Matthieu Beurier dit Antoine Baltier
Matthieu Beurier dit Antoine Baltier

« Devant la face hideuse du danger, Sir Robin a tourné bravement les talons et fui courageusement comme un larron, il a victorieusement battu en retraite ». C’est en voyant le prétendu Antoine Baltier interrogé par une journaliste du Figaro qui m’est revenu à l’esprit cette parodie des Chevaliers de la Table Ronde des Monty Python.

Soyons clair, il y a pas plus d’Antoine Baltier que de beurre en broche, d’arêtes dans une dinde ou de Pères-Noëls exigeant le respect du haut des cheminées…  Alors qui est cet individu ? Tout simplement (sauf confusion peu probable avec Rémi Langeux) Mathieu Maye, de son vrai nom Matthieu Beurier. Il fallait le voir se cacher derrière son livre pour ne pas qu’on voit son visage, tremblant de trouille à l’idée qu’on le reconnaisse. Toute honte bue, il ose déclarer : « qu’il cache son visage par crainte pour sa sécurité »… Son entretien n’a d’ailleurs pas grand intérêt et est dans le classique de la propagande bobolchevique : mépris de classe, cathophobie, mentalité brejnevienne nostalgique des camps de rééducation, complexe de supériorité avec sentiment de détenir l’unique vérité… Si les lecteurs y voient un intérêt, je peux toujours analyser et décrypter son entretien, aussi passionnant qu’un Nancy-Bordeaux époque Correa/Ricardo.

Le problème de Monsieur Baltier, c’est que, comme tous les antifas, il n’est pas très intelligeant. Il veut garder son anonymat, mais se vante d’être le co-auteur d’un livre sur « l’intégrisme catholique ». Son bouquin « Comment devient-on un électeur du Front National », est publié aux éditions du Cherche-Midi. Or, des livres coécrits sur le sujet, il n’y en a pas six millions… Il n’y en a qu’un : « Voyage au cœur d’une France fasciste et catholique intégriste », très fraternellement préfacé (trois points c’est tout) par Maillard ci-devant Morandais (puisque ce monsieur se dit républicain, respectons-en les us), responsable pour l’Assemblée Nationale de la secte conciliaire.

Mathieu Maye, se prétendant « journaliste », a eu sa sinistre heure de gloire en trompant la confiance des gens, méthodes typiques de l’extrême gauche, et réalisé une émission totalement délirante sur France 2, produite par le militant trotskyste Hervé Chabalier, autour du groupe nationaliste Dies Irae et de l’école du Saint-Projet à Bordeaux, dépendant de l’Institut du Bon pasteur (ralliés à Rome). On se souvient notamment de la prétendue « cave » de l’Eglise Saint-Eloi et du « néo-nazi » citant un ouvrage d’Andrew Mc Donald et qui s’était avéré être… un militant antifa encarté chez Besancenot, démasqué grâce à la vigilance de nos confrères de Minute. Cette campagne de haine avait amené notamment le saccage de la devanture de la maison d’un militant nationaliste et surtout un énième bris de devanture de la librairie catholique de Madame Lundi à Bordeaux par Clément Beuselinck-Doussin, par ailleurs journaliste à Sud-Ouest, moralement cautionné par sa direction.

