qui sont les francs-maçons

Emmanuel Thiébot est historien au Mémorial de Caen, en charge de la programmation culturelle du musée. Il est spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et de l’histoire de la franc-maçonnerie.

Prévenons d’emblée : son livre Qui sont les francs-maçons ? ne se classe pas parmi les livres antimaçonniques. Il se situe plutôt dans le registre de la documentation utile. En effet, il fourmille d’informations issues de deux siècles d’archives des loges elles-mêmes. Chaque réunion maçonnique, appelée tenue, fait l’objet d’un compte-rendu détaillé, un « tracé » en langage maçonnique. C’est à partir de tels documents qu’Emmanuel Thiébot a rédigé ce livre.  

On y rappelle qu’en 1771, le duc de Chartres, futur duc d’Orléans, puis Philippe-Egalité, est élu grand maître du Grand Orient de France (GODF). On y lit que, lors de la Première Guerre mondiale, les francs-maçons caennais ont réclamé l’envoi sur le front de tous les prêtres servant dans les hôpitaux. Une archive maçonnique de 1924 nous fait penser à des faits récents : déjà, des maçons s’offusquaient de l’achat d’un crucifix pour une école. Un article publié en 1931 par Voline, un poète et militant libertaire ukrainien d’origine juive, parle de la compatibilité entre la franc-maçonnerie et l’anarchisme. Un discours prononcé le 28 mars 1909 lors de « la tenue de la fête solsticiale de la Vraie Fraternité au GODF d’Agen » évoque l’implication de tous les francs-maçons dans l’affaire des fiches (le fichage des officiers catholiques) : « Tout le monde est fichard (…) Renseigner est un devoir (…)« . Léo Campion, membre du Grand Orient de France, écrit en 1969 un livre intitulé Les Anarchistes dans la franc-maçonnerie dans lequel il considère que la vocation libertaire de la franc-maçonnerie est indéniable. En 1901 est créée au sein du GODF la loge parisienne L’Action Socialiste, résultat de l’immixtion entre franc-maçonnerie et pouvoir politique.

L’ouvrage rapporte aussi le discours de Jacques Chirac, petit-fils d’instituteur franc-maçon, tenu en 2003, lorsque, président de la république, il reçut officiellement les responsables de toutes les obédiences maçonniques.

Un large chapitre est bien sûr consacré au combat de la franc-maçonnerie contre l’Eglise catholique.

Tout l’intérêt de ce livre est de se limiter à citer des documents maçonniques. On n’y trouvera pas de révélations extraordinaires mais néanmoins matière à argumenter.

Qui sont les francs-maçons ?, Emmanuel Thiébot, éditions Omnibus, 497 pages, 19 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Un lecteur says:

    Bonjour,

    Veuillez me pardonner de venir jouer les « pinailleurs »;), mais je trouve que l’auteur de ce très bon article a, involontairement, tourné/articulé une phrase, deux plutôt, de façon relativement maladroite, même si je vois très bien ce qu’il a voulu dire;), et qu’il n’y a donc aucun problème sur le fond;).

    Je cite :

    « Prévenons d’emblée, son livre « Qui sont les francs-maçons », ne se classe pas parmi les livres antimaçonniques. Il se situe plutôt dans le registre de la documentation utile. »

    Ah bon;) Parce que les livres antimaçonniques ne sont pas de documentation utile ?;) Ne comportent pas de documentation utile, de reproductions authentiques de documentation/documents maçonne/maçons, écrits uniquement par des maçons, utile(s) ?^^

    Je vois très bien ce qu’a voulu dire l’auteur de l’article. Mais dit comme ça, en première lecture, quand on tombe sur l’article, heu…^^ Mettons-nous un peu à la place de celui ou celle qui n’a encore aucun a priori, d’un bord ou de l’autre, sur la Franc-Maconnerie;) C’est pas la meilleure formule de soutien niveau crédibilité pour l’antimaconnisme;)

    Après, donc, on est bien d’accord, comme l’ont toujours dit les grands auteurs, les grands « Maîtres »;) antimaçons, que, souvent, pour « arracher le masque de la F-M dont elle se couvre, et la montrer telle qu’elle est » (S.S. Léon XIII, Encyclique Humanum genus, « Sur la secte des Francs-Macons »), il suffit presque simplement de publier ce que les « Frères » et leurs innombrables compagnons de route divers et variés ont eux-mêmes écrit de coupable, de leurs propres mains, signé et ratifié;). Car ca, on ne pourra jamais dire que c’est le produit littéraire d’un « cerveau malade intégriste obscurantiste réactionnaire facho-nazi, dérangé, illuminé, excité, extrémiste, obsédé, haineux, moyen-ageux, « conspirationniste », « complotiste », paranoïaque etc. »;)

    Je pense donc que vous avez voulu dire que ce livre, très précieux, l’est d’autant plus que, dépourvu de toute tournure antimaconne « partisane », et se bornant à reproduire noir sur blanc toute une riche documentation maçonnique authentique, il n’en est que plus accablant pour cette secte si terriblement destructrice.

