Charente-Maritime: le petit patron qui avait interpellé Valls condamné à 300€ d'amende

Des vidéos ont accompagné toutes les tentatives de dialogue de cet entrepreneur, Franck Gavoux, avec Manuel Valls: depuis qu’il était ministre de l’Intérieur, alors qu’il lui avait promis une table ronde, jusqu’à une seconde tentative de dialogue avec Valls devenu Premier ministre qui au lieu de lui répondre lui a envoyé ses flics aux trousses pour l’embarquer brutalement. Franck Gavoux commente son procès où il a été relaxé du chef de rébellion. Il a cependant écopé de petites amendes pour avoir tenté de dialoguer avec Valls.
La vidéo ci-dessous est une compilation des trois vidéos expliquées par ce dynamique petit entrepreneur.


Lors de l’université d’été du PS, à l’été 2014, Franck Gavoux avait profité de la venue de Manuel Valls pour l’interpeller sur ses promesses non tenues. Mais ce petit patron, vice-président du collectif « Sauvons nos entreprises » avait été ceinturé et interpellé par la police, qui l’avait trouvé trop agité, rappelle France Bleu La Rochelle.

Le procès

En première instance, le tribunal correctionnel de La Rochelle l’avait relaxé après avoir regardé les deux vidéos mais le parquet avait fait appel. Le second procès s’est tenu le 18 janvier à Poitiers, en présence d’une cinquantaine de prévenu, défendu par l’avocat charentais Me Changeur.

Le tribunal a rendu ce jeudi sa décision et condamné Franck Gavoux à 300€ d’amende pour outrage, un euro symbolique de dommages et intérêt et 800€ au titre des frais d’avocat. Mais il est décidé à ne pas en rester là. En revanche, il a été relaxé pour la rébellion. (Source)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Georges .S g says:

    Cela démontre bien la lâcheté et l’arrogance des politiques, qui préférent se débiner et envoyer la police que s’expliquer, et surtout venant d’un 1er ministre. De toute façon, ils se valent tous.

  2. Valls, menteur, dictateur, oppresseur, et fier de l’être, au trou !

  3. Petit dictateur de m….!
    La conception de la « démocratie directe » selon le p’tit caudillo de Matignon et ses frangins du GODF !

  4. Maître Cube says:

    Après ça, Franck Gavoux a certainement compris que le microcéphale aux sourcils perpétuellement froncés ne fait que son boulot : détruire le tissu social français.

  5. Maître Cube says:

    Le sourcil froncé aux yeux fous s’entraîne pour une intervention de Premier ministre français à la radio :
    http://www.wat.tv/embedframe/151657chuPP3r12812167

    A mon avis, il est urgent de préparer une cellule capitonnée à l’asile de fou de Charenton-le-Pont.

  6. charles martel says:

    Ces « policiers » ne sont pas des policiers Français, mais une police politique dont les membres zélés devront êtres jugés pour crime de haute Trahison envers la France et les Français !

    En effet strictement rien et pas même une arrestation, n’oblige un policier exécutant les ordres à torturer l’un de nos compatriotes et à l’insulter !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com