tous ceux qui ont accepté de jouer le jeu en n’étant pas traités en VIP ».

      Autrement dit, pour une fois, l’ego des personnalités n’était pas exalté, et tout le monde était à égalité. Les gens des tribunes étaient des penseurs, des philosophes, des géopolitologue ou autres politologues, mais les leaders de partis étaient au même rang que le simple congressiste anonyme et tous avaient la parole.

      Bien sûr avec certains nous étions à 80% d’accord, avec d’autres à 60%, et ainsi de suite, c’est ce qui a donné le consensus des 51 propositions sur lesquelles tout le monde s’est trouvé d’accord.

      Et si un jour un tel programme était appliqué en France, cela nous ferait à tous le plus grand bien. Nous en sommes très loin.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com