    Mais quand on lit de prime abord l’enchaînement des 2 phrases, heu…, ca m’a même fait sourire;)

    Ce commentaire ne se veut être qu’une petite critique positive de rien du tout sur un détail mais bon : Mieux vaut bien border les choses, pour d’éventuelles personnes « profanes »;) Je pense qu’on aurait pu tourner la phrase autrement;)

    Bonne journée;) Tous mes encouragements pour la continuation de votre superbe travail, et le développement de MPI, le meilleur « dans son registre »;) (qui est d’ailleurs inévitablement très large et c’est tant mieux) sur le net.

    Veuillez m’excuser pour les fautes d’orthographe, les cédilles oubliées etc.;), mais j’écris depuis un iPhone en fin de vie et qui « bugue », et qui m’empêche de corriger sans devoir y passer un quart d’heure, 2-3 petites choses;)

    • Bonjour,
      « il n’en est que plus accablant pour cette secte si terriblement destructrice »
      Je suis franc-maçon. J’aimerai comprendre pourquoi je lis autant d’idées négatives sur la franc-maçonnerie.
      Ma démarche est vraiment sincère, je veux comprendre sans animosité et avec une discussion constructive. Sauriez vous m’expliquer ce qui nous vaut un tel jugement de votre part ?
      Avez-vous déjà ne serait-ce qu’assisté à une « tenue blanche ouverte » (sorte de réunion où les non-maçons sont conviés s’ils le souhaitent) ?

      Je vis ma démarche comme un chemin spirituel comme les autres : j’utilise ma propre réflexion pour construire mes valeurs, mes croyances. Nous nous servons des outils des bâtisseurs de cathédrales car ils nous permettent d’établir un cheminement de pensée.

      En quoi cela peut-il déranger qui que ce soit ? En quoi trouvez vous cette démarche nuisible en quoi que ce soit à la société ?

      Si vous faites référence aux multiples ‘affaires’, j’ai envie de dire qu’elles n’ont rien de maçonniques et que ces gens n’avaient rien à faire en franc-maçonnerie. Et ce genre d’affairisme n’est pas l’apanage de la franc-maçonnerie : il me suffit de regarder le club de golf à côté de chez moi…

      Bref, est-ce le secret qui vous fait croire qu’on a quelque chose à cacher ? Est-ce que c’est la 3ème république qui, il est vrai, fut très imprégnée de franc-maçons (ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui) ? Ou est-ce la démarche de construction spirituelle elle-même ?

      • Un lecteur says:

        Bonjour Monsieur,

        Merci de votre message. Croyez bien que je suis bien persuadé de votre sincérité dans votre recherche d’explications.
        Croyez bien également que je n’userais jamais de termes comme ceux que j’ai utilisés s’ils n’étaient solidement fondés et avérés, et ce, depuis bien longtemps, et même avant la date de fondation « officielle » de la FM.

        Ce qu’on a toujours dénoncé au sujet de la FM, et de toutes ses sectes, et sociétés secrètes, clubs etc. alliés, particulièrement nous (les premiers et principaux visés;) du courant de la Contrerévolution catholique antilibérale, a été souvent revendiqué fièrement, avoué, ratifié et signé par certains des plus hauts membres eux-mêmes des différentes obédiences, de leur blanche main et de leur plus belle plume;), même s’ils préfèrent, et ont toujours préféré, et pour cause, garder le secret le plus hermétique et le plus absolu.

        Ce qui fait dire qu’on aurait presque rien à rajouter de nous-mêmes, nous les antimaçons;) Il suffirait – comme y encourageait un Léon XIII par ex – de présenter les textes tels quels, tels qu’ils ont été écrits par les maçons, bruts, authentiques. Ils parlent d’eux-mêmes, et très clairement.

        Les sites, et données internet, sérieux, anti-FM sont nombreux.

        barruel.com ou bibliothequedecombat.wordpress.com par ex…

        Une très grande quantité de livres, revues etc. ont été écrits par le passé et aujourd’hui sur le sujet. Une immense partie d’entre eux disponibles à l’achat, sur internet. Ou directement consultables sur le net, en PDF ou autres formats, vidéos etc.

        Un des tous meilleurs livres est sans doute : « Maçonnerie et sectes secrètes – Le côté caché de l’Histoire », de « Epiphanius », éditions du Courrier de Rome, 797 p., paru en 2005 (et déjà réédité au moins une fois car déjà épuisé une fois, un vrai succès d’édition, qui a largement dépassé nos milieux.)

        Il est assez à part, vraiment un chef-d’oeuvre, une somme assez exhaustive, un énorme travail, de précision et extrêmement rigoureux, remarquablement sourcé, indémontable, et passionnant, même si les deux premiers chapitres sont assez ardus – (ils traitent de la gnose originelle). Mais comme y a 35 chapitres, 3 Appendices…;) C’est pour moi LA somme de référence actuelle.