Ce genre de méthode est classique, pour avoir vécu 25 ans en zone communiste, j’en sais quelque chose. Le témoignage de Maître Denis Merlin, beau-frère des abbés Laguérie, est à ce sujet édifiant : un couple de membres du PCF avait réussi à gagner son amitié et avait photographié sa femme et ses 9 enfants, le mari architecte orientant les discussions pour faire tenir à l’avocat fiché comme « intégristes » des propos réprimés par la loi, propos qui auraient été bien entendu enregistrés. Le colonel de Richoufftz, celui-là même que j’évoquais dans mon article sur l’Opération Ronces, expliquait dans son roman d’anticipation comment le PCF et la CGT possédaient des fiches sur leurs ennemis. Les antifas fichent également. Il ne faut pas cliquer longtemps sur Google pour voir que ces « experts de l’extrême droite » que sont par exemple Nicolas Lebourg, Stéphane Crépon et autres, accueillis à bras ouvert par les cadres du FN alors qu’ils ne cachent même pas leur intention de lui nuire, ont des liens avec les délateurs d’extrême gauche. La naïveté des gens de la droite nationale m’étonnera toujours. Imaginez-vous en 1915 un général français dire : « le général von Grossbadern est un homme correct, je lui ai fait visiter nos réseaux de fortification » ? Imaginez-vous en 1942 un chef de réseau de la résistance dire « le Standartenführer Schlag est un grand intellectuel, j’ai dîné avec lui à sa demande pour lui expliquer les buts de la résistance qu’il étudie avec honnêteté » ?

Dans les milieux du catholicisme de résistance, les références aux valeurs de la chevalerie sont nombreuses, et c’est une excellente chose. Mais comme Saint Pie X disait qu’on ne faisait pas la guerre avec la charité, il faut également rappeler que la guerre de chevalerie, cela ne marche qu’entre chevaliers. Quand on a affaire à des cloportes, ce n’est pas la même guerre, le problème est différent et la solution itou. C’est ce que n’a pas compris Bonchamps. C’est ce que n’ont pas compris les Cristeros. C’est ce qu’a compris Mannerheim. C’est ce qu’a compris Franco. Les deux premiers ont perdu, les deux derniers ont gagné…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Rémi de VÖLN says:

    @ Hristo XIEP
    Votre dernier paragraphe est parfait:
    1 / face à la subversion, à l’erreur, aux idées sataniques, …. on peut, pendant un certain temps, essayer de convertir les « méchants », à condition qu’ils montrent un minimum de bonne volonté et que ce temps ne soit pas nuisible à notre intégrité physique et morale;
    2 / passé ce temps, les mauvaises idées ne vivant pas comme cela toutes seules dans l’air, il faut, pour les annihiler, supprimer les gens qui les propagent: si on le peut, supprimer l’état-major de cette armée du Diable, ce qui est rarement possible; sinon, supprimer soldat après soldat.
    3 / C’est effectivement ce qu’avait compris Franco: suppression physique des communistes, anarchistes, …; et ce que fit sainte Jeanne d’Arc – sous inspiration divine, rappelons-le – : »Les hommes d’armes combattront, et Dieu donnera la victoire »: ses troupes ont tué de l’anglais, oui tué physiquement, occis, zigouillé, …
    4 / La France est occupée depuis 227 ans par les forces du Diable, qui détruisent le pays et -ce qui est encore plus important – mettent sur le chemin de l’Enfer des dizaines de millions d’âmes! Il semble temps que les « résistants » et « contre-révolutionnaires » en chambre arrêtent d’étudier la Révolution, et se préparent à l’action physique?

    • " Pour le coup " says:

      Je suis complètement d’accord avec l(es)’article(s) de Hirsto XIEP , une grande sagesse émane de son propos et je remercie le Seigneur de nous envoyer ce combattant de la Vérité pour la défense de Dieu et de notre Patrie qu’est la France .
      Ces êtres que sont sont des destructeurs et menteurs , moqueurs de la Foi et de la Patrie prêts à la troquer contre un plat de lentilles …
      Ils détruisent ce que d’autres ont cultivé pour le leur donner en héritage .

      @Rémi deVÖLN , je partage le menu de votre analyse .
      Le temps de la gestion de situations de crise est révolu , la neutralisation de ces casseurs aux doctrines idéologiques tronquées et autres foyers nihilistes va de pair avec le « débarquement  » de la classe politique française dans son intégralité.
      Mathieu 9:17
       » On ne met pas , non plus , du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent , le vin se répand , et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves , et le vin et les outres se conservent . »
      Luc 5:37-38

  2. Qui est Francesca de Villasmundo auteure de « Canonisation de mère Teresa » ? Vous devriez appliquer vos commentaire sur ceux qui se cachent aux journalistes de MPI qui écrivent sous des pseudonymes et cachent leur Face.