        Il s’inscrit dans la lignée des chefs-d’oeuvre de l’antimaçonnisme et des Maîtres (sans mauvais jeu de mots;) de l’antimaçonnisme sérieux et rigoureux, de « La Conjuration antichrétienne » de Mgr Delassus aux ouvrages de Pierre Virion par ex.

        On peut trouver le livre sur différents sites, y compris Amazon : https://www.google.fr/?gfe_rd=cr&ei=nqBcVseoD4Ox8we29rWQAg&gws_rd=ssl#q=ma%C3%A7onnerie+et+sectes+secr%C3%A8tes+le+c%C3%B4t%C3%A9+cach%C3%A9+de+l%27histoire

        Ou sinon, il y a ce « best-seller », LA meilleure synthèse (pas un pavé de 800 pages donc;) mais 192 tout de même, fouillée mais claire) existant actuellement sur le marché jusqu’à ce jour : « Connaissance élémentaire de la Franc-Maçonnerie », par Arnaud de Lassus, grand spécialiste de la question (et de beaucoup d’autres afférentes). 6e ou 7e réédition au moins, je ne sais plus exactement :

        https://www.google.fr/?gfe_rd=cr&ei=nqBcVseoD4Ox8we29rWQAg&gws_rd=ssl#q=connaissance+%C3%A9l%C3%A9mentaire+de+la+franc+ma%C3%A7onnerie+

        J’aurais beaucoup de lectures à vous proposer;), je me suis en quelque sorte « spécialisé » sur le sujet depuis déjà un certain nombre – un nombre certain;) – d’années;), car voulant remonter véritablement à la racine des maux, et non pas en rester au superficiel ou au secondaire.

        Je suis actuellement assez débordé/occupé, mais je souhaitais vous adresser ce début de réponse. Je vous répondrai plus amplement, lorsque j’aurai un peu plus de temps.

        Sachez déjà tout de même, qu’effectivement, les vrais buts (profondément immoraux et ignobles), ne seront jamais dévoilés à celui qui entre en maçonnerie. Sinon il n’y rentrerait peut-être jamais;) La révélation, les révélations, ne se font que par degrés, et toujours par la méthode de la suggestion. Les néophytes sont un peu, pardonnez-moi, pour reprendre le mot du très maçon Lénine, les « idiots utiles ».
        Ainsi, la FM se cache la plupart du temps derrière des vitrines en apparence « respectables » du type : « Philanthropie », « philosophisme », « éthique », « Humanisme », « Libre pensée » etc. etc.
        La réalité en est toute autre…

        Ce n’est pas vraiment l’affairisme – et la recherche de promotion dans la société et leur travail, que peuvent essayer de venir y chercher beaucoup de ses membres – le plus grand des maux, dans la FM (+ toutes les sociétés plus ou moins secrètes/occultes et paramaçonniques, ou d’inspiration maçonnique, françaises et internationales.)
        C’est plutôt sa conspiration historique et acharnée contre la religion (spécialement catholique), les états, leurs souverains, les peuples…

        Le maçonnisme athée du culte de l’Homme, et son associé, et maître en fait, le judaïsme, appliqué en politique, mondiale.

        Cette conspiration contre l’existence des peuples, des religions, des états, au profit d’un « nouvel ordre mondial ». Sous couvert que, grosso modo : « Tous ensemble sans plus aucune différence entre nous – races ou ethnies, religions, langues, états souverains, monnaies, cultures, frontières, sexes même maintenant etc., nous formerons un monde indivisé et uni, où il n’y aura donc plus de guerres puisque plus de différences, libérés du dogmatisme asservissant l’intelligence libre et noble de l’homme, et libérés de la tyrannie antidémocratique qui oppresse la Liberté légitime », se cache (quoique certains le proclament ouvertement, genre Attali) en fait effectivement une toute nouvelle organisation et conception du monde, terriblement dictatoriale (d’autant plus que, cette fois, les gens n’auront plus vraiment conscience d’être esclaves! C’est 1984 de Orwell, Le Meilleur des Mondes de Huxley etc.):

        Une gouvernance mondiale, des « élites » (judéo-protestanto-maçonnes), la République Universelle, la Synarchie, le Parlement des religions. Le monde comme une grosse boule sans forme ni couleurs, au service des puissances d’argent et grands industriels (qui sont gênés pour leur business et empire par des choses-obstacles comme : frontières, états souverains, cultures et religions qui ne collent pas aux produits;) etc.)

        Et au-dessus de cette « simple » dictature économique et de la haute-finance avec concentration de toutes les richesses du monde et des gens entre les mains d’une poignée d’élites organisées en cercles et réseaux, une dictature politique. Technocratique. Sous couvert que : « De toute façon, le pauvre peuple est bien incapable dans son ignorance crasse de savoir ce qui est réellement bon pour lui. Alors que nous, les élites éclairées, savons. »

        Le bonheur des gens sera d’être « matérialiste » et de « consommer ». S’il faut une transcendance, on sortira le noachisme ou le syncrétisme religieux.

        Et au final bien sûr tout cela pour le profit suprême du maçonnisme (satanique tout en haut, il y a un véritable culte de satan : le luciférianisme, le palladisme), qui reprend l’idée d’un homme révolté contre Dieu, qui n’a pas besoin de Dieu, capable de tout faire par eux mêmes, « indépendants » et… devenus Dieu. « Vous serez comme des dieux » (le Serpent à Ève;). Bref l’orgueil fou, insensé, psychotique, vertigineux, et condamné d’avance, de l’homme qui dit à Dieu, comme Satan en son temps : « Non serviam ! » « Je ne servirai pas ! »

        Et en parallèle de ce maçonnisme qui idolâtre la « toute-puissance » de l’homme devenu son propre maître, et le satanisme (Satan est le grand modèle des maçons puisqu’il est le premier révolté, le premier révolutionnaire;), à contester l’ordre et le plan), leurs grands amis (et directeurs en fait), de la Synagogue, car leurs « idéaux » se retrouvent, collent (d’autant plus que la maçonnerie est une création juive;), et d’esprit typiquement juif (au passage, un autre excellent site : judaisation.wordpress.com) : Un monde dominé par une élite, juive, ou dominée par les juifs, seul peuple élu et peuple prêtre, appelé de par Dieu à diriger le monde.

        La mondialisation, et son idéologie le mondialisme, est, sous des buts hypocrites de « pacifisme » et « progrès » la pire des dictatures pour l’homme, réduit à l’animal-esclave, sans aucune liberté vraie.

        C’est le judaïsme appliqué concrètement, politiquement et religieusement. Qui domine même l’instrument du dessous : la maçonnerie satanique matérialiste.

        Les deux s’opposant donc bien évidemment frontalement dans une lutte à mort à leur pire ennemi bimillénaire : l’Eglise catholique universelle (pléonasme) et le règne du Christ-Roi sur la terre, seul capable d’apporter vraiment la Paix et la concorde aux nations, si tant est qu’elles l’acceptent.

        S’opposant également naturellement à ses soutiens et défenseurs naturels politiques, comme les trônes par ex, ou les régimes se mettant sous l’égide de la Doctrine politique et sociale de NS J-C. Voilà pourquoi le désastreux concile Vatican II, infiltré, a été voulu, qui ronge l’Eglise depuis 50 ans, voilà pourquoi, avant, la Révolution dite française. La Révolution dite russe.. Entre autres…

        Il n’y aurait pas de « complotistes » et « conspirationnistes », s’il n’y avait pas à la base des comploteurs et des conspirateurs;)

        Ces mots-anathèmes/armes-sémantiques stupides (mais bien pensés et répandus) qui sont destinés à disqualifier toute opposition, fermer tout débat, et empêcher toute étude objective des faits, qui sont bien entendu, ce qu’il y a de plus dangereux;) « Les faits sont têtus ». Ils sont objectifs. Ils ont été, donc ils sont. On n’y peut plus rien;) On peut tenter de les cacher, de les falsifier, de les passer sous silence etc., parfois pendant des dizaines d’années (déjà 220 ans de Révolution française par ex), ils ressortiront toujours un jour.

        Ce qui a fait dire au Grand Maître Lemmi et au palladiste Grand Maître Albert Pike : « Un jour, notre complot sera démasqué ». Et ce jour-là, peut-être que seule la violence physique permettra aux maçons et leurs compagnons de route de se maintenir quelque peu pendant un temps.

        Le mot « complot », et « conspiration » n’ont pas été prononcés ou inventés par les antimaçons en premier. Mais par les maçons;) Dans leurs écrits (lire ceux de la haute secte carbonariste dite de la « Haute Vente » (Alta Vendita) et ceux des Illuminés de Bavière, qui ont pu être saisis fortuitement.

        La FM est héritière de la gnose en passant par le manichéisme, l’arianisme, le nestorianisme, la Cabale, la dite « Renaissance » et son « humanisme » glorifiant l’homme, le protestantisme, les Rose-Croix, Comenius, le martinésisme et le martinisme, les Supérieurs Inconnus, les Illuminés, le palladisme, le risorgimento, les sociétés secrètes européennes comme la SRIA, la Golden Dawn d’Aleister Crowley, la Société de Thulé (où on retrouve nombre des premiers dignitaires et doctrinaires nazis, le nazisme étant profondément sataniste et matérialiste, darwinien), l’OTO, la théosophie, l’oeuvre de Saint-Yves d’Alveydre, le socialisme occulte avec la Fabian Society, le judéo-communisme international, la SDN, la pan-Europe, la Synarchie, l’ONU, l’UNESCO, la FAO, l’écologisme et son éco-décalogue, le Lucis Trust (anciennement Lucifer Trust), le B’nai B’rith, le New Age, la Trilatérale, le CFR, la French-American Foundation, les Young Leaders, les Skull and Bones, les universités Yale, John’s Hopkins, Georgetown etc., le Club de Rome, l’U.R.I., le RIIA, l’UE, l’OTAN, la Pilgrim’s Society, la Ditchley Foundation, le Groupe des Trentes, la Round Table, le Tavistock Institute, l’IISS, le B.I.S., le BIS, les Parlements transcontinentaux, les cercles Bilderberg, l’Aspen Institute, la Kissinger Associates, Vatican II, la loge P2, la loggia Vaticana, le club Le Siècle en France, et… bien d’autres encore que j’oublie !!