    • Philibert says:

      La différence étant que ce sont les fascistes qui font des listes, ceux qui se nomment antifasciste justement pour être rangé du côté des pseudos gentils par le public, tandis que les soi-disants facho ne font pas de liste. Votre journaliste Antoine Baltier est un paranoïaque qui se prétend fort de dénoncer des soi-disants paranoïaques.

      Au passage, les Français qui notent que l’immigration est importante depuis quarante années ne sont d’ailleurs pas paranoïaques malgré ceux qui défendent ce système totalement hypocrite et corrompu : https://www.youtube.com/watch?v=VWjL5RLls_E

      Mais dire la vérité est un crime pour les soi-disant antifasciste, nous devons accepter que tous les peuples soient fusionnés en un seul comme toutes les espèces de chiens et de chats selon eux.

      • Qui est Francesca de Villasmundo auteure de « Canonisation de mère Teresa » ? Vous devriez appliquer vos commentaire sur ceux qui se cachent aux journalistes de MPI qui écrivent sous des pseudonymes et cachent leur Face.

        Permettez-moi de répéter la question ?????

        • Philibert says:

          Visiblement, vous ne savez pas lire ou n’avez pas compris mon commentaire… Le danger vient de chez vous qui êtes des fachos et avez le culot de vous faire passer pour des antifaschos.

  3. Bonsoir Monsieur… heu… « Hristo Xiep ? »

    Sur quoi vous basez-vous exactement pour affirmer que Monsieur Baltier n’est pas intelligent ? (et non « intelligeant », lapsus révélateur ou vous faudrait-il retourner à l’école étudier l’orthographe ?

    … »tremblant de trouille à l’idée qu’on le reconnaisse… », « Toute honte bue… », etc. Mais Monsieur, avez-vous de vrais arguments, à l’exception de ces insultes qui ne vous grandissent pas ?

    Qu’est-ce qu’il y’a de choquant à ce qu’un journaliste prenne une fausse identité afin de réaliser une infiltration, surtout dans des milieux aussi obscurs que les vôtres ? Avez-vous conscience des risques pris ? Mais avez-vous seulement lu (et non recueilli des extraits au hasard de la toile) les ouvrages que vous mentionnez. Mais que pensez-vous donc de la liberté d’expression ?

    Si vous n’êtes pas content de la façon de procéder ou des ouvrages et interviews de Monsieur Baltier, répondez par cette même intelligence qui vous semble si chère. Écrivez donc des livres de la qualité de ceux de Monsieur Baltier, faîtes des infiltrations durant des mois dans des milieux hostiles, défendez vos positionnements par des arguments « intelligents », et là nous pourrons discuter.

    Mais en attendant tout ça, n’oubliez pas, retour au primaire et à la dictée.

    Une dernière précision : Je ne suis pas de gauche et encore moins d’extrême gauche, ce qui ne m’empêche pas de reconnaître la pertinence et le talent quand je les vois. Petite leçon de modestie.

    Cordialement

    Mami

    • Un seul commentaire : MOU HA HA. !!!
      Des « risques pris » !!! Foutreries ! Demander aux reporters de TF1 ou de M6 qui ont voulu faire des reportages en banlieue sur ce que c’est que de prendre des risques. Demandez à ceux qui ont enquêtés sur des sujets dangereux…

      Il n’a pris AUCUN risque, il est dans la lignée de la mythomane Venner (Fiametta) et de leurs « enquêtes » à la graisse de hérisson.

      Oui, j’ai lu ses « livres », et j’ai bien rigolé… J’adore son style de petit nostalgique du goulag et ses faux grossiers.

      Si vous voulez lire un vrai livre d’enquête sur des extrémistes, lisez le livre de Ratier sur les milices juives ou sur Ras l’Front..

      Quant à mes coquilles dues à l’urgence des délais, « l’orthographe est la science des sots ».

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com