        Il faut être un peu « neuneu », pardon;), pour nier la conspiration;)

        Pour en revenir à la révolution dite « russe » de 1917, en fait viscérament judéo-maçonnico-bolchevique, un seul fait : « sur un total de cinq cent cinquante quatre (554) dirigeants communistes de premier plan occupant diverses fonctions, on trouvait : 447 Juifs, 43 Lithuaniens, 30 Russes, 13 Arméniens, 12 Allemands, 3 Finlandais, 2 Polonais, 2 Géorgiens, 1 Tchèque, 1 Hongrois. »

        Voilà Monsieur, en vitesse…;)

        On a beaucoup de choses à reprocher aux Frères;)

        Je ne saurais trop vous conseiller de vous écarter en urgence de cette secte profondément maléfique et de sa Synagogue de Satan.

        Surtout si vous êtes honnêtement en quête d’une vraie démarche spirituelle libératrice et salvatrice répondant à vos attentes existentielles légitimes;)

        Les maçons se cachent un peu moins (il faut dire qu’ils triomphent pour le moment, le Pouvoir est à eux). Mais le vrai secret, celui-là n’est jamais réellement exposé aux salons ou conférences maçonniques, dans les « Fraternelles », ou dans les marroniers du Figaro, de l’Express, du Nouvel Obs, ou du Point;) Il n’y a pas de danger;)

        Officiellement ils seraient « en perte de puissance », voire « en perte d’adhérents », et « vieillissants ». Il n’en est rien.

        Leurs obédiences « déistes » par rapports à celles « athées », sont une fumisterie. De même que celles qualifiées par l’expression très républicaine hémicyclique de « droite/conservatrice » par rapport à celles de « gauche/progressiste ».

        La maçonnerie maîtrise mieux que personne le principe de gestion des contraires, de la gouvernance par antagonismes, la dialectique hégélienne, la ruse du faux ennemi etc.

        Vraiment, restez libre, fuyez !! En plus de vous fourvoyer dans votre quête, vous pouvez accessoirement vous attirer un certain nombre d’ennuis… Une fois pris dedans..

        Beaucoup de choses nous ont été rapportées, sur la nature de la maçonnerie, ses « idéaux », ses buts, son secret, son fonctionnement, ses membres etc., par d’anciens maçons, des « repentis », courageux, tel que Copin-Albancelli pour n’en citer qu’un. Beaucoup l’ont payé de leur vie.

        Je n’arrive plus à retrouve le nom de l’auteur qui a écrit:

        « Il y a deux sortes de gens qui rient du complot : Les sots, les ignorants, mais qui rient quand même. Et puis ceux qui savent, et qui font semblant de rire. Les seconds sont les plus dangereux. »

        La « paranoïa haineuse » a bon dos;)

        Je finirai par quelques citations, de maçons :

        « Il y a deux histoires : l’histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée, l’histoire « ad usum delphini », et l’histoire secrète, où se trouvent les vraies causes des évènements, une histoire honteuse. » (Honoré de Balzac, martiniste)

        « Quand Louis XVI fut exécuté, la moitié du travail était faite et donc, à partir de ce moment l’Armée du Temple devait diriger tous ses efforts contre la Papauté. » (Grand-Maître Albert Pike, accessoirement co-fondateur du… Ku Klux Klan… où intervenait une certaine Margareth Sanger, future fondatrice du Planning Familial.)

        « Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne l’imaginent ceux dont l’oeil ne parvient pas derrière les coulisses. » (Benjamin Disraëli, Premier ministre anglais de la Reine Victoria).

        « Trois cent hommes, dont chacun connaît tous les autres, gouvernent les destins du continent européen et choisissent leurs successeurs dans leur entourage » (Wiener Freie Presse, 24/12/1912″.

        « Il y a un complot mondial de forces antichrétiennes qui visent à affaiblir (et si possible à dissoudre dans un humanisme de belles paroles, mais impuissant) la foi des catholiques, à diviser l’Eglise, à arriver à un schisme. » (Louis Pauwels, maçon, occultiste).

        Et bien sûr lisez les textes des Illuminés et de la Haute Vente, par ex;) Les « Spartacus »/Weishaupt, « Piccolo Tigre », « Papus », « Philon » etc.

        Voilà. Il doit y avoir nombre d’erreurs et d’approximations dans cette longue réponse fastidieuse et indigeste, mais j’ai fait plutôt à la va-vite;)

        En espérant que vous y trouverez un intérêt.

        • Bonjour,
          tout d’abord : merci d’avoir pris le temps de me répondre.
          Je me rends compte qu’il y a une grande construction (très riche !) sur toute ce système « anti maçonnique », ou peut-être convient-il de le nommer « anti-complotiste » car il semble qu’y soient mêlés tout un tas de groupes (parfois bien différents !).

          Je n’essaierai pas d’argumenter pour ou contre. Je commencerai probablement par lire De Lassus, puisqu’il a rédigé une synthèse. Cela m’aidera à comprendre ces positions.

          Corrigez moi si je résume mal, mais j’en retiens que vos reproches (j’insiste : non seulement à la maçonnerie mais aux ‘groupes fermés’) sont constitués sur cette cause initiale :
          la franc-maçonnerie serait (pardonnez mon conditionnel que j’oppose à votre ‘état de faits’, mais je me permets de ne pas souscrire à vos idées car je ne suis pas encore convaincu 🙂 ) une « conspiration historique et acharnée contre la religion, les états et les peuples ».
          Conspiration qui viserait à unifier un monde ‘poli’, sans différence, mono-religieux noachite.
          De cette cause en découlerait donc le reste : conspiration mondiale pour prendre le contrôle des instances suprêmes et établir une mondialisation.

          Je pense entrevoir la source de ce qui conduit à cet état de fait.
          Mais avant tout, il faut bien comprendre qu’il n’existe pas une franc-maçonnerie mais des franc-maçonneries, et plus encore en France. Le Grand Orient De France est bien différent de la Grande Loge De France par exemple, ou du Droit Humain ou de la Grande Loge Nationale Française. A titre d’exemple : seuls les franc-maçons de cette dernière sont reconnus en tant que tels à l’étranger (impossible pour un membre du Grand Orient De France de pénétrer dans une loge en Angleterre ou aux Etats Unis). Ce sont les entités disons administratives.
          Ensuite, il faut bien saisir qu’il existe tout un tas de rites différents. Les rites sont en gros le système symbolique que nous allons utiliser pour travailler sur nous-mêmes pendant nos réunions. Ainsi du Rite Ecossais Ancien et Accepté, différent du Rite Français, du Rite Ecossais Rectifié, du Rite Emulation, etc. Ces rites sont très différents : à tel point qu’on s’interdit de visiter d’autres loges avant d’avoir fini son apprentissage – on s’y perdrait complètement ! Pour ce qui est des hauts grades, on approfondi d’autres conceptions spirituelles selon divers angles (orientations « chevaleresque » ou « christique » et « monastique »).

          Cela étant dit. Cette conspiration que vous évoquez tire à mon avis sa source dans le fait qu’une partie des franc-maçons (encore une fois je ne peux pas dire « tous » car il existe une pluralité telle qu’aucun d’entre nous ne peut se targuer de connaitre tous les systèmes – à moins d’y consacrer sa vie peut-être, et encore) essaie de voir « au delà » des religions. Les religions disent peut-être toutes fondamentalement la même chose : il y a une part de divin en nous, et il ne tient qu’à chacun d’entre nous de la trouver en soi (d’où la notion d’ésotérisme – à bien différencier de l’occultisme).
          A ce titre, je vous conseille l’ouvrage d’Edouard Schuré – Les grands initiés. Ce livre est un petit peu vieux et probablement tiré par les cheveux par certains endroits, mais il a le mérite d’ouvrir à la réflexion en prenant un peu de recul.

          Ainsi, dans cette dimension du ‘divin’ en nous, certains d’entre nous considèrent qu’il convient de dépasser nos différences pour se rendre compte que nous disons, au fond, tous la même chose – ce qu’on peut éventuellement voir comme une dimension *universelle* de l’homme.
          C’est peut-être là que certains ont lus que les francs-maçons cherchaient à instaurer une seule et unique vision du monde, *universelle*. C’est une lecture. Une autre serait de dire comme Saint Exupéry que « de tes différences, loin de me léser tu m’enrichies ». Que les différences de points de vue, si l’on dépasse son égo, sont juste les autres couleurs d’une même lumière qui a été traversée par un prisme… Et que peut être qu’il est nécessaire de voir qu’au delà de la couleur, c’est une même lumière qui nous éclaire. Nécessité pour essayer de tendre vers une harmonie entre les peuples. Ainsi, nos cultures (qui sont le prisme) teintent la lumière différemment. En cela, on peut donc voir une unité derrière les apparences, et construire un monde basé sur des valeurs communes plutôt que sur les clivages.
          De là à dire que la franc-maçonnerie est l’ennemie des religions ou essaie de gouverner le monde… Je ne le pense pas, mais je pense qu’en tant qu’idéalistes, chacun des franc-maçons essaie de tendre à cette harmonie, cette paix, cet amour entre les peuples à son niveau.

          Le fait est que chaque franc-maçon aura sa propre vision des choses, et qu’il n’y a pas de « vision commune ». On trouvera donc forcément des auteurs qui ont été très vigoureux contre l’Eglise ou d’autres religions, mais il est important de voir que ces propos n’engagent qu’eux.
          De même pour un symbole d’ailleurs : je lis sur certains de vos liens (barruel.com) que le pentagramme inversé peut contenir une tête de bouc… Oui il le peut, mais il peut aussi contenir d’autres représentations. Le fait est qu’on n’impose aucune signification au symbole : l’interprétation est totalement libre et propre à chacun. C’est l’étape nécessaire pour se construire d’ailleurs. Bien sûr, il y a des significations qu’on trouvera « admises communément » : l’équerre qui représente la matière, le compas l’esprit. Mais ce n’est qu’une vue commune et chaque cherchant est incité à réinterpréter ces outils et symboles à sa manière.

          Bref, merci pour cet échange : il me permet de comprendre votre raisonnement. Je pousserai plus loin avec vos ouvrages.

          Mais peut-être une suggestion : nombre des francs-maçons (la plupart ? personne ne peut rien affirmer) sont dans une démarche sincère de « connais toi toi-même ». Et pour ma part, cette démarche m’apporte beaucoup dans cette dimension (comme j’aurai pu aussi devenir bouddhiste ! Les voies sont différentes mais le but est le même 😉 ). Sûrement y a-t-il eu et y a-t-il toujours quelques illuminés un peu border-line.
          Mais si cela vous est possible, gardez à l’esprit que certains sont là sincerement et ne feraient pas de mal à une mouche. Que certains ont aussi une foi (y compris Chrétienne) très forte, et que pour eux cette ‘double’ démarche n’est pas contradictoire.
          Et finalement, qu’est ce qui compte ? Qu’on soit en paix, qu’on parvienne à dialoguer sereinement sans haine, comme nous le faisons vous et moi ici et que nous sachions nous construire dans une société pas si simple de nos jours. Et que nous ayons une action citoyenne elle aussi harmonieuse, porteuse de paix et d’amour.

          Difficile de jeter la pierre de tous nos maux à nos dirigeants. Bien sûr ils ont leur responsabilité, mais le principal, je crois, est que chacun agisse de manière à rendre le monde autour de lui ‘un peu meilleur’. Qu’on trie nos ordures, qu’on fasse attention aux autres autour de nous… Que nous soyons ‘humains’ en fait :).

          • Un lecteur says:

            Cher Monsieur,

            Je m’empresse de vous répondre au moins ces quelques lignes, avant de pouvoir prochainement répondre plus amplement.

            Je salue avec un grand respect le fait que ayez accepté de lire le petit ouvrage d’A. de Lassus. Je le salue, car c’est un effort d’honnêteté intellectuelle qui n’est pas si répandu;)

            Cet ouvrage est certes une synthèse (la meilleure actuellement donc. C’est une référence. Dans le courant critique de la FM s’entend, évidemment;) C’est la synthèse que l’on recommande le plus souvent. Il n’est pas très onéreux qui plus est;), vous ne perdrez pas tant d’argent que ça;), pour un ouvrage tout de même central. Un « classique ». Il est toujours préférable évidemment de se procurer la toute dernière édition, revue, corrigée, augmentée.). Mais, j’ai trouvé, y compris pour moi le, modeste!;) « spécialiste autodidacte » du sujet, qu’il n’était pas non plus un livre de « vulgarisation » fait pour les « nuls »;), ou ceux aux moyens intellectuels limités^^. Je vous rassure, il est très abordable, mais il ne faut pas pour autant se fier au titre « Connaissance ELEMENTAIRE »;)) Plusieurs fois, je me suis dit que celui ou celle qui n’y connaît RIEN ou presque au sujet;) ce n’est pas forcément si élémentaire;) Et en un sens c’est tant mieux! Car il va suffisamment en profondeur et n’est en rien une synthèse « généraliste » superficielle bâclée tombant dans des lieux communs. Après tout, il fait tout de même 192 pages, avec une énormément de références et sources, et n’est pas forcément écrit si gros que ça;)
            Au pire vous le revendrez d’occasion sur PriceMinister, Leboncoin^^ si vous ne supportez plus sa présence dans votre maison;))

            Je tiens également à vous rassurer tout de suite : J’ai bien saisi tout ce que vous m’avez exposé dans votre dernière réponse (je suis d’ailleurs assez familier du discours;)), et j’y répondrai donc précisément et rigoureusement quand… j’aurai un peu plus de temps, car je vous avoue qu’en ce moment c’est un peu plus difficile que d’habitude, avec pas mal de choses importantes se bousculant.

            D’ici là, je vous souhaite une excellente semaine.

            PS: Je crois non seulement à votre honnêteté, mais « même »;) à celle de nombre de vos « frères » maçons;), de même degré que vous, et aussi de degré supérieur, voire bien supérieur, très supérieur. Tout simplement parce que les plus importantes « révélations » sur ce qu’est, en réalité, la FM (réalité bien différente de ce qui est prêché pour attirer et conserver les gens;), ne sont divulguées – et toujours par progression dans les différents degrés, quelque soit le rite, par suggestion, méthode redoutablement efficace pour « sonder » les « recrues »/ »candidats » possibles au passage à l’échelon supérieur – ne sont divulguées donc, qu’à des degrés élevés, voire TRES, TRES élevés;) Un 30e Degré du REAA par ex ne saura guère finalement ce qu’on a bien voulu dire à un 31e, et ainsi de suite.

            Nous savons tout cela, entre autres (en dehors des documents saisis fortuitement ou « par force »), par les témoignages d’anciens très hauts maçons ayant quitté la secte (avec toutes les représailles possibles qui vont avec, y compris la liquidation physique pure et simple, souvent dans des circonstances « étranges », mais « paradoxalement » souvent signée;), des 33e Degrés du REAA, entre autres. Entre autres, car cela s’est assez régulièrement passé pour tous les autres rites et obédiences, français ou étrangers.

            Ne soyez donc pas « perdu » ou « troublé » si un de vos supérieurs semble, réellement, honnête;) C’est que lui-même est loin de tout connaître;)

            • Bonjour,
              pardonnez moi de ne pas attendre votre complément de réponse, mais votre post scriptum me pose trois questions.
              Surtout ne vous sentez pas pressé d’y répondre, je préfère juste soulever ces points avant de lire votre réponse plus fournie.

              Vous écrivez que ce qu’est véritablement la franc-maçonnerie n’est révélé qu’à l’un des derniers degrés du rite, quel qu’il soit.
              Ce que j’écris se place dans un contexte où j’admet que vous ayez raison.

              1 – Sauriez-vous expliquer pourquoi des non-maçons en savent plus que les francs-maçons eux-mêmes sur les derniers degrés ?
              Je ne crois pas que ce soit lié à une méconnaissance des franc-maçons sur la question de l’anti-maçonnisme, car beaucoup d’entre nous se remettent en question et cherchent à en comprendre les fondements (identifier pourquoi notre activité peut-elle gêner). Si ces arguments sont fondés nous pouvons, nous franc-maçons, agir en interne pour rectifier ce qui ne va pas – tout en étant transparent sur nos erreurs. S’ils ne le sont pas, seule la communication pourra nous aider à expliquer pourquoi ces arguments sont faux.

              2 – Pourquoi devrais-je, moi, me détourner d’une démarche qui fait du bien à ceux qui m’entourent (on dit de moi – hors franc-maçons – que je suis plus à l’écoute et moins égo-centré), du fait d’un complot déguisé sous un degré de mon rite que je n’atteindrai jamais ?
              La maçonnerie dite ‘bleue’ – c’est à dire constituée des trois premiers grades : apprenti, compagnon, et maître – m’a amplement suffit, et c’est le cas pour un très grand nombre de franc-maçons.

              3 – Je pense que les franc-maçons du dernier degré sont une proportion (très) faible de l’ensemble des membres. Si eux-seuls sont « corrompus », pourquoi reprocher cette faute à l’ensemble ?

              Merci encore de ce dialogue qui m’aide à comprendre.
              Excellente semaine à vous également.

      • Bertrand says:

        MBAF Jean,
        Il est à craindre que tu ne perdes ton temps : comme le montre éloquemment la non réponse que te fais « un lecteur » les adeptes de ce site sont bien incapable de te dire ce qu’ils nous reproche. Plus exactement au delà de nos personnes, c’est l’idée même de la vérité que nous vivons qui leur fait horreur : que la vérité reste à découvrir, que tout discours qu’on peut tenir sur elle n’est que relatif, que la Vérité dans sa splendeur reste inaccessible d’où la nécessité de se mettre en quête… Avouons le, pour qui professe que, non seulement la Vérité est intégralement révélée, mais que, de plus, il en est le seul dépositaire contre tous les autres (y compris des croyants moins « péremptoires » – dont moi) le coup est rude. Il ne sert à rien de protester de ta sincérité car, à leurs yeux, cette sincérité même est le signe de ton égarement (c’est ce que te réponds « un lecteur » qui préfère s’en remettre à autorité extérieur plutôt que de juger par lui-même)
        TAF
        Ton frère Bertrand

  2. RenaudJba says:

    Bonjour!
    Je connais un peu le sujet pour avoir été « initié » apprenti-maçon au Rite Écossais Rectifié.
    J’ai rendu mon tablier peu après mon « élévation » au
    grade de maître.
    En fait c’était au four dès l’initiation,
    tellement c’était plat, non pas plat, creux, en dessous de tout ce que qu’un profane normalement constitué peu espérer.
    Eh bien non. Résignation.
    Renaud JBapt

